AccueilCulture : modes d’emploi. La patrimonialisation à l'épreuve du terrain

Culture : modes d’emploi. La patrimonialisation à l'épreuve du terrain

Culture: a manual. Heritage the challenge of the terrain

Colloque final du projet ANR FABRIQ'AM

Final conference of the ANR FABRIQ'AM project

*  *  *

Publié le jeudi 19 mai 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque propose une réflexion collective sur les avatars, dans les sociétés amérindiennes, de la notion exogène de « patrimoine culturel ». Dans une Amérique latine où le multiculturalisme et la gestion des identités indigènes constituent un enjeu politique majeur, au point d’infléchir les modes de gouvernance à l’échelle locale, les populations amérindiennes se trouvent pour ainsi dire contraintes de mettre en avant des caractéristiques ethniques ou culturelles pour se positionner sur l’échiquier national.

Annonce

Argumentaire

Ce colloque interroge les avatars de la notion exogène de « patrimoine culturel » dans des sociétés amérindiennes. En Amérique latine, la circulation de personnes et de notions muries sur le Vieux continent se combine avec des politiques multiculturelles où la gestion des cultures des populations amérindiennes devient un mode de gouvernance. De tels collectifs doivent ainsi mettre en avant des caractéristiques ethniques pour se positionner sur l’échiquier national. Ils doivent donc montrer qu’ils possèdent une culture ou un « patrimoine culturel » spécifique. On observe ainsi un passage de la sphère privée de l’« intimité culturelle » à la sphère publique – ce qui est l’une des caractéristiques de la patrimonialisation. Il y a là une tendance à objectiver, isoler, figer des faits culturels alors qu’ils font partie d’un ensemble social plus vaste et surtout d’un ensemble vivant et donc changeant. Tout ceci n’est évidemment pas anodin quant au rapport que peuvent avoir les populations amérindiennes étudiées avec la société extra-communautaire mais aussi quant aux savoirs culturels et aux modes de transmission de leur culture. Les processus de patrimonialisation sont généralement abordés dans une perspective culturaliste en centrant le regard sur les artefacts, les rituels ou les productions symboliques, et en observant leur transformation en objets patrimoniaux. Sans négliger cette dimension de l’analyse, nous avons privilégié une compréhension des processus par lesquels s’opère cette transformation. Ces processus sont appréhendés dans leur profondeur historique, dans leurs ancrages politiques et parfois économiques, et dans leurs dimensions culturelle et cognitive – notamment à travers une lecture fine des formes de construction discursive, rituelle, matérielle, des mémoires collectives. La problématique de ce projet de recherche concernait alors ces points de rencontres, d’interactions et/ou de divergences entre les différentes approches du passé et de la culture et les motivations qui les mettent en exergue. De manière plus conceptuelle, nous nous sommes également interrogés sur ce que ces approches du patrimoine et ces processus de patrimonialisation que nous avions décelés disent sur ces sociétés.

Organisation

  • Anath ARIEL DE VIDAS (CNRS-CERMA/MOndesAM),
  • Valentina VAPNARSKY (CNRS-EREA/LESC),
  • Magda Helena DZIUBINSKA (EREA/LESC) 
  • et l’équipe FABRIQ’AM

Contact : dziubinska@gmail.com

Programme

Lundi 30 mai 2016

Matin 10h-12h30

  • Introduction générale par Anath ARIEL DE VIDAS (CNRS-CERMA/MOndesAM) et Valentina VAPNARSKY (CNRS-EREA/LESC)
  • Conférence de Michael HERZFELD (Department of Anthropology, Harvard University, États-Unis)

Patrimoine et propriété : les origines bureacratiques et scientifiques des conflits culturels

Après-midi 14h-17h30

Présidente de séance : Aurore MONOD BECQUELIN (CNRS-LESC)

Session I - Culture et patrimoine : quels termes in situ ?

  • Introduction : « Avons-nous de la culture ? » Interférences terminologiques dans et au-delà de la patrimonialisation, Anath ARIEL DE VIDAS (CNRS-CERMA/MOndesAM) et Vincent HIRTZEL (CNRS-EREA/LESC)

Discutante de la session : Anne-Christine TAYLOR (CNRS-EREA/LESC)

  • Une indianité interculturelle ? Cultura et nouveaux modes de gouvernance, Marie CHOSSON (INALCO-CESSMA) et Julie CARPENTIER (EREA/LESC)
  • Les coutumes entre paganisme et barbarie : El costumbre « le coutume » (Nahua, Mexique) et la mala costumbre « la mauvaise coutume » (Yurakaré, Bolivie), Anath ARIEL DE VIDAS (CNRS-CERMA/MOndesAM) et Vincent HIRTZEL (CNRS-EREA/LESC)
  • Du mode d’être à la culture, Isabelle DAILLANT (CNRS-EREA/LESC)
  • La « culture » dans les grammaires amérindiennes, Cédric BECQUEY (EREA/LESC), Valentina VAPNARSKY (CNRS-EREA/LESC) et Cédric YVINEC (LAS)

Mardi 31 mai 2016

Matin 9h-12h30

Session II - Indiens sur scènes, étrangers captivés

Président de séance : Emmanuel DE VIENNE (Université Paris Ouest Nanterre-EREA/LESC)

