AccueilRoland Barthes : continuités, déplacements, recentrements

Roland Barthes : continuités, déplacements, recentrements

Roland Barthes - continuities, displacement and recentering

*  *  *

Publié le mercredi 27 avril 2016 par João Fernandes

Résumé

À travers quelques-uns des nombreux objets traités par « l’écrivain-écrivant » (dont la littérature, le théâtre, la mode, le discours de presse, la musique, la photographie), il s’agira de retracer, texte à l’appui, la genèse intellectuelle d’un certain nombre de concepts (dont l’idéologie, la doxa, le langage, l’écriture, l’engagement, le style, le désir, le plaisir, le neutre). Mais aussi de questionner les relations de Barthes aux principaux penseurs et écrivains passés ou contemporains et d’interroger ses rapports à quelques disciplines-phares : la critique, l’histoire, la linguistique, la sémiologie, la philosophie, l’anthropologie, la sociologie.

Annonce

Argument

Y aurait-il deux Roland Barthes, comme nombre de travaux semblent le donner à penser, le Roland Barthes des années "théories", sémioticien et critique des idéologies, et le Roland Barthes "hédoniste", écrivain du Plaisir du texte et de la Vita nova? À l’encontre de cette tendance, le propos de ce colloque est de considérer l’œuvre comme un ensemble cohérent, parcouru, certes, par des inflexions et des revirements, mais remarquable surtout par sa continuité et ses fidélités. Ce continuum dans la rupture forme ce qu’on pourrait appeler à la manière de Valéry le "problème" Barthes. Il touche à la fois à la construction d’une œuvre en ses choix critiques, épistémologiques, méthodologiques et politiques, mais aussi à tout un positionnement en regard des forces vives de la pensée de la seconde moitié du XXe siècle, de l’existentialisme au début de la postmodernité, en passant par le structuralisme, la "déconstruction" et les "dernières" avant-gardes. Influences, appariements, fidélités, appropriations, détournements mais aussi mises à distance, voire reniements seront ainsi interrogés en sorte de faire apparaître la singularité et la fécondité d’une pensée sans cesse en porte-à-faux, faisant de la contradiction ou du paradoxe le moteur même de son avancée. Dépassant le clivage entre "un premier" et "un dernier" Barthes, on lira aussi bien les textes critiques de la première heure que les œuvres en procès, publiées ou non de son vivant.

À travers quelques-uns des nombreux objets traités par "l’écrivain-écrivant" (dont la littérature, le théâtre, la mode, le discours de presse, la musique, la photographie), il s’agira de retracer, texte à l’appui, la genèse intellectuelle d’un certain nombre de concepts (dont l’idéologie, la doxa, le langage, l’écriture, l’engagement, le style, le désir, le plaisir, le neutre). Mais aussi de questionner les relations de Barthes aux principaux penseurs et écrivains passés ou contemporains et d’interroger ses rapports à quelques disciplines-phares: la critique, l’histoire, la linguistique, la sémiologie, la philosophie, l’anthropologie, la sociologie.

Calendrier provisoire

Mardi 12 juillet

Après-midi:

ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Soirée:

Présentation du Centre, des colloques et des participants

Mercredi 13 juillet

Savoirs

Matin:

  • Jean-Pierre BERTRAND: Introduction. À propos d'"influence"
  • Françoise GAILLARD: Fidélités de Barthes

Après-midi:

  • Sémir BADIR: Barthes et les disciplines
  • Hessam NOGHREHCHI: Roland Barthes et l'historiographie
  • Francesca MAMBELLI: Un engagement rhétorique
  • Leyla PERRONE-MOISÉS: Passage des objets sensuels dans le discours de l’histoire: Gilberto Freyre lu par Roland Barthes

Soirée:

Projections diverses autour de Barthes

Jeudi 14 juillet

Écritures

Matin:

  • Claudia AMIGO PINO: Genèse d’une critique poétique
  • Mathieu MESSAGER: "Méthodiquement non méthodique". Barthes et la méthode

Après-midi:

  • Vincent JOUVE: Comment ne pas être bête? — R. Barthes et la question de la distance
  • Andy STAFFORD: Roland Barthes, dialecticien? En dernière instance?
  • Thomas PAVEL: Réflexions sur "L'effet de réel"

Soirée:

Guinguette à Cerisy

Vendredi 15 juillet

Images

Matin:

  • Jacqueline GUITTARD: Une phautobiographie conceptuelle de Roland Barthes
  • Daniel GROJNOWSKI: Un parcours erratique: R. B. et la Photographie

Après-midi:

  • Maria Giulia DONDERO: Barthes entre sémiologie et sémiotique: le cas de la photographie
  • Benoît PEETERS: Roland Barthes, livres d’images
  • Thomas CLERC: La Chambre noire

Soirée:

Concert à la Cathédrale de Coutances (organisé avec Les Amis de la Cathédrale), Lieder de Schubert, Schumann "Liederkreis", op. 24, mélodies de Debussy et pièces pour piano, par Jean-François DÉTRÉE (orgue), Sébastien JOLY (piano) et Kaelig BOCHÉ (ténor)

Samedi 16 juillet

Marges

Matin:

  • Laura BRANDINI: Barthes et la corrosion de l’écriture académique brésilienne
  • Charles COUSTILLE: Un enseignement "hors-pouvoir"
  • Magali NACHTERGAEL: La culture visuelle de Roland Barthes à l'heure des queer studies

Après-midi:

DÉTENTE

Dimanche 17 juillet

Romans

Matin:

  • Jacques NEEFS: La question du roman
  • Fanny LORENT: L'écrivain sans œuvre: Barthes comme fantasme

Après-midi:

  • Davide MESSINA: Barthes et Pasolini, la recherche du Relatif
  • Laurent DEMOULIN: Barthes avant Guibert
  • Tonia RAUS: La partie du tout: le fragment autobiographique chez Barthes et Perec

Soirée:

La Chambre claire, lecture par Daniel MESGUICH

Lundi 18 juillet

Sensibilités

Matin:

  • Marie GIL: La musique comme texte, la musique comme perte
  • Anne HERSCHBERG PIERROT: Barthes et la Chine

Après-midi:

  • Patrizia LOMBARDO: Barthes et l’affectivité
  • Pierre SAINT-AMAND: Érotisme et euphorie du Neutre
  • Valérie STIÉNON: Roland Barthes et les écritures de la chronique

Soirée:

Autour de la biographie, table ronde avec Marie GIL et Tiphaine SAMOYAULT

Mardi 19 juillet

Spirales

Matin:

  • Adrien CHASSAIN: Le discours du projet dans l’œuvre de Roland Barthes
  • Cécile RAULET: Considérer ce qui revient

Après-midi:

DÉPARTS

Direction

Jean-Pierre BERTRAND, Valérie STIÉNON

Comité scientifique

Laurent DEMOULIN, Françoise GAILLARD, Fanny LORENT, Francesca MAMBELLI, Magali NACHTERGAEL, Tiphaine SAMOYAULT

Lieux

  • CCIC - Le Château
    Cerisy-la-Salle, France (50210)

Dates

  • mardi 12 juillet 2016
  • mercredi 13 juillet 2016
  • jeudi 14 juillet 2016
  • vendredi 15 juillet 2016
  • samedi 16 juillet 2016
  • dimanche 17 juillet 2016
  • lundi 18 juillet 2016
  • mardi 19 juillet 2016

Fichiers attachés

Contacts

  • Edith Heurgon
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Source de l'information

  • Edith Heurgon
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Roland Barthes : continuités, déplacements, recentrements », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 27 avril 2016, http://calenda.org/365130