AccueilÉducation et santé : quelles altérités ?

Éducation et santé : quelles altérités ?

Education and health: what otherness? Research, practices and training

Recherches, pratiques et formations

*  *  *

Publié le mardi 01 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

Si l’altérité se définit par le caractère de ce qui est autre, de sa reconnaissance, de la relation entre le je et l’autre, par le degré de ce qui est perçu comme familier ou étranger, les altérités concernent, entre autres, les relations humaines, les recherches, les dispositifs d’intervention et/ou de formation, les structures et institutions, l’interculturel. Dans le processus éducatif et la relation avec autrui, l’altérité apparaît comme un fait social complexe qui interpelle vivement nos pratiques, nos formations et nos recherches en éducation et santé et renvoie à des questions éducatives et sociales vives. En quoi la conception de l’Autre et le lien à autrui joue-t-il réellement un rôle déterminant en éducation à et pour la santé dans ses différentes acceptions ? Quels en sont les implicites ? Quelles conceptions de l’identité et de la normativité sont sous-jacentes ? Quelles peuvent être les conceptions de l’altérité et leurs incidences ?

Annonce

Argumentaire

Si l’altérité se définit par le caractère de ce qui est autre, de sa reconnaissance, de la relation entre le je et l’autre, par le degré de ce qui est perçu comme familier ou étranger, les altérités concernent, entre autres, les relations humaines, les recherches, les dispositifs d’intervention et/ou de formation, les structures et institutions, l’interculturel.

Dans le processus éducatif et la relation avec autrui, l’altérité apparaît comme un fait social complexe qui interpelle vivement nos pratiques, nos formations et nos recherches en éducation et santé et renvoie à des questions éducatives et sociales vives. En quoi la conception de l’Autre et le lien à autrui joue-t-il réellement un rôle déterminant en éducation à et pour la santé dans ses différentes acceptions ? Quels en sont les implicites ? Quelles conceptions de l’identité et de la normativité sont sous-jacentes ? Quelles peuvent être les conceptions de l’altérité et leurs incidences ?

C'est aussi la notion même de sujet, au centre des interventions et des formations, qui est interrogée:

  •  sujet traversé par des dynamiques sociales et acteur de celles-ci ;
  •  sujet qui invite à repenser la logique disciplinaire et à discuter les enjeux et les limites des approches pluri- ou transdisciplinaires ;
  •  sujet qui interroge profondément le rapport à l’identité et à la normativité.

Dans une société en pleine mutation, où la rencontre aux autres est un construit fragile et fortement questionné, ce 6ème colloque, en s’interrogeant sur les altérités, permettra aux professionnels et chercheurs sensibilisés aux questions éducatives en santé, de faire le lien entre éducation et santé en proposant des espaces dans lesquels la « rencontre » pourrait faciliter la liberté de choix et de décisions. Les altérités sont foncièrement au cœur de la relation éducative en santé pour bâtir des dynamiques individuelles et collectives consubstantielles du contexte dans lesquelles cette relation se façonne, que ce soit en milieu scolaire, auprès d’enseignants, d’infirmières, de médecins, de travailleurs sociaux, de chargés de projet du secteur éducatif et des territoires…

Dès lors, la prise en compte des altérités représente un véritable défi pour les communicants de ce colloque international, car elle permet d’envisager les potentialités éducatives en lien à la santé dans un espace pédagogique ouvert qui fera émerger de nouveaux regards riches de résonance dans la relation éducative, la formation et la recherche.  Mais elle peut aussi révéler des freins, des tensions difficiles à dépasser ou à surmonter…

L’actualité du « Parcours éducatif de santé » met particulièrement en exergue cette question des altérités, des publics, des territoires et partenariats et celle des dispositifs, ce qui ouvrira un espace de débat et d’échange.

Axes thématiques

Les propositions de communication s’articuleront autour de trois axes, interrogeant tous l’altérité dans les actions de formation, les interventions et les recherches :

Axe 1 : Quels liens unissent les questions d’altérité, d’éducation, de santé et de formation ?

Seront interrogés notamment ici :

  •  les modèles et approches liés à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation d’actions et de formations en éducation à la santé ;
  •  les fondements épistémologiques permettant de mieux cerner l’altérité et ses liens avec l’éducation et la santé.

Axe 2 : En quoi l’altérité a-t-elle une incidence sur les pratiques en éducation à la santé et les comportements de santé, et quelles pistes d’action peuvent être proposées ?