  • Introduction : Mise en spectacle de la culture et secret, Philippe ERIKSON (Université Paris Ouest Nanterre-EREA/LESC), Cédric YVINEC (LAS) et Chloé NAHUM-CLAUDEL (Pembroke College, University of Cambridge)
  • Les concours de beauté amérindiens. Nouvelles formes de spectacularisation de l’indianité, Magda Helena DZIUBINSKA (EREA/LESC)
  • Shamanism, Patrimony and Indigenous Autonomy in Contemporary Colombia: Negotiating identity in a context of violence, E. Jean LANGDON (Universidade Federal de Santa Catarina, Brésil)
  • Danseurs wayãpi au Festival d’Avignon. Un spectacle interculturel, un acte diplomatique, Jean-Michel BEAUDET (Université Paris Ouest Nanterre-CREM/LESC)
  • Commémorer un massacre, enfouir les secrets dans les Andes du Pérou, Valérie ROBIN AZEVEDO (Université Paris Descartes-CANTHEL)
  • Montrer pour cacher : la transmission d’un savoir rituel shuar (Amazonie équatorienne) dans le contexte néo-chamanique, Katarzyna ZAJDA (EPHE-IMAF)

Après-midi 14h-17h15

Session III - De l'évanescence et de la pérennité des choses

Président de séance : Philippe ERIKSON (Université Paris Ouest Nanterre-EREA/LESC)

  • Introduction : De l’évanescence et de la pérennité des choses. Laurence CHARLIER (Université Toulouse Jean Jaurès-LISST/CAS) et Valentina VAPNARSKY (CNRS-EREA/LESC)
  • Vertigineux vestiges : temps de pierres en pays maya et aymara, Laurence CHARLIER, Valentina VAPNARSKY, Marie CHOSSON (INALCO-CESSMA), Cédric BECQUEY (EREA/LESC) et Helios FIGUEROLA PUJOL (EREA/LESC)
  • Des vestiges toujours actifs. Mémoires et temporalités dans les Andes de Bolivie Pablo CRUZ (CONICET) et Gilles RIVIERE (EHESS-CERMA/MOndesAM)
  • Les vestiges comme source de légitimation territoriale, Pirjo Kristiina VIRTANEN (Université de Helsinki, EREA/LESC), Emilie STOLL (IRD-PALOC) et Florencia TOLA (CONICET)
  • Traces de malemorts ou lieu de nostalgie ? Sanctification et/ou patrimonialisation d’un village noir détruit (Choco, Colombie), Anne-Marie LOSONCZY (EPHE-CERMA/MOndesAM )

17h30-18h30

  • Conférence de Fernando SANTOS-GRANERO (Smithsonian Tropical Research Institute, Panama) : Patrimonalization, défilement and the zombification of cultural heritage

Mercredi 1er juin 2016

Président de séance : Patrick DESHAYES (Université Lumière-Lyon II, EREA/LESC)

Matin 10h-12h30

Session IV - Dilemmes participatifs et jeux de légitimation

Introduction : Dilemmes participatifs et jeux de légitimation dans la patrimonialisation, par Chiara BORTOLOTTO (ANR, UNESCO FRICTIONS), Silvia MACEDO (EREA/LESC), Véronique BOYER (CNRS-CRBC/MOndesAM), Gérard COLLOMB (CNRS-LAIOS/IIAC), Aline HEMOND (Université de Picardie-Jules Verne-EA « Habiter le monde »), Sylvie PEDRON-COLOMBANI (Université Paris Ouest Nanterre-EREA/LESC)

Discutante de la session : Sylvie SAGNES (CNRS-IIAC/LAHIC)

  • De quelques points de vue sur la formation de chercheurs amérindiens au Brésil, Dominique TILKIN GALLOIS (Universidade de São Paulo-CEstA, Brésil)
  • Nouveaux acteurs, logiques anciennes ? La patrimonialisation du territoire (Brésil, Colombie), Véronique BOYER (CNRS-CRBC/MONDESAM) et Odile HOFFMANN (IRD-URMIS)
  • Construire et inventer le patrimoine zápara. Acteurs, intérêts, conflits en Amazonie équatorienne, Anne-Gaël BILHAUT (URA-IKIAM, EREA/LESC)

Après-midi 14h-15h30

  • Prises multiples du « patrimoine culturel immatériel », à partir du haut et du bas Maroni (Guyane), Gérard COLLOMB (CNRS-LAIOS/IIAC) et Thomas MOUZARD (Direction des affaires culturelles de Guyane/Ministère de la Culture)
  • Patrimoine et migration : processus transnationaux de collaboration, construction et légitimation à partir de deux études de cas (Nahua et Mayas vers les États-Unis) Aline HEMOND (Université de Picardie-Jules Verne-EA « Habiter le monde ») et Sylvie PEDRON-COLOMBANI(Université Paris Ouest Nanterre-EREA/LESC)

16h-17h

  • Conférence de Claudia BRIONES (Instituto de Investigaciones en Diversidad Cultural y Procesos de Cambio, Universidad Nacional de Río Negro-CONICET, Argentine) “Spirituality...we do not have such a thing": Patrimonalization processes as minefields

17h : Discussion générale

 

Catégories

Lieux

  • La Barge du CROUS - Quai François Mauriac, Port de la Gare
    Paris, France (75013)

Dates

  • lundi 30 mai 2016
  • mardi 31 mai 2016
  • mercredi 01 juin 2016

Mots-clés

  • patrimoine, indien, patrimonialisation, culture

Contacts

  • Magda Helena Dziubinska
    courriel : dziubinska [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Magda Helena Dziubinska
    courriel : dziubinska [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Culture : modes d’emploi. La patrimonialisation à l'épreuve du terrain », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 19 mai 2016, http://calenda.org/367049