AccueilGens sans droits ? Un laboratoire méditerranéen

Gens sans droits ? Un laboratoire méditerranéen

People without rights? A Mediterranean laboratory

*  *  *

Publié le mardi 24 mai 2016 par João Fernandes

Résumé

Sans papiers, sans terre, sans patrie, sans logement. Peut-on penser, dans la longue durée, l’histoire de ceux qui, dans des contextes sociaux et historiques divers, se sont trouvés en situation de faiblesse juridique ? La crise migratoire en Europe a ouvert une réflexion sur les conditions d’appartenance aux sociétés européennes, le plus souvent déclinée en termes culturels dans la sphère médiatique. Au-delà de l’actualité, la question de l’appartenance sociale associée à celle de l’accès aux ressources locales taraude les historiens des sociétés anciennes depuis quelques décennies déjà. Il en ressort que l’incertitude des droits n’est pas réservée aux « gens venus d’ailleurs » : des moments singuliers de l’existence ou des situations de crise politique peuvent entraîner la mise en œuvrede processus affaiblissant la capacité de certains acteurs ou groupes sociaux d’accéder au travail, à la justice, à la vie politique, à certaines sources de revenus.

Annonce

Argumentaire

Sans papiers, sans terre, sans patrie, sans logement. Peut-on penser, dans la longue durée, l’histoire de ceux qui, dans des contextes sociaux et historiques divers, se sont trouvés en situation de faiblesse juridique ? La crise migratoire en Europe a ouvert une réflexion sur les conditions d’appartenance aux sociétés européennes, le plus souvent déclinée en termes culturels dans la sphère médiatique. Au-delà de l’actualité, la question de l’appartenance sociale associée à celle de l’accès aux ressources locales taraude les historiens des sociétés anciennes depuis quelques décennies déjà. Il en ressort que l’incertitude des droits n’est pas réservée aux « gens venus d’ailleurs » : des moments singuliers de l’existence ou des situations de crise politique peuvent entraîner la mise en œuvre de processus affaiblissant la capacité de certains acteurs ou groupes sociaux d’accéder au travail, à la justice, à la vie politique, à certaines sources de revenus. Quels droits revendiquent ceux qui en sont privés, de manière ponctuelle ou prolongée (gens d’ici et d’ailleurs, bannis, exilés, esclaves, prisonniers, gens en situation de mobilité…) ? De quelle manière les droits déniés ou attribués par des autorités politiques et ceux revendiqués par ces acteurs sociaux  creusent-ils les sillons de la pratique sociale ? Le terrain méditerranéen constituera le point de départ de ces interrogations. 

Programme

Vendredi 17 juin 2016, 14h-18h 

Introduction Natividad Planas (Université Blaise-Pascal)

  •  Myriam Catusse (IFPO-CNRS), « Le travailleur, le refugié et l’étranger : ébauche d’une enquête sur les “sans-droit” au travail dans le Liban contemporain »
  •  Caroline Douki (Université Paris 8-IDHES), « Où passent les droits des migrants en mer ? Enjeux et limites d’une tentative italienne de protection juridique des émigrants transatlantiques au début du xxe siècle »
  •  Claire Judde de Larivière  (Université de Toulouse-FRAMESPA) et Rosa Salzberg (University of Warwick), « Quels droits pour les migrants à Venise au xvie siècle ? »
  •  Jérémie Foa (Université Aix-Marseille-TELEMME), « Tout perdre en un jour. Les huguenots et l’édit de Nemours (1585) »
  •  Jean-Baptiste Xambo (LabexMed/Aix-Marseille Université), « Travail, transmission et droit de cité. La condition négociée des Turcs & Forçats des galères louis-quatorziennes de Marseille »
  •  Thomas Glesener (Université Aix-Marseille-TELEMME), « Se faire musulman. Pratiques du travestissement et accès aux droits de l’asile » (Espagne xviiie siècle)

 Contrepoint

  •  Hélène Combes (Sciences Po, Paris), « La señora Flor : du droit au logement au droit de la militante. Sociologie de l’engagement dans un quartier populaire de Mexico (1985-2015) »

Discussion, suivie d’un cocktail

Organisation

Table ronde organisée par la Société d’Histoire Moderne & Contemporaine

Informations pratiques

Entrée libre. Merci de signaler votre présence par un simple courriel.

Contact : sr.rhmc@gmail.com

Centre Malher - 9 rue Malher, 75004 Paris

Amphithéâtre Dupuy

Accès : Métro,  Ligne 1 : Station Saint- Paul.

Lieux

  • Centre Malher, Amphithéâtre Dupuy - 9 rue Malher
    Paris, France (75004)

Dates

  • vendredi 17 juin 2016

Contacts

  • Chloé des Courtis
    courriel : sr [dot] rhmc [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Chloé des Courtis
    courriel : sr [dot] rhmc [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Gens sans droits ? Un laboratoire méditerranéen », Informations diverses, Calenda, Publié le mardi 24 mai 2016, http://calenda.org/367547