AccueilProgramme doctoral « Performance de chaînes d’approvisionnement décentralisées »

Programme doctoral « Performance de chaînes d’approvisionnement décentralisées »

"The performance of decentralised supply chains" doctoral program

*  *  *

Publié le vendredi 27 mai 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Ce projet de recherche prend pied dans le domaine de la gestion des réseaux de création de valeur dans les domaines de service et de production. Plus spécifiquement, ce projet propose d'étudier les systèmes de planification collaborative et non-collaborative de l'offre de service et de la production, afin de démonter leurs bénéfices potentiels au niveau de la compétitivité des entreprises, et d'étudier les impacts de telles approches sur la standardisation des interactions et de l'interopérabilité des systèmes avancés de planifications des opérations (APS), ainsi que les impacts de ces approches sur la modélisation des problèmes locaux de planification des opérations.

Annonce

Direction

Sous la direction de Béatrice Canel-Depitre et du co-encadrement d’Atour Taghipour

Résumé

Depuis une quinzaine d’années, un mouvement important d’intégration des partenaires d’affaires visant la mise en œuvre de processus avancés et collaboratifs de réapprovisionnement est né. Le supply chain management a ainsi vu le jour dans les milieux du service et de la production  afin d’identifier et de profiter de nouvelles sources d’amélioration de la compétitivité des entreprises. Le supply chain management propose ainsi des méthodes de gestion pour réduire les coûts dont l’origine est principalement attribuable à une mauvaise coordination des opérations. Ce projet de recherche prend donc pied dans le domaine de la gestion des réseaux de création de valeur dans les domaines de service et de production. Plus spécifiquement, ce projet propose (1) d’étudier les systèmes de planification collaborative et non-collaborative de l’offre de service et de la production, afin de démonter leurs bénéfices potentiels au niveau de la compétitivité des entreprises, et (2), d’étudier les impacts de telles approches sur la standardisation des interactions et de l’interopérabilité des systèmes avancés de planifications des opérations (APS), ainsi que les impacts de ces approches sur la modélisation des problèmes locaux de planification des opérations.

Présentation générale du projet 

1. Les entreprises ont tendance à limiter leur perception de leur propre compétitivité aux activités qu’elles contrôlent, ce qui les amène à prendre des décisions de pilotage qui maximisent leur performance locale en ignorant le consommateur final. Ces décisions sont dites myopes car elles ne tiennent pas compte de la performance de l’ensemble des partenaires pour satisfaire ce consommateur. Le constat de la mise en œuvre de ces méthodes est très positif. Les entreprises sont capables de mieux satisfaire le consommateur (plus de disponibilité des produits et des services, moins de retard), tout en étant plus efficace (moins de stock, meilleure utilisation des ressources, meilleur retour sur le capital utilisé).

2. L’originalité de ce travail repose sur l’exploration des coûts à l’origine d’une mauvaise coordination des opérations. L'objectif est de détecter, dans un premier temps, les sources de nouveaux gisements d’amélioration de la compétitivité des entreprises.

Dans un second temps, il s'agit de révéler les possibilités d’amélioration de la performance globale du système en évitant de se limiter à une perception restreinte de l’activité d’une seule entreprise.

L'objectif est de démontrer qu’une meilleure coordination inter-entreprises peut être à l’origine d’une meilleure performance globale du système. Ainsi, les performances d’un système décentralisé peuvent conduire à de meilleures performances du système global. L’approche proposée dans ce projet de recherche est originale dans la mesure où aucune approche existante ne propose explicitement de mécanismes de partage des bénéfices, ni de mesure de la criticité dans les plans de demande et d’approvisionnement échangés. De plus, si un grand nombre d’articles étudient les politiques optimales de réapprovisionnement dans les réseaux de distribution, très peu par contre ont été publiés sur la coordination distribuée des plans de production dans un contexte de demande dynamique. Les premiers articles portant sur le sujet sont parus au début des années 2000. De plus, aucun d’entre eux n’étudie l’impact que peut avoir ce type d’approche sur l’interopérabilité des systèmes de planification.

