AccueilLa transmission du religieux en Méditerranée : un défi partagé

La transmission du religieux en Méditerranée : un défi partagé

Teaching monkhood in the Mediterranean - a challenge shared

À l'école du religieux ? Formation et transmission religieuses en Méditerranée

Monk school? Training of monks and transmission in the Mediterranean

*  *  *

Publié le mercredi 23 mars 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Au cours des trois tables rondes prévues, nous ferons le point sur les transformations à l’œuvre dans la transmission contemporaine du religieux, à travers des exemples pris la fois dans le monde arabe et en Europe. Nous reviendrons aussi sur les évolutions politiques récentes en matière de formation des clercs, tant au nord qu’au sud de la Méditerranée. Des théologiens, des universitaires et des pédagogues apporteront ainsi leur expertise et débattront des moyens intellectuels, politiques et financiers qu’il faudrait encore mobiliser pour faire reculer significativement la « sainte ignorance » qui fait le lit des malentendus, parfois tragiques, entre les différentes cultures.

Annonce

Argumentaire

Au cours des trois tables rondes prévues, nous ferons le point sur les transformations à l’œuvre dans la transmission contemporaine du religieux, à travers des exemples pris la fois dans le monde arabe et en Europe. Nous reviendrons aussi sur les évolutions politiques récentes en matière de formation des clercs, tant au nord qu’au sud de la Méditerranée. Des théologiens, des universitaires et des pédagogues apporteront ainsi leur expertise et débattront des moyens intellectuels, politiques et financiers qu’il faudrait encore mobiliser pour faire reculer significativement la « sainte ignorance » qui fait le lit des malentendus, parfois tragiques, entre les différentes cultures.

Programme

14H00 – 15h00 : Accueil

  • P. Frédéric Louzeau, directeur du Pôle de recherche du Collège des Bernardins 
  • Jean-Christophe Peaucelle, conseiller aux affaires religieuses, Ministère des Affaires étrangères, Paris (sous réserve)

Introduction : À l'école du religieux ? Retour sur un parcours de deux années de recherches aux Bernardins : Valentine Zuber, co-responsable du séminaire de recherche A l’école du religieux ? Formation et transmission religieuses en Méditerranée, directrice d’études à l’EPHE, chaire religions et relations internationales

15H00 – 16h30

Les défis de la transmission et de l'interconnaissance religieuse au sud de la Méditerranée

La transmission du religieux dans les pays du Sud de la Méditerranée fait face à de nombreux défis, politiques, théologiques, culturels et sociaux. La traditionnelle formation religieuse, autrefois cantonnée au seul apprentissage confessionnel de la religion musulmane, s’ouvre peu à peu à l’étude des autres formes religieuses dans un souci de comparatisme renouvelé. Que ce soit à l’école ou à l’université, le besoin d’un approfondissement des connaissances sur le phénomène religieux s’accroit face à la pluralisation et la sécularisation qui affectent aussi ces sociétés de plus en plus perméables à une culture globalisée. Nous ferons le point sur plusieurs initiatives récentes à l’œuvre dans ces sociétés en transition rapide.

Présidée par Mohamed Sghir Janjar, directeur-adjoint de la Fondation du Roi Abdul-Aziz pour les Etudes Islamiques et les Sciences Humaines, Casablanca.

Intervenants :

  • Hocine Kerzazi, doctorant en histoire contemporaine, Université du Maine, Le Mans
  • Nabil Mouline, maître de Conférences à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Paris.
  • Bakary Sambé, enseignant chercheur au Centre d’Etudes des Religions (CER), Université Gaston Berger,Saint Louis, Sénégal
  • Abderrazaq Sayadi, directeur du Département d’études comparées de l’Université La Manouba, Tunis

16H30 Pause

17H00 – 18h30

L’enseignement de la culture religieuse à l'école au défi de la laïcité

La prise en compte de la culture religieuse dans la mission éducative de l’école en France est une expérience relativement nouvelle dans un système marqué par une laïcité de séparation. La pluralisation de la société française la rend cependant nécessaire, tant le vivre ensemble dépend de l’investissement de chacun dans une politique d’interconnaissance des traditions religieuses des uns et des autres. Nous nous attacherons à étudier les différentes formes que cette transmission peut prendre selon les systèmes scolaires et universitaires envisagés.

Présidée par Blandine Chélini-Pont, professeur en Histoire contemporaine, Université Aix-Marseille

Intervenants :

  • Brigitte Basdevant-Gaudemet, professeur émérite, Université Paris-Sud
  • Stéphanie Laithier, responsable formation-recherche à l’IESR
  • Makhlouf Mameche, président de la Fédération nationale de l'enseignement privé musulman (FNEM), Paris
  • Isabelle Saint-Martin, directrice de l’Institut européen en sciences des religions (IESR-EPHE), Paris.
  • Sara Teinturier,  chercheure post-doctorante, Université de Montréal, Montréal, Canada

18H30 – Cocktail dînatoire

20H00 – 21h30

La prise en compte du religieux, de sa culture et de sa transmission dans le système européen

La forme prise par la transmission du religieux en Europe est une prérogative des sociétés et des Etats qui la composent. Les modèles scolaires en cette matière sont aussi nombreux que les modèles politiques existant.

Cependant, que ce soit au niveau des Etats, des Eglises ou des institutions européennes, une attention grandissante est accordée à l’accroissement des connaissances religieuses dans une optique citoyenne de respect et de tolérance. C’est le développement d’une culture commune à tous permettant une coexistence apaisée de chacun selon ses propres particularismes qui est activement recherchée dans le cadre de l’Etat de droit, démocratique et pluraliste. Nous interrogerons les différents modèles existants et leurs convergences face aux défis du maintien de la paix et du dialogue dans nos sociétés.

Présidée par Jean-Paul Willaime, directeur d'études émérite à l’École Pratique des Hautes Etudes - section des sciences religieuses, Paris.

Intervenants :

  • Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix 
  • Maryam Mouzzouri, doctorante à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE)
  • Caroline Sägesser, chercheuse à l’Observatoire des Religions et de la laïcité du Centre Interdisciplinaire d’Etude des religions et de la laïcité (CIERL), Université Libre de Bruxelles, Belgique
  • Sylvie Toscer-Angot, maître de conférences en civilisation allemande, Université Paris-Est Créteil 

21H30 – 22h00 Conclusion

Jacques Huntzinger, ancien ambassadeur de France

Tarif

Colloque : 14h00 - 18h30 : 10€ (plein) ; 6€ (réduit)

Soirée : 20h – 22h : 6€ (plein) ; 3€ (réduit)

(Tarif réduit pour les étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux)

Gratuit pour les moins de 26 ans

 

Lieux

  • Métro : Maubert Mutualité, Cardinal Lemoine, Jussieu - 20 rue de Poissy
    Paris, France (75005)

Dates

  • vendredi 08 avril 2016

Mots-clés

  • transmission religieuse, formation religieuse, ignorance, clerc, imam, dialogue interreligieux, éducation

Contacts

  • Cécile Baguenault
    courriel : cecile [dot] baguenault [at] collegedesbernardisn [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Cécile Baguenault
    courriel : cecile [dot] baguenault [at] collegedesbernardisn [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La transmission du religieux en Méditerranée : un défi partagé », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 23 mars 2016, http://calenda.org/360851