AccueilL'émancipation des travailleurs non-libres dans les Amériques avant l'abolition de l'esclavage

L'émancipation des travailleurs non-libres dans les Amériques avant l'abolition de l'esclavage

The Emancipation of Bound Laborers in the Americas before the Abolition of Slavery

*  *  *

Publié le mardi 24 mai 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Quelles sont les modalités de l'émancipation des travailleurs non-libres ? Quels facteurs motivent l'adoption de législations concernant l'émancipation ? Peut-on établir une typologie des maîtres émancipateurs de même que des esclaves émancipés ? Dans quelle mesure les esclaves et les engagés sont-ils acteurs de leur libération ? L'introduction de l'esclavage contribue-t-il à donner un pouvoir de négociation aux serviteurs blancs, notamment dans la réduction de leur temps de service ?  Assiste-t-on à une évolution de la pratique de l'émancipation en réaction à la montée de l'abolitionnisme, de ses succès, mais également de sa radicalisation ?

Annonce

Argumentaire

Dans la continuité d’une première rencontre qui portait sur la codification juridique du travail contraint, cette journée d'étude souhaite examiner la pratique de l'émancipation des travailleurs non-libres dans les Amériques avant l'abolition de l'esclavage. L’émancipation est un acte juridique qui libère un individu de l'autorité d'un maître. Si l'émancipation est théoriquement de droit pour l'engagé car elle figure dans la majorité des contrats, elle constitue un privilège pour les esclaves dont la durée de service est à perpétuité et transmise de façon héréditaire. Ainsi, pour les travailleurs contraints, les modalités d'accession au statut de personne libre font l'objet d'une réglementation juridique et contractuelle qui varie selon les lieux et les époques. En effet, que ce soit au terme de l'expiration de leur contrat ou de leur peine, par un acte de libération anticipée, par le rachat, par émancipation testamentaire ou par des moyens plus inhabituels, tels le concubinage, les recours juridiques ou la fuite, les voies de la liberté pour la population servile sont multiples. Souvent utilisée comme un instrument de contrôle des travailleurs non-libres, l'émancipation est parfois porteuse de tensions sociales, notamment lorsqu'elle permet la croissance de la population de couleur libre dans des sociétés esclavagistes organisées selon une structure socio-raciale binaire. 

Quelles sont les modalités de l'émancipation des travailleurs non-libres ? Quels facteurs motivent l'adoption de législations concernant l'émancipation ? Peut-on établir une typologie des maîtres émancipateurs de même que des esclaves émancipés ? Dans quelle mesure les esclaves et les engagés sont-ils acteurs de leur libération ? L'introduction de l'esclavage contribue-t-il à donner un pouvoir de négociation aux serviteurs blancs, notamment dans la réduction de leur temps de service ?  Assiste-t-on à une évolution de la pratique de l'émancipation en réaction à la montée de l'abolitionnisme, de ses succès, mais également de sa radicalisation ? Quels sont les enjeux sociaux, politiques, économiques et de sécurité publique posés par la pratique de l'émancipation ? Comment les maîtres accompagnent-ils leurs travailleurs non-libres vers la condition juridique de personne libre ? Les raisons qui favorisent les émancipations, de même que l'origine servile, raciale ou nationale des bénéficiaires, influent-t-elles sur la future intégration et ascension sociales des serviteurs libérés et des esclaves affranchis ?

Modalités de soumission

Les langues de la journée d’étude sont l’anglais et le français. Les propositions de communication, d’environ 300 mots, incluant un titre et le rattachement institutionnel, ainsi qu’une courte biographie, sont à envoyer à l'adresse suivante emancipation2016@gmail

avant le 1er juin 2016.

Une sélection des communications sera publiée.

La jounrée se tiendra le vendredi 7 octobre 2016.

Responsables scientifiques

  • Lawrence Aje (Université Paul -Valéry, Montpellier 3 - EMMA)
  • Anne-Claire Fauquez (Université Panthéon - Assas - EA 1569: Transferts critiques et dynamiques des savoirs, Université Paris VIII)
  • Elodie Peyrol-Kleiber (Université de Poitiers - MIMMOC)

Lieux

  • Université Paul Valéry - Montpellier III
    Montpellier, France (34)

Dates

  • mercredi 01 juin 2016

Mots-clés

  • espace atlantique, émancipation, travail contraint, esclavage

Contacts

  • Lawrence Aje
    courriel : lawrence [dot] aje [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Lawrence Aje
    courriel : lawrence [dot] aje [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'émancipation des travailleurs non-libres dans les Amériques avant l'abolition de l'esclavage », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 24 mai 2016, http://calenda.org/367484