3.  Ce projet de recherche propose d’adopter deux méthodologies de recherche spécifiques :

  • Objectif 1

une méthodologie de recherche de type instrumentale est proposée. En bref, à partir de l’hypothèse de recherche énoncée, ce projet propose de construire un outil décisionnel répondant à la problématique énoncée et de tester et comparer cet outil du point de vue de sa performance par rapport à des approches existantes dans l’industrie et dans la littérature.

  • Objectif 2

Premièrement, une analyse systématique de la littérature permettra d’identifier les fonctionnalités nécessaires à l’interopérabilité des systèmes collaboratifs et non-collaboratifs de planification, tant du point de vue de la négociation que du point de vue de la planification locale des opérations. L’étude de la littérature citée démontre en effet qu’il existe un lien étroit entre les processus de négociation et de planification locale. Il n’est donc pas envisageable de pouvoir planifier de manière collaborative  ou non-collaborative avec n’importe quels outils de planification. Ces derniers requièrent des fonctionnalités particulières. Une étude systématique de ces fonctionnalités permettra de mettre en évidence les caractéristiques qui lient ces outils de planification entre eux. Deuxièmement, en étudiant les standards existant, tant dans la communauté scientifique, que dans le milieu des affaires, il sera possible de proposer une base minimale de connaissance pour permettre le développement de standards pour la construction d’une architecture ouverte qui permettra à des systèmes d’origines différentes d’échanger de l’information de manière collaborative et non-collaborative pour planifier dans un contexte distribué.

4. Les participations à des colloques nationaux et internationaux à destination d'un public de chercheurs permettront de viser des publications d'articles scientifiques.

5. Des publications dans des revues anglo-saxonnes seront également visées.

6. Ce projet sera réalisé sur une période de trois ans. La première année sera consacrée à l’étude approfondie de la littérature, à la définition des modèles de décisions et des protocoles d’interactions. La seconde et la troisième année sera consacrée à l’implantation informatique des modèles, aux expérimentations et à l’étude de l’interopérabilité des systèmes de planification. La 2ème année sera consacrée à la définition des modèles de décisions et des protocoles d’interactions. La 2ème et la 3ème année seront orientées vers l’implantation informatique des modèles, les expérimentations et l’étude de l’interopérabilité des systèmes de planification.

Profil souhaité du candidat à recruter

La connaissance de la recherche opérationnelle et les modèles mathématiques de gestion seront appréciées

Conditions d’accueil

Le doctorant sera accueilli au sein du laboratoire du NIMEC-Le havre.

Conditions d’éligibilité

Être titulaire de, ou préparer durant l’année universitaire en cours (2015-2016), un Master (M2) ou un diplôme équivalent donnant droit à s’inscrire dans une université française ou étrangère en doctorat.

Pièces à joindre

  • CV,
  • Lettre de motivation,
  • lettre de recommandation de professeurs,
  • diplômes obtenus.

Modalités de sélection

Les candidats seront sélectionnés sur entretien.

Modalités des candidatures

Les candidatures sont recevables jusqu’au 20 juin (la date de l’envoi électronique faisant foi)

aux adresses suivantes : beatrice.canel@univ-lehavre.fr ou atour.taghipour@univ-lehavre.fr

Catégories

Lieux

  • Université du Havre, laboratoire NIMEC - 25 rue Philippe Lebon BP 1123 cedex
    Le Havre, France (76)

Dates

  • lundi 20 juin 2016

Mots-clés

  • Supply chain management, réseau, création de valeur, service et de production, planification collaborative, planification non-collaborative

Contacts

  • Béatrice Canel-Depitre
    courriel : beatrice [dot] canel [at] univ-lehavre [dot] fr

Source de l'information

  • Béatrice Canel-Depitre
    courriel : beatrice [dot] canel [at] univ-lehavre [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Programme doctoral « Performance de chaînes d’approvisionnement décentralisées » », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 27 mai 2016, http://calenda.org/367863