AccueilTable ronde autour de l'œuvre de Silvia Kolbowski, « an inadequate history of conceptual art »

Table ronde autour de l'œuvre de Silvia Kolbowski, « an inadequate history of conceptual art »

Roundtable looking at the work of Silvia Kolbowski: "An inadequate history of conceptual art"

*  *  *

Publié le vendredi 01 avril 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Dans le cadre de l'exposition an inadequate history of conceptual art à l'Institut national d'histoire de l'art, une table ronde est organisée autour de l'œuvre de Silvia Kolbowski.

Annonce

Intervenants

11h

  • Silvia Kolbowski, artiste
  • Sébastien Pluot, historien de l'art et commissaire indépendant (ESBA Angers)
  • Larisa Dryansky, conseillère scientifique (INHA)
  • Johanne Lamoureux, directrice du Département des Etudes et de la Recherche (INHA)

Argumentaire

Cet événement est organisé dans le cadre de l'exposition an inadequate history of conceptual art qui présentera, du 15 avril au 2 juillet, l'oeuvre de l'artiste contemporaine Silvia Kolbowski à l'Institut national d'histoire de l'art.

Cette prise en compte inhabituelle de la production contemporaine au sein de la programmation d’expositions à l’INHA vise à reconnaître l’importante réflexion formulée par les artistes et la création artistique contemporaine autour de l’archive, de la mémoire, de l’histoire orale et de la fabrication de l’histoire à partir du point de vue des acteurs initiaux. L’oeuvre de Silvia Kolbowski s’inscrit en toute pertinence dans le cadre des programmes d’archives d’artistes et bientôt d’archives orales qui sont menés au sein du domaine Histoire de l’art contemporain xx-xxie siècles.

En 1998, Silvia Kolbowski a écrit à soixante artistes en leur demandant de participer à un projet inspiré par le regain d’intérêt pour l’art conceptuel. Quarante d’entre eux ont accepté de relever le défi de la proposition suivante : «Décrivez brièvement une oeuvre d’art conceptuel, réalisée entre 1965 et 1975, dont vous n’êtes pas l’auteur mais dont vous avez personnellement fait l’expérience ou avez été témoin à l’époque».

Au fil du projet, la définition de l’art conceptuel devait être étendue de façon à inclure diverses productions de cette période telles que des actions documentées par des dessins, des photographies, des films et des vidéos ; des concepts matérialisés sous forme de dessins
ou de photographies ; des objets qui, au final, sont la retombée documentaire d’un conceptdéclencheur ; ou encore des activités de performance remettant en question les conventions de la danse et du théâtre.

Au terme du processus, vingt-deux artistes ont témoigné. Dans ce contexte, Silvia Kolbowski leur imposait de ne pas mentionner leur nom, ni celui des artistes ayant réalisé l’oeuvre décrite. S’ils pouvaient préciser la date et le lieu de l’expérience décrite, ils devaient taire le titre de l’oeuvre et évoquer celle-ci de mémoire, sans se livrer à une recherche d’appoint. Les mains de ces artistes sont filmées parallèlement à l’enregistrement de la description de l’oeuvre. Dans le cadre de la présentation de l’installation, ces images sont projetées en grand format et sans le son ; la bande son, diffusée en faible volume et dans un espace séparé de l’écran, n’est pas synchronisée avec les images, et il est fait en sorte que le visiteur soit obligé de voir les images et d’écouter le son séparément.

Lieux

  • Salle Walter Benjamin - INHA, 6 rue des Petits Champs
    Paris, France (75002)

Dates

  • vendredi 15 avril 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • art contemporain, art conceptuel

Contacts

  • Anne-Gaëlle Plumejeau
    courriel : anne-gaelle [dot] plumejeau [at] inha [dot] fr

Source de l'information

  • Victoire Lallouette
    courriel : lallouette [dot] victoire [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Table ronde autour de l'œuvre de Silvia Kolbowski, « an inadequate history of conceptual art » », Informations diverses, Calenda, Publié le vendredi 01 avril 2016, http://calenda.org/361842