AccueilLes procédés néologiques dans le vocabulaire politique arabe contemporain écrit

Les procédés néologiques dans le vocabulaire politique arabe contemporain écrit

Neological processes in the contemporary written Arabic political vocabulary

*  *  *

Publié le mercredi 24 février 2016 par João Fernandes

Résumé

Ce colloque examinera tous les procédés néologiques de l'arabe moderne dans les domaines politiques, que ce soit en arabe écrit ou dialectal. Il abordera les procédés cognitifs, didactiques et sociologiques de la création lexicale depuis le début des Révolutions arabes.

Annonce

Introduction

Qu’ils s’expriment par les voies médiatiques, politiques ou diplomatiques, les discours arabes - pendant et après les dernières Révolutions (2010-2015), foisonnent de néologismes relevant du champ politique. Nombreux termes inédits emplissent le paysage intellectuel et façonnent l’imaginaire qu’ont les Arabes de l’histoire et des praxis politiques contemporaines. Référant à des nouvelles réalités politiques, ces néologismes submergent le discours social et régissent les comportements politiques, des plus diplomatiques aux plus violents.

En effet, ce dynamisme néologique s’est traduit par une forte mobilisation des procédés sémantiques : nombreux modes et mécanismes de création lexicale ont été déployés pour fournir d’inédites lexies, désignant les nouveaux référents de la logosphère politique contemporaine, véritable réceptacle de notions formalisant les choses politiques qui se multiplient par rupture et/ou par accumulation.

Mais en dépit de leur omniprésence, ces néologismes n’ont fait l’objet, jusque-là, que de quelques descriptions laconiques par des journalistes (Daoud 2013), des islamologues (Berque 1967, Lewis 1988), des didacticiens (Guidère 2013 ; Khalfallah 2012) et des analystes de tous bords. Ces chercheurs se sont tous efforcés d’identifier ce vocabulaire, de l’examiner et de le classer selon divers critères de taxinomie.

Cependant, la description, strictement linguistique, manque nettement. Hormis quelques rares études, comme celle de Marie Baize-Robache (2014), les linguistes et les arabisants français n’ont pas proposé une réflexion analytique et critique d’ensemble.

Ce colloque, international et multidisciplinaire, se propose donc d’examiner - selon une approche exclusivement linguistique - les procédés néologiques employés à étendre les sens des mots, à en créer, et à consacrer des lexies inédites dans le champ notionnel politique arabe contemporain.

Nous nous appliquerons dans un premier temps à effectuer une catégorisation des thèmes politiques recensés. Dans un second temps, nous nous intéresserons à décrire les mécanismes de ce mouvement de création lexicale, ses acteurs et ses fonctions discursives et sociopolitiques.

Quelques procédés néologiques à explorer :

1-La dérivation :

  •   Nous accorderons une attention particulière aux mécanismes dérivationnels et plus particulièrement aux valeurs sémantiques associées aux formes verbales sur lesquelles ont travaillé, tour à tour, grammairiens classiques et arabisants modernes. Il conviendrait de voir si la théorisation qui associe à chacune des formes augmentées un ou plusieurs sens est valide pour le vocabulaire politique.
  •   Nous analyserons les mécanismes de cette émergence fulgurante de centaines de vocabulaires politiques et verrons si elle s’est opérée de manière artificielle et/ou spontanée, émergence que les théoriciens s’appliquent à formaliser a posteriori.
  •   Nous examinerons la nature et l’évolution des faits dérivationnels : sont-ils totalement arbitraires, et ne peuvent rentrer dans des moules logiques et morphologiques, proposés par les grammairiens et les arabisants ? ou suivent-ils une logique néologique bien structurée ?
  •   Nous explorerons les valeurs cognitives qui pourraient résulter des relations entre le sens, la racine et le mot politique, unité cognitive capable d’agir sur le monde et le comportement des acteurs sociaux.
  •   Nous analyserons la place des relations syntaxiques, prépositions, régimes des verbes, dans le façonnage sémantique des verbes.

2-Traduction et arabisation :

Depuis al-Ṭahṭāwī (1801-1873), la traduction est un important procédé néologique qui a offert et offre encore aujourd’hui un nombre important de lexiques politiques en arabe. Ce phénomène est à explorer à la lumière du travail assidu des journalistes arabes qui traduisent - au quotidien- les dépêches internationales (discours et faits issus d’une réalité différente). A ce propos, l’œuvre néologique du site Euronews-Arabic est fort significative.

3-Calque et emprunt :

Le calque phonétique (dont l’exemple le plus saillant est barlamān pour « Parlement ») continue à fournir un important nombre de transfert notionnel.

4-L’exhumation :

L’emploi des mots qui proviennent directement de l’arabe classique tout en en gardant le sens tel quel ou en les adaptant aux règles morphologiques de l’arabe moderne. Un des exemples frappants est l’adjectif inġimāsī « kamikaze jusqu’au-boutiste », qui ne figure pas en tant que tel dans le Lisān mais dont le verbe correspondant y est attesté.

5-La métaphorisation :

Les acteurs sociaux ont parfois tendance à octroyer aux mots et expressions des sens métaphoriques qui ne seront compris qu’à la lumière des contextes locaux. Inédits, les sens figurés sont le produit d’un transfert effectué à cause de la censure, de la langue de bois…

6-Le dialectalisme :

Plusieurs mots appartenant au registre dialectal (e. g. digāğ, baltagi, šabbī) sont entrés dans l’usage lexical politique contemporain pour nommer des faits et notions politiques cruciales.

