AccueilOrients ? L’architecture entre altérité, internationalisation et fin de l’ethnocentrisme

Orients ? L’architecture entre altérité, internationalisation et fin de l’ethnocentrisme

The east? Architecture between otherness, internationalisation and the end of ethnocentricism

Premier séminaire de l’Association des historiens de l’architecture

First seminar of the Association des historiens de l’architecture

*  *  *

Publié le mardi 31 mai 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Quand un historien européen ou américain observe aujourd’hui Dubai ou Shangai, il convoque encore ses propres images et des modèles familiers. Mais cette projection de soi revêt désormais un caractère réflexif qui, à lui seul, peut être vu comme une rupture dans l’histoire des interactions culturelles. L’altérité n’est plus tant un outil de construction de soi que le miroir déformant dans lequel la modernité observe les métamorphoses de ses fondements. Dans cette perspective, nous entendons par « Orients » un ensemble large d’espaces culturels, de concepts, de formes considérés comme autres, dont l’architecture occidentale s’est non seulement nourrie à travers les siècles, mais qu’elle a aussi regardés et interprétés. Quels sont donc les Orients de l’architecture aujourd’hui, quels étaient-ils en 1950, en 1800 ou 1600 ? De quelles images ont-ils été les vecteurs ? Dans quelle mesure l’Occident a-t-il été et est-il aussi un Orient pour certains ?

Annonce

Présentation

Quand un historien européen ou américain observe aujourd’hui Dubai ou Shangai, il convoque encore ses propres images et des modèles familiers. Mais cette projection de soi revêt désormais un caractère réflexif qui, à lui seul, peut être vu comme une rupture dans l’histoire des interactions culturelles. L’altérité n’est plus tant un outil de construction de soi que le miroir déformant dans lequel la modernité observe les métamorphoses de ses fondements. Dans cette perspective, nous entendons par « Orients » un ensemble large d’espaces culturels, de concepts, de formes considérés comme autres, dont l’architecture occidentale s’est non seulement nourrie à travers les siècles, mais qu’elle a aussi regardés et interprétés. Quels sont donc les Orients de l’architecture aujourd’hui, quels étaient-ils en 1950, en 1800 ou 1600 ? De quelles images ont-ils été les vecteurs ? Dans quelle mesure l’Occident a-t-il été et est-il aussi un Orient pour certains ?

Paris Journée d’études doctorales proposée par Simon Texier (Université de Picardie, EA CRAE) dans le cadre du séminaire doctoral en Histoire de l’architecture organisé par

  • Anne-Marie Châtelet (EA Arche, ENSA Strasbourg, Université de Strasbourg),
  • Hélène Jannière (EA Histoire et critique des arts, Université Rennes 2)
  • Jean-Baptiste Minnaert (InTRu, Université François-Rabelais, Tours).

Programme

  • 9h30 Ouverture, Simon Texier, Anne-Marie Châtelet, Hélène Jannière, Jean-Baptiste Minnaert
  • 9h45 Introduction, Simon Texier
  • 10h00 Chine et Moyen-Orient : enjeux et méthodes de travail Françoise Ged, Responsable de l’Observatoire de l’architecture de la Chine contemporaine, Cité de l’architecture et du patrimoine, Mercedes Volait, Directeur du Laboratoire InVisu, INHA

11h00 Débat

  • 11h30 Le Maghreb coloré de l’architecte-Photographe Lucien Roy (1850-1914). Les autochromes du Maroc et de la Tunisie, Camille Conte, doctorante, Université de Poitiers
  • 12h00 L’imaginaire du développement, de la médiatisation à la production architectural en Tunisie indépendante, Olfa Bohli Nouri, docteure en architecture, Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble

Déjeuner

  • 14h00 L’évolution du paradigme patrimonial en Iran ; de la littérature à l’architecture, Shahram Hosseinabadi, post-doctorant, Université de Strasbourg
  • 14h30 Audience française ou chant du cygne ? L’Iran à l’orée d’une révolution, Élise Guillerm, docteure en histoire de l’art, Université de Paris 1
  • 15h00 Image ou savoir ? L’architecture occidentale en Chine, Wei Xiaoli, docteur en histoire de l’art, Université Paris-Sorbonne

Pause

  • 16h00 Whitewashed Domes on Cubes: the Cubas from Southern Portugal. Exchange of architectural shapes, constructive techniques and funerary/military rituals between the Maghreb and the Mashriq, Luis Ferro, doctorant, université de Porto

16h30 Débats et conclusion

Comité scientifique

  • Anne-Marie Châtelet (ENSA Strasbourg), 
  • Hélène Jannière (université Rennes 2),
  • Guy Lambert (ENSA Paris-Belleville),
  • Christine Mengin (INHA),
  • Jean-Baptiste Minnaert (université François-Rabelais, Tours),
  • Simon Texier (université de Picardie Jules-Verne)

Catégories

Lieux

  • Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari - INHA 2, rue Vivienne
    Paris 02 Bourse, France (75)

Dates

  • vendredi 10 juin 2016

Mots-clés

  • architecture, modernité, altérité

URLS de référence

Source de l'information

  • Antonine Scali
    courriel : antonine [dot] scali [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Orients ? L’architecture entre altérité, internationalisation et fin de l’ethnocentrisme », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 31 mai 2016, http://calenda.org/368374