AccueilLa scène punk en France (1976-2016)

La scène punk en France (1976-2016)

The punk scene in France (1976-2016)

*  *  *

Publié le mercredi 04 mai 2016 par João Fernandes

Résumé

Le punk en France, en tant que scène artistique originale, procède autant de la capacité à produire les éléments constitutifs de sa propre existence que d’une production médiatique. Loin de se réduire à l’émotion de l’écoute, cette musique est aussi une musique lue, diffusée, faite d’image, échangée dans les réseaux. Les différents types de médias papier, mais également la radio, la télévision et internet constituent autant d’interfaces qui sont partie prenante d’un processus de médiation permettant d’appréhender la musique comme un élément indissociable de la médiatisation qui en rend compte. Cette journée d’étude entend donc analyser et comprendre, à travers la variété des discours, des représentations et des constructions médiatiques, les mécanismes et les processus qui ont accompagné, voire induit, les transformations du punk en France et de ses représentations, déplaçant sensiblement les frontières entre underground et mainstream.  

Annonce

Cette sixième journée d’étude s’inscrit dans le cadre du projet de recherche PIND (Punk is not dead. Une histoire de la scène punk en France, 1976-2016), soutenu par le CESR (U. François Rabelais/CNRS/MCC) et THALIM (CNRS/ENS/Paris 3). 

Argumentaire

Le punk en France, en tant que scène artistique originale, procède autant de la capacité à produire les éléments constitutifs de sa propre existence que d’une production médiatique. Loin de se réduire à l’émotion de l’écoute, cette musique est aussi une musique lue, diffusée, faite d’image, échangée dans les réseaux. Les différents types de médias papier (magazines musicaux spécialisés, fanzines, presse généraliste), mais également la radio, la télévision et internet constituent autant d’interfaces qui sont partie prenante d’un processus de médiation permettant d’appréhender la musique comme un élément indissociable de la médiatisation qui en rend compte. Cette médiatisation irrigue la vie musicale et la façonne en fonction de perspectives idéologiques, affinitaires, commerciales, et de catégories esthétiques. Cette journée d’étude entend donc analyser et comprendre, à travers la variété des discours, des représentations et des constructions médiatiques, les mécanismes et les processus qui ont accompagné, voire induit, les transformations du punk en France et de ses représentations, déplaçant sensiblement les frontières entre underground et mainstream.  

Modalités pratiques d'envoi des propositions 

Les propositions de contribution sont à envoyer

avant le 15 mai 2016

à l'adresse mail solveig.serre@gmail.com et luc.robene@u-bordeaux.fr 

Responsables scientifiques

  • Luc Robène (Université de Bordeaux, THALIM)
  • Solveig Serre (CNRS, THALIM)

Lieux

  • Centre FGO
    Paris, France (75)

Dates

  • dimanche 15 mai 2016

Mots-clés

  • médiation, médiatisation, scène punk, France

Contacts

  • Solveig Serre
    courriel : solveig [dot] serre [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Solveig Serre
    courriel : solveig [dot] serre [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La scène punk en France (1976-2016) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 04 mai 2016, http://calenda.org/365480