AccueilVieillir en institution, vieillesses institutionnalisées

Vieillir en institution, vieillesses institutionnalisées

Growing old in institutions, institutionalised old age

Nouvelles populations, nouveaux lieux, nouvelles pratiques

New populations, new places, new practices

*  *  *

Publié le mardi 10 mai 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Ethnographiques.org, la revue en ligne de sciences humaines et sociales, lieu d'échanges et de descriptions des innombrables manifestations de la vie sociale, a le plaisir de transmettre son dernier appel à contribution : Vieillir en institution, vieillesses institutionnalisées. Nouvelles populations, nouveaux lieux, nouvelles pratiques. Ce numéro thématique est coordonné par Laurent Amiotte-Suchet et Annick Anchisi.

Annonce

Argumentaire

S’il est admis aujourd’hui que l’on vit mieux et plus longtemps, la vieillesse, comme d’autres étapes de la vie n’est pas homogène, tant les déterminants tels que l’âge, le genre ou encore la classe peuvent se révéler être des catalyseurs d’un mauvais état de santé ou encore de désavantages sociaux (Fassin et al., 2000). Ce numéro thématique de la revue ethnographiques.org se propose de rassembler des contributions traitant du vieillissement en donnant une place aux pratiques émergentes, aux nouveaux lieux de vie et aux groupes sociaux revendiquant/nécessitant une approche particulière.

« Vieillir en institution, vieillesses institutionnalisées » : sous ces termes nous entendons, d’une part les types d’établissements où certains groupes de personnes vieillissent, d’autre part les rôles qui leur seront dès lors attribués ainsi que les règles et les normes qui vont les régir. Nous souhaitons mettre l’accent ici sur les nouveaux lieux du vieillir et sur divers « collectifs », requérant le plus souvent un tiers dans l’accomplissement des nécessités quotidiennes. Certes, si certains établissements trouvent leur finalité même dans cette prise en charge spécialisée, d’autres moins préparés y sont confrontés, parfois malgré eux, et doivent s’y adapter. Il en est ainsi des structures pour personnes handicapées, des prisons, des couvents (Anchisi & al., 2016) et d’autres encore. Il importe aussi de saisir comment certaines communautés de fait ou de destin, établies ou provisoires, font avec les vieilles personnes qui les composent, comme les migrants ou les réfugiés par exemple. Il s’agirait également de donner place à ceux qui ne forment pas un collectif en tant que tel, mais qui sont définis collectivement par le non-lieu où ils vivent, comme les SDF, l’âge venant alors s’ajouter aux multiples dommages.

Face à ces constructions sociales de vieillesses hétérogènes (Caradec, 2008), nous faisons l’hypothèse que les divers agents qui ont en charge les personnes âgées vont être actifs à les définir, les contrôler, les gouverner, les « faire vieillir » (Thomas, 2010). Reflet des politiques gérontologiques des années 80, « l’humanisation » des établissements et des pratiques marque un tournant (Cabirol, 1983  ; Mallon, 2001 et 2004). L’accent est mis sur le respect des trajectoires individuelles et le droit des personnes, principes que l’on repère dans la formule « le résident au centre ». Mais si cette assertion semble faire consensus, elle relève d’un discours à caractère performatif. L’éloignement de la logique asilaire des anciens hospices, notamment celle de l’« institution totale » de Goffman (1979), consisterait moins en une réduction des contraintes qu’en un déplacement vers les normes professionnelles actuelles (Anchisi & Debons, 2014  ; Rimbert, 2011), comme celles d’autonomie, de partenariat ou encore d’histoire ou de projet de vie, tout ceci sur fond de rapports entre les résidents, les professionnels et les familles qui seraient négociés (Gagnon, 1995  ; Lavoie & Guberman, 2009  ; Anchisi, 2014). Il importe donc de comprendre comment ces pratiques gérontologiques actuelles se traduisent et s’adaptent dans des lieux ou des espaces qui ne s’y prêtent pas ou avec des collectifs qui peuvent plus difficilement s’en emparer.

