AccueilLittératures d'Asie du Sud

Littératures d'Asie du Sud

Literatures in South Asia - Monthly seminar of the DELI project

Séminaire mensuel du projet DELI en collaboration avec la BULAC

*  *  *

Publié le jeudi 10 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

Le séminaire mensuel « Littératures d'Asie du Sud » est organisé dans le cadre du projet de recherche collaboratif DELI « Dictionnaire encyclopédique des littératures de l’Inde », projet Idex Sorbonne Paris Cité visant à réunir, diffuser et développer les savoirs sur les littératures d’Asie du Sud en France. Le projet est dirigé par Anne Castaing (CNRS – THALIM), Nicolas Dejenne (Université Paris 3 – UMR Mondes Iranien et Indien) et Claudine Le Blanc (Université Paris 3 – CERC) en partenariat avec Résurgences et la BULAC. Le séminaire est organisé en collaboration avec la BULAC et est ouvert à tous.

Annonce

Argumentaire

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du projet de Dictionnaire Encyclopédique des Littératures de l’Inde (DELI), projet Idex-USPC.
DELI, projet de Dictionnaire Encyclopédique des Littératures de l’Inde, est né d’un constat : alors même que les littératures indiennes font régulièrement l’objet de manifestations culturelles en France (Festival des écrivains du monde, Salon du livre de l’Inde), elles restent très mal connues, réduites souvent à la production narrative anglophone contemporaine, et étudiées de façon cloisonnée et lacunaire.

L’objectif de DELI est double : il s’agit d’abord de réunir de façon inédite une somme de savoirs – parfois à constituer – sur l’ensemble des littératures indiennes, anciennes et modernes, écrites et orales, en sanskrit, prakrits, dans les vernaculaires modernes et en anglais, leur contexte de production contemporain en Inde (éditeurs, institutions, marchés du livre) mais aussi de réception en France (traduction, édition, enseignement). Mais l’ambition est aussi, plus radicalement, de constituer le champ des littératures indiennes, encore inexistant en tant que tel, en mettant l’accent sur les outils critiques et les concepts indigènes qui permettent de définir ce champ par ses moyens propres. En proposant de renouveler complètement le rapport à des productions lointaines et, pour certaines d’entre elles, anciennes, le projet vise à la fois à valoriser un patrimoine complexe et pour une part menacé, en raison de son multilinguisme et de la diversité des supports, et à réfléchir au sens que celui-ci peut avoir pour les Indiens, comme pour des Français lecteurs dans un monde contemporain caractérisé par la circulation intense et rapide des œuvres et leur dématérialisation.

Programme 

Vendredi 11 mars

  • Francesca Orsini (SOAS), « What can kathas tell us about multilingual literary culture in north India? » 

Tales are ubiquitous in the premodern literary culture of north India, as elsewhere, and they come in all shapes, languages, and inflections. For this reason, following them allows us to travel into and across most of the levels/milieux of this multilingual literary culture. But precisely because of their ubiquity even within texts, when we move from the microlevel of individual texts to the macrolevel of literary culture it becomes difficult to say anything more than – they were there, they circulated, they often retold the same stories in new ways, or mixed familiar elements to produce new texts. By taking into account material evidence, the geographical and linguistic distribution of kathas, socio-historical locations, and shifts within the texts and in their performance practices, this lecture seeks to arrive at a nuanced and productive sense of the role that story-telling played within this multilingual literary culture. 

Vendredi 15 avril

  •  Sudhir Chandra (Mizoram University, IEA Nantes), « A Historian Looks at Modern Indian Literature » 

Vendredi 13 mai

  •  Daniel Negers (INaLCO), « Langues et littératures télougoues : déchiffrages à l'œuvre » 

Vendredi 3 juin

  •  Savita Singh (IGNOU)« Wandering in a Blue World: Savita Singh's poetry and Fiction » 

14 octobre 2016

10h30-12h30, BULAC - 65 Rue des Grands Moulins 75013 Paris, salle RJ.24

  •  Marc Gaborieau (CNRS/EHESS) "La transe rituelle dans l'Himalaya central" (Purusârtha 2, pp. 147-172) revisitée

Les récits chantés du Kumaon comprennent des récits guerriers/amoureux de héros profanes (dont j’ai traité l’année dernière) et des récits de divinités, dont je parle ici. Ces derniers sont exécutés au cours de cérémonies appelées jâgar, « veillées », dont le maître de cérémonie, jâgariyâ, est un barde généralement intouchable ; ils comprennent deux sous-classes. La première regroupe des récits édifiants, bhârat,narrés à la troisième personne et tirés de classiques pan-indiens comme les épopées ou la geste des yogis Kân-phatâ. La seconde comprend des récits appelés aussi jâgar : le barde s’adresse à des divinités locales à la seconde personne, leur raconte leur propre histoire et les contraint à s’incarner dans des médiums et à s’exprimer par leurs gestes et leurs paroles. J’insisterai sur cette seconde sous-classe, particulièrement sur l’histoire du dieu justicier Goril, citant notamment les travaux de Brendan Quayle (Londres), John Leavitt (Montréal) et Aditya Malik (Heidelberg/Nalanda).

18 novembre 2016

10h30-12h30, BULAC - 65 Rue des Grands Moulins 75013 Paris, salle RJ.24

  • Michel Boivin (CNRS/EHESS) Dévotion et littérature sindhi d'après la collection de la British Library : une perspective anthropologique

Avec l’arrivée de l’imprimerie dans la province, et le choix du sindhī comme langue officielle en remplacement du persan à partir de 1851, la littérature sindhī a connu un essor important à  partir de la fin du XIXe siècle. Une part non négligeable de cette production est constituée de publications liées à la dévotion, envers un saint soufi ou une divinité hindoue locale comme Udero Lāl, également connu sous le nom de Daryāshāh. En se basant sur la collection de la British Library, sans doute la plus importante au monde, cette séance envisage de déchiffrer ce que ces productions littéraires peuvent nous apprendre de l’évolution de la société et de la culture religieuse du Sindh colonial.

Informations pratiques

Pour plus d’information : projetdeli2015@gmail.com

Le séminaire se tient un vendredi par mois de 10h à 12h à la BULAC (65 rue des Grands Moulins, 75013), en salle RJ.24.

Organisation

Le séminaire est organisé par le projet DELI en collaboration avec la BULAC

Catégories

Lieux

  • BULAC, en salle RJ.24. - 65 rue des Grands Moulins
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 11 mars 2016
  • vendredi 15 avril 2016
  • vendredi 13 mai 2016
  • vendredi 03 juin 2016
  • vendredi 14 octobre 2016
  • vendredi 18 novembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Littérature, Asie du Sud

Contacts

  • Projet DELI
    courriel : projetdeli2015 [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Eve Tignol
    courriel : projetdeli2015 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Littératures d'Asie du Sud », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 10 mars 2016, http://calenda.org/359897