AccueilArchitectures des écoles d'architecture en France depuis 1960

Architectures des écoles d'architecture en France depuis 1960

The architecture of architecture schools in France since 1960

*  *  *

Publié le mercredi 01 juin 2016 par Céline Guilleux

Résumé

À la croisée de deux programmes de recherche consacrés respectivement aux architectures de l’enseignement supérieur et à l’enseignement de l’architecture, ces journées d’étude proposent de s’intéresser aux écoles d’architecture et plus spécifiquement aux édifices qui ont été réalisés ou aménagés pour servir de lieux d’enseignement en France au cours des cinquante dernières années.

Annonce

Argumentaire

À la croisée de deux programmes de recherche consacrés respectivement aux architectures de l’enseignement supérieur et à l’enseignement de l’architecture, ces journées d’étude proposent de s’intéresser aux écoles d’architecture et plus spécifiquement aux édifices qui ont été réalisés ou aménagés pour servir de lieux d’enseignement en France au cours des cinquante dernières années. Les contributions présentées permettront évaluer dans quelle mesure les écoles d’architecture peuvent représenter des architectures manifestes, tant en termes d’usages (notamment en ce qui concerne les liens entre l’architecture des lieux et la pédagogie qui s’y déploie) que de représentations (dimension symbolique d’architectures dans lesquelles s’enseigne et s’apprend l’architecture). Si des réalisations pionnières telles que l’annexe construite en 1931 par Roger-Henri Expert rue Jacques Callot pour accueillir les ateliers extérieurs de l’École des beaux-arts de Paris ou le bâtiment élevé par Auguste Perret au tournant des années 1950 sur le site de la rue Bonaparte pourront être évoquées, l’intérêt se focalisera plutôt sur les réalisations postérieures, depuis la première génération d’écoles et d’unités pédagogiques construites à partir de la fin des années 1960, au moment où l’enseignement artistique se réformait et où l’architecture gagnait son autonomie par rapport aux beaux-arts, jusqu’aux constructions les plus récentes dans lesquelles la question de la valeur d’exemplarité des édifices est posée avec acuité. Trois axes de réflexion seront privilégiés : les interactions entre architecture et pédagogie ; les liens entre la conception des écoles et les positionnements professionnels et disciplinaires ; les écoles d’architecture comme modèles ou manifestes d’architecture.

Organisation

Organisées par Guy Lambert (ENSA Paris-Belleville, UMR AUSser) et Éléonore Marantz (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA)

Programme

Jeudi 16 juin

(ENSA Paris-Belleville)

  • 9h15-9h30 : Accueil des participants
  • 9h30-10h : Ouverture des journées d’étude par François Brouat (directeur de l’ENSA Paris-Belleville) et Philippe Grandvoinnet (chef du Bureau de la recherche architecturale urbaine et paysagère, ministère de la Culture et de la Communication)

Session 1 : Des architectures en contexte

Président de session : Loïc Vadelorge (professeur d’histoire contemporaine, université de Paris-Est - Marne-la-Vallée)

  • 10h00-10h30 : Guy Lambert et Éléonore Marantz, Introduction
  • 10h30-11h00 : Marc Le Cœur (ESA), L’École spéciale d’architecture (Paris), une architecture spéciale d’école ?
  • 11h-11h30 : Débat et pause
  • 11h30-12h00 : Malik Chebahi (ENSA Paris-Belleville), Contexte politique et formation des architectes : Le cas des écoles d’architecture construites à Alger (1955-1970)
  • 12h-12h30 : Simon Texier (Université de Picardie Jules-Verne), L’implantation des écoles d’architecture en région parisienne (1970-2000) : opportunités foncières, stratégies urbaines, visées disciplinaires
  • 12h30-13h00 : Débat

Session 2 : L’école comme architecture modèle

Président de session : Isabelle Duhau (Mission de l’inventaire général du patrimoine, ministère de la Culture et de la Communication)

