AccueilLa presse et la conquête de l’air. Histoire, imaginaires, poétiques (XVIIIe-XXIe siècles)

La presse et la conquête de l’air. Histoire, imaginaires, poétiques (XVIIIe-XXIe siècles)

The press and the conquest of air. History, imagination and poetics (18th-21st centuries)

*  *  *

Publié le mardi 05 avril 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Des premiers vols en ballon à la conquête de l’espace, le développement de la navigation aérienne puis spatiale est survenu conjointement avec celui d’une autre grande invention : la presse. Toutes deux ont en commun de reposer sur des avancées techniques déterminantes et d’avoir fécondé les représentations contemporaines. De riches imaginaires aéronautique et médiatique tracent en effet de concert un récit de l’entrée dans la modernité, avec le progrès à l’horizon.

Annonce

Argumentaire

Des premiers vols en ballon à la conquête de l’espace, le développement de la navigation aérienne puis spatiale est survenu conjointement avec celui d’une autre grande invention : la presse. Toutes deux ont en commun de reposer sur des avancées techniques déterminantes et d’avoir fécondé les représentations contemporaines. De riches imaginaires aéronautique et médiatique tracent en effet de concert un récit de l’entrée dans la modernité, avec le Progrès à l’horizon. À la culture médiatique répond une culture aérienne, entendue comme « entrecroisement de techniques et de pratiques, de représentations et d’expériences » (Roseau et Thébaud-Sorger, 2013, p. 11).

Le xixe siècle voit en effet, dans la plupart des pays occidentaux, l’entrée dans la culture médiatique et l’invention d’une presse de masse, reposant sur les progrès conjoints de la démocratie, de l’alphabétisation, des moyens de transport, de communication et des techniques d’impression. En même temps que cette « civilisation du journal » survient graduellement la « conquête de l’air » : les premiers vols aérostatiques des années 1780 inaugurent l’âge du « plus léger que l’air », avant que l’exploit de Robur-le-Conquérant imaginé par Jules Verne ne se concrétise à la toute fin du xixe siècle, ouvrant l’ère de l’aviation, contemporaine du développement de la presse d’information et du reportage.

Or, si des travaux ont déjà mis en lumière l’imaginaire aéronautique dans la littérature, la presse se révèle quant à elle un réservoir foisonnant mais peu exploré pour la genèse de ces représentations. Au fil du temps, tandis que se constituait une abondante production littéraire sur l’aérostation et l’aviation, comment la presse, à travers ses propres évolutions, s’est-elle appropriée les étapes et les héros de la conquête de l’air, pour en restituer un récit médiatique ?

 C’est la question centrale de ce colloque, qui propose d’interroger la spécificité et l’historicité des imaginaires aérostatique, aéronautique et astronautique dans le journalisme écrit, radiophonique, télévisuel et numérique, de la fin du xviiie siècle à nos jours. Les médiateurs journalistiques s’étant intéressés à la conquête du ciel et de l’espace l’ont fait en fonction des impératifs et des propriétés du support, en traçant les contours d’un imaginaire qui ne coïncide ni tout à fait avec celui des écrivains, des cinéastes ou des artistes visuels (Wohl, 1996, 2007) ni tout à fait avec celui des inventeurs et de l’industrie, marqué par des considérations techniques (Lenoble, 2006). Orienté par les impératifs propres au journalisme, cet imaginaire répond possiblement à la fois à des visées informatives, politiques, de divertissement et de vulgarisation, non sans être aussi l’objet d’un investissement esthétique.

La presse pourra être envisagée à partir de différents corpus (presse généraliste ou spécialisée, quotidienne ou périodique) et perspectives :

Médiateurs journalistiques et réseaux

On pourra s’intéresser aux médiateurs de l’imaginaire aéronautique, des faits-diversiers couvrant les envols en ballon captif et les drames aérostatiques aux rubricards du xxe siècle responsables des nouvelles aéronautiques des grands quotidiens, en passant par les journalistes de la presse spécialisée et les grands reporters ayant porté un intérêt à l’aviation ou l’ayant pratiquée. Dans la mesure où le système médiatique entretient des liens multiples à la fois, d’une part, avec les milieux sportifs et aéronautiques et, d’autre part, avec le champ littéraire et le monde de l’édition, la question des réseaux d’acteurs sociaux et des processus de circulation et d’échange qu’ils dessinent constitue également une piste à suivre. Plusieurs acteurs ont occupé des fonctions multiples : aviateur, militaire, journaliste, directeur d’un organe de presse ou d’une collection éditoriale, écrivain, préfacier. Ce sont autant de croisements qui renseignent sur l’imbrication des champs journalistique et littéraire, sur l’ouverture de la presse aux amateurs et, par ailleurs, sur les liens entre ces mondes de l’écrit et ceux du sport, de l’industrie ou de l’armée, dont la recherche d’une publicité favorable a pu déterminer certaines rencontres, donner naissance à certains événements et héros.

