AccueilL'esprit de la démocratie

L'esprit de la démocratie

The spirit of democracy

*  *  *

Publié le jeudi 24 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

L’école d’été internationale relative à « L’esprit de la démocratie » propose aux étudiant·e·s (niveau Master, Doctorat, Post-doctorat) et aux professionnels une formation de haut niveau sur les débats et enjeux qui traversent le fonctionnement et la réforme des institutions démocratiques, tant à l’échelle locale que nationale ou transnationale. Ce projet d’ecole d’été internationale s’inscrit pleinement dans les réflexions contemporaines sur les transformations ou les métamorphoses profondes du gouvernement démocratique de nos sociétés complexes.

Annonce

Argumentaire

Ce projet d’École d’été internationale (International Summer School) sur « L’esprit de la démocratie » s’inscrit pleinement dans les réflexions contemporaines sur les transformations ou les métamorphoses profondes du gouvernement démocratique de nos sociétés complexes. Né au moment des révolutions libérales du 18e siècle, le modèle du gouvernement représentatif (Manin, 1995 ; Urbinati, 2006) n’a certes pas cessé d’évoluer au gré des circonstances politiques ou des contextes historiques. Il semble toutefois - chaque pays a son histoire et son système propre, mais au-delà de leurs spécificités…- que de nombreux indicateurs attestent d’une transformation profonde de notre horizon démocratique depuis plusieurs décennies : qu’il s’agisse de la participation aux élections politiques, de l’adhésion aux partis politiques, de l’identification à ces derniers, de l’évolution de la confiance à l’égard des élites politiques ou encore de l’évolution de l’intérêt pour la politique, dans de nombreux pays occidentaux, le mouvement qui se dessine atteste d’une sorte d’épuisement du modèle démocratique né au 18e siècle (Crouch, 2005 ; Tormey, 2015). À ce titre, les données agrégées de la participation politique aux élections parlementaires que propose l’International Institute for Democracy and Electoral Assistance - IDEA  (www.idea.int/vt/) pour la période allant des années 1950 à nos jours établissent clairement une évolution à la baisse qui s’accentue dans la décennie des années 1980 (Norris, 2004). Une lecture de ces questions en termes de la crise ou de déclin serait pourtant fausse, tant les indices d’une transformation sont aussi importants : la participation associative progresse tout comme la participation citoyennes sous ses multiples formes (actes de citoyenneté, boycott, manifestations, interpellations). Au-delà de ces données statistiques, les métamorphoses du gouvernement démocratique s’illustre aussi dans la saillance de plus en forte de revendication en termes de reconnaissance (recognition) des différences culturelles ou territoriales internes à nos communautés politiques (Corse, Catalogne, Ecosse, Flandres, Québec…). Autant de tensions et de transformations qui obligent à penser à nouveau frais notre récit démocratique contemporain (Blondiaux, 2008 ; Rosanvallon, 2015).

Partant de ce constat qui doit être interrogé avec rigueur, l’École d’été internationale sur « L’esprit de la démocratie » entend proposer un module de formation de haut niveau fondé sur les recherches les plus récentes sur cette thématique. Pour sa 1ère édition bordelaise en 2016, trois axes ont été retenus pour interroger le nouvel esprit démocratique en voie d’émergence.

Le premier axe entend revenir sur le diagnostic évoqué plus haut et proposer un état des lieux de la situation démocratique contemporaine (notamment du point de vue des logiques sociologiques et politiques de la participation politique et de la politisation, de l’état des lieux de la structuration partisane des échanges démocratiques…).

Le deuxième axe se propose de présenter les termes des débats contemporains sur l’évolution souhaitable de notre modèle démocratique (en interrogeant notamment la crise de la représentation politique et ses interprétations, en évoquant aussi les formats démocratiques alternatifs [participatifs, délibératifs…]). Ce faisant, cet axe interrogera aussi la thématique de la qualité de la démocratie telle qu’elle est envisagée dans les débats internationaux (Diamond, Morlino, 2005).

Le troisième axe présentera  un certain nombre d’innovations en matière d’ingénierie institutionnelle (formes flexibles de représentation descriptive, tirage au sort…) et d’expériences démocratiques (cyberdémocratie, usage des nouvelles technologies). 

Pour chacun de ces trois axes, l’École d’été internationale sur « L’esprit de la démocratie » proposera trois types de formats pédagogiques : une Conférence plénière (CP) assurée par un intervenant extérieur au site bordelais (2 heures + débat avec la salle), un ou deux Séminaire de travail (ST : 3/4 heures) et des Séminaires participatifs (SP : 2/3 heures) permettant aux personnes inscrites dans la formation de présenter leurs propres travaux ou réflexions qui seront discutés par l’ensemble de l’équipe pédagogique de l’Ecole d’été. 