  • 14h30-15h00 : Catherine Blain (ENSAP Lille), Juliette Pommier (ENSAP Lille), [ Changer la ville ? Changer l’école ! ] L’ambition lilloise d’un Institut universitaire d’architecture et d’urbanisme
  • 15h00-15h30 : Sibylle Le Vot (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Un manifeste en contexte : l’affirmation de l’Unité pédagogique d’architecture de Grenoble
  • 15h30-16h00 : Débat et pause
  • 16h00-16h30 : Benjamin Chavardes (ENSA Lyon), Philippe Dufieux (ENSA Lyon), Du projet architectural à la pédagogie : l’école d’Hélène Jourda et Gilles Perraudin
  • 16h30-17h00 : Gilles Marseille (université de Lorraine / ENSA Nancy), L’École d’architecture de Nancy (Livio Vacchini, 1992-1996). Concret-isation d’une passion tessinoise
  • 17h00-17h30 : Débat

Vendredi 17 juin

(Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, INHA, salle Vasari)

  • 9h00-9h15 : Accueil des participants
  • 9h15-9h30 : Ouverture de la journée par Jean-Philippe Garric (professeur d’histoire de l’architecture contemporaine, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Session 3 : L’école comme manifeste pédagogique

Président de session : Estelle Thibault (maître assistante en Théories et pratiques de la conception architecturale et urbaine, ENSA Paris-Belleville)

  • 9h30-10h00 : Tony Côme (EESAB de Rennes), L’Institut de l’environnement, 1969-1971 : Le rêve d’une architecture pédagogique décloisonnée
  • 10h00-10h30 : Franck Delorme (Cité de l’architecture et du patrimoine), Architecture ouverte, pédagogie fermée : Claude Ferret et l’École d’architecture de Bordeaux (1970-1973)
  • 10h30-11h00 : Damien Renault (architecte), Jacques Kalisz, Roger Salem et l’École d’architecture de Nanterre. Combinatoire et réforme de l’enseignement
  • 11h00-11h30 : Débat et pause
  • 11h30-12h00 : Valter Balducci (ENSA Normandie), Elise Guillerm (chercheur associée université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Un architecte, deux programmes : l’École d’architecture en Normandie et l’Institut européen d’aménagement et d’architecture
  • 12h00-12h30 : Caroline Maniaque (ENSA Normandie), La grande halle comme lieu de l’expérience constructive
  • 12h30-13h00 : Débat

Session 4 : L’école comme opérateur pédagogique

Président de session : Jean-Louis Violeau (professeur de sociologie, ENSA Paris-Malaquais)

  • 14h30-15h00 : Jean-Henri Fabre (ENSA Toulouse), 1965-1974, genèse de l’UPA de Toulouse
  • 15h00-15h30 : Luc Doumenc (ENSA Montpellier), ENSA de Montpellier: un cas d’école, une architecture participative
  • 15h30-16h00 : Débat et pause
  • 16h00-16h30 : David Enon (architecte et urbaniste), Marne-La-Vallée. De l’événement suscité à l’accident créateur
  • 16h30-17h00 : Gilles Bienvenu (ENSA Nantes), L’Unité pédagogique d’architecture de Nantes : une expérience pédagogique
  • 17h00-17h15 : Débat

Conclusions des journées d’étude par Richard Klein (professeur d’histoire de l’architecture, ENSAP Lille)

Lieux

  • ENSA Paris-Belleville, 60 boulevard de La Villette | INHA-université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne
    Paris, France (75019 | 75002)

Dates

  • jeudi 16 juin 2016
  • vendredi 17 juin 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • architecture, pédagogie, manifeste, enseignement

Contacts

  • Éléonore Marantz
    courriel : eleonore [dot] marantz-jaen [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Éléonore Marantz
    courriel : eleonore [dot] marantz-jaen [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Architectures des écoles d'architecture en France depuis 1960 », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 01 juin 2016, http://calenda.org/368480