AccueilTransformations territoriales agricoles et agroalimentaires en France, Brésil et Colombie

Transformations territoriales agricoles et agroalimentaires en France, Brésil et Colombie

Territorial agricultural and agro-alimentary transformations in France, Brazil and Columbia

*  *  *

Publié le mardi 10 mai 2016 par João Fernandes

Résumé

Au Brésil et en Colombie, la réussite du secteur agricole et agro-alimentaire a transformé profondément l'environnement et les sociétés. Ces mutations rapides concernent aussi bien les espaces ruraux que les villes où le commerce et la transformation des produits agricoles et des moyens de production tiennent souvent une place importante. Dans le même temps, la transformation de la société, l’audience toujours plus grande des valeurs environnementales et les aménagements institutionnels ont modifié en profondeur la demande sociale à l’égard de l’agriculture comme les politiques publiques agro-environnementales.  L'objet de ce colloque est de partager des connaissances sur la compréhension de ces processus sociaux et environnementaux en cours au Brésil, en Colombie et de les comparer à ce que nous pouvons observer en France sous des formes différentes, mais aussi parfois avec certaines similitudes.

Annonce

Argumentaire

Au Brésil et en Colombie, la réussite du secteur agricole et agro-alimentaire a transformé profondément l'environnement et les sociétés. Ces mutations rapides concernent aussi bien les espaces ruraux que les villes où le commerce et la transformation des produits agricoles et des moyens de production tiennent souvent une place importante. Dans le même temps, la transformation de la société, l’audience toujours plus grande des valeurs environnementales et les aménagements institutionnels ont modifié en profondeur la demande sociale à l’égard de l’agriculture comme les politiques publiques agro-environnementales.

Ainsi, si la croissance agricole a longtemps rimé avec la dégradation de l'environnement et le creusement des inégalités sociales, on peut s’interroger sur le fait que l’on assiste ou non à une « transition » depuis quelques années du fait de l'émergence de nouveaux modèles de production et de consommation. Pour répondre à cette évolution, des innovations en matière de systèmes de production plus durables se diffusent.

De plus, la transformation de la demande sociale nécessite une adaptation des agriculteurs et de leur système de production que certains d’entre eux réalisent dans des démarches pro-actives. L'enjeu est aujourd'hui de produire tout en consommant moins de ressources naturelles et en valorisant mieux les services écosystémiques. Les demandes des consommateurs, qu'ils soient étrangers ou nationaux, évoluent également avec un besoin de mieux identifier les produits à la fois pour leur qualité intrinsèque mais aussi, de plus en plus, selon une éthique sociale et environnementale dans un contexte de bouleversements des pratiques alimentaires et pour une part croissante de la population en sur-consommation d’aliments. Ces transformations sont portées par de nouvelles formes de gouvernance des territoires et de prise de décision conduisant à de nouveaux équilibres entre acteurs.

La transition en cours dans les modes de production et la gestion des espaces agricoles peut se lire à différents niveaux : des exploitations agricoles, des paysages et des territoires. Elle interroge tout particulièrement les géographes et les sociologues sur les mutations des systèmes productifs et leurs inscriptions territoriales, sur les politiques publiques agricoles et environnementales ainsi que sur l’évolution de la décision publique et de la citoyenneté, sur les mobilisations sociales et sur la diffusion des innovations enfin sur l’évolution de la demande sociale autour, par exemple, des pratiques alimentaires. L'objet de ce colloque est de partager des connaissances sur la compréhension de ces processus sociaux et environnementaux en cours au Brésil, en Colombie et de les comparer à ce que nous pouvons observer en France sous des formes différentes, mais aussi parfois avec certaines similitudes.

Programme

Jeudi 19 mai

9h30 | 10h00 - Accueil des participants

10h00 | 10h30 - Introduction : Júlio Cesar Suzuki (Universidade de São Paulo) et François Laurent (université du Maine)

10h30 | 12h30 - Première session – Ressources naturelles et transition agroécologique (1)

  • Nohra León Rodriguez (Universidad Nacional de Colombia) : Sécurité agroalimentaire et fragilité environnementale : Défis pour l’aménagement du territoire en Colombie selon des critères de résilience.
  • Sidiana Ruaro da Silva et Roselí Alves dos Santos (Universidade Estadual do Oeste do Paraná - UNIOESTE, Brésil) :Législation environnementale : application du Code Forestier de 1965 dans les exploitations d’agriculture familiale à Enéas Marques/ Paraná.
  • Adebaro Alves dos Reis et Oriana Trindade de Almeida (Instituto Federal de Educação, Ciência e Tecnologia do Pará – IFPA, Castanhal do Pará, Brésil) : Développement durable, usage des ressources naturelles et diversité des productions dans le territoire du Bas Tocantins en Amazonie paraense.
  • Karina Fernanda Travagim Viturino Neves et Júlio César Suzuki (Universidade de São Paulo) : La culture du cacaoyer dans le sud de la Bahia, dimension écologique et dynamique sociale.