Axes à développer

A) Procédés néologiques

Les intervenants sont priés de décrire les procédés de création des vocables politiques arabes contemporains, que ce soit dans le registre de l’arabe moderne ou celui du dialecte. Une attention particulière est à accorder aux éventuelles combinaisons entre les valeurs sémantiques théorisées par les arabisants notamment LARCHER (2012) et DICHY (2001) et les sens des mots qui sont la base d’un paradigme dérivationnel.

B) Procédés cognitifs 

Il conviendrait de décrire les mécanismes cognitifs permettant à la fois la production et la réception des nouvelles lexies dans les contextes politiques contemporains.

C) Pratiques didactiques 

Il conviendrait d’examiner les moyens de didactisation des procédés néologiques de l’arabe moderne à travers des cours de lexicologie, presse, sémantique, rédaction, thème et version…etc.

D) Intervention sociologique

Il serait judicieux d’étudier le rôle des acteurs qui interviennent pour créer et consacrer, un vocable ou, à l’inverse, pour contribuer à sa tombée en désuétude. En effet, les acteurs de cette activité néologique - inconsciente et collective- sont les journalistes, les politiciens, mais aussi le peuple en général, notamment lors des révolutions.

Bibliographie

  • Baize-Robache, Marie, 2014, « La diversité des organisations combattantes dans le monde arabe : le point de vue d’une linguiste sur la prétendue synonymie tanẓīm/munaẓẓama », Bulletin d’Etudes Orientales 62, Institut Français du Proche-Orient (IFPO), p. 59-80.
  • Berque, Jacques, 1967, « La langue arabe de l’être à l’histoire », L’ambivalence, p. 404-406.
  • Daoud, Kamel, 2013, « Verbes et autres conjugaisons du printemps arabe », http://www.slateafrique.com/102487/algerie-neologismes-printemps-arabe2013
  • Dichy, Joseph, 2002, « Sens des schèmes et sens des racines en arabe : le principe de figement lexical (PFL) et ses effets sur le lexique d’une langue sémitique », in Sylvianne, Rémi-Giraud, Louis, Panier, eds, La polysémie ou l’empire des sens. Lexique, discours, représentations, Lyon, p. 189- 218.
  • Guidère, Mathieu, 2012, Historical dictionary of Islamic fundamentalism, Lanham, Md, Scarecrow Press.
  • Khalfallah, Nejmeddine, 2013, Lexique raisonné de l’arabe littéral, Paris, Studyrama.
  • Larcher, Pierre, 2012, Le système verbal de l’arabe classique, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence.
  • Lewis, Bernard, 1988, The Political Language of Islam, University of Chicago Press. Traduction française : Le Langage politique de l'Islam, Paris, Gallimard, 1988.
  • Robache, Marie, 2010, « Le masdar de forme III en arabe moderne : essai de différenciation entre fi’âl et mufâ’ala », Synergies monde arabe 7 : essais de Linguistique Arabe, Groupe d’Etudes et de Recherches pour le Français Langue Internationale (GERFLINT), p. 67-74.

Indications générales

Les communications peuvent être présentées en arabe, français ou anglais. Elles seront de 20 minutes chacune, suivies de 10 minutes de débat.

Calendrier

  • Date limite de soumission des propositions : 30 mai 2016.

  • Notification d’acceptation des propositions : 15 juin 2016.
  • Tenue du colloque : 24-25 novembre 2016, Université de Nancy.

Modalités de soumission

Les propositions, de 4000 signes au maximum, devront être adressées sous format électronique, à l’adresse suivante : Vocabulairepolitique@gmail.com

avant le 30 mai 2016

Elles contiendront les indications suivantes : Nom, prénom, institution(s) de rattachement, adresse(s) de messagerie, titre de la communication proposée, axe dans lequel elle s’inscrit, résumé de la proposition.

Comité scientifique

  • Bandar Alhathal (MCF, Université Roi Saoud)
  • Chirine Chamsine (Université de Montréal et McGill University)
  • Hoda Moukannas (PR, Université Libanaise)
  • Joseph Dichy (PR, Université Lyon 2)
  • Laurence Denooz (PR, Université de Lorraine)
  • Margueritte Moussa (PR, Université libanaise)
  • Marie Baize-Varin (MCF, Université Rennes 2, Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan)
  • Moncef Khemiri (PR, Université du Koweït)
  • Nadia Benelazmia (Professeur Assistant, Université Moulay Ismail, Meknès)
  • Nejmeddine Khalfallah (MCF, Université de Lorraine, Nancy)
  • Ons Trabelsi (Lectrice, Université de Lorraine)
  • Rita Mazen (PR, retraitée).
  • Salam Diab-Duranton (MCF-HDR, Université Paris 8)
  • Yacoub Alshammari (MCF, Université de Koweït)

Lieux

  • Campus lettres
    Nancy, France (54)

Dates

  • lundi 30 mai 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • arabe, moderne, néologie, vocabulaire, politique

Contacts

  • Nejmeddine Khalfallah
    courriel : nejmid [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Nejmeddine Khalfallah
    courriel : nejmid [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les procédés néologiques dans le vocabulaire politique arabe contemporain écrit », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 24 février 2016, http://calenda.org/357496