AccueilHumains dans un monde complexe

Humains dans un monde complexe

Humans in a complex world

*  *  *

Publié le lundi 09 mai 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Le cycle de conférences se propose de réfléchir à ce qu’être et devenir humain signifie dans un monde complexe à partir d’une interrogation pluridisciplinaire nourrie des réflexions actuelles les plus marquantes. Les conférences sont assurées par des spécialistes issus de toutes les disciplines, et sont suivies d’un dialogue avec le discutant de la séance, puis le public.

Annonce

Université Catholique de Lyon (UCLy), Direction de la Recherche et Vice-Rectorat Formation et Vie Étudiante

Présentation

Le cycle de conférences se propose de réfléchir à ce qu’être et devenir humain signifie dans un monde complexe à partir d’une interrogation pluridisciplinaire nourrie des réflexions actuelles les plus marquantes. Les conférences sont assurées par des spécialistes issus de toutes les disciplines, et sont suivies d’un dialogue avec le discutant de la séance, puis le public. Le cycle est par ailleurs accompagné d’un séminaire interne à l’UCLy dont le but est d’approfondir la réflexion initiée en conférence, avec une attention toute particulière à la façon dont cette réflexion est susceptible de nourrir l’évolution de nos pratiques de recherche et de formation.

Programme

Mercredi 27 janvier 2016

De 18h à 20h, Amphi Alain Mérieux, Campus Saint-Paul

Entrée libre sur inscription

Mondes mosaïques : Astres, villes, vivant et robots

  • Jean Audouze (astrophysicien) et Denis Laming (architecte) 

Discutant : Thierry Magnin (UCLy)

À l’occasion du lancement du cycle de conférences « Humains dans un monde complexe », l’astrophysicien Jean AUDOUZE et l’architecte Denis LAMING viendront présenter le livre intitulé Mondes mosaïques : Astres, villes, vivant et robots qu’ils ont publié en octobre 2015 avec Georges CHAPOUTHIER et Pierre-Yves OUDEYER (CNRS Éditions, Paris). Thierry MAGNIN, recteur de l’Université Catholique de Lyon, engagera ensuite un dialogue avec les invités, puis la parole sera donnée au public. Une séance de signature sera proposée en clôture en partenariat avec la librairie La Procure.

Présentation du livre Mondes mosaïques : Astres, villes, vivant et robots

Astres, villes, vivant, robots : quatre objets d’études apparemment profondément différents les uns des autres. Et pourtant, les analogies sont nombreuses. Tous ont un rapport très fort à la simplicité – la Nature, comme les hommes, choisit les procédés les plus simples possibles –, à la symétrie, à la cohérence. Tous sont soumis à l’entropie – le désordre les gagne –, tous ont une complexité qui s’accroît selon une évolution tout à la fois darwinienne – qui conduit, par sélection, à une meilleure adaptation – et en mosaïque – juxtaposition d’entités de même ordre de complexité qui, tout en conservant une autonomie certaine, sont intégrées dans des structures plus vastes, où le tout est supérieur à la partie. L’architecture des astres, des villes, des robots, est donc éminemment semblable à celle des systèmes les plus complexes qu’il nous soit donné d’appréhender : les organismes vivants. Dire que la complexité du vivant mime celle du monde matériel revient à constater que le cerveau, construit sur les mêmes bases que le reste de l’Univers, peut intégrer les lois du monde, et ainsi créer des villes ou de l’intelligence artificielle fondées sur ces mêmes lois. Un dialogue entre quatre disciplines en apparence étrangères les unes aux autres, riche d’enseignements et propre à susciter les questionnements et les débats.

La conférence sera suivie d’une séance de signature en partenariat avec la librairie La Procure.

Jeudi 10 mars 2016

De 18h à 20h, Amphi Alain Mérieux, Campus Saint-Paul

Entrée libre sur inscription

Processus de métissage et modes de connaissance. Enjeux épistémologiques, éthiques et politiques

  • François Laplantine (Université Lumière Lyon 2), anthropologue, Professeur émérite de l’Université Lumière Lyon 2

Discutant : Laurent Denizeau (UCLy), enseignant-chercheur en anthropologie à l’Université Catholique de Lyon

Contact : fh@univ-catholyon.fr

http://www.ucly.fr/--156942.kjsp

Présentation de la conférence de François Laplantine

À partir d’observations menées principalement au Brésil et au Japon concernant la rencontre et la transformation des langues, des cultures et des formes esthétiques, cette conférence proposera une pensée du métissage qui suppose d’abord une expérience de la désappropriation et de la reconnaissance de l’altérité en nous.

À la lumière de la situation actuelle (nihilisme qui n’a rien d’« islamique », montée symétrique des xénophobies, crise des institutions représentatives) cette pensée est aujourd’hui une pensée de la résistance tant à un universalisme arrêté et à un laïcisme borné qu’à l’exacerbation des particularismes identitaires. Elle ouvre une autre voie de la connaissance qui n’est ni celle de l’homogène ou de l’hétérogène, de la fusion ou de la disjonction, des modèles visant l’intégration totale par dissolution des singularités ou de ceux préconisant le repli sur les origines.

