AccueilInnovations et expérimentations autour du livre électronique : auteurs et éditeurs dans l'univers académique

Innovations et expérimentations autour du livre électronique : auteurs et éditeurs dans l'univers académique

Innovations, experimentation and the e-book: authors and publishers in the academic world

*  *  *

Publié le mardi 21 juin 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les bibliothèques universitaires et les organismes de recherche ont des habitudes installées, que ce soit en termes de modèles d'acquisition ou d'usages. Mais, en amont, l'arrivée du numérique modifie les équilibres du secteur. L’émergence de nouvelles formes d'écriture - lecture sociale par exemple - modifie la production du livre. Un processus de désintermédiation et de réintermédiation de la chaîne du livre est en cours.

Annonce

Argumentaire

Les bibliothèques universitaires et les organismes de recherche ont des habitudes installées, que ce soit en termes de modèles d'acquisition ou d'usages. Mais, en amont, l'arrivée du numérique modifie les équilibres du secteur. L’émergence de nouvelles formes d'écriture - lecture sociale par exemple - modifie la production du livre. Un processus de désintermédiation et de réintermédiation de la chaîne du livre est en cours. L'auto-édition, sous ses formes multiples, en est un bon exemple, illustré par le récent partenariat Amazon et Canopé.

D'autres expérimentations ont lieu au sein de la communauté d'enseignement et de recherche. Elles ont en commun de mettre les enseignants et les organismes au centre du processus de production ou d'éditorialisation. Il peut s'agir de manuels numériques, mais aussi de plate-forme d'enseignement. Jusqu'à présent restreintes à l'édition "grand public", ces innovations arrivent dans le secteur académique et de recherche :  texte intégrant et s'enrichissant de commentaires en réseau, devenant lui-même "mouvant", ou ressources intégrant des contenus du web. Les organismes de recherche ou de formation cherchent à développer leurs propres outils de publication et deviennent eux-mêmes producteurs. En définitive, il s'agit de fournir la documentation et d'enrichir l'offre par des services aux lecteurs ou aux auteurs.

Dans le même temps, les politiques de régulation du livre électronique ont été mises en place par les pouvoirs publics et produisent leurs premiers effets, protégeant les équilibres de la chaîne du livre. Des modèles économiques nouveaux ont été expérimentés en lecture publique, s'appuyant sur des systèmes de distribution du livre inspirés de la diffusion traditionnelle de l'imprimé comme le dispositif Prêt numérique en bibliothèque.  Ce dernier sera présenté au public de l'ESR.

D'innovations en expérimentations, le livre électronique en Bibliothèque universitaire sera, sans doute bientôt, confronté à des écosystèmes de publication très divers. Ces évolutions posent différentes questions aux bibliothèques et à leurs institutions : comment acheter, comment accompagner les auteurs dans leur travail de publication en utilisant tous les enrichissements de l'édition en ligne ? Plus généralement, quelle place aujourd'hui pour l'éditeur comme intermédiaire entre l'auteur et ses lecteurs ? 

Lors de cette Journée, Couperin souhaite dresser un panorama le plus exhaustif possible des évolutions en cours. Cette Journée vise à être un temps d'échange, avec des interventions d'éditeurs, de spécialistes de l'industrie et d'enseignants-chercheurs.

Programme

  • Introduction de la Journée 9h15-9h30

Autour de l'auteur 9h30-10h15

  • Jean-Yves Mollier est Professeur d’histoire contemporaine à l’université de Versailles Saint Quentin « Les rapports entre auteur et éditeur dans un cadre renouvelé par l'apparition du livre électronique et la dérégulation que connaît le monde de l'édition depuis quelques années.»
  • Christophe Assens est docteur en Sciences de gestion. Maître de conférences à l’Institut supérieur de management (ISM) de l’université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines, il occupe également les fonctions de directeur adjoint du LAREQUOI, laboratoire de recherche en management. Il est lauréat du Prix Syntec / Société française de management et du Prix de la fondation Manpower / HEC pour son livre "Le Management des réseaux : tisser du lien social pour le bien être économique", publié aux Editions De Boeck.

