AccueilQue font les images dans l’espace public ?

Que font les images dans l’espace public ?

What effect do images have in the public space?

*  *  *

Publié le jeudi 31 mars 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Dans le champ des études visuelles, d’importants travaux publiés ou traduits récemment portent sur l’agentivité des images : quel est leur pouvoir, que font-elles, que veulent-elles, peut-on parler d’acte d’image ? Parallèlement, les concepts de performance et de performativité sont de plus en plus employés dans les sciences sociales, et en particulier, interrogés par la géographie. Au croisement de ces agendas scientifiques, le colloque proposé par le département de géographie de l’université de Genève porte sur ce que font les images dans l’espace public. Dans quelles mesures ces images, font-elles advenir, produisent-elles ou transforment-t-elles les lieux, les acteurs et les pratiques qui leurs sont associées ? Comment fabrique-t-on de l’image avec et dans l’espace public ? Quels sont les enjeux symboliques, sociaux et politiques de leur présence ?

Annonce

Appel à communications pour un colloque organisé à l’Université de Genève les 19 et 20 janvier 2017

Argumentaire

Dans le champ des études visuelles, d’importants travaux publiés ou traduits récemment portent sur l’agentivité des images : quel est leur pouvoir, que font-elles, que veulent-elles, peut-on parler d’acte d’image ? Parallèlement, les concepts de performance et de performativité sont de plus en plus employés dans les sciences sociales, et en particulier, interrogés par la géographie. Au croisement de ces agendas scientifiques, le colloque proposé par le département de géographie de l’Université de Genève porte sur ce que font les images dans l’espace public. Portraits et statues, monuments figuratifs, affiches publicitaires et politiques, écrans géants sur les places, projections lumineuses sur les façades, murales, street art et installations artistiques, expositions photographiques dans les jardins publics, cartes accolées au mobilier urbain, etc. : des images de toutes sortes et exerçant des fonctions très diverses se multiplient en effet dans les espaces publics.

Dans quelles mesures ces images, font-elles advenir, produisent-elles ou transforment-t-elles les lieux, les acteurs et les pratiques qui leurs sont associées ? Comment fabrique-t-on de l’image avec et dans l’espace public ? Quels sont les enjeux symboliques, sociaux et politiques de leur présence ? Le colloque tournera autour de ces questions, qui n’ont guère été posées mais sont importantes pour les études visuelles comme pour les études urbaines.

Ces interrogations cherchent à relever deux défis. Du côté des études visuelles, l’accent est souvent mis plus sur les images que sur les dispositifs de leur visualisation, leur contexte spatial ou le réseau social dans lequel elles s’inscrivent. Ainsi, les travaux sur l’agentivité des images se sont souvent focalisés sur certaines images, jugées particulièrement puissantes ou performatives, souvent des oeuvres d’art, et évoquent peu les images plus banales ou vernaculaires, les conditions propres de leur agentivité et les spectateurs eux-mêmes. Du côté des sciences sociales et de la géographie en particulier, la culture visuelle n’a guère été l’objet d’investigations, en particulier dans les liens de celle-ci avec l’urbain. Des travaux ont certes porté sur l’image de la ville ou sur l’art (notamment les performances artistique) dans l’espace public, mais guère sur la culture visuelle dans sa dimension populaire et sa place dans la ville.
Réfléchir sur la place des images, de toutes les images, dans l’espace public permettra, on l’espère, d’avancer sur ces deux fronts.

On peut envisager les interrogations suivantes :

1. Production et mise en place des images dans l’espace public

  • Quelles images trouve-t-on dans quels espaces publics ?
  • L’évolution des images et de leur présence dans l’espace public procèdent-elles de l’émergence de nouvelles cultures visuelles et urbaines ?
  • Qui a placé quelles images où, et à quelles fins ? Quels sont les usages, règles et règlements qui déterminent leur présence ?
  • La place des images dans l’espace public est-elle l’objet de politiques urbaines ? Quelles sont les images qui leur échappent et celles qui subvertissent l’ordre politique dominant ?
  • Quels sont les dispositifs par lesquels ces images sont montrées et regardées, comment et dans quelles conditions fonctionnent-ils ?

