AccueilSanté reproductive, inégalités et discriminations

Santé reproductive, inégalités et discriminations

Reproductive health, inequality and discriminations - knowledge and practices

Des savoirs et des pratiques

*  *  *

Publié le mardi 05 avril 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le cycle de journées d'étude « Santé reproductive, inégalités et discriminations » souhaite interroger des modalités d'actions effectives touchant à la réduction des inégalités dans le domaine de la santé reproductive, en alliant la dimension académique et pratique. Les journées articuleront des présentations touchant à des terrains diversifiés, en France ou à l’étranger, dans le but de permettre des comparaisons et de faire dialoguer divers « régimes de reproduction » (Gautier, 2012). De même, les journées permettront un échange entre des recherches en sciences sociales et des retours sur des expérimentations pratiques, au sein de dispositifs institutionnels, communautaires, associatifs, dans une perspective de construction conjointe de connaissances « utiles » dans le domaine.

Annonce

Argumentaire

Dans le prolongement des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies, en 2015 les Objectifs de Développement Durable s'organisent autour de la réduction des inégalités (entre hommes et femmes, entre pays, entre catégories sociales…) avec un accent particulier sur l'éducation et la santé...1

Le cycle de journées d'étude Santé reproductive, Inégalités et Discriminations souhaite interroger des modalités d'actions effectives touchant à la réduction des inégalités dans le domaine de la santé reproductive, en alliant la dimension académique et pratique. Les journées articuleront des présentations touchant à des terrains diversifiés, en France ou à l’étranger, dans le but de permettre des comparaisons et de faire dialoguer divers « régimes de reproduction » (Gautier, 2012). De même, les journées permettront un échange entre des recherches en sciences sociales et des retours sur des expérimentations pratiques, au sein de dispositifs institutionnels, communautaires, associatifs, dans une perspective de construction conjointe de connaissances « utiles » dans le domaine.

A travers ce dialogue, nous chercherons à éclairer les formes de discriminations persistantes et nouvelles dans le domaine de la santé reproductive, y compris au sein de dispositifs de réduction des inégalités. Pour cela, nous examinerons la mise en place, l’application et la réception de divers dispositifs socio-sanitaires, anciens (éducation à la planification familiale et à la maternité) et novateurs (groupes de parole, Dispositifs Minimums d’Urgence dans les situations de conflit et de post-conflit, santé communautaire…). De même, il s'agira de discuter des nouvelles catégories de la prise en charge qui émergent dans le champ de la santé reproductive, comme celle du risque (Denyer L. M., 2009 ; Faya Robles, 2014), de la vulnérabilité, la violence obstétricale (D'Gegrorio, 2010, Tesser et al., 2015), etc.

Nous nous attarderons sur les enjeux des politiques de santé dans ce domaine, sur l’action des professionnels médico-sociaux qui appliquent les programmes et agissent dans ces dispositifs et bien évidemment les effets sur les diverses populations auxquelles ces programmes sont destinés. Il s’agira alors d’appréhender un ensemble de pratiques et de représentions liées à la reproduction, que les dispositifs visent à transformer, pouvant laisser émerger de nouvelles normes procréatives (Bajos et Ferrand, 2006) qui produisent, reproduisent ou bien effacent des formes d’inégalités sociales (genrées, ethniques, générationnelles…).

Il sera questiond'analyser notamment les modalités de prise en charge des patient.e.s à partir de leur différence sociale, genrée, culturelle ou générationnelle. Par ce biais, des dispositifs conçus selon une visée protectrice amènent certaines formes de discrimination, dès lors que le genre, l'origine sociale ou encore la « culture » du patient mobilisés dans la prise en charge peut créer des effets de naturalisation des différences (Quagliarello, 2013) ou de culturalisme (Fassin, 2001).

Lors des séances plusieurs dimensions de la santé reproductive seront examinées à partir de la présentation d'expériences de recherches actuelles, de pratiques de soins et de prise en charge de la part de professionnel.le.s. En guise d'introduction, la conférence d'un.e chercheu.r.se reconnu.e dans le domaine abordera les dimensions qui seront traitées au cours de la journée.

Références

Bajos N. ; Ferrand, M. 2006. « L'interruption volontaire de grossesse et la recomposition de la norme procréative», Sociétés contemporaines, 61, 1 : 91-117.

D’Gregorio R.P. « Obstetric violence: A new legal term introduced in Venezuela », International Journal of Gynecology & Obstetrics, Vol. 111, Issue 3, December 2010.

Denyer L. M.Call me'at-risk': maternal health in Sao Paulo's public health clinics and the desire for cesarean technology. Massachusetts, Doctoral dissertation, Massachusetts Institute of Technology. 2009.

Fassin D. « Le culturalisme pratique de la santé publique. Critique d'un sens commun », dans Fassin D. (dir.) Critique de la santé publique, Balland, Paris, 2001.

Faya Robles, A. « Régulations en santé materno-infantile en milieu populaire à partir de la notion de risque », Anthropologie & Santé, 9, 2014.

Gautier, A. Genre et biopolitiques. L'enjeu de la liberté, Paris, L'Harmattan, 2012.

Quagliarello C. Modèles de naissance et de "nature" en conflit : les Sénégalaises en exil face à l'hôpital moderne, Thèse soutenue en 2013, Université Paris 8/ Université de Sienne.

Tesser, C.D; Knobel, R.; Andrezzo, H. ; Diniz, S. « Violência obstétrica e prevenção quaternária: o que é e o que fazer ». Revista Brasileira de Medicina de Familia e Comunidade, v. 10, p. 1, 2015.

Notes

[1] http://www.who.int/mediacentre/events/meetings/2015/un-sustainable-development-summit/fr/

Programme

10h-12h30  (Maison de la Recherche, salle D29)

  • Conférence Arlette Gautier (sociologue, Université de Bretagne Occidentale) - Santé reproductive et intersectionnalité

14h-17h (Nouvelle Maison de la Recherche, salle E412)

  • Valérie Courteaut (gynécologue CDPEF 31) - Santé reproductive : Pratiques en Centre de Planification et d'Education Familiale
  • Chiara Quagliariello (anthopologue, Université de Turin) - Modèles de naissance en conflit. L'expérience de maternité des femmes sénégalaises en exil
  • Clara Lemonnier (anthropologue, Université de Bordeaux) - Façons de dire et façons de taire les maux de femmes : une ethnographie de la confidence en santé sexuelle et reproductive

Contacts

  • anais.garcia2@yahoo.fr
  • afaya@univ-tlse2.fr

Lieux

  • Bâtiment Maison de la recherche - Université Toulouse Jean-Jaurès, 5 allées Antonio-Machado
    Toulouse, France (31)

Dates

  • vendredi 15 avril 2016

Mots-clés

  • santé reproductive, santé sexuelle, santé génésique, inégalité, discrimination, profane, professionnel de santé, soin

Contacts

  • Alfonsina Faya Robles
    courriel : afaya [at] univ-tlse2 [dot] fr
  • Anais Garcia
    courriel : anais [dot] garcia2 [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Alfonsina Faya
    courriel : afaya [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Santé reproductive, inégalités et discriminations », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 05 avril 2016, http://calenda.org/362373