Seront questionnés notamment ici :

  •  la place du sujet en formation dans les dispositifs et le rapport à son environnement ;
  •  les nouveaux enjeux pour les interventions éducatives, les formations et la recherche ;
  •  la prise en compte des cultures en présence, des situations d'exclusion ou de vulnérabilités, des violences et incivilités, à l'école mais aussi en dehors.

Axe 3 : Quelles sont les transformations en cours et/ou à venir dans le champ de l'éducation à la santé, du fait des changements que vivent nos sociétés ?

Une attention sera portée :

  •  aux changements et à leurs impacts dans les façons de penser ensemble ou séparément l'éducation et la santé, les dispositifs et les démarches ;
  •  aux ressources et aux modalités d’accompagnement des professionnels dans la prise en compte des hétérogénéités sociales, scolaires et des inégalités de santé.

Nous invitons chercheurs, jeunes chercheurs (à partir de master), formateurs et praticiens à réfléchir et à proposer des communications sur ces questions, quels que soient leur institution de rattachement, le public cible, la thématique de leurs recherches et de leurs interventions dans et hors l’École.

  • Dominique Berger, Professeur des Universités, ESPE de l’Académie de Lyon, Université Claude Bernard, Lyon 1.
  • Eric Dugas, Professeur des Universités, ESPE d’Aquitaine, Université de Bordeaux.

Informations aux auteur-e-s

Pour soumettre une communication

(s’enregistrer au préalable comme utilisateur de la plateforme) :

https://www.conftool.net/education-sante-prevention-2016/

Voici les éléments qui vous seront demandés :

  • Nom, prénom et courriel de tous les co-auteurs. Institution/organisation de rattachement.
  • Titre de la communication
  • Mots-clés : 3 à 5
  • Forme choisie : Poster ou communication orale
  • Type de communication : « Recherche » ou « Interface »
  • Axe thématique choisi (1, 2 ou 3)
  • Résumé de la communication (4000 à 5000 signes, espaces compris) présentant les fondements et les intentions de la communication. Le résumé sera problématisé et veillera à faire apparaître l’intérêt au regard de la thématique du colloque. S’il s’agit d’une communication scientifique, les références épistémologiques et méthodologiques apparaîtront clairement. La présence d’une démarche empirique est également retenue comme un critère d’évaluation.
  • Trois références bibliographiques au minimum (non décomptées comme signes)

24 juillet 2016 : Date limite de dépôt des intentions de communication

20 septembre 2016 : Résultat des expertises (double aveugle)

Les présentations feront l’objet d’une communication orale en atelier (environ 20 min) ou affichée (poster).

La langue de communication est le français. Les propositions en anglais sont les bienvenues, avec support écrit en français (diaporama, document reprographié…).

Plusieurs opportunités de publication sont envisageables à l’issue du colloque.

Responsables scientifiques

  • Dominique Berger, PU en Sciences de l’éducation, Université Claude Bernard Lyon 1 – ESPE.
  • Eric Dugas, Professeur des Universités / ESPE d’Aquitaine, Université de Bordeaux.

Membres du comité scientifique

France Arboix Calas, David Authier, Maryvette Balcou-Debussche, Lila Belkacem, Dominique Berger, Sandie Bernard, Eric Breton, Bénédicte Courty, Laurence Dedieu, Anne-Marie Domergue, Eric Dugas, Jérôme Foucaud, Olivier Galy, Hélène Hagège, Laurence Hamard, Didier Jourdan, Jean-Marc Lange, Yves Léal, Denis Loizon, Marcel Lourel, Marie-Pierre Mackiewicz, Thierry Maillefaud, Sylvie Pierre, Frank Pizon, François Potdevin, Patrice Réga, Georges Sidéris, Carine Simar, Maryvonne Stallaerts, Damien Tessier, Emmanuelle Zolésio.

Coordination / Contacts

Mellila Bakha, Chargée de mission : mellila.bakha@univ-lyon1.fr

Lieux

  • MGEN - Siège national - 3, square Max Hymans
    Paris, France (75015)

Dates

  • dimanche 24 juillet 2016

Mots-clés

  • éducation, santé, altérité, formation

Contacts

  • Mellila Bakha
    courriel : mellila [dot] bakha [at] univ-lyon1 [dot] fr

Source de l'information

  • Mellila Bakha
    courriel : mellila [dot] bakha [at] univ-lyon1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Éducation et santé : quelles altérités ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 01 mars 2016, http://calenda.org/357956