« Faire et faire savoir dans la recherche académique »

Le monde académique cultive l'opacité avec des codes réservés aux initiés qui confèrent aux travaux de recherche un caractère confidentiel. Face à l’élitisme dans la production scientifique, la transformation digitale de la société oblige au contraire à vulgariser la connaissance, à partager les découvertes, à faire preuve de transparence dans le débat d'idées. En qualité d’auteur, comment est-il alors possible de développer une expertise reconnue par les pairs dans le milieu académique, tout en étant utile aux autres par l’ouverture au monde digital ? »

Savoirs partagés : l'édition face à l'ubérisation de l'écriture 10h15-10h45

  • Stéphane Amiot est un professionnel expérimenté dans le domaine de l'édition et de la diffusion du livre. Il exerce désormais des activités de veille et de conseil auprès des acteurs du livre, et les accompagne dans leur transformation numérique. Il a travaillé auparavant dans l’édition traditionnelle (Francis Lefebvre, Hachette) et dans une start-up spécialisée dans le livre numérique (Readbooks, groupe Quebecor)

« L'industrie du livre peut-elle s'adapter à l'horizontalisation du savoir, à la lecture sociale, à l'écriture en réseau ? »

Pause 10h45-11h00

Autour de la recherche 11h00-12h15

  • Pierre Mounier est ingénieur de recherche à l'EHESS et auteur de plusieurs ouvrages sur l'édition numérique et les humanités numériques. Il est directeur-adjoint pour le développement international du Centre pour l'édition électronique ouverte.

« OPERAS : une infrastructure européenne pour les livres en libre accès »

Descriptif : Depuis 2015, 18 acteurs de la publication en libre accès pour les sciences humaines et sociales venant de 8 pays européens se sont rassemblés dans le projet OPERAS - Open access Publication in the European Research Area for Social sciences and humanities afin de construire une infrastructure à l'échelle du continent. Il s'agit pour eux de travailler en priorité pour le développement de politiques, plateformes , services dédiés à la diffusion en libre accès d'ouvrages de recherche".

  • Enrico Natale dirige depuis 2010 le projet infoclio.ch (www.infoclio.ch) - portail professionnel pour l’histoire en Suisse - au sein duquel il s’intéresse aux les humanités digitales et à l’accès à l’information scientifique en ligne. infoclio.ch a notamment réalisé une édition en ligne des œuvres complètes de Jean-Jacques Rousseau (www.rousseauonline.ch), un guide de l’information numérique en sciences humaines (www.compas.infoclio.ch), et une collection d’anthologies numériques (livingbooksabouthistory.ch). En outre, infoclio.ch propose une série de base de données en histoire et organise chaque année des manifestations. Le prochain colloque infoclio.ch.ch se tiendra le 14 octobre 2016 sur le thème « Régimes temporels et sciences historiques »

« Les Living Books about History »

Les Living Books about History sont une nouvelle forme d'anthologies numériques. Ils présentent des essais courts sur des sujets de recherche actuels, complétés par une sélection raisonnée de contributions librement accessibles en ligne. Le projet vise à expérimenter un nouveau format de publication scientifique, à favoriser la découverte et la réutilisation de textes et de sources, et à attirer l'attention sur les avantages de l'open access pour la recherche scientifique ».

  • Claude Kirchner, directeur de recherche à l'INRIA

« Episciences et sciencesconf : ré-appropriation par les communautés scientifiques des processus d’éditorialisation et de publication »

Pause 12h15-14h00

Publier son livre avec ou sans éditeur, ou l’autoédition en questions ? 14h00-14h45

  • Elizabeth Sutton navigue depuis près de 15 ans dans le web et dans les ebooks. Elle participe au lancement d’Amazon.fr en 2000, en tant que responsable des bases de données. Durant 4 ans, avec l’aide de son équipe, elle conçoit et gère les bases de données des livres, logiciels et jeux vidéo. Elle entre ensuite chez Hachette Livre, où elle occupe des positions au sein des maisons Dunod, Dalloz, et Armand Colin. Elizabeth Sutton cofonde IDBOOX, site d’information sur l’actualité du livre numérique, des tablettes, des liseuses, des smartphones et structure de conseil à la pointe des meilleures pratiques de l’édition. Elle est également consultante indépendante en édition numérique auprès des professionnels du livre. Elle co-écrit avec Marie-Laure Cahier Publier son livre à l’ère numérique aux Editions Eyrolles en 2016.

« L’objectif de cette conférence est de faire un point à date sur le sujet de l’autoédition. Quelles sont les possibilités offertes par l’autoédition ? La désintermédiation est-elle un leurre ? Quid des relations entre autoédition et bibliothèques ? Publier des livres homothétiques ou interactifs, quelles sont les offres ?  Il n’y a pas que le roman dans la vie, la place des autres livres dans le paysage de l’autoédition. »

La plus-value éditoriale 14h45-15h15

  • Dominique Roux, co-pilote du segment « Édition » de l'infrastructure BSN (Bibliothèque scientifique numérique), est depuis 1997 responsable éditorial des Presses universitaires de Caen après avoir occupé des fonctions équivalentes à la Casa de Velázquez (Madrid). Docteur en histoire, il est l’un des concepteurs de la chaîne d’édition structurée XML-TEI de l’