AccueilMusique, contestations, contre-cultures

Musique, contestations, contre-cultures

Music, protest and counter-cultures

*  *  *

Publié le mardi 29 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

De la chanson engagée aux avant-gardes esthétiques les plus radicales, la musique a joué un rôle majeur dans les révolutions culturelles des années 1960 et 1970. Centrée sur l’Amérique du Nord et l’Europe, cette journée d’étude analyse les liens entre musique, contestations et contre-cultures dans une approche comparée, attentive aux circulations artistiques. Trois axes seront privilégiés : l’articulation entre discours politiques et créations esthétiques ; l’émergence de nouvelles scènes et sociabilités culturelles (festivals, performances, médiatisation) ; les dynamiques de consécration et de patrimonialisation des musiques contestataires. Un événement organisé par la Philharmonie de Paris et l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines en lien avec l'exposition The Velvet Underground: New York Extravanza

Annonce

Argumentaire

En partenariat avec le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC, université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), la Fondation des sciences du patrimoine, l’Institut universitaire de France (IUF) et l’Institut national de l’audiovisuel (INA).

De la chanson engagée aux avant-gardes esthétiques les plus radicales, la musique a joué un rôle majeur dans les révolutions culturelles des années 1960 et 1970. Centrée sur l’Amérique du Nord et l’Europe, cette journée d’étude analyse les liens entre musique, contestations et contre-cultures dans une approche comparée, attentive aux circulations artistiques. Trois axes sont privilégiés : l’articulation entre discours politiques et créations esthétiques ; l’émergence de nouvelles scènes et sociabilités culturelles (festivals, performances, médiatisation) ; les dynamiques de consécration et de patrimonialisation des musiques contestataires. The revolution began with rock’n roll ? Musicologues, historiens et sociologues proposent une réflexion critique sur les pratiques musicales du « moment 68 » et la place de ces créations dans nos imaginaires contemporains. 

Programme

Vendredi 15 avril, 9H00-18H00

Salle de conférence Philharmonie

9H Accueil 

9H30-9H45 Présentation de la journée

  • Eric de Visscher, directeur du Musée de la musique, Cité de la musique-Philharmonie de Paris
  • Stéphane Roth, directeur des éditions, Cité de la musique-Philharmonie de Paris
  • Anaïs Fléchet, directrice adjointe du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
  • Jean-Claude Yon, directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines 

Underground : la matrice américaine

Modération : Pascal Ory – Centre d’histoire sociale du XXe siècle, université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, Centre national de la recherche scientifique (CNRS), UMR 8058

9H45-9H55 Projection d’archives de l’Institut national de l’audiovisuel (INA)

  • 9H55-10H15 Le projet utopique : rock & contre-culture, USA 68 par Claude Chastagner – Département d’études anglophones,Études montpelliéraines du monde anglophone (EMMA), EA 741, université Paul-Valery Montpellier 3
  • 10H15-10H35 La premiére critique rock américaine et le Velvet Underground par Maud Berthomier – laboratoire Communication, information, médias(CIM), EA 1484, centre de recherche Médias, cultures et pratiques numériques (MCPN), université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
  • 10H35-10H50 Une utopie hippie ? Le Windsor Free Festival (1972-1978) par Florence Tamagne – Institut de recherches historiques du septentrion (IRHiS),université Lille 3, Centre national de la recherche scientifique (CNRS), UMR 8529  

Scènes alternatives européennes

Modération : Gérôme Guibert – UFR Arts & Médias, laboratoire  Communication, information, médias(CIM), EA 1484, centre de recherche Médias, cultures et pratiques numériques (MCPN), université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

11H30-11H40 Projection d’archives de l’Institut national de l’audiovisuel (INA)

  • 11H40-12H00 The Micro-Mobilisation of Punk in London, 1975-1976 par Nick Crossley – Département de sociologie, Mitchell Centre for Social Network Analysis School, School of Social Sciences, université de Manchester, Angleterre 
  • 12H00-12H20 Pour une histoire de la scène punk en France (1976-2016) par Luc Robène – université de Bordeaux ; Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (THALIM), université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, École normale supérieure, Centre national de la recherche scientifique (CNRS), UMR 7172  et Solveig Serre  Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ; Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), université François-Rabelais de Tours, Centre national de la recherche scientifique (CNRS) , UMR 7323 ; Centre de musique baroque de Versailles (CMBV) 

Culture de masse, musiques dissidentes ?

Modération : Didier Francfort – Institut d’histoire culturelle européenne – Bronislaw Geremek (IHCE) ; Centre de recherche sur les cultures et les littératures européennes (CERCLE), EA 4372, université de Lorraine

14H30-14H40 Projection d’archives de l’Institut national de l’audiovisuel (INA)

  • 14H40-15H00 Musique contestataire : laïcisation et politisation du pop dans l’Italie des années 1960 par Marilisa Merolla – Département des sciences sociales et économiques,université Sapienza de Rome, Italie
  • 15H00-15H20 Contestations politiques et esthÉtiques dans la Grèce des colonels par Panagiota Anagnostou – Institut d'histoire culturelle européenne –Bronislaw Geremek (IHCE)
  •  15H20-15H40 Trois États de la scène underground à Leningrad dans les années 1970-1980 par Anna Zaytseva – Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC), École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Centre national de la recherche scientifique (CNRS), UMR 8083  

Le Velvet : d’Underground À Overground

16H20-17H00  Conférence de clôture par Christophe Pirenne – Département arts et sciences de la communication, université de Liège ; département de musicologie, université catholique de Louvain

17H15-17H20 Mot final par Anaïs Fléchet 

Visite de l'exposition The Velvet Underground: New York Extravaganza 

Lieux

  • Salle de conférences - 221 Avenue Jean Jaurès
    Paris, France (75019)

Dates

  • vendredi 15 avril 2016

Mots-clés

  • musique, politique, contre-culture, 1968; États-Unis, Europe, rock, pop, punk, dissidence

Contacts

  • Pascale Saint-André
    courriel : psaintandre [at] philharmoniedeparis [dot] fr
  • Anaïs Fléchet
    courriel : anais [dot] flechet [at] uvsq [dot] fr

Source de l'information

  • Anaïs Fléchet
    courriel : anais [dot] flechet [at] uvsq [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Musique, contestations, contre-cultures », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 29 mars 2016, http://calenda.org/361221