La question de la prise en charge de la vieillesse et de la dépendance se pose aussi en regard de la diversité des contextes nationaux et culturels. La place et le statut des âgés, le niveau de développement de la prise en charge sanitaire, l’accessibilité aux services en regard des niveaux socio-économiques sont autant de données qui varient selon les États qui, à leur tour, redéfinissent les vieillesses. Si la baisse conjointe de la fécondité et de mortalité au niveau mondial provoque un phénomène de vieillissement global, d’importantes disparités existent. Les pays du Sud se trouvent confrontés à l’augmentation croissante du nombre de personnes âgées et à l’urgence de déployer des solutions pour répondre à ces mutations (Attias-Donfut et al., 1994  ; Antoine et Gollaz, 2010). Avec des niveaux de transition démographique inégalement amorcés, toutes les pays sont bel et bien confrontés à d’importants enjeux liés au vieillissement, avec parfois des systèmes de protection sociale encore fragiles ou émergents (Rayan, 2008). Partout, le recours au réseau d’entraide familial est indispensable pour pallier aux insuffisances des Etats (Zimmer et Dayton, 2005). L’immigration économique constitue alors une ressource possible. Les immigrantes care workers quittent ainsi leur pays pour venir au nord renforcer les équipes des soins et pouvoir en retour soutenir économiquement leurs proches âgés restés au sud. Si dans les pays du nord, des inégalités face au vieillissement sont réelles entre les migrants et les nationaux (Bolzmann et Vagni, 2015), dans les économies émergentes, la place et le statut de personnes âgées évoluent rapidement. Les logiques de solidarité familiales se trouvent ainsi mises à l’épreuve (Roth, 2010 ; Muehlebach, 2012  ; Nowik et Lecestre-Rollier, 2015).

Sans cesse, de nouvelles pratiques émergent pour concilier les attentes de la gérontologie actuelle avec celles des nouveaux lieux du vieillir ou des nouvelles populations vieillissantes. « Nouvelles populations, nouveaux lieux, nouvelles pratiques », c’est donc autour de ces thèmes que nous aimerions ouvrir le débat dans ce numéro de la revue ethnographiques.org, en donnant place aux creux, aux interstices, aux zones floues révélant simultanément des pratiques normatives et informelles à l’égard des vieilles personnes et plus largement à leurs entours, reflets d’une place qui leur est accordée ou assignée.

Modalités de soumission

Les propositions d’articles (2 pages maximum) devront être envoyées à Laurent Amiotte-Suchet (laurent.amiotte-suchet@unil.ch) et Annick Anchisi (annick.anchisi@hesav.ch)

avant le 15 juin 2016

avec la mention « Ethnographiques.org – Numéro vieillir » (en objet du message).

La revue ethnographiques.org offrant toutes les potentialités d’une revue en ligne, les auteur-e-s sont encouragés à présenter des matériaux visuels ou sonores susceptibles de structurer ou d’accompagner leur article, voire même à proposer une mise en forme originale de leur réflexion et de leurs données.

Les auteur-e-s dont les propositions auront été sélectionnées (réponse le 30 juin 2016) devront remettre leur article avant le 15 octobre 2016.

Références des ouvrages cités

ANCHISI Annick, AMIOTTE-SUCHET Laurent & TOFFEL Kevin, 2016. « Vieillir au couvent. Stratégies des congrégations et paradoxe des laïcités », Social Compass, 63(1) : 3-19.

ANCHISI Annick & DEBONS Jérôme, 2014. « Travailler auprès de personnes âgées dépendantes à domicile et en institution », in Hummel Cornellia, Mallon Isabelle & Caradec Vincent (dir.). Vieillesses et vieillissements : regards sociologiques. Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

ANCHISI Annick, 2014. « Le partenariat entre familles et maisons de retraite à l’entrée d’un parent âgé dément : une rencontre fictive », in Pennec S., & Leborgne F. (dir.). Le soin négocié. Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

ANTOINE Philippe & GOLAZ Valérie, 2010. « Vieillir au Sud : une grande variété de situations », Autrepart, 53 : 3-15.

ATTIAS-DONFUT Claudine & ROSENMAYR L., 1994. Vieillir en Afrique. Paris, Presses Universitaires de France.

BOLZMANN Caudio & VAGNI Giacomo, 2015. « Egalité de chances ? Une comparaison des conditions de vie des personnes âgées immigrées et "nationales" », Hommes et migrations, 1309 : 19-28.

CABIROL C., 1983. La fin des hospices. Toulouse, Privat.