Poétiques médiatiques

Dans la diversité des pratiques des médiateurs de presse, l’imaginaire aéronautique est tributaire du spectre des poétiques, des genres et des rubriques journalistiques où il se déploie, de leurs contraintes et règles d’écriture. On pourra ainsi, dans l’étude des récits et des discours mettant en scène l’aviateur, explorer les registres à l’œuvre (épique, satirique, sentimental), l’intervention de procédures littéraires ou l’influence des protocoles des genres journalistiques (chronique, reportage, fait divers, interviews) sur les représentations et l’invention d’une poétique du vol. Les passages obligés des journalistes aéronautiques peuvent également être repérés : le baptême de l’air constitue par exemple un topos, depuis l’ascension en ballon des écrivains-journalistes du xixe siècle jusqu’à l’essai de l’aviation commerciale par les reporters des années 1920. Les propositions portant sur l’« énonciation éditoriale » (Souchier, 1998) seront aussi les bienvenues : tous les éléments composants la matérialité du journal, depuis l’illustration de presse jusqu’au formatage des rubriques aéronautiques, sont susceptibles d’intervenir dans la transmission d’un imaginaire aéronautique.

Usages politiques

Les meetings, compétitions et raids aériens appartiennent aux événements sportifs organisés par la presse afin d’assurer son autopromotion. Ils peuvent être l’objet d’une récupération idéologique (Bryon, 2009), notamment par l’extrême-droite, tout comme les différentes postures du pilote (héros de guerre, explorateur, enquêteur ou pionnier) peuvent être l’objet d’investissements  politiques. Ceux-ci ne se limitent pas au cas de « l’As » et aux moments de conflits internationaux. Les insurrections coloniales comme les faits divers criminels et les élections présidentielles mettent en jeu, parfois de manière inattendue, des figures d’aviateurs dont la visibilité médiatique est susceptible d’être instrumentalisée. Ces usages politiques sont favorisés par le côtoiement polyphonique, au sein de la presse, de discours sur l’expansion coloniale, l’armement, les relations internationales, le commerce, les communications postales et le transport, autant de domaines liés au développement de la navigation aérienne.

Héros médiatiques, imaginaires et sensibilités

Les propositions pourront également porter en partie sur d’autres productions (littérature, arts visuels, musique, cinéma, cartes postales) et formes de discours (historiographique, technique, pédagogique), en autant qu’elles les articulent avec l’imaginaire aéronautique de la presse. Est-il possible de soutenir l’hypothèse, par exemple, que la presse a pu être le laboratoire où se sont d’abord formées certaines topiques des représentations des aéronautes et des aviateurs, qui seront par la suite appropriées par les écrivains ? Du côté de la fiction, la portée symbolique des croisements entre presse et aviation dans les œuvres qui entremêlent des figurations journalistiques et aéronautiques, par exemple avec le personnage du reporter-aviateur, constitue une piste intéressante. Aviateurs et reporters s’insèrent ensemble dans une galerie renouvelée de l’héroïsme, à l’heure de la méritocratie républicaine et des mythes médiatiques, dont les configurations narratives et les intertextes méritent d’être interrogés. Enfin, la conquête de l’air met aussi en jeu d’autres imaginaires et d’autres histoires : on pourrait interroger, toujours dans le cadre de l’écrit de presse, ses résonances avec une histoire du corps ou une histoire des sensibilités à l’espace et au temps.

Le colloque se déroulera en français, mais les propositions de communication portant sur différentes presses nationales et régionales (francophones ou non), de même que sur les questions de transfert, de circulation et d’adaptation d’imaginaires et de formes médiatiques entre espaces nationaux seront reçues avec grand intérêt.

Bibliographie indicative

BÀO, Bùi Xuân, Naissance d’un héroïsme nouveau dans les lettres françaises de l’entre-deux-guerres, aviation et littérature, Paris, A. Dubin, 1961.

BOUCHARENC, Myriam « Le reportage sportif en perspectives », dans Guillaume Pinson et Marie-Ève Thérenty (dir.), dossier « L’invention du reportage », dans Autour de Vallès, n° 40 (2010), p. 119-130.

BRYON, Céline, « La chevalerie, un mythe à l’ère de la communication », dans Quaderni, n° 70 (automne 2009), p. 111-119.

CHEMAIN, Roger, « De l’archange au mauvais ange, de l’héroïsme à l’hédonisme, figure mythique de l’aviateur en littérature ; ou : Icare empêtré », dans Loxias [en ligne], mis en ligne le 13 novembre 2008. URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html?id=2626.

HOLT, Richard, « Premiers sports », dans Corbin, Alain, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello (dir.), Histoire du corps, t. II, De la Révolution à la Grande Guerre, volume dirigé par Alain Corbin, Paris, Seuil (L’univers historique), 2005, p. 331-364.

