AccueilLa relation éducative : rendre libre, vraiment ?

La relation éducative : rendre libre, vraiment ?

The educative relationship - the path to true freedom?

*  *  *

Publié le mercredi 30 mars 2016 par João Fernandes

Résumé

Héritière des lois scolaires de 1882, l’école française se donne pour première mission de former des citoyens libres, capables de penser par eux-mêmes et de faire leurs propres choix. Cette vision libératrice de l’école est régulièrement remise en cause depuis plus de 40 ans. Permettre à l’élève, à l’enfant de s’émanciper c’est adopter une posture à laquelle nous ne sommes pas toujours préparés. C’est non seulement passer d’une transmission verticale à une transmission horizontale mais c’est aussi créer une relation paradoxale avec le jeune : se connaître, s’accepter, apprendre de l’autre pour mieux se séparer. C’est réinterroger la place traditionnelle de l’adulte « savant » face au jeune « ignorant ».

Annonce

Argumentaire

Héritière des lois scolaires de 1882, l’école française se donne pour première mission de former des citoyens libres, capables de penser par eux-mêmes et de faire leurs propres choix. Cette vision libératrice de l’école est régulièrement remise en cause depuis plus de 40 ans.

Permettre à l’élève, à l’enfant de s’émanciper c’est adopter une posture à laquelle nous ne sommes pas toujours préparés. C’est non seulement passer d’une transmission verticale à une transmission horizontale mais c’est aussi créer une relation paradoxale avec le jeune : se connaître, s’accepter, apprendre de l’autre pour mieux se séparer. C’est réinterroger la place traditionnelle de l’adulte « savant » face au jeune « ignorant ».

A l’heure de l’éducation inclusive c’est aussi changer de regard sur l’autre et ses différences vécues comme autant de potentialités.

Pour beaucoup de professionnels ce cheminement n’est pas naturel. L’histoire de l’école française semble davantage orienter vers une transmission verticale et une centralisation des savoirs en la personne de l’adulte (parents, enseignant, éducateur). Pour autant ils restent convaincus que c’est en réinterrogeant les rapports adultes / jeunes qu’on parviendra à faire de l’école un véritable lieu des apprentissages.

Pour certains cette conception de l’éducation n’est plus adaptée à la société actuelle et relève davantage de l’utopie que d’un projet porteur pour l’école. Pour d’autres encore l’émancipation ne vise qu’à gommer les différences entre adultes et jeunes et, en ce sens, brouille les repères traditionnels de la société et participe à la désorientation de la jeunesse.

Cette journée d’étude ne cherchera pas à apporter une réponse définitive mais plutôt à nourrir le débat en questionnant le rapport entre adultes et jeunes au regard de la question de l’émancipation. Quel rôle pensons-nous avoir auprès des jeunes ? Quel rôle voulons-nous avoir auprès d’eux ? Penser émancipation dans une société ébranlée, questionnée, est-elle une urgence ou au contraire un risque de secouer davantage encore une institution scolaire déjà fortement bousculée ?

Deux conférences fourniront un éclairage sur la question; des ateliers et des tables-rondes regroupant des professionnels de l’éducation (enseignants, formateurs, éducateurs, chercheurs, inspecteurs…) permettront des échanges et débats contradictoires et constructifs.

Programme 

9h-9h30: Accueil et café

9h30: Ouverture de la journée

  • 9h45: Conférence sur le thème : L’émancipation éducative, d’hier à aujourd’hui. Repères historiques et philosophiques (François Gallichet)
  • 10h30: Intervention inter-conférences : La notion d’émancipation éducative et les sciences de l’éducation (François-Xavier Hubert)
  • 11h00: Conférence sur le thème : L’émancipation éducative. L’exemple des sourds (Andrea Benvenuto)

11h45: Pause animée par des éditeurs

12h00: Questions et échanges avec les participants

13h00: Pause-déjeuner

  • 14h00: Première table ronde : « L’émancipation éducative vue de l’institution et de la formation ». Échanges avec différents intervenants : professionnels, universitaires, institutionnels…

15h15: Pause animée par des éditeurs

  • 15h30: Deuxième table ronde : « L’émancipation éducative vue des enseignants, des éducateurs et des familles ». Échanges avec différents intervenants : professionnels, universitaires, institutionnels…

16h15 Clôture de la journée

Catégories

Lieux

  • Bâtiment B, Amphithéâtre Paul Ricoeur - 19 rue d'assas
    Paris, France (75006)

Dates

  • mercredi 01 juin 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • émancipation, relation éducative, école inclusive, culture, société

Contacts

  • Département Ecole inclusive - ASH
    courriel : ash [at] icp [dot] fr

Source de l'information

  • Pierre-Antoine Coene
    courriel : pa [dot] coene [at] icp [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La relation éducative : rendre libre, vraiment ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 30 mars 2016, http://calenda.org/361506