CARADEC Vincent, 2008. Sociologie de la vieillesse et du vieillissement. Domaines et approches. Paris, Armand Colin.

FASSIN Didier, GRANDJEAN Hélène, KAMINSKI Monique, LANG Thierry, LECLERC Annette (dir.), 2000. Les inégalités sociales de santé. Paris, La Découverte.

GAGNON Eric, 1995. « Autonomie, normes de santé et individualité », in Côté Jean-François (dir.). Individualisme et individualité. Québec, Les Editions du Septentrion.

GOFFMAN Erving, 1979. Asiles. Études sur la condition sociale des malades mentaux et autres reclus. Paris, Les Éditions de Minuit.

HUMMEL Cornellia, MALLON Isabelle & CARADEC Vincent, & (dir.), 2013. Vieillesses et vieillissements : regards sociologiques. Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

LAVOIE Jean-Pierre & GUBERMAN Nancy, 2009. « Le partenariat professionnel - famille dans les soins aux personnes âgées. Un enjeu de reconnaissance », Lien social et Politiques, 62 : 137-148.

MALLON Isabelle, 2001. « Les effets du processus d’individualisation en maison de retraite. Vers la fin de l’institution totale ? », in De Singly François (dir.). Etre soi parmi les autres. Famille et individualisation, Tome 1. Paris, L’Harmattan.

MALLON Isabelle, 2004. Vivre en maison de retraite. Le dernier chez-soi. Rennes, Presses Universitaires de Rennes.

MUEHLEBACH Andrea, 2012. The Moral Neoliberal : Welfare and Citizenship in Italy. Chicago, The University of Chicago Press.

NOWIK Laurent & LECESTRE-ROLLIER Béatrice (dir.), 2015. Vieillir dans les pays du sud. Paris. Karthala.

PENNEC Simone, 2012. « Les solidarités pratiques du soin au grand âge : entre inégalités familiales et précariat professionnel », in Le Borgne-Uguen F. & Rebourg M. (dir.). L’entraide familiale : régulations juridiques et sociale. Rennes, Presses universitaires de Rennes : 255-279.

RAJAN Irudaya S. (dir.), 2008. Social Security for the Elderly. Experiences from South Asia. New Delhi, Routledge.

RIMBERT Gérard, 2011. Vieillards sous bonne garde. Réparer l’irréparable en maison de retraite. Bellecombe-en-Bauges, Editions du Croquant.

ROTH Claudia, 2010. « Les relations intergénérationnelles sous pression au Burkina Faso », Autrepart, 53 : 95-110.

THOMAS Hélène, 2010. Les vulnérables. La démocratie contre les pauvres. Bellecombe-en-Bauges, Editions le Croquant.

ZIMMER Z. & DAYTON J., 2005. « Older Adults in Sub-Saharan Africa Living with Children and Grandchildren », Population Studies, 59(3) : 295-312.

Comité scientifique

Membres du comité scientifique de la revue ethnographiques.org :

  • Pierre Centlivres Professeur honoraire, Institut d’ethnologie, Université de Neuchâtel
  • Roger Chartier Directeur d’études, Collège de France, Paris
  • Olivier Fillieule Professeur, Université de Lausanne
  • Jack Goody Professeur honoraire, Université de Cambridge et fellow at St-John’s College
  • Roberte Hamayon Directrice d’études émérite, EPHE, Paris
  • Ellen Hertz Professeure, Institut d’ethnologie, Université de Neuchâtel
  • David MacDougall Cinéaste et Professeur au Centre for Cross-Cultural Research, Australian National University
  • Jean-Claude Schmitt Directeur d’études, EHESS, Paris
  • Isabelle Schulte-Tenckhoff Professeure, Graduate Institute of International and Development Studies, Genève
  • Martine Segalen Professeure émérite, Université Paris X
  • Florence Weber Professeure, ENS, Paris

Dates

  • mercredi 15 juin 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • santé, vieillesse, vieillissement

Contacts

  • Laurent Amiotte-Suchet
    courriel : laurent [dot] amiotte-suchet [at] unil [dot] ch

URLS de référence

Source de l'information

  • Laurent Amiotte-Suchet
    courriel : laurent [dot] amiotte-suchet [at] unil [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Vieillir en institution, vieillesses institutionnalisées », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 10 mai 2016, http://calenda.org/365958