AccueilSanté, information-communication et alimentation : les alicaments

Santé, information-communication et alimentation : les alicaments

Health, information and communication and food - functional food

*  *  *

Publié le vendredi 03 juin 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre du programme Alpes-Grenoble innovation recherche – programme exploratoire premier soutien (AGIR-PEPS 2015) intitulé « Médecine information – communication, alicaments » (MEDica) et mené en collaboration avec le Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (GRESEC) et l’UFR de pharmacie de l’université Grenoble Alpes. Ce programme porte sur la thématique des alicaments et plus largement sur les aliments qui ont des propriétés nutritionnelles spécifiques.

Annonce

Organisation

Par le Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (Gresec, EA 608) et l’UFR de Pharmacie de l’UGA Université Grenoble Alpes

Argumentaire

Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre du programme AGIR-PEPS 2015 (Alpes-Grenoble Innovation   Recherche   Programme   Exploratoire   Premier   Soutien)   intitulé   « Médecine Information-communication, alicaments » (MEDica) et mené en collaboration avec le Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (GRESEC) et l’UFR de pharmacie de l’Université Grenoble Alpes.  Ce programme porte sur la thématique des alicaments et plus largement sur les aliments qui ont des propriétés nutritionnelles spécifiques. Il s’intéresse aux formes d’éditorialisation, de diffusion et d’usage de l’information à caractère scientifique dans la sphère publique, à la parole des experts à propos d’un sujet qui fait l’objet de controverses et qui s’inscrit dans des questionnements plus larges sur les pratiques sociales liées à l’alimentation et à la santé, sur les politiques publiques et les stratégies des entreprises agro- alimentaires. La journée est organisée en trois sessions, deux affiches scientifiques seront présentées par des étudiantes de master 2.

Session1: Stratégies de communication et pratiques informationnelles liées aux alicaments.

La matinée est consacrée à la présentation des premiers résultats de la recherche MEDica menée par les membres de l’équipe associés au projet. Les interventions aborderont les stratégies d’acteurs de l’industrie agro-alimentaire pour promouvoir des produits de consommation courante avec un bénéfice santé, la crédibilité et la garantie des arguments scientifiques mobilisés dans les campagnes publicitaires et les pratiques informationnelles des consommateurs sur l’alimentation.

Session 2: Alimentation et société. Enjeux et problématiques récentes.

Cette session présentera trois recherches sur des problématiques élargies liées à la communication et l’alimentation en général. La contribution de Simona de Iulio (PR, Geriico, Université de Lille) se propose d’examiner les évolutions de la promotion publicitaire de produits et marques alimentaires dans le cadre de la normalisation biopolitique des conduites individuelles propre au contexte social du néo-libéralisme. L’examen d’annonces parues dans la presse féminine et jeunesse montrera la normativité des images publicitaires et leur rôle dans la construction sociale des risques.

Kevin Caillaud (Dr, Physiologiste-Nutritionniste, Université Catholique de l’Ouest Bretagne) présentera une communication liée à la circulation des discours scientifiques (parfois contradictoires) dans l’espace public. En effet, la profusion d’informations scientifiques, hors des cercles de spécialistes, peine à se mettre en place. Le consommateur est pris dans un flux constant d’informations ou se mêlent plans marketing, pseudosciences, tentatives de vulgarisation par les spécialistes et communication officielle. Les protéines, à la base des régimes hyperprotéinés, et la créatine, « star » de sportifs de tous bords, sont deux exemples édifiants de cet imbroglio communicationnel. La présentation s’appuiera sur des données scientifiques récentes pour analyser les influences diverses à l’origine des croyances et des connaissances des consommateurs.

Susan Kovacs (Mcf, Geriico, Université de Lille) montre que l’éducation à l’alimentation, comme d’autres « éducations-à », vise à favoriser le développement d’une autonomie critique de la pensée chez l’élève, en liant étroitement la construction de savoirs et l’action. Cependant, l’éducation nutritionnelle, paradoxalement, tend à éduquer aux choix alimentaires surtout dans l’idée de construire une acceptabilité des normes. Une étude des caractéristiques des supports pédagogiques sur l’alimentation et de leur utilisation par les enseignants permet de mieux appréhender cette approche éducative paradoxale. Susan Kovacs s’intéresse ainsi aux logiques communicationnelles  d’une  sélection  de  documents  sur  l’alimentation  et  sur  la  nutrition mobilisés par des enseignants de l’école primaire et à la manière dont les enseignants sélectionnent, adaptent et se servent de ces documents en classe. L’analyse de l’exploitation de ces supports par les enseignants révèle des tensions significatives, entre la norme nutritionnelle universelle qui s’y voit communiquée et l’expérience personnelle ou familiale des élèves, entre le prescrit et le vécu.

Session 3: Table ronde : alimentation et pratiques professionnelles.

