AccueilLe territoire face au réseau

Le territoire face au réseau

Territories and networks

Journée des jeunes chercheurs de l'Institut de géographie de Paris

Institut de géographie de Paris young researchers day

*  *  *

Publié le vendredi 25 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

Les géographes sont familiers de la dialectique territoire-réseau. L’articulation entre logiques territoriales et logiques réticulaires apparaît aujourd’hui comme une des clés centrales pour analyser l’espace, à bien des échelles, qu’il s’agisse de relations d’interdépendance, de confrontation ou de construction mutuelle. La géographie française s’est largement intéressée à la question tout au long du XXe siècle, notamment sous la plume de Jean Gottmann pour qui le territoire est avant tout l’unité politique du monde cloisonné de la géographie, que le réseau décloisonne. A bien des égards la question territoriale a également été au cœur de travaux remarqués de la décennie 1990 : de la « fin de la géographie » de Richard O’Brien à la « fin des territoires » de Bertrand Badie, en passant par le « piège territorial » de John Agnew. Supplantant ou complétant celui du territoire, le réseau s’impose-t-il alors comme un paradigme pour comprendre l’espace au XXIe siècle ?

Annonce

Argumentaire

Les géographes sont familiers de la dialectique territoire-réseau. L’articulation entre logiques territoriales et logiques réticulaires apparaît aujourd’hui comme une des clés centrales pour analyser l’espace, à bien des échelles, qu’il s’agisse de relations d’interdépendance, de confrontation ou de construction mutuelle. La géographie française s’est largement intéressée à la question tout au long du XXe siècle, notamment sous la plume de Jean Gottmann pour qui le territoire est avant tout l’unité politique du monde cloisonné de la géographie, que le réseau décloisonne. A bien des égards la question territoriale a également été au cœur de travaux remarqués de la décennie 1990 : de la « fin de la géographie » de Richard O’Brien à la « fin des territoires » de Bertrand Badie, en passant par le « piège territorial » de John Agnew. Supplantant ou complétant celui du territoire, le réseau s’impose-t-il alors comme un paradigme pour comprendre l’espace au XXIe siècle ?

Ce thème est aussi l’occasion d’une véritable pluridisciplinarité dont l’École doctorale de Géographie de Paris est coutumière. Cette question concerne tous les champs mobilisés par des problématiques spatiales : la géographie, l’architecture, l’urbanisme, l’archéologie, l’économie, la sociologie, l’anthropologie … Réseaux et territoires seront abordés à toutes les échelles, spatiales et temporelles, du quartier au monde et sous des formes très diverses, des réseaux d’infrastructures aux réseaux sociaux en passant par les réseaux de communication.

Programme de la journée

 9h15-9h30 : Ouverture par Olivier Sevin, professeur des universités (Paris-Sorbonne), directeur de l’École Doctorale de Géographie de Paris, et le comité d’organisation.

9h30-10h15 : Introduction de l’invité d’honneur, Guy Di Méo, professeur émérite, Université de Bordeaux 3.

10h15-11h05 : Session 1. Réseaux intellectuels et virtuels à l’échelle de la ville

  • Barbara De Vivo (doctorante, Université Paris-Sorbonne – UMR ENeC) « Le réseau d’ « intellectuels organiques » dans le quartier du Pigneto à Rome »
  • Gerardo Perfors-Barradas (Master Erasmus Mundus MITRA – Médiation Interculturelle (Anthropologie) – Université Lille 3 – KU Leuven – Université Fédérale de Rio de Janeiro) « Inégalités, réseaux virtuels et migration homosexuelle : contacts entre Brésiliens et étrangers à Rio de Janeiro »

11h15-12h30 : Session 2. Territoire et transport : dynamiques spatiales et nouveaux outils techniques

  • Anaïs Volin (doctorante, Université Lumière Lyon 2 – UMR 5600 EVS) « Relecture géographique du projet Stuttgart 21 à travers le couple échelle territoriale et échelle réticulaire »
  • Teddy Delaunay (doctorant, École Nationale des Ponts et Chaussées, UMR Laboratoire Ville Mobilité Transport) « Du numérique au territoire, l’évolution des dispositifs de covoiturage courtes distances et leur appropriation par les acteurs territoriaux. Le cas de l’expérimentation « covoit’ici » au regard de la notion de réseau de projets transactionnels »
  • Fernando Barragán-Ochoa (doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UMR Prodig) « Les réseaux de ravitaillement alimentaire : le cas des produits laitiers en Equateur »

14h-15h15 : Session 3. Ville et réseau, ville en réseau

  • Julien Gingembre (doctorant, Université de Lorraine – LOTERR) « Le Sillon Lorrain : « faire métropole » dans la discontinuité territoriale »
  • Natalia Zdanowska (doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UMR Géographie-cités) « Villes d’Europe centrale et orientale au prisme des réseaux d’entreprises et aériens »
  • Olivier Finance (doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UMR Géographie-cités) « Des villes françaises inégalement investies par les firmes transnationales étrangères »

15h30-16h45 : Session 4. Urbanisme et aménagement du territoire : nouveaux concepts et pratiques alternatives

  • Benoît Dugua (docteur en Urbanisme et Aménagement de l’espace, Université de Lausanne – Institut de Géographie et Durabilité) « Entre territoires et réseaux : des lieux pour agir sur l’espace »
  • Clara Hercule (doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UMR Géographie-cités) « Quels cadres d’analyse mobiliser pour observer les réseaux de l’entrepreneuriat dans les quartiers en difficulté ? »
  • Elisabeth Lehec (doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – UMR Géographie-cités), Fanny Rassat (doctorante, Université Paris Diderot – UMR LADYSS) « Compostage de proximité et réemploi en Île-de-France : la remise en cause des grands réseaux techniques urbains transforme-t-elle le territoire urbain ? Un dialogue entre géographie et urbanisme »

16h45-17h : Clôture par Georges Prévélakis, professeur des universités (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), président du comité scientifique de la journée des jeunes chercheurs.

17h : Cocktail.

Comité scientifique

  • Georges Prévélakis (président) (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR Géographie-cités)
  • Aurélien Delpirou (Université Paris-Est Créteil, Institut d'Urbanisme de Paris)
  • Sylvy Jaglin (Université Paris-Est Marne-la-Vallée, UMR LATTS)
  • Géraud Magrin (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR Prodig)
  • Sarah Mekdjian (Université Grenoble-Alpes, UMR PACTE)
  • Laurent Simon (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR LADYSS)
  • Raymond Woessner (Université Paris-Sorbonne, UMR ENeC)

Comité d’organisation

Dorian Bernadou, Louis Boisgibault, Zoé Boularan, Jack Keilo, Adlène Mohammedi, Lucie Nahassia, Annaig Oiry, Angélique Palle

Catégories

Lieux

  • Institut de Géographie de Paris. Amphithéâtre de Martonne - 191, rue Saint-Jacques
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 07 avril 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • géographie, territoire, réseau, ville, espace, urbanisme

Contacts

  • Adlene Mohammedi
    courriel : admao [at] hotmail [dot] fr

Source de l'information

  • Adlene Mohammedi
    courriel : admao [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le territoire face au réseau », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 25 mars 2016, http://calenda.org/360860