AccueilChiffres privés, chiffres publics

Chiffres privés, chiffres publics

Private figures, public figures

Calculs, comptabilités, statistiques (XVIIe-XXIe siècle)

Calculation, accountancy and statistics (17th-21st centuries)

*  *  *

Publié le mardi 29 mars 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Depuis 2014, le séminaire « Chiffres privés, chiffres publics » (voir chiffres.hypotheses.org) a été l’occasion d’entreprendre une réflexion sur l’histoire de l’élaboration, de la construction et des usages des chiffres privés et publics dans leurs interrelations de l’époque moderne à la période contemporaine. L'approche est résolument interdisciplinaire à la croisée des sciences de gestion, de la sociologie, des sciences politiques, de l’économie, de la statistique, du droit et de l’histoire. La journée d’études prévue a vocation à prolonger ce cycle de séminaires.

Annonce

Argumentaire

Depuis trois ans, le séminaire « Chiffres privés, chiffres publics » organisé par des historiens modernistes et contemporanéistes – Fabien Cardoni (IGPDE-IDHE.S), Anne Conchon (Université Paris1-IDHE.S), Michel Margairaz (Université Paris1-IDHE.S), Béatrice Touchelay (Université Lille 3-IRHiS) – a été l’occasion d’entreprendre une réflexion sur le long terme et résolument interdisciplinaire à la croisée des sciences de gestion, de la sociologie, des sciences politiques, de l’économie, de la statistique, du droit et de l’histoire. (Voir le carnet de recherche en ligne : chiffres.hypotheses.org)

La journée d’études prévue a vocation à prolonger ce cycle de séminaires autour de la question de l’histoire de l’élaboration, de la construction et des usages des chiffres privés et publics dans leurs interrelations sur la longue durée, de l’époque moderne à la période contemporaine. L’interrogation porte sur les relations réciproques entre les chiffres émanant d’acteurs privés et les chiffres d’origine ou de diffusion publique. Cela inclut en particulier les multiples formes de transferts ou de circulation entre sphère publique et sphère privée, qu’il s’agisse de la manière dont les acteurs privés rendent (partiellement, sélectivement ou totalement) publics des chiffres élaborés dans un cadre privé ou à l’inverse, des modalités de réemploi des chiffres de source privée par des acteurs publics.

Sont également à envisager la définition des normes comptables (privées, publiques ou nationales), la mise en place de la statistique comme instrument du/des pouvoir(s), les modalités et les effets de la révolution probabiliste du XIXe siècle, puis celle de l’intrusion des données multiples un siècle plus tard sur les usages de la comptabilité et de la statistique. Est en outre à étudier l’histoire des institutions (publiques et privées) des acteurs et des parties prenantes (négociants, banquiers, industriels, experts, comptables, statisticiens, fonctionnaires...) impliqués dans la production, l’utilisation et la diffusion des chiffres. La politique fiscale, lorsqu’elle dicte ses règles aux comptabilités privées, est une autre piste de réflexion. Il s’agit aussi d’analyser les indicateurs de performance, les classements qu’ils autorisent ou encore le management par les chiffres, ainsi que les positions des différents acteurs économiques, sociaux, politiques ou experts sur ces questions.

Modalités de soumission

Les propositions de communication (de 300 à 400 mots en précisant un titre, votre nom, votre affiliation académique et votre adresse électronique) doivent veiller à comparer les dimensions publique et privée de leur objet et/ou à définir l’articulation entre les chiffres privés et publics, la publicité éventuelle des chiffres privés ou encore la privatisation de chiffres publics.

La journée d’études se tiendra durant la deuxième quinzaine de janvier 2017 à l’université Paris1 Panthéon Sorbonne.

Les communications, d’une durée de 20 minutes, pourront être présentées en français ou en anglais et feront l’objet d’une publication ultérieure.

Ces propositions sont à adresser avant le 15 avril 2016

à : chiffres-prives-publics.igpde@finances.gouv.fr

Comité scientifique

  • Fabien Cardoni, chargé d’études, Institut de la gestion publique et du développement économique-IDHES Paris1
  • Anne Conchon, maître de conférences d’histoire moderne, université de Paris1 Panthéon Sorbonne-IDHES
  • Michel Margairaz, professeur d’histoire contemporaine, université de Paris1 Panthéon Sorbonne-IDHES
  • Béatrice Touchelay, professeure d’histoire contemporaine, université de Lille3-IRHiS 

Lieux

  • Paris1 Panthéon Sorbonne
    Paris, France (75)

Dates

  • vendredi 15 avril 2016

Mots-clés

  • statistique, comptabilité, chiffre, État, entreprise, politique publique

Contacts

  • Fabien Cardoni
    courriel : chiffres-prives-publics [dot] igpde [at] finances [dot] gouv [dot] fr

Source de l'information

  • Fabien Cardoni
    courriel : chiffres-prives-publics [dot] igpde [at] finances [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Chiffres privés, chiffres publics », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 29 mars 2016, http://calenda.org/360591