AccueilQuand les migrants arrivent en ville : politiques et pratiques de l’hospitalité et de la citoyenneté

Quand les migrants arrivent en ville : politiques et pratiques de l’hospitalité et de la citoyenneté

When migrants come to town: policies and practices of hospitality and citizenship

IXe rencontres franco-italiennes de géographie sociale

9th Franco-Italian conference of social geography

*  *  *

Publié le mercredi 25 mai 2016 par João Fernandes

Résumé

Largement représentés dans les médias et les discours politiques comme en errance et ne trouvant appui que sur des « antimondes » (Brunet, 1981) (tels les campements, les squats, les centres pour demandeurs d’asile, etc.), les étrangers seraient maintenus hors de la ville, hors des dynamiques sociales qui la produisent, dans un état de flottement, d’instabilité (Agier, 2014). Nous souhaitons remettre en question ces représentations et appréhender l’arrivée et les différentes dimensions de l’habiter et de l’urbanité des migrantes et des migrants. Ces journées ont pour objectif de considérer les spatialités et les temporalités de la réception et de l’installation des migrants dans la ville au prisme de cette ligne de tension de plus en plus vive entre mobilité et immobilité, entre accueil et contrôle ou mise à l’écart.

Annonce

Programme

26 mai 2016 (Toulouse)

9h - 9h30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS / ACCOGLIENZA DEI PARTECIPANTI

(Université - Jean Jaurès - Bâtiment Olympes de Gouges - Amphi G3 et salle GS 056)

9h30 - 10h30 Introduction : Olivier PLIEZ, Isabelle DUMONT, Stéphanie LIMA, Bénédicte MICHALON

Conférence d’ouverture du colloque - Intervento di apertura : Marie-Christine JAILLET (LISST-CIEU, Université de Toulouse J. Jaurès), Guy DI MEO (PASSAGES, Université Bordeaux-Montaigne)

10h30 - 12h30

Session 1 - Réguler la ville ou réguler le social ? accueil institutionalisé et accueil bricolé / regolare la cittá’ o regolare il sociale? accoglienza istituzionalizzata e accoglienza “fai da te”

Modération / Coordinamento: Céline BERGEON et Antonio STOPANI

  •  Silvia ARU, Maurizio MEMOLI (Cagliari, Dipartimento di Economia e Scienze Aziendali) : Abitanti non-cittadini. Processi di accoglienza e pratiche spaziali quotidiane dei richiedenti asilo a Cagliari.
  •  Gwenaëlle AUDREN, Assaf DAHDAH (TELEMME, Aix-Marseille ), Florence BOUILLON (Centre Norbert Elias, Paris 8) : Comment s’installer ? Entre dysfonctionnements administratifs et mobilisations militantes, le parcours d’une famille syrienne à Marseille
  •  Marion LIEVRE (CITERES, François Rabelais, Tours) : Une politique publique sans visée sélective : genèse et impact. Le cas des migrants roms rou- mains à Montpellier.

14h - 15h50

Session 2 - Circulations et rapports a la ville : ancrages et temporalités / mobilitá e rapporto con la cittá : ancoraggi e temporalitá

Modération / Coordinamento: Olivier PLIEZ et Fabio AMATO

  •  Ninon HUERTA (PASSAGES, Bordeaux) : Quand les migrants arrivent puis repartent : mobilité saisonnière et pratiques urbaines. Le cas des migrants espagnols d’origine sahraouie à Libourne (Gironde)
  •  David LAGARDE (LISST-CIEU, Toulouse) : Les réfugiés de Deir Mqaren, de la campagne syrienne vers les villes jordaniennes. Suivre un réseau mar- chand pour saisir les trajectoires migratoires et les pratiques quotidiennes de réfugiés installés en milieu urbain.
  •  Fabien LAFFONT (LISST-CERS, Toulouse) : Transmigrants boliviens : mobilités et réseaux dans la région métropolitiaine de Sao Paulo
  •  Florence BOYER (IRD URMIS, Paris) : Migrants internationaux expulsés d’Arabie Saoudite à Niamey. Interiorité de l’expérience migratoire, extériorité de l’expérience urbaine.

16h10 - 18h

Session 3 - Migrations et expérimentations artistiques / migrazioni e sperimentazione artistica

Modération / Coordinamento: Stéphanie LIMA et Jean-Marc FOURNIER

  •  Gaby ACOSTA, Flore BROUE, Marie DIART, Matilda DIAZ, Aria TROTEL, étudiantes en Études théâtrales, Université - Jean Jaurès : Performances issues de l’atelier d’écriture : « Ecrire les migrations »
  •  Benoît RAOULX, Margaux VEROVE (ESO, Caen), Paloma FERNANDEZ SOBRINO, Antoine CHAUDET (L’âge de la Tortue), Frédéric LETERRIER, Thomas VETIER, Gudrun LEDEGON (EA PREfics, Rennes), Anne MORILLON (Collectif Topik) : Réflexion à partir de l’atelier « l’Encyclopédie des Migrants »/ Film et recherche en Sciences humaines (FRESH). Un projet européen au carrefour du projet artistique participatif, de la recherche et de l’intervention.
  •  Barbara METAIS-CHASTANIER (INU Champollion, Albi) : De la ville au théâtre : les migrants en scène.

