AccueilLe désert Oriental d'Égypte durant la période gréco-romaine : bilans archéologiques

Le désert Oriental d'Égypte durant la période gréco-romaine : bilans archéologiques

The Eastern Desert of Egypt during the Greco-Roman period: archaeological results

*  *  *

Publié le jeudi 17 mars 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Entre les années 1980 et 2015, des équipes américaines, anglaises, italiennes et françaises ont pu prospecter ou fouiller des centaines de sites dans le désert Oriental d'Égypte dont l'exploration a fait considérablement avancer nos connaissances sur l'exploitation de l'or sous les Ptolémées et les empereurs byzantins, sur les carrières ouvertes par les empereurs romains et sur le commerce avec l'Arabie et l'Inde à travers les ports de Myos Hormos et de Bérénike. L'ambition de ce colloque est d'offrir une vue d’ensemble des travaux effectués durant ces trente dernières années dans le désert Oriental, afin de rendre les principaux résultats disponibles pour un large public.

Annonce

Argumentaire

Le désert Oriental d'Egypte occupe une vaste étendue de montagnes et de plaines sablonneuses entre le Nil et la mer Rouge. Ses richesses naturelles – or, gemmes et pierres de qualité (granit, porphyre, bekhen) – ont, malgré les difficultés dues aux conditions climatiques, été exploitées dès l’époque prédynastique. Les pharaons, les rois Macédoniens, puis les empereurs romains y ont régulièrement envoyé des expéditions pour extraire ces métaux et ces pierres. Le désert était aussi la voie de passage obligé pour tout commerce avec les contrées bordant la mer Rouge et l'Océan Indien. Ce commerce, déjà actif à l’époque pharaonique, et en pleine expansion à partir de l’époque ptolémaïque, porta d'abord sur les épices et les résines odorantes, puis à l’époque romaine, sur une large palette de produits exotiques incluant des perles, des pierres précieuses, des étoffes, etc.

Les sites archéologiques de cette région pratiquement inaccessibles pour des raisons logistiques étaient, jusqu'à très récemment, dans un état de conservation exceptionnel. Entre les années 1980 et 2012,  des équipes américaines, anglaises, italiennes et françaises ont ainsi pu prospecter ou fouiller des centaines de sites dont l’exploration a fait considérablement avancer nos connaissances sur l’exploitation de l'or sous les Ptolémées et les empereurs byzantins, sur les carrières ouvertes par les empereurs romains et sur le commerce avec l'Arabie et l'Inde à travers les ports de Myos Hormos et de Bérénikè.

Or cette phase de recherches s'achève : ces sites sont depuis quelques années en voie de destruction massive par des chercheurs d'or et de trésors qu'il semble impossible d'arrêter.

Il est donc temps de dénoncer cet état de fait et de faire le point sur les grands progrès que ces travaux ont permis de réaliser sur l’occupation et l’exploitation du désert de l’époque ptolémaïque à la fin de la période byzantine, et sur les relations commerciales de l’Égypte avec l'Extrême-Orient.

Le colloque de Paris a pour but de servir de table d'aiguillage dans une documentation devenue foisonnante. Il sera donc demandé à chacun des participants de proposer une synthèse de ses travaux.

L'ambition est d'offrir une vue d’ensemble des travaux effectués durant ces trente dernières années dans le désert Oriental, afin de rendre les principaux résultats disponibles pour un large public. A cet effet, les communications seront filmées et traduites en anglais ou en français et la publication se fera exclusivement on line en plusieurs langues dont l’anglais et le français. L'intérêt est de présenter ces résultats généraux à l'ensemble de la communauté scientifique, gratuitement et quasiment immédiatement et, par une bibliographie complémentaire, d'orienter les chercheurs et étudiants vers des études plus spécialisées.

Jean-Pierre Brun (Collège de France), Thomas Faucher (CNRS), Bérangère Redon (CNRS), Steven Sidebotham (University of Delaware). 