12h30 | 14h00 - Pause déjeuner

14h00 | 16h30 - Deuxième session – Ressources naturelles et transition agroécologique (2)

Ressources naturelles et transition agroécologique (2)

  • Marcia Berreta, Leonardo Alvim Beroldt da Silva (Universidade Estadual do Rio Grande do Sul) et Ketulyn Füster Marques (SEMA/RS) : Les transformations d’usage du sol générées par les politiques environnementales, à proximité des unités de conservation de São Francisco de Paula (Rio Grande do Sul).
  • Reinis Osis (université du Maine) : Analyse des dynamiques de changements d’occupation du sol dans un territoire amazonien en transition agricole.
  • Júlio César Suzuki (Universidade de São Paulo, Brasil): Pour un autre développement territorial et environnemental dans les sociétés traditionnelles de l’Etat de São Paulo.

Agriculture familiale et construction de territoires face aux mutations socio-économiques (1)

  • Diana Yurani Torres García (Universidad Nacional de Colombia): Identification de l’impact que genère le programme de « coberturas cambiarias » (couvertures du marché) sur la culture de maïs pour le développement rural du département de Córdoba, Colombie.
  • Frédéric Fortunel (Université du Maine) : Riz et identité territoriale dans les pampas du Rio Grande do Sul.

16h30 | 18h - Échanges sur les axes de recherche communs dans la perspective de réponses à des appels d’offres

Vendredi 20 mai

9h00 | 12h30 - Troisième session - Agriculture familiale et construction de territoires face aux mutations socio-économiques (2)

  • Rafael de Melo Monteiro (UNESP/Presidente Prudente, Brasil) : Les relations de pouvoir et la production de territoire dans les assentamentos ruraux du sud-est du Goias au Brésil (1987-2010).
  • Francisco Edinaldo Feitosa Araújo et Fernando Sarmento Favacho (Instituto Federal de Educação, Ciência e Tecnologia do Pará – IFPA, Castanhal do Pará, Brésil) : L’expérience éducative d’un centre de formation professionnelle : le cas de l’IFPA, Campus Castanhal.
  • Nohora Inés Carvajal Sánchez (Universidad Nacional de Colombia) : Transformations territoriales dans la zone péri-urbaine de Leticia, pratiques agroalimentaires.
  • Roseli Alves dos Santos (Universidade Estadual do Oeste do Paraná - UNIOESTE, Brasil) : Les femmes et les plantes médicinales : le travail des agricultrices familiales de Francisco Beltrão – Paraná- Brésil
  • Geneviève Pierre (université d’Angers, France) : De la coopération agricole au projet coopératif de territoire : une illustration à partir de circuits locaux agro-énergétiques.

12h30 | 14h00 - Pause déjeuner

14h00 | 15h30 - Visite des « Jardins de Vaujoubert », gérés par une association d’insertion en économie sociale et solidaire pour la production et la vente de légumes (zone péri-urbaine du Mans)

16h00 | 17h30 - échange sur les axes de recherche communs dans la perspective de réponses à des appels d’offres.

Samedi 21 mai | Atelier de terrain

9h30 | 11h30 - Visite d’une Biocoop au Mans

12h00 | 14h00 - Déjeuner dans un restaurant travaillant à partir de produits issus de circuits courts, « l’Epicerie du Pré », alambic du « Syndicat des bouilleurs de cru des fonds de terroir »

14h00 - Départ en bus pour la Visite d’une exploitation agricole en agriculture de conservation dans l’est de la Sarthe (60 km du Mans), membre du réseau APAD

18h00 - arrivée au Mans

Lieux

  • université du Maine - avenue Olivier Messiaen
    Le Mans, France (72085)

Dates

  • jeudi 19 mai 2016

Mots-clés

  • agroécologie, agriculture urbaine, développement durable, territoire, alimentation

Contacts

  • François Laurent
    courriel : francois [dot] laurent [at] univ-lemans [dot] fr
  • Julio Cesar Suzuki
    courriel : jcsuzuki [at] usp [dot] br

URLS de référence

Source de l'information

  • François Laurent
    courriel : francois [dot] laurent [at] univ-lemans [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Transformations territoriales agricoles et agroalimentaires en France, Brésil et Colombie », Colloque, Calenda, Publié le mardi 10 mai 2016, https://calenda.org/366259

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal