AccueilRegards croisés sur l’attractivité des espaces urbains

Regards croisés sur l’attractivité des espaces urbains

Comparative approaches to attraction among urban species

*  *  *

Publié le mercredi 06 avril 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Cette journée d’étude propose de porter des regards croisés sur l’attractivité des espaces urbains, en invitant toutes les disciplines (géographie, sciences politiques, économie, architecture et urbanisme) à réfléchir et débattre sur différentes questions : Comment peut être définie l’attractivité par les sciences économiques, géographiques, sociales, politiques, etc ? Quels sont les enjeux liés à l’attractivité d’un espace urbain ? Quelle est la différence entre attractivité et compétitivité d’un territoire ? Comment développer l’attractivité sur un espace donné, et comment est-elle perçue par les acteurs (y compris les habitants) ? L’attractivité touristique peut-elle être durable ?

Annonce

Cette journée d’étude est organisée par les doctorants du laboratoire RURALITES (EA 2252). La journée s’adresse à tous les chercheurs (géographes, juristes, sociologues, économistes, urbanistes), mais aussi aux acteurs et professionnels (élus locaux, agents de l’État, etc) désireux de faire partager leurs avis et points de vue sur l’attractivité des espaces urbains et les conséquences qu’elle implique à court et long termes. Cette journée d’étude sera organisée le 1er juillet 2016 et donnera lieu à une publication dans la revue en ligne du laboratoire RURALITES.

Argumentaire 

Du fait de la mondialisation, les espaces urbains sont de plus en plus mis en concurrence, cherchant ainsi à attirer toujours plus d’habitants, de touristes et d’activités. On comprend alors pourquoi l’attractivité est devenue aujourd’hui l’une des priorités des politiques d’aménagement du territoire. L'attractivité peut se définir comme « la capacité d’un espace urbain ou rural, à une période donnée, à attirer toutes sortes d’activités économiques et facteurs de production mobile : entreprises, évènements professionnels, entrepreneurs, capitaux. » (V. Gollain ; 2008). En plus de cet aspect économique, la notion est fortement liée à une idée d’évolution de la société et d’amélioration de la qualité de vie des habitants, notamment de leur cadre de vie. Renforcer l’attractivité d’un espace devient alors un enjeu de développement durable.

Cette journée d’étude propose de porter des regards croisés sur l’attractivité des espaces urbains, en invitant toutes les disciplines (géographie, sciences politiques, économie, architecture et urbanisme) à réfléchir et débattre sur différentes questions : Comment peut être définie l’attractivité par les sciences économiques, géographiques, sociales, politiques, etc ? Quels sont les enjeux liés à l’attractivité d’un espace urbain ? Quelle est la différence entre attractivité et compétitivité d’un territoire ? Comment développer l’attractivité sur un espace donné, et comment est-elle perçue par les acteurs (y compris les habitants) ? L’attractivité touristique peut-elle être durable ?

Tous les espaces urbains, quelles que soient leur échelle et leur situation géographique, prétendent être attractifs. Pour conduire et organiser la réflexion, nous proposons donc différents axes de communication :

Axe 1 : Le marketing territorial

Publics, privés ou associatifs, les acteurs assurent la mise en œuvre opérationnelle des activités de développement économique et social, d’aménagement du territoire, ainsi que la promotion de la culture et du tourisme à l’échelle locale pour rendre les territoires plus attractifs. En s’appuyant sur le marketing territorial, les acteurs tentent de renforcer l’attractivité de leur territoire ; une réflexion collective s’engage alors dans le but de valoriser et de rentabiliser les potentialités économiques, culturelles et naturelles de celui-ci. Dans ce travail de marketing, les habitants ont aussi un rôle à jouer ; par leur présence et par les activités qu’ils occupent (commerçants, fonctionnaires, etc).

Axe 2 : Les défis de l’attractivité face la durabilité des espaces urbains

Certes, l’attractivité est essentielle pour le développement des espaces urbains, mais les dynamiques spatiales qu’elle génère induisent des problématiques liées à l’environnement, à l’énergie et aux émissions de gaz à effet de serre. Par exemple, l’attractivité résidentielle se traduit souvent par l’augmentation du phénomène de périurbanisation dont les effets négatifs sont connus depuis longtemps : augmentation du nombre de déplacements domicile-travail, des émissions de gaz à effet de serre, des dépenses des ménages liées aux déplacements ; diminution des interactions sociales, etc.

Pour lutter contre ces effets négatifs, les acteurs des espaces urbains sont amenés à travailler ensemble et ce, quelles que soient leurs compétences et leur échelle de gouvernance.

Axe 3 : Attractivité et nouvelle réforme territoriale

En 2016, la France compte 13 régions au lieu de 22. Cette question de la réorganisation des régions n’est pas nouvelle. En effet, la France réfléchit depuis quelques années à l’approfondissement de sa politique de décentralisation, soit à la fusion et à la réduction du nombre de régions. L’acte III de la décentralisation induit une redistribution des compétences qui interroge la capacité des territoires à innover et à se démarquer des autres territoires. Cette réorganisation entraîne plusieurs questions, dont la plus importante serait : quelles sont les conséquences de la nouvelle cartographie régionale sur l’attractivité des territoires ?

Axe 4: Attractivité et politiques d'aménagement du territoire

Les territoires enclavés (géographiquement et économiquement) ont souvent du mal à attirer les firmes, les habitants et les touristes. Afin de rendre ces territoires plus accessibles et plus attractifs, des acteurs publics à toutes échelles (Etat, Région, Département) envisagent des politiques d’aménagement du territoire articulées autour de la réalisation des grands projets d'infrastructures (autoroutes, TGV, aéroports, ports...) et des équipements (universités, hôpitaux,...). Quels sont les effets des politiques d'aménagement du territoire sur l'attractivité des espaces urbains?

Modalités de soumission

Les personnes qui souhaitent soumettre une proposition de communication sont invitées à envoyer un texte de 500 mots aux adresses suivantes :

  • nardjes.gheraibia@univ-poitiers.fr ;
  • emilie.richard@univ-poitiers.fr

La date limite d'envoi des propositions est le lundi 16 mai 2016.

Modalités d'évaluation

Ce texte doit présenter un plan détaillé de la communication, l’approche méthodologique, les résultats visés et une bibliographie. Chaque proposition de communication sera évaluée de façon anonyme à partir d’une grille d’analyse.

Lieux

  • Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, 5 rue Théodore Lefèbvre
    Poitiers, France (86)

Dates

  • lundi 16 mai 2016

Mots-clés

  • attractivité, espace urbain

Contacts

  • Émilie Richard
    courriel : emilie [dot] richard [at] univ-poitiers [dot] fr
  • Nardjes Gheraibia
    courriel : nardjes [dot] gheraibia [at] univ-poitiers [dot] fr

Source de l'information

  • Émilie Richard
    courriel : emilie [dot] richard [at] univ-poitiers [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Regards croisés sur l’attractivité des espaces urbains », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 06 avril 2016, http://calenda.org/362969