Accueil(Ré)appropriation de savoirs. Acteurs, territoires, processus, enjeux

(Ré)appropriation de savoirs. Acteurs, territoires, processus, enjeux

The (re)appropriation of knowledge. Actors, territories, processes and issues

*  *  *

Publié le mardi 10 mai 2016 par João Fernandes

Résumé

Malgré des situations asymétriques et de domination parfois très fortes, sur de vastes échelles, le processus de mondialisation ne conduit pas forcément à une uniformisation des savoirs et des savoir-faire : comme l’analyse A. Appadurai, c’est précisément cette tension entre homogénéité et hétérogénéité qui définit la complexité des situations globalisées. Nous nous proposons de réfléchir de manière critique, à partir de situations précises, aux processus d’appropriation ou de réappropriation de savoirs et de savoir-faire, en centrant les analyses sur le point de vue des acteurs, leur pouvoir d’initiative et les stratégies qu’ils déploient dans la production et l’usage des savoirs, leurs enjeux, ainsi qu’aux multiples processus de transformations en œuvre.

Annonce

Programme

Université Paris-Diderot, Amphi Buffon
5 rue Hélène Brion 75 013 Paris

Mercredi  18 mai 2016

13h30 Accueil

  • 14h00 Ouverture Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Vice-présidente du Conseil scientifique de l’INALCO
  • Gilles Guiheux, Directeur du CESSMA UMR 245

14 h30- 17h00 Panel 1 : Conserver, réinventer : patrimoine et savoir-faire

Présidente : Anath Ariel De Vidas, EHESS CERMA

  • « Les savoirs et les savoir-faire liés à la conservation des monuments dans l’Inde coloniale (fin du xviiie siècle-années 1850 )», Anne-Julie Etter, Université de Cergy-Pontoise, AGORA / Fondation des Sciences du Patrimoine, LabEx PATRIMA.
  • « La réappropriation populaire des monuments historiques de Delhi », Harit Joshi, Inalco CESSMA, USPC.
  • « French cuisine education: A comparative study of Taiwanese learning in Taiwan and France », Chia-Ling Hsu, CESSMA, USPC.
  • « Les tenangos d’Hidalgo : broderies indigènes et enjeux de protection d’un savoir-faire traditionnel au Mexique», Laura Sofia Gomez Madrigal, Université de Colima, Mexique, Arianna Sanchez Espinosa, Université de Colima, Mexique.

17h00 Collation

Jeudi 19 mai 2016

8h30-9h00 Accueil

9h00-10h45 Panel 2 : Dire, (ré)écrire : traverser les langages

Présidente : Béatrice Fraenkel, EHESS, Centre Maurice Halbwachs

  • « Appropriation des savoirs par les Abénakis de Saint-François (Canada) au XIXe siècle », Stéphanie Boutevin, Groupe Société, Religion et Laïcité (GSRL) et Laboratoire interdisciplinaire de l’X (LINX).
  • « Une écriture « bonne à boire » ou « bonne à lire » ? Tensions rituelles autour de l’appropriation de l’écrit chez les Sora (Inde centrale) », Cécile Guillaume-Pey, Labex CAP (IIAC).
  • « Enquête et collecte de renseignements par les Européens dans la péninsule indochinoise, au tournant des XIXe et XXe siècles : une réappropriation des savoirs locaux ? » Marie de Rugy, Université Paris I, Institut Pierre Renouvin.
  • « Facteurs imposés & facteurs impensés de l’appropriation linguistique d'une langue étrangère dite “rare”, le télougou — Formes de l'appropriation littéraire », Daniel Negers, Inalco, CESSMA, USPC.

10h45-11h00 Pause café

 11h00- 12h45 Panel 3 : Représenter et soigner les corps

Présidente : Florence Bretelle-Establet, CR CNRS, REHSEIS

  • « Savoirs thérapeutiques traditionnels et santé publique : nouveaux acteurs et nouveaux enjeux. L’unité de médecine traditionnelle du CHU de Treichville (Abidjan, Côte d’Ivoire) », Véronique Duchesne, Université Paris Descartes, CEPED, USPC.
  • « La circulation des connaissances et le bricolage des pratiques au sein des équipes d’anthropologie légiste guatémaltèques », Clara Duterme, LISST-Centre d’Anthropologie sociale, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès.
  • « Acupuncture et moxibustion en Suisse, un exemple d’appropriation du savoir médical chinois dans l’espace européen », Lucia Candelise, Institut Etudes Genre, Université de Genève, Gilles Remillet, Université de Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense, Matthias Sohr, Institut Etudes Genre, Université de Genève.
  • « Appropriation et repositionnement du réalisme académique dans les aquarelles de Fan Tchunpi (1898-1986) », Francesca Dal Lago, Docteur Ph. D., chercheuse indépendante.

14h15- 15h45 Panel 4 : Textes anciens : relire, (ré)interpréter

Présidente : Anna Caiozzo- Roussel, Paris-Diderot, ICT, USPC

  • « Traduire l’étrange : le persan et les religions indiennes dans l’Inde du 18e siècle », Jean Arzoumanov, UMR Mondes iranien et indien, Université Paris 3, USPC.
  • « Les réappropriations des poèmes de Hâfez et du fâl-e Hâfez en Iran, XXe-XXIe siècles », Laetitia Fronval, EHESS.
  • « La réappropriation du corpus littéraire du Sangam en Inde du Sud à l’époque coloniale : trajectoires individuelles et dynamiques collectives », Anne Viguier, INALCO, CESSMA, USPC.