2. Réception des images et réactions du public

  • Qui voit quelles images dans l’espace public ? Qui ne les voit pas ?
  • Quelles réactions ces images suscitent-elles : que perçoit-on, qu’éprouve-t-on, que fait-on, qu’advient-on en voyant ces images, ou après les avoir vues ?
  • La présence des images dans l’espace public suscite-t-elle des formes d’iconophilie ou d’iconoclasme spécifiques ? Comment sont-elles jugées, sur les plans esthétique, moral, politique et quelles sont les pratiques de transgression, de détournement et de protestation qui peuvent en découler ?

3. Agentivité des images dans et sur l’espace public

  • Peut-on analyser ces images en termes de performance ou de performativité ? En quoi ces concepts aideraient à penser ce que font les images dans l’espace public ?
  • Dans quelles mesures et de quelles façons ces images modifient-elles le paysage et l’espace urbain ?
  • L’espace urbain est-il produit et/ou visualisé par les images ou les dispositifs de visualisation qui y sont disposés : belvédères et points de vue aménagés, tables d’orientation, panoramas urbains, longues-vues, trompe-l’oeil et mises en abimes, etc. ?
  • Ces images exercent-elles une forme de pouvoir, de violence ou de coercition sur certains publics ? Qui en seraient les victimes ? Inversement, à qui sont-elles susceptibles de faire du bien, et quel bien ?
  • Quelles sont les normes (de genre, de classe, de race, de sexualité, etc.) portées par les images dans l’espace public, et quelles sont les conséquences de celles-ci sur les pratiques et les identités qui s’y jouent ?

Ps. :

  • L’espace public est ici entendu en son sens propre et restrictif, excluant les espaces virtuels (médias, réseaux sociaux, Internet, etc.). En revanche, on pourra parler des espaces commerciaux et des institutions ouvertes au public, et bien sûr des espaces publics des centres comme de ceux des périphéries, de ceux du monde urbain comme de ceux du monde rural, de ceux d’ici comme de ceux d’ailleurs, de ceux d’hier comme de ceux d’aujourd’hui.
  • L’image est ici entendue comme une représentation visuelle et figurative, incluant par exemple les statues mais excluant généralement les cartes mentales, les performances artistiques, le street art non figuratif comme les tags etc.

Calendrier et modalités de soumission

Les propositions de communication (comprenant un CV, un titre et un résumé d’environ 500 mots) sont à adresser en français ou en anglais

avant le 31 mai 2016

à : colloqueimages@unige.ch

Les avis du comité de sélection seront transmis aux auteurs en juin 2016

Comité d'organisation

  • Allison Huetz, Université de Genève
  • Clémence Lehec, Université de Genève
  • Thierry Maeder, Université de Genève
  • Raphaël Pieroni, Université de Genève
  • Estelle Sohier, Université de Genève
  • Jean-François Staszak, Université de Genève

Comité scientifique

  • Anne-Laure Amilhat Szary, Université Joseph Fourier, Grenoble
  • Dominic Bryan, Queen’s University, Belfast
  • Dominique Crozat, Université Paul Valéry Montpellier 3
  • Pauline Guinard, Ecole normale supérieure, Paris
  • Katharina Hohmann, Haute école d’art et de design de Genève
  • Michel Lussault, Ecole normale supérieure, Lyon
  • Laurent Matthey, Université de Genève
  • Malcolm Miles, Plymouth University
  • Gillian Rose, Open University, Milton Keynes
  • Reuben Rose-Redwood, University of Victoria (Canada)
  • Ola Söderström, Université de Neuchâtel
  • Mercedes Volait, Institut national d’histoire de l’art, Paris
  • Mechtild Widrich, School of the Arts Institute of Chicago 

Lieux

  • Université de Genève, Boulevard Carl Vogt, 66
    Genève, Confédération Suisse (1211)

Dates

  • mardi 31 mai 2016

Mots-clés

  • espace public, image, agentivité, performativité, ville, art, réception

Contacts

  • comité d'organisation
    courriel : colloque [dot] frontieresduprive [at] laposte [dot] net

Source de l'information

  • Estelle Sohier
    courriel : Estelle [dot] sohier [at] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Que font les images dans l’espace public ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 31 mars 2016, http://calenda.org/361856