Nous nous demanderons comment désintriquer l’universel de l’universalisme et en particulier de l’universalisme dit « républicain » et nous affranchir du couple de l’universalisation et de la relativisation, de l’indifférenciation et de la séparation ? Comment dire l’universel à l’envers ? Non pas comme donné postulé et a fortiori imposé. Non pas comme principe mais comme processus. Non pas comme être et comme état mais comme devenir et comme éthique.

Jeudi 12 mai 2016

De 18h30 à 20h30, Amphi Alain Mérieux, Campus Saint-Paul

Le Président du Conseil Européen Donald Tusk a récemment fait la déclaration suivante : « Ne venez pas en Europe ». De quelle vision humaine cette déclaration est-elle le nom ?

  • Doudou Diène (ONU), Vice Président du Conseil Scientifique de l'Institut International de Recherche de Politique de Civilisation présidé par Edgar Morin, ancien Directeur de la Division du Dialogue Interculturel et Interreligieux de l’UNESCO, ancien Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les Formes Contemporaines de Racisme, Président du Conseil d'Administration (Board) de la Coalition Internationale des Sites de Conscience

Discutant : Roger Koussetogue Koudé (UCLy), Maître de Conférences Vice-Doyen de la Faculté de Droit, Sciences économiques et sociales de l’UCLy, Enseignant-Chercheur en Droit international à l’Institut des droit de l’homme de Lyon (IDHL-UCLy), Chercheur à la Chaire UNESCO « Mémoire, Cultures et Interculturalité » de l’UCLY, Coordinateur scientifique de la Revue Etudes Interculturelles

Entrée libre sur inscription

Contact : fh@univ-catholyon.fr

http://www.ucly.fr/agenda-de-l-ucly/-162509.kjsp

Présentation

Le Président du Conseil Européen Donald Tusk a récemment fait la déclaration suivante : « Ne venez pas en Europe ». De quelle vision humaine cette déclaration est-elle le nom ?

Tendances lourdes

Plusieurs facteurs sont de nature à donner à cette déclaration une dimension historique, c’est-à-dire une inscription durable dans la mémoire, la conscience et l’imaginaire :

  • Le poids institutionnel et politique de son auteur, la Présidence d’un organe central de l’Union Européenne
  • Sa validation verbale solennelle de l’image dominante de rejet et de fermeture de l’Europe : la construction physique de murs et de barbelés.
  • Le coût humain considérable de cette politique de rejet.
  • La légitimation intellectuelle et idéologique de cette politique par la théorie du conflit des civilisations et des religions et la suspicion du religieux.
  • La prégnance d’une crise identitaire profonde qui se traduit par l’exacerbation exclusive et antagoniste des trois dimensions de l’identité : la race, la religion et la culture.
  • La montée démocratique de forces politiques dont la plateforme est explicitement articulée autour de la défense de cette vision de l’identité nationale, le refus de la diversité et le rejet de l’altérité.
  • La transformation des valeurs de vie et de mort en objets de spectacle, par l’érosion silencieuse mais profonde de la sensibilité et le brouillage de la nature et de la valeur de la vie humaine par l’alternance médiatique quotidienne massive d’images de vie et de mort.
  • Le retour de l’image de « l’étrange étranger » par la figure du migrant.
  • La remise en question idéologique de l’universalité proclamée des valeurs humaines dans des sociétés marquées par des dynamiques multiculturelles produites par l’histoire, la géographie et la culture.

Chaque facteur est porteur en filigrane d’une vision de l’humain. La déclaration du Président du Conseil Européen qui explicitement s’adresse aux migrants économiques réduit l’humain à « l’homo economicus ». Les murs et les barbelés explicitent la séparation entre humains. L’exposition médiatique quasi permanente des images de victimes, notamment d’enfants soulève implicitement la question de la valeur de la vie humaine. Les discours de légitimation par la race, la culture ou la religion connotent le refus intellectuel et sociétal de la diversité humaine, de la valeur du vivre ensemble et de l’unité de la vie humaine dans la diversité de ses expressions.

Facteurs contradictoires de complexité

  • La résilience éthique et humanitaire d’une autre autorité politique de l’Union Européenne, la Chancelière Merkel et d’une partie de la population allemande face à la question des migrants.
  • La contestation de la société de contrôle et de surveillance, la résistance à la réduction de l’humain à « l’homo economicus » par des initiatives collectives et individuelles (lanceurs d’alerte, économies de partage, pratiques locales de vivre ensemble etc…) explicitement motivées par l’appel de la conscience.

