Accueil« Cy commence ung livre emprainté...» Diffusion et réception de la littérature médiévale en langue française par l’imprimerie (1470-1550)

« Cy commence ung livre emprainté...» Diffusion et réception de la littérature médiévale en langue française par l’imprimerie (1470-1550)

The distribution and reception of medieval literature in the French language through printing (1470-1550)

*  *  *

Publié le mardi 10 mai 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le 17 mai 2016, se tiendra à l’université de Liège une journée d’étude consacrée à la thématique du passage à l’imprimé de la littérature médiévale d’expression française. Cette rencontre interdisciplinaire, qui réunira une équipe de chercheurs issus d’universités belges, françaises et italiennes, se veut à la croisée des questionnements menés en littérature, en philologie et en histoire du livre. L’ambition est de mieux comprendre quels furent les mécanismes sous-jacents qui ont permis aux lettres françaises de vivre le passage du Moyen Âge à la modernité par le biais de l’imprimerie.

Annonce

Argumentaire

Le 17 mai 2016, se tiendra à l’Université de Liège une journée d’étude consacrée à la thématique du passage à l’imprimé de la littérature médiévale d’expression française. Cette rencontre interdisciplinaire, qui réunira une équipe de chercheurs issus d’universités belges, françaises et italiennes, se veut à la croisée des questionnements menés en littérature, en philologie et en histoire du livre. L’ambition est de mieux comprendre quels furent les mécanismes sous-jacents qui ont permis aux lettres françaises de vivre le passage du Moyen Âge à la Modernité par le biais de l’imprimerie.

Deux axes principaux ont été privilégiés pour guider ces travaux : celui de la production de cette littérature imprimée et celui de sa consommation. Plusieurs communications porteront ainsi sur la nature des textes qui sont sortis des premières officines typographiques afin de déterminer les genres qui ont rencontré une certaine résonance au tournant de l’époque moderne. D’autres interventions porteront sur les lieux de production ainsi que sur le rôle joué par les imprimeurs/éditeurs dans la transmission de ces œuvres afin de pouvoir étudier la manière dont ces hommes ont lu, compris, reçu et adapté des textes qui avaient jusqu’à alors uniquement circulé sous forme manuscrite. Enfin, seront également abordées les questions de la réception de la production imprimée en langue française par l’étude de la clientèle des imprimeurs, avec l’ambition de chercher à établir le(s) profil(s) de la communauté de lecteurs de ces œuvres. 

Programme

  • 9h00 : Accueil des participants
  • 9h20 : Introduction par Nadine HENRARD (Université de Liège)
  • 9h30 : Catherine GAULLIER-BOUGASSAS (Université de Lille 3/IUF) Continuer une généalogie imaginaire d’Alexandre le Grand : le « Roman de Philippe de Madien ou la conquête de la Grèce », des manuscrits aux imprimés
  • 10h00 : Muriel OTT (Université de Strasbourg) La prose d’Ogier le Danois dans les premiers imprimés
  • 10h30 : Paola CIFARELLI (Università degli studi di Turino) Antoine Vérard éditeur des « Faits d’armes et de chevalerie » de Christine de Pizan
  • 11h00 : Pause
  • 11h30 : Elisabetta BARALE (Université Savoie-Mont Blanc)La tradition imprimée du « Traité des quatre dernières choses » de Jean Miélot
  • 12h00 : Jonathan DUMONT (Université de Liège) Rémy Dupuis, un chroniqueur publiciste dans les premières années du règne de Charles Quint
  • 12h30 : Repas
  • 14h : Maria COLOMBO-TIMELLI (Université de Paris-Sorbonne)Mises en prose et éditeurs « périphériques » : quels titres pour quels lecteurs ?
  • 14h30 : Sophie LECOMTE (F.R.S.-FNRS – Université de Namur) Les imprimés du « Guy de Warwick » en prose (F. Regnault, 1525 ; J. Bonfons, ca 1550) : projets éditoriaux et iconographiques
  • 15h : Pause
  • 15h15 : Christine FERLAMPIN-ACHER (Université de Rennes 2) L’édition de 1528 de « Perceforest » : « O magnifiques seigneurs [...] Lisez et perlisez les chevalereux gestes... ».
  • 15h45 : Renaud ADAM (F.R.S.-FNRS – Université de Liège) La réception de littérature médiévale de langue française en Hainaut (XVe-XVIe s.)
  • 16h15 : Conclusions – Tania VAN HEMELRYCK (Université catholique de Louvain)
  • 16h25-17h : Présentation des trésors incunables de la Bibliothèque Alpha de l’Université de Liège par Cécile Oger, Conservatrice, et du programme de numérisation DONum (Dépôts d’Objets Numérisés) (http://donum.ulg.ac.be), par Stéphanie Simon, Responsable de la cellule numérisation. 

Lieux

  • Université de Liège, Place du 20 Août 7
    Liège, Belgique (4000)

Dates

  • mardi 17 mai 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • français, imprimerie, manuscrit

Contacts

  • Renaud Adam
    courriel : renaud [dot] adam [at] ulg [dot] Ac [dot] be

Source de l'information

  • Renaud Adam
    courriel : renaud [dot] adam [at] ulg [dot] Ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« « Cy commence ung livre emprainté...» Diffusion et réception de la littérature médiévale en langue française par l’imprimerie (1470-1550) », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 10 mai 2016, http://calenda.org/365613