AccueilHumanitaire et paix

Humanitaire et paix

AID work and peace

Réflexions autour du centenaire de l'attribution du prix Nobel de la paix au Comité international de la Croix-Rouge

Thoughts on the Nobel Peace Prize at the Red Cross International Committee

*  *  *

Publié le mardi 29 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

 

Le 10 décembre 1917, le prix Nobel de la paix était décerné au Comité international de la Croix-Rouge (CICR). C'est la seule attribution de ce prix durant toute la durée de la Grande Guerre. À première vue, cet événement semble confirmer un lieu commun largement répandu, selon lequel les humanitaires œuvreraient pour la cessation des combats. Mais c'est oublier que l'action du CICR pendant la der des ders, et même après elle, ne visait pas à « la suppression ou la réduction des armées permanentes » et encore moins à « la formation et la propagation des congrès de la paix », comme le prévoyaient les critères d'attribution du prix Nobel. Le centenaire de ce prix Nobel donne l'occasion d'organiser un colloque international à Genève visant à analyser le rapport de l'humanitaire à la paix.

 

Annonce

Argumentaire

Le 10 décembre 1917, le prix Nobel de la paix était décerné au Comité international de la Croix-Rouge (CICR). C'est la seule attribution de ce prix durant toute la durée de la Grande Guerre. A première vue, cet événement semble confirmer un lieu commun largement répandu, selon lequel les humanitaires œuvreraient pour la cessation des combats. Mais c'est oublier que l'action du CICR pendant la der des ders, et même après elle, ne visait pas à "la suppression ou la réduction des armées permanentes" et encore moins à "la formation et la propagation des congrès de la paix », comme le prévoyaient les critères d'attribution du prix Nobel.

Sous ce simple constat se profilent des questionnements fascinants. Tout d'abord, du point de vue factuel, il incite à revenir sur les circonstances et sur les raisons ayant poussé à l’attribution de cette récompense aussi flatteuse qu'étrange. Ensuite, beaucoup plus largement, il engage à réexaminer la manière dont les acteurs sociaux ont pu se représenter la paix alors qu'ils étaient plongés dans un conflit dont l'ampleur et l'horreur étaient sans précédent. Mais surtout, il appelle à explorer et à historiciser le positionnement des humanitaires eux-mêmes face à leurs capacités sinon leur volonté de mettre un terme aux hostilités.

Axes thématiques

Le centenaire du prix Nobel de la paix donne ainsi l’occasion d’organiser une conférence internationale en vue d’analyser le rapport de l'humanitaire à la paix, en privilégiant trois grands axes de réflexions:

- L'attribution du prix Nobel de la paix au CICR en 1917 et les réflexions suscitées par cet événement;

- Le dialogue paix-humanitaire vu depuis l'extérieur, soit appréhendé par des témoins étrangers en termes de préoccupations ou d'implications nationales;

- Ce même dialogue, tel qu'il est conçu depuis l'intérieur, soit par les bénéficiaires effectifs ou potentiels, soit par les prestataires eux-mêmes.

Au-delà de ces différentes pistes, il s'agira de comprendre les réponses apportées durant les premières décennies du XXe siècle, à une critique sévère mais récurrente, reprochant aux humanitaires de prolonger les hostilités, et par là d'amplifier les souffrances des victimes, qu'ils disent pourtant vouloir secourir. 

Informations pratiques

Ce colloque international aura lieu à Genève, du jeudi 8 au samedi 10 juin 2017.

Vous pouvez envoyer un titre, une proposition (environ 2000 signes) de communication et une brève notice biographique à l'adresse suivante:

Dr Valérie Lathion: valerie.lathion@unige.ch

avant le 30 avril 2016.

Les conférenciers retenus seront contactés avant l'été 2016. Certaines propositions qui ne seront pas retenues pour le colloque pourront être proposées pour les actes.

Les frais de déplacement et de séjour seront pris en charge par les organisateurs.

Les langues de travail sont le français et l'anglais (la compréhension active de l'une des langues et passive de l'autre sont requises).

Comité scientifique et d’organisation

  • François Bugnion, docteur ès sciences politiques, membre de l’Assemblée du Comité international de la Croix-Rouge
  • Marie-Dominique De Preter, responsable du service culturel, Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
  • Françoise Dubosson, historienne, membre de la Fondation Gustave Ador
  • Roger Durand, historien, président de la Fondation Gustave Ador
  • Irène Herrmann, professeure associée, Université de Genève, Département d’histoire générale
  • Valérie Lathion, docteure ès lettres, chargée d’enseignement, Université de Genève, Département d’histoire générale
  • Daniel Palmieri, chargé de recherches historiques, Comité international de la Croix-Rouge

Lieux

  • Genève, Confédération Suisse

Dates

  • samedi 30 avril 2016

Mots-clés

  • humanitaire, paix, Grande Guerre, première guerre mondiale, prix nobel de la paix, CICR, Croix-Rouge

Contacts

  • Valérie Lathion
    courriel : valerie [dot] lathion [at] unige [dot] ch

Source de l'information

  • Valérie Lathion
    courriel : valerie [dot] lathion [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Humanitaire et paix », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 29 mars 2016, http://calenda.org/361090