15h45-16h00 Pause café

16h00- 18h15 Panel 5 : (Re)construire du politique

Présidente : Françoise Bourdarias, (CITERES / CESSMA, USPC)

  • « Gouverner par (ré)appropriation. Politique de l’emprunt et invention de la singularité dans le royaume Bamoun (Ouest Cameroun, XIX-XXe siècle) », Alexandra Galitzine-Loumpet, Inalco, CESSMA, USPC.
  • « Appropriation et réappropriation du concept de démocratie à travers l’évolution de la notion de peuple et d’État en Chine », Céline Wang, Université Paris-Diderot, CESSMA, USPC.
  • « Les enjeux idéologiques des échanges du savoir ancien et nouveau entre les Byzantins et les musulmans (750-1100 apr. J.-C.) », Jakub Sypianski, Université Gutenberg, Mayence.
  • « L’appropriation du néo-humanisme en Chine – Le groupe de Critical Review et le Mouvement de la nouvelle culture », Dongxiang Xu, EHESS, CECMC.
  • « La politisation des discours de revendication identitaire dans deux communautés du Chiapas : logiques et trajectoires d’appropriation de concepts exogènes », Marie Chosson, INALCO, CESSMA, USPC et Véronica Gonzalez-Gonzalez, ATER IEP Toulouse.

18h30-20h00 Cocktail

Vendredi 20 mai

8h30-9h00 Accueil

9h00-9h30 Ouverture

Présidente : Sophie Dulucq, Université Toulouse 2-Jean Jaurès, FRAMESPA

  • « Racines étrangères de l’école de la IIIe République et resémantisations de savoirs scolaires. Acteurs-transferts-déni », Alexandre Fontaine, Université de Genève et UMR 8547 « Pays germaniques – Transferts culturels », ENS-Ulm Paris.
  • « L’IFAN en contexte postcolonial : impact de l’africanisation de l’institut sur la dynamique de production et d’appropriation des savoirs », Seck Dieng, Lycée de Guéoul, Sénégal.
  • « Des historiens entre Afrique et Occident, réappropriations croisées de savoirs et de savoir-faire à l’université d’Abidjan (1964-début des années 1980) », Marie-Albane de Suremain, Université Paris-Est-Créteil, CESSMA, USPC.
  • « Afrika zamani. Quand le passé de l’Afrique s’écrit depuis le continent. Étude de la revue de l’Association des Historiens Africains, 1973-2013 », Martin Mourre, IMAF, EHESS.
  • « La vietnamisation de l’enseignement supérieur au Sud-Vietnam (1955-1975) : question pédagogique et problème politique », Thuy Phuong Nguyen, Université Paris-Diderot, CESSMA, USPC, ERHISE.

9h30-11h15 Panel 6 : Retrouver, (ré)élaborer des savoirs scientifiques

11h15-11h30 : pause café

11h30-12h30 Panel 7 : Valoriser, moderniser les traditions

  • « L’institutionnalisation de la musique hindoustanie, entre la recomposition et la réappropriation d’un savoir « traditionnel » indien », Ingrid Le Gargasson, EHESS, CEIAS.
  • « Ethnographie de l’appropriation en terrain nord-amérindien. Un processus dynamique »Marion Robinaud, EHESS, Institut Marcel Mauss – LIAS.

14h00-16h30 Panel 8 : User des normes et des outils internationaux

Présidente : Mina Kleiche-Dray, IRD, CEPED, USPC

  • « Entre transfert, intermédiation et apprentissage. L’appropriation des capacités du courtage en développement dans le Sud-Est du Maroc », Mohammed Benidir, Université Mohammed V Rabat-Agdal, Université de Liège.
  • « Appropriation croisée du registre juridique postmoderne du développement durable entre entreprise minière et villageois dans le centre ouest de la Côte d’Ivoire », Dominique Couret, Géographe de l’IRD, CESSMA, USPC, Ousmane Dembélé, Géographe de l’Institut de Géographie tropicale, UFR SHS de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Abidjan, Côte d’Ivoire).
  • « Quelles modalités de production, de circulation et d’utilisation des savoirs mobilisés dans les conseils scientifiques d’espaces protégés ? », Gaëlle Ronsin, Université de Grenoble, IRSTEA et EDYTEM, labex ITEM.
  • « Position socioprofessionnelle et réappropriation du Document stratégique de la lutte contre la pauvreté par les autorités comoriennes », Houssen Zakaria, Université Paris-Est-Créteil.
  • « Données géospatiales et gestionnaires des risques : circulation des pratiques et savoirs en Haïti », Flore Guiffault, Groupe de Sociologie pragmatique et réflexive, EHESS.

16h30-16h45 : pause café

16h45-17h15 Clôture du colloque

Université Paris-Diderot, Amphi Buffon, 5 rue Hélène Brion 75 013 Paris

M° ligne 14 Bibliothèque / RER C Bibliothèque / T 3a Avenue de France

Lieux

  • Amphi Buffon - 5 rue Hélène Brion
    Paris, France (75013)

Dates

  • mercredi 18 mai 2016
  • jeudi 19 mai 2016
  • vendredi 20 mai 2016

Mots-clés

  • savoir, savoir-faire, acteurs, appropriation, circulation, société, culture, politique

Contacts

  • Marie-Albane de Suremain
    courriel : marie-albane [dot] desuremain [at] u-pec [dot] fr

Source de l'information

  • Marie-Albane de Suremain
    courriel : marie-albane [dot] desuremain [at] u-pec [dot] fr

Pour citer cette annonce

« (Ré)appropriation de savoirs. Acteurs, territoires, processus, enjeux », Colloque, Calenda, Publié le mardi 10 mai 2016, http://calenda.org/366272