Forces profondes

  • La multiplicité et la simultanéité des crises (économique, écologique, familiale etc….) signalent l’émergence d’un processus de mutation, c’est-à-dire de transformations profondes et durables des paradigmes et fondations des sociétés
  • L’interrogation sur la dimension humaine et le sens de la vie est explicitement posée en face de développements scientifiques, technologiques, économiques, sociaux et culturels qui privilégient la valeur matérielle de la vie et la dimension esthétique de la culture de consommation. Le retour du spirituel dans ses expressions diverses dont l’émergence de la recherche du développement personnel en sont des illustrations.
  • L’émergence de la question écologique est l’expression de la prise de conscience d’une dimension fondamentale de la vie humaine : le lien profond entre nature, culture et éthique.
  • La remise en question de la culture de consommation par la promotion et la pratique d’une vision holistique de la culture intégrant ses trois dimensions fondamentales : l’esthétique, l’éthique et le spirituel ;
  • La centralité émergente des Droits Humains, structurée autour d’une tension entre :
    • Des avancées profondes et durables : montée de la société civile, priorité aux victimes, justice pénale et transitionnelle
    • Des reculs  par la surdétermination dans les politiques des gouvernements des enjeux de sécurité qui se traduisent par l’érosion des droits fondamentaux, de l’indépendance de la justice, de la protection de la vie privée et de la remise en question d’acquis fondamentaux, illustrée par la légitimation sécuritaire de la torture et de la surveillance et du contrôle des populations.

27 septembre 2016

Entrée libre sur inscription (http://www.ucly.fr/agenda-de-l-ucly/-184130.kjsp

Contacts : fh@univ-catholyon.fr, sallouche@univ-catholyon.fr

La Syrie au cœur de la complexité des transformations actuelles du Moyen-Orient 

Gérard Chaliand (géopoliticien) 

Discutant : Maxime Yevadian (UCLy)

Présentation

La Syrie est, depuis des siècles, une mosaïque ethnolinguistique et religieuse, dont le président depuis 1970 est issu d’une minorité religieuse musulmane, les Alaouites. Cette situation complexe a permis tout à la fois développement, stabilité et équilibre dans une région troublée. Toutefois, depuis 2011 et dans le contexte des « printemps arabes » (appelés localement « réveils islamiques ») ce pays est en proie à une terrible guerre civile, qui a fait plus de 300 000 victimes. Dans ce conflit s’affrontent et à diverses échelles des groupes islamistes, dont Daech, au pouvoir d’Assad, les chiites (Iran et Hezbollah) contre les sunnites (Arabie Saoudite, Qatar et Turquie) ainsi que des puissances du XXe siècle (pays européens et USA) et puissances en quête d’expansion et de multilatéralisme (Chine ou Russie). Ce jeu d’échelles d’une rare complexité déstabilise les équilibres traditionnels du pays et fragilise notamment les communautés chrétiennes. Cette conférence sera l’occasion de partir de la réalité du terrain pour analyser les enjeux de ce conflit qui a déjà eu tant de répercussions sur le sol européen.

L’ouvrage de Gérard Chaliand Pourquoi perd-on la guerre ? Un nouvel art occidental sera proposé à la vente à prix réduit, et la conférence sera clôturée par une séance de signature avec l’auteur.

  • Gérard Chaliand est géopoliticien, spécialiste des conflits irréguliers (guérilla, terrorisme).
  • Maxime Yevadian est historien, titulaire de la Chaire d’Arménologie de l’UCLy.

Comité scientifique

  • Sylvie Allouche (Département Formation Humaine et Faculté des Sciences),
  • Laurent Denizeau (Faculté de Philosophie et Sciences Humaines),
  • Jean-Marie Exbrayat (Direction de la Recherche),
  • Pierre Gire (Direction de la Recherche),
  • Roger Koudé (Faculté de Droit, Sciences Économiques et Sociales),
  • Thierry Magnin (Recteur de l’UCLy),
  • Matthieu Ollagnon (Faculté de Lettres et Langues),
  • Marc Ollivier (Vice-Rectorat Formation et Vie Étudiante),
  • Michel Raquet (Faculté des Sciences),
  • Annick Rivet (Département Formation Humaine),
  • Marie-Hélène Robert (Faculté de Théologie et Sciences Religieuses).

Comité d’organisation

(Vice-Rectorat Formation et Vie Étudiante & Département Formation Humaine) :

  • Sylvie Allouche,
  • Anthony Golly,
  • Claire Promonet,
  • Annick Rivet.

Lieux

  • Amphi Alain Mérieux | Amphi Jean-Paul II - 10, place des Archives | Campus Carnot 23, place Carnot
    Lyon, France (69002)

Dates

  • mercredi 27 janvier 2016
  • jeudi 10 mars 2016
  • jeudi 12 mai 2016
  • mardi 27 septembre 2016

Mots-clés

  • Europe, humanitaire, droits humains, robots, universel, universalisme

Contacts

  • Sylvie Allouche
    courriel : allouche [dot] sylvie [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Sylvie Allouche
    courriel : allouche [dot] sylvie [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Humains dans un monde complexe », Cycle de conférences, Calenda, Publié le lundi 09 mai 2016, http://calenda.org/366425