27 mai 2016 (Albi)

9h30-11h (Sessions en parallèle)

Session 4 - La presence migrante, enjeu des sociabi- lites urbaines / la presenza migrante, posta in gioco delle sociabilita urbane (auditorium 2)

Modération / Coordinamento: Stéphanie LIMA et Jean-Marc FOURNIER

  •  Serenella STASI (Università di Roma Tor Vergata, Facoltà di Medicina e Chirurgia), Sabrina SPAGNUOLO (Confedertecnica) : La gestione del territorio e la categoria della maggioranza dominante “allo specchio”. Una ricerca nelle periferie di Roma tra migranti richiedenti asilo e vecchi residenti. Tolleranza, intolleranza o vera integrazione ?
  •  Florent CHOLAT, Luc GWIAZDZINSKI, Céline TRITZ (PACTE, Grenoble) : Première lecture d’une situation de crise de l’hospitalité et de la citoyen- neté. La New Jungle de Calais.

Session 5 - Soutenir l’acces des migrants a la ville ? les politiques d’integration et leurs effets / soste- nere l’accesso dei migranti alla citta ? le politiche d’integrazione e i loro effetti (salle jj 324)

Modération / Coordinamento: Bénédicte MICHALON et Fabio AMATO

  •  Fabio POLLICE, Federica EPIFANI (Università del Salento, Lecce - Dipartimento di Storia Società e Studi sull’Uomo) : La città inclusiva. Per un’analisi comparata delle politiche di integrazione nelle città italiane
  •  Emilie BONNET (IDEES, Rouen), Emilie LEBRETON (DySoLa, Rouen) : Actions linguistiques et citoyenneté : regards croisés sur le parcours des migrants à Rouen
  •  Alfredo MELA, Roberta NAVASCONE (Politecnico di Torino, DIST) : I luoghi della pratica sportiva dei migranti

11h15 - 12h45 (Sessions en parallèle)

Session 6 - Faire place depuis les marges et les es- paces intersticiels / farsi uno spazio partendo dai margini e dagli spazi interstiziali (auditorium 2)

Modération / Coordinamento: Isabelle DUMONT et Olivier PLIEZ

  •  Eleonora CANEPARI, Elisabetta ROSA ( Telemme, LabexMed, Aix-Mar- seille) : Les espaces de la citadinité. Individus en transit et pratiques d’insertion en ville (Italie, XVII et XXI siècles)
  •  Fabio AMATO (Università di Napoli « L’Orientale ») : I migranti imprenditori nell’Italia del Sud. Commerci e mercati nell’area urbana di Napoli
  •  Julie PICARD (Lisst-CIEU, Toulouse) : Politiques d’accueil, acteurs de l’assistance et compétences citadines des migrants : quelles possibilités d’ancrage pour les Africains chrétiens du Caire ?

Session 7 - Ce que les politiques urbaines font avec les migrations / quello che le politiche urbane fanno con le migrazioni (salle jj 324)

Modération / Coordinamento: Stéphanie LIMA et Antonio STOPANI

  •  Marie CHABROL (EA Habiter le Monde, Université de Picardie Jules Verne), Martin ROSENFELD ((African Studies Centre, Oxford), Caroline ROZENHOLC (CRH-LAVUE, MAA ENSAPVS-ENSAPLV), Mathieu VAN CRIEKINGEN (IGEAT, Université Libre de Bruxelles) : Tensions au centre de Bruxelles : gentrification, places marchandes et populations migrantes
  •  Yuri PERFETTI, Maria Luisa RONCONI (Università della Calabria - Dipartimento di Studi Umanistici, Laboratorio di geografia applicata) : Abbandono dei centri storici e riuso. Il caso di Riace in Calabria (Italia)

14h30 - 16h30 (Auditorium 2)

Session 8 - Quand les mobilisations des migrants les inscrivent dans la ville / quando le MOBILITAZIONI DEI MIGRANTI LI INTEGRANO NELLA CITTA’

