AccueilLe rôle des colloques internationaux dans l'émergence des grandes thématiques de l'aménagement urbain au XXe siècle

Le rôle des colloques internationaux dans l'émergence des grandes thématiques de l'aménagement urbain au XXe siècle

The role of international conferences in the emergence of the grand themes of urban planning in the 20th century

*  *  *

Publié le mercredi 25 mai 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les colloques internationaux se sont imposés depuis le milieu du XIXe siècle comme des événements majeurs et particulièrement visibles de la vie intellectuelle et scientifique. Le champ de l'aménagement urbain ne fait pas exception, mais les études à ce sujet sont relativement rares. Certes, les célèbres congrès internationaux d'architecture moderne (CIAM) ont donné lieu à une abondante litterature. Plus récemment, la transnational history a permis de souligner l'activité des acteurs municipaux au sein de l'Union internationale des villes.

Annonce

Groupe de travail transversal du Labex Futurs urbains, Usages de l'histoire et devenirs urbains

Argumentaire

Les colloques internationaux se sont imposés depuis le milieu du XIXe siècle comme des événements majeurs et particulièrement visibles de la vie intellectuelle et scientifique. Le champ de l'aménagement urbain ne fait pas exception, mais les études à ce sujet sont relativement rares. Certes, les célèbres Congrès internationaux d'architecture moderne (CIAM) ont donné lieu à une abondante littérature1. Plus récemment, la Transnational History a permis de souligner l'activité des acteurs municipaux au sein de l'Union internationale des villes2. Cependant, il n'existe pas d'étude synthétique et d'historicisation du rôle – ou non – des colloques internationaux dans l'émergence d'une approche internationale des questions d'aménagement urbain au cours du XXe siècle.

Deux explications peuvent être avancées. Tout d'abord, l'historiographie a souvent favorisé, notamment en France, une lecture strictement nationale où prime le rôle de l’État, surtout après la Seconde Guerre mondiale. D'autre part, et dépassant le champ de l'aménagement urbain, les colloques internationaux conservent l'image d'institutions lourdes et contrôlées, limitant considérablement la création intellectuelle, ce que de rares travaux ont essayé de discuter3.

Partant du constat d'une vitalité croissante des échanges urbanistiques internationaux au cours du XXe siècle, la journée d'étude entend explorer le rôle des colloques internationaux dans l'apparition, l'accompagnement ou l'inflexion des grandes thématiques de l'aménagement urbain au XXe siècle (planification ; infrastructures ; logement ; cités-jardins et villes nouvelles ; environnement et politique de la ville). Si les politiques urbaines sont menées nationalement, que doivent-elles aux échanges internationaux ? Faut-il distinguer de ce point de vue des rencontres restreintes et peu institutionnelles fécondes et des grands colloques internationaux « verrouillés » ? Qui sont les principaux animateurs du renouvellement des thématiques (experts ministériels, élus locaux, urbanistes, architectes, ingénieurs, sociologues etc.) ? L'intérêt se portera ici tout autant vers les rencontres professionnelles (congrès d'ingénieurs, d'architectes, d'urbanistes, de techniciens,…), les colloques scientifiques (universités, instituts d'urbanisme, écoles d'architecture, écoles polytechniques,…) ou les colloques « institutionnels » formalisés au sein d'organisations inter-gouvernementales (SDN, ONU, UNESCO, OCDE, Union européenne etc.) ou non-gouvernementales (UIA, IFHTP, ICOMOS etc.).

Choisir l' « objet » colloque part des contraintes même de ce type d'événements dont la forme est très codifiée. S'ils ne sont pas toujours le lieu de l'innovation, les colloques sont « à coup sûr un lieu pour échanger et pour exister »4 et répondent à des pratiques sociales5 qui ne sont pas sans permettre des transferts nouveaux.

Un premier champ de questionnement peut porter sur l'aspect formateur des rencontres pour faire sortir les délégations de leurs référents nationaux et surmonter les différences. Les colloques internationaux ambitionnent d'identifier les grandes problématiques urbaines internationales, poussant à un travail réflexif nouveau. Par leur logique même, ces événements ont pu contribuer à mettre en lumière, parfois artificiellement, certaines questions urbaines au détriment d'autres. Les représentants nationaux ont pu ainsi être conduit à normaliser et standardiser leurs discours. Mais ces processus ne se font pas sans lutte d'influence, concurrence et, parfois, véritables débats qui restent à documenter.

Les colloques internationaux ont pu aussi pousser les représentants nationaux à élargir ou renouveler, à l'occasion de ces rencontres, les réseaux avec lesquels ils travaillent. À partir du thème imposé, les délégations nationales sont souvent chargées de trouver les meilleurs exemples dans leur propre pays, contribuant à faire émerger des équipes municipales, des structures de recherche, des experts ou des professionnels, mais aussi des méthodologies de travail ou de construction de références. Le processus débouche, parfois, sur des coopérations ultérieures. Cet effet de fluidification des échanges entre expériences locales et échelon national par le biais de rencontres internationales mériterait d'être évalué.

Enfin, les colloques internationaux ont pu aussi constituer un cadre d'échanges inter-personnels influant là où on l'attend moins. À côté des sessions officielles, les sociabilités informelles – commensales, diurnes ou nocturnes – ont pu permettre aux délégations nationales de véritables échanges et confrontations plus libres et plus poussés, dont on mesure mal le rôle. De même, les voyages et excursions organisés en marge des événements constituent bien souvent des expériences bien plus déterminantes que les discours en salle et exercent une influence réelle.