Références bibliographiques mentionnées

  • Blondiaux (Loïc), 2008, Le nouvel esprit de la démocratie. Actualité de la démocratie participative, Paris, Seuil / République des idées.
  • Crouch (Colin), 2013 (1ère édition 2005), Post-démocratie, Paris, Diaphanes.
  • Diamond (Larry), Morlino (Léonardo), ed., 2005, Assessing the quality of democracy, Baltimore, Johns Hopkins University Press.
  • Manin (Bernard), 1995, Principes du gouvernement représentatif, Paris, Calmann-Lévy.
  • Norris (Pippa), 2004, Electoral Engineering. Voting Rules and Political Behavior, Cambridge, Cambridge University Press.
  • Rosanvallon (Pierre), 2015, Le bon gouvernement, Paris, Seuil.
  • Tormey (Simon), 2015, The End of Representative Politics, Londres, Polity.
  • Urbinati (Nadia), 2006, Representative democracy: principles and genealogy, Chicago, Chicago University Press.
  • Manin (Bernard), 1995, Principes du gouvernement représentatif, Paris, Calmann-Lévy.
  • Norris (Pippa), 2004, Electoral Engineering. Voting Rules and Political Behavior, Cambridge, Cambridge University Press.
  • Rosanvallon (Pierre), 2015, Le bon gouvernement, Paris, Seuil.
  • Tormey (Simon), 2015, The End of Representative Politics, Londres, Polity.
  • Urbinati (Nadia), 2006, Representative democracy: principles and genealogy, Chicago,

Programme

Lundi 27 juin 2016

Matinée

10h00 : Accueil des participants

11h30 : Mot de bienvenue et présentation du programme de l’École d’été 
[Yves Déloye (Sciences Po Bordeaux), François Gélineau (Université Laval), Jean-Michel de Waele (ULB)]

Après-midi

  •  14h00 Conférence plénière Axe 1 : « Le devenir de la démocratie au 21ème siècle » (Yves Sintomer, IUF, Université Paris VIII)

Informations pratiques (déjeuner, principe de créditation)

Mardi 28 juin 2016

  • 9h30 : Séminaire participatif Axe 1 : (Yves Sintomer, IUF, Université Paris VIII)
  • 14h30 : Séminaire de travail Axe 3 : « Le déclin du militantisme et l’intégration des nouvelles technologies par les organisations politiques » (Eric Montigny, CRDP, Université Laval)

Mercredi 29 juin 2016

  • 9h30 : Conférence plénière Axe 3 : « The transformation of citizens' attitudes towards democracy and democratic institutions », Sofie Marien (Université d’Amsterdam)
  • 14h 30 : Séminaire participatif Axe 3 : Sofie Marien (Université d’Amsterdam)

Jeudi 30 juin 2016

  • 9h30 Séminaire de travail transversal animé par Jean-Benoit Pilet (ULB) : « La participation politique des jeunes » (Yves Dejaeghere, KU Leuven) François Gélineau (Université Laval) & Vincent Tiberj (Sciences Po Bordeaux)
  • 14h30 Séminaire de travail Axe 1 : « L’efficacité démocratique de la représentation indirecte » (Marc André Bodet, Université Laval)

Public visé

  • Etudiant.e.s de master et de doctorat, étudiant.e.s en post-doctorat souhaitant bénéficier d’enseignements spécialisés de haut niveau sur les enjeux et débats relatifs aux mutations de la démocratie politique.
  • Praticiens, managers publics, militants et élus locaux ou nationaux soucieux de se former à ces enjeux fondamentaux.

Pour candidater

Envoyer un CV et une lettre de motivation, ainsi que le formulaire d’inscription. Une compréhension passive de l’anglais est nécessaire.

Frais d’inscription

  • Etudiant.e.s, doctorant.e.s et post-doctorant.e.s, docteur.e.s sans poste : 200 euros jusqu’au 7 avril 2016 ; 275 euros après le 7 avril 2016.
  • Praticiens et professionnels : 700 euros (au titre de la formation continue) avant le 7 avril 2016 ;775 euros après le 7 avril 2016.

Les frais d’inscription comprendront l’accès à la formation, aux supports des conférences ainsi que les collations servies au déjeuner. Un dîner de gala sera aussi proposé aux participant.e.s.

Inscription en ligne : http://esde.sciencesconf.org/

Lieu

La formation sera assurée dans les locaux de Sciences Po Bordeaux

Date limite d’inscription

10 mai 2016 

Comité de sélection des candidatures

  • Yves DELOYE, professeur, Sciences Po Bordeaux
  • François GÉLINEAU (professeur, Université Laval, Québec)
  • Éric MONTIGNY (Directeur exécutif de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, Université Laval, Québec)
  • François PÉTRY (professeur, Université Laval, Québec)
  • Jean-Benoît PILET (MCF, ULB, Belgique)
  • Vincent TIBERJ (professeur associé, Sciences Po Bordeaux)
  • Jean-Michel DE WAELE (professeur, ULB, Belgique)

Contact : b.barthelemy@sciencespobordeaux.fr

Catégories

Lieux

  • Sciences Po Bordeaux - 11 allée Ausone
    Pessac, France (33607)

Dates

  • mardi 10 mai 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • démocratie, institution politique, institution parlementaire, réforme institutionnelle, attitude politique

Contacts

  • Béatrice Barthélémy
    courriel : b [dot] barthelemy [at] sciencespobordeaux [dot] fr

Source de l'information

  • Béatrice Barthélémy
    courriel : b [dot] barthelemy [at] sciencespobordeaux [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'esprit de la démocratie », École d'été, Calenda, Publié le jeudi 24 mars 2016, http://calenda.org/359914