Modération / Coordinamento: Bénédicte MICHALON et Jean-Marc FOURNIER

  •  Karine GATELIER (Modus Operandi, Grenoble) : Pour une anthropologie de la citoyenneté à partir des pratiques de participation à l’espace public des migrants  Marta PAMPURO, Antonio STOPANI (Università di Torino) : Costruire spazi di cittadinanza: l’occupazione dell’ex MOI a Torino
  •  Emanuela GAMBERONI (Università di Verona, Dipartimento Culture e Civiltà) : Social Street, migranti e città: il caso di un quartiere a Verona
  •  Fanny CHRISTOU (Poitiers - Université américaine de Beyrouth) : Les stratégies transnationales de la diaspora palestinienne à Malmö (Suède): une reconfiguration de l’espace urbain pour une redéfinition de la mobilisation politique palestinienne en exil

16h30 - 17h Conclusion du colloque - Conclusione del convegno : Jean-Marc FOUNIER, Céline BERGEON, Fabio AMATO ET Antonio STOPANI

Argumentaire

Largement représentés dans les médias et les discours politiques comme en errance et ne trouvant appui que sur des « antimondes » (Brunet, 1981) (tels les campements, les squats, les centres pour demandeurs d’asile, etc.), les étrangers seraient maintenus hors de la ville, hors des dynamiques sociales qui la produisent, dans un état de flottement, d’instabilité (Agier, 2014). Nous souhaitons remettre en question ces représentations et appréhender l’arrivée et les différentes dimensions de l’habiter et de l’urbanité des migrantes et des migrants. Car, dans le même temps, des formes de prise en charge plus ou moins institutionnalisées sont déployées. Les villes continuent en effet de concentrer la majorité des étrangers et constituent des pôles d’attraction dans des espaces de circulation qui les dépassent, et ce à différentes échelles de ville (grandes métropoles, villes moyennes voire petites). Les lieux et contextes locaux jouent à l’heure actuelle un rôle important dans le choix des migrants de s’installer dans telle ou telle ville. Ces journées ont pour objectif de considérer les spatialités et les temporalités de la réception et de l’installation des migrants dans la ville au prisme de cette ligne de tension de plus en plus vive entre mobilité et immobilité, entre accueil et contrôle ou mise à l’écart.

Comment l’accueil des migrants se déroule-t-il ? De quelles manières interagissent-ils avec la société urbaine, dans quels lieux, par quels réseaux ? Les modalités, représentations et significations de l’accueil seront travaillées au prisme des tendances contradictoires qui les traversent. L’hospitalité, issue de la rencontre entre nécessités pragmatiques urgentes et enjeux moraux, va de pair avec le maintien d’une situation asymétrique, des codes et des contraintes, une inégalité de statut et de condition entre les « accueillants » et les « accueillis » – ces derniers restant dans l’obligation de respecter les règles édictées par leurs « hôtes » (Gotman, 2001). Qu’est-ce qui concrétise l’accueil, qu’est-ce qui manifeste le maintien de l’asymétrie ? Au-delà des contraintes imposées aux migrants dans le cadre de l’hospitalité, comment leur capacité d’action et leur participation, leur engagement quotidien dans la ville reconfigurent-ils la question de l’urbanité et de la citoyenneté ? Comment des formes d’hospitalité autres que celles de l’Etat – hospitalité communautaire ou migrante par exemple – sont-elles déployées, qui viennent justement mettre en tension l’accueil des migrants par la force publique ? Etrangers dont le droit de cité est malmené dans l’espace d’accueil, à la recherche de légitimité ici et là-bas, les migrants, ces « Autres » devenus les « mêmes » en tant que résidents de l’espace urbain (Balibar, 2001 ; Neveu, 2009) interrogent les hiérarchies et les appartenances locales et nationales, étant eux-mêmes à la recherche d’une reconnaissance sociale et politique ici et là-bas (Sayad, 2006, Mazzella, 2014). Il s’agira là de relever les pratiques urbaines quotidiennes ordinaires des migrants, leurs sociabilités (Authier, 2001 ; Lévy, Lévy-Vroelant, 2001) mais aussi les formes de leur engagement citoyen au niveau local, voire transnational et qui participe, malgré tout, à la construction d’une légitimité sociale à l’échelle locale.

Les rencontres interrogeront donc les formes et les modalités multiples de participation quotidienne des migrants dans la ville dans leurs interactions aux politiques publiques qui leurs sont destinées. Elles interrogeront aussi les changements urbains suscités par l’arrivée de ces nouveaux arrivants.

Lieux

  • Université Toulouse Jean Jaurès, 5 allées Antonio Machado
    Toulouse, France (31)
  • Institut Universitaire Champollion d'Albi, Place de Verdun
    Albi, France (81)

Dates

  • jeudi 26 mai 2016
  • vendredi 27 mai 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • migrants, ville, accueil, hospitalité, citoyenneté

Contacts

  • Stéphanie Lima
    courriel : geosoctoul2016 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • julie picard
    courriel : ju_picard [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Quand les migrants arrivent en ville : politiques et pratiques de l’hospitalité et de la citoyenneté », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 25 mai 2016, http://calenda.org/367729