Sans prétendre donner aux colloques internationaux une influence première sur les politiques nationales, la journée d'étude aura pour objectif d'évaluer leur rôle sur la mise en avant, à une époque donnée, des grandes thématiques de l'aménagement urbain. À ce titre, on appréciera les propositions permettant d'aborder des horizons professionnels de la ville variés, des structures très formelles ou moins institutionnelles et couvrant des espaces géographiques divers.

Notes

1Yannis Tsiomis, Les Congrès internationaux d'architecture moderne. Les documents de la Fondation Le Corbusier, Paris, école d'architecture de Paris La Villette, 2 vol. 1987, 1997 ; Eric Mumford, The CIAM Discourse on Urbanism – 1928-1960, Cambridge Mass. & London, 2000 ; Jean-Lucien Bonillo, Claude Massu, Daniel Pinson (dir.), La Modernité critique. Autour du CIAM 9 d'Aix-en-Provence, Marseille, Imbernon, 2006 ; Konstanze Sylva Domhardt, The Heart of the City. Die Stadt in den transatlantischen Debatten der CIAM, 1933-1951, Zürich, gta Verlag, 2012.

2Renaud Payre, Une science communale ? Réseaux réformateurs et municipalité providence, Paris, CNRS Editions, 2007 ; Shane Ewen, Pierre-Yves Saunier (ed.), Another Global City. Historical Explorations into the Transnational Municipal Moment 1850-2000, New York, Palgrave, 2008.

3« Les congrès, lieux de l'échange intellectuel, 1850-1914 », Mil Neuf Cent. Revue d'histoire intellectuelle, n° 7, 1989 ; « Les congrès scientifiques internationaux », Relations internationales, n° 62, 1990 ; « La fabrique internationale de la science. Les congrès scientifiques de 1865 à 1945 », Revue germanique internationale, n° 12, 2010.

4Christophe Prochasson, « Les congrès, lieux de l'échange intellectuel. Introduction », Mil neuf Cent. Revue d'histoire intellectuelle, n°7, 1989, p. 6.

5Françoise Waquet, Parler comme un livre. L'oralité et le savoir (XVIe-XXe siècles), Paris, Albin Michel, 2003.

Modalités pratiques

Les communications, d'une durée de 25 min, seront suivies par 15 min d'échanges.

Les propositions de communication comprendront :

  • un résumé de 1500 signes précisant le titre de la communication, les sources qu'elles mobilisent et les points forts de leur argumentaire ;
  • quelques mots-clés reflétant les problématiques abordées
  • une courte présentation bio-bibliographique de l'auteur (500 signes) précisant le nom sous lequel il souhaite être cité, un contact téléphonique, un courriel et l'affiliation institutionnelle).

Elles sont à envoyer avant le 30 juillet 2016

à Cédric Feriel (cedric.feriel@gmail.com) et à Caroline Maniaque (caroline.maniaque@rouen.archi.fr).

Organisation

  • Cédric Feriel (Rennes 2, Léav),
  • Caroline Maniaque (ENSA Normandie, IPRAUS)

Comité scientifique

  • Isabelle Backouche (EHESS, CRH) ;
  • Louis Baldasseroni (UPEM, ACP) ;
  • Jérôme Bazin (UPEC, CRHEC) ;
  • Emmanuel Bellanger (CHS) ;
  • Denis Bocquet (LATTS) ;
  • Florence Bourillon (UPEC, CRHEC) ;
  • Michèle Bresson (UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Catherine Brice (UPEC, CRHEC) ;
  • Loup Calosci (ENSA La Villette, doctorant AHTTEP) ;
  • Viviane Claude (Lab'Urba) ;
  • Laurent Coudroy de Lille (IUP, Lab'Urba) ;
  • Adèle Esposito (UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Cédric Feriel (Rennes 2, Léav) ;
  • Annie Fourcaut (CHS) ;
  • Romain Gustiaux (UPEM, ACP) ;
  • Corinne Jaquand (ENSAPB, UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Nathalie Lancret (ENSAPB, UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Jean-Michel LÉGER (UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Vivent Lemire (UPEM, ACP) ;
  • Caroline Maniaque (ENSA Normandie, UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Jean-Paul Midant (ENSPB, UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Nathalie Montel (LATTS) ; Frédéric Moret (UPEM, ACP) ;
  • Clément Orillard (IUP, Lab'Urba) ; Antoine Picon (LATTS) ;
  • Frédéric Pousin (UMR AUSSER-IPRAUS) ; Nathalie Roseau (LATTS) ;
  • Thibault Tellier (IEP Rennes) ;
  • Annie Terrade (UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Valérie Theis (UPEM, ACP) ;
  • Estelle Thibault (UMR AUSSER-IPRAUS) ;
  • Loïc Vadelorge (UPEM, ACP) ;
  • Charlotte Vorms (Paris 1, CHS).

Institution partenaire 

Groupe transversal « Usages de l'histoire et devenirs urbains » du Labex Futurs Urbains ; IPRAUS-UMR AUSSER

Date et lieu

Date : mardi 31 janvier 2017

Lieu : École nationale supérieure d'architecture de Paris Belleville

 

Lieux

  • École nationale supérieure d'architecture de Paris Belleville
    Paris, France (75)

Dates

  • samedi 30 juillet 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • colloque international, aménagement urbain, expert, transfert

Contacts

  • Cédric Feriel
    courriel : cedric [dot] feriel [at] gmail [dot] com
  • Caroline Maniaque
    courriel : caroline [dot] maniaque [at] rouen [dot] archi [dot] fr

Source de l'information

  • Cédric Feriel
    courriel : cedric [dot] feriel [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le rôle des colloques internationaux dans l'émergence des grandes thématiques de l'aménagement urbain au XXe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 25 mai 2016, http://calenda.org/367745