KALIFA, Dominique, Philippe REGNIERMarie-Ève THERENTY et Alain VAILLANT (dir.), La civilisation du journal. Histoire culturelle et littéraire de la presse française au XIXe siècle, Paris, Nouveau monde éditions, 2011.

LENOBLE, Benoît, « L’aéroplane et le ballon vus par le journal. Technique aérienne et imaginaire médiatique en France, de 1906 au début des années vingt », dans Hypothèses, Paris, vol. I, n° 1 (2006), p. 209-220.

ODAERT, Olivier, « L'aviateur dans la littérature française de 1909 à 1923. Une incarnation du “mythe du progrès” ? », communication au colloque « La conquête de l’air, naissance d’un nouvel imaginaire ? (1900-1920) », Université du Maine, 27-28 novembre 2008.

PERNOT, François, « Le destin médiatique des chevaliers du ciel, de Georges Guynemer à Tanguy et Laverdure », dans Douleurs, souffrances et peines : figures du héros populaires et médiatiques, L’Ull Critic, n° 8 (2003), Lleida, Édicions de la Universitat de Lleida, p. 181-193.

-------, « L’image de l’aviateur dans la presse française 1940-1944 : la recherche d’un modèle », dans Revue historique des armées, n° 2 (1993), p. 85-95.

PINSON, Guillaume, L’imaginaire médiatique. Histoire et fiction du journal au XIXe siècle, Paris, Classique Garnier (Études romantiques et dix-neuviémistes), 2012.

ROBÈNE, Luc, L’homme à la conquête de l’air. – 1. Le règne des aéronautes, XVIIIe et XIXe siècles, 2. L’aventure aéronautique et sportive, XIXe-XXe siècles, Paris, L’Harmattan, 1998.

ROSEAU, Nathalie et Marie THEBAUD-SORGER (dir.), De l’invention à la massification : histoire d’une culture moderne. L’emprise du vol, Genève, MetisPresses, 2013.

SOUCHIER, Emmanuël, « L’image du texte. Pour une théorie de l’énonciation éditoriale », dans Cahiers de médiologie, no 6 (1998), p. 137-145.

THEBAUD-SORGER, Marie, « Le spectacle de l’envol : mobilités aériennes (1783-1909) », dans Mathieu Flonneau et Vincent Guigueno (dir.), De l’histoire des transports à l’histoire de la mobilité ?, Presses Universitaires de Rennes, 2009, p. 235‐245.

TRESCH, John, « “La puissante magie de la vraisemblance” : Edgar Allan Poe à l’époque du machinisme », dans Tracés. Revue de Sciences humaines [En ligne], no 16 (2009), mis en ligne le 20 mai 2011. url : http://traces.revues.org/2683 ; doi : 10.4000/traces.2683

VIGARELLO, Georges, « Foules sportives », dans Corbin, Alain, Jean-Jacques Courtine et Georges Vigarello (dir.), Histoire du corps, t. III, Les mutations du regard. Le XXe siècle, volume dirigé par Jean-Jacques Courtine, Paris, Seuil (L’univers historique), 2006, p. 344-353.

WOHL, Robert, The Spectacle of Flight : Aviation and the Western Imagination, 1920-1950, New Haven, Yale University Press, 2007.

-------, A Passion for Wings : Aviation and the Western Imagination, 1908-1918, New Haven, Yale University Press, 1994.

-------, « Par la voie des airs : l’entrée de l’aviation dans le monde des lettres françaises, 1909- 1939 », dans Le mouvement social, n° 145 (décembre 1988), p. 41-64.

Modalités de soumission

Les propositions (300 mots, accompagnées d’une bibliographie et d’une brève notice biobibliographique mentionnant l’affiliation institutionnelle) sont à transmettre à Mélodie Simard-Houde

avant le 31 mai 2016

à l’adresse suivante : melodie.simard-houde@univ-paris1.fr

Comité scientifique

  • Dominique Kalifa (professeur, U. Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • Guillaume Pinson (professeur, U. Laval, Québec)
  • Mélodie Simard-Houde (postdoctorante, U. Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
  • Marie Thébaud-Sorger (chargée de recherche CNRS, Centre Alexandre Koyré (CNRS/EHESS/MNHN)
  • Marie-Ève Thérenty (professeure, U. Paul-Valéry, Montpellier III)
  • Robert Wohl (professeur émérite, U. of California, Los Angeles)

Lieux

  • Maison de la Recherche, 28 rue Serpente
    Paris, France (75006)

Dates

  • mardi 31 mai 2016

Mots-clés

  • presse, aviateur, aéronautique

Contacts

  • Mélodie Simard-Houde
    courriel : melodie [dot] simard-houde [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sophie Lhermitte
    courriel : sophie [dot] lhermitte [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La presse et la conquête de l’air. Histoire, imaginaires, poétiques (XVIIIe-XXIe siècles) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 05 avril 2016, http://calenda.org/362406