Programme

30 mars

9.30 : Accueil des participants

  • 10. L. Pantalacci, Coptos, porte du Désert Oriental
  • 10.30. Bérangère Redon, La prise en main du désert Oriental par les Lagides : nouvelles données archéologiques
  • 11. T. Faucher, L'or des Ptolémées : exploitation minière du désert Oriental
  • 11.30. H. Cuvigny, Des praesidia romains aux stathmoi ptolémaïques 

12-13.30 : Lunch

  • 13.30. J.-P. Brun, Chronologie des forts des routes de Myos Hormos et de Bérénice
  • 14. M. Reddé, L’architecture des praesidia du désert oriental d'Égypte 
  • 14.30  V. Maxfield, Imperial enterprise in the Red Sea Mountains: the quarries of Mons Claudianus and Mons Porphyrites
  • 15. A. Bülow-Jacobsen, Quarries with Subtitles

15.30-15.45 pause                                                

  • 15.45. W. Van Rengen, Mons Porphyrites et Myos Hormos : quelques problèmes topographiques et logistiques.
  • 16.15 I. Bragantini, The Italian Archaeological Mission in the Eastern Desert: first results from the area of Wadi Gasus.
  • 16.45. M. Leguilloux, L'exploitation des animaux sur les praesidia des routes de Myos Hormos et de Bérénice : alimentation, déplacements et ressources artisanales 
  • 17.15 M. Van der Veen, The food supply to Roman settlements in the Eastern Desert of Egypt – the botanical evidence 
  • 17.45 C. Bouchaud, Approvisionnement en combustible et bois dans le désert oriental

18.15-19 h : Debate 

31 mars

  • 9.00 : L. Bender, The textile finds from Mons Claudianus, ‘Abu Sha’ar and other Roman sites in the Eastern Desert: what do we learn from them?
  • 9.30 : D. Cardon, Chiffons précieux – ce que nous disent les textiles des dépotoirs du désert Oriental d’Egypte
  • 10.00 : J. Peter and F. Wild, Textile Contrasts at Berenike

10.30-10.45 Pause café

  • 10.45 : J. Foster-Gates, Ptolemaic Pottery from the Eastern Desert: the view from Bir Samut
  • 11.15 : P. Ballet, Le Wadi Hammamat et ses mobiliers céramiques (Institut français d’archéologie orientale, 1987-1988). Contextes et chronologie 
  • 11.45 : R. Tomber, Pottery supply to the Eastern Desert: evidence from quarries, ports and roads

12.15-14 : Lunch

  • 14.00 : L. Blue, The Port of Myos Hormos and its relation to Indo-Roman trade
  • 14.30 : S. Sidebotham, Overview of Fieldwork at Berenike 1994-2015
  • 15.00 : I. Zych, Death in Berenike: the excavated evidence for burial practices in the Ptolemaic and Roman harbor on the Red Sea coast of Egypt
  • 15.30 M. Hense, The Great Temple of Berenike

16-16.15 pause

  • 16.15 : R. Ast, Berenike in Light of Inscriptions, Ostraka, and Papyri 
  • 16.45 : Carol Meyer, Gold mining in Byzantine times in the Eastern Desert
  • 17.15 : J. Gascou, Nouveautés documentaires et littéraires sur Clysma
  • 17.45 : J.-L. Fournet, Le désert oriental dans l'Antiquité tardive
  • 18.15-19 h : Debate 

Lieux

  • Salle 2 - 11 place marcelin Berthelot
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 30 mars 2016
  • jeudi 31 mars 2016

Mots-clés

  • désert, or, commerce, carrière, exploitation, richesse

Contacts

  • Sandra Zanella
    courriel : sandra [dot] zanella [at] college-de-france [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sandra Zanella
    courriel : sandra [dot] zanella [at] college-de-france [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le désert Oriental d'Égypte durant la période gréco-romaine : bilans archéologiques », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 17 mars 2016, http://calenda.org/359929