Sur le plan strictement réglementaire, la pratique du conseil en nutrition est réservée aux seules professions médicales ou paramédicales aux premiers rangs desquelles figurent les médecins nutritionnistes et les diététiciens nutritionnistes. Cependant, dans la réalité, nombreuses sont les pratiques alternatives. Quelles raisons expliquent le développement des médecines nutritionnelles alternatives ? Est-ce un énième dommage collatéral de la méfiance actuelle vis-à- vis de la médecine traditionnelle ou un mal spécifique à ce champ d’activité ? Les informations officielles sont-elles assez digestes ? Les professionnels de santé sont-ils assez bien formés ? Comment interpréter le nombre grandissant de patients présentant des troubles orthorexiques ?

Il conviendra également de s’interroger comment obtenir la « bonne » information clinique face à  la  multiplicité  des  données  scientifiques  divergentes ?  Comment  faire  le  tri entre  les publications scientifiques compte tenu de la crise de crédibilité des revues internationales (open access) ? Le concept d’alimentation équilibrée est-il à remettre en question ? Que signifie ce concept et est-il véritablement transversal ou subtilement propre à chaque professionnel ? Existe-il encore une place pour le « bon sens » sans la science ?

Programme

  • 10h  Accueil autour d’un café à l’Institut de la Communication et des Médias

10h30

  • Mot de bienvenue Isabelle Pailliart (PR, Directrice du GRESEC, UGA)
  • Présentation du projet de recherche MEDica (Médecine, information – communication et alicaments)Jean-Philippe De Oliveira (MCF, GRESEC, UGA)  et  Viviane Clavier (MCF HDR, GRESEC, UGA)

11h Stratégies de communication et pratiques informationnelles liées aux alicaments

Animatrice : Cécile Batandier (MCF, LBFA, UGA)

  • Les bénéfices santé dans la communication publicitaire :  arguments scientifiques et validation institutionnelle. Isabelle Hininger-Favier (MCF, LBFA, UMR 1055, UGA)  Irène Margaritis (ANSES)
  • Nutrition et santé. Regard sur les pratiques informationnelles des consommateurs, Céline Paganelli (MCF HDR, LERASS-CERIC, Université Montpellier 3) Viviane Clavier (MCF HDR, GRESEC, UGA)
  • Alicaments, industries agro-alimentaires et stratégies marketing Sylvie Boisnier-Bardou (MCF, GRESEC, Université de Clermont-Ferrand), Jean-Philippe De Oliveira (MCF, GRESEC, UGA)
  • Présentation poster « veille réglementaire ANSES et EFSSA » Amal Sounaine (étudiante en Master 2 Recherche, UGA)

12h30 Pause déjeuner-Buffet

14h Alimentation et société :  enjeux et problématiques contemporaines

Animateur : Jean-Philippe De Oliveira (MCF, Gresec, UGA),

  • Publicité et risques alimentaires Simona De Iulio (PR, Geriico, Université Lille 3)
  • L’éducation à l’alimentation : entre prescription et normativité Susan Kovacs (MCF, Geriico, Université Lille 3)
  • Imbroglio nutritionnel et communicationnel : Le cas des protéines et de la créatine Kevin Caillaud (Dr, Physiologiste-Nutritionniste, UCO)
  • Présentation poster « Alimentation en milieu scolaire » Audrey Marcon (étudiante en Master 2 Recherche, UGA)

15h30

Table ronde : alimentation et pratiques professionnelles

Animateur : Kevin Caillaud (Dr, Physiologiste-Nutritionniste, UCO)

Intervenants :

  • DR Amouyal-Sebaoun, nutritionniste
  • Isabelle Delaleu, journaliste indépendante spécialisée en santé et nutrition
  • Irène Margaritis, chef de l’évaluation des risques liés à la nutrition, ANSES.

Comité d’organisation

  •  Viviane Clavier (MCF HDR, Gresec, Université Grenoble Alpes),
  • Jean- Philippe De Oliveira (MCF, Gresec, UGA), 
  • Sarah Rakotoary (Doctorante,  ingénieure d’études, GRESEC, UGA)

Comité scientifique

  • Cécile Batandier (MCF, LBFA, UGA),
  • Sylvie Boisnier-Bardou (MCF, GRESEC, Université de Clermont-Ferrand),
  • Viviane Clavier (MCF HDR, Gresec, Université Grenoble Alpes),
  • Jean-Philippe De Oliveira (MCF, Gresec, UGA),
  • Jean-Philippe De Oliveira, Isabelle Hininger-Favier (MCF, LBFA, UGA),
  • Céline Paganelli (MCF HDR, LERASS-CERIC, Université de Montpellier 3).

La journée d’étude aura lieu dans les locaux de l’Institut de la Communication et des Médias, 11 avenue du 8 mai 1945, CS 80337 - 38434 Échirolles cedex.

Catégories

Lieux

  • 11 avenue du 8 Mai 1945 CS 80337
    Échirolles, France (38)

Dates

  • lundi 06 juin 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • santé, information, communication, alimentation, alicament

URLS de référence

Source de l'information

  • Sarah Rakotoary
    courriel : sarah [dot] rakotoary [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Santé, information-communication et alimentation : les alicaments », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 03 juin 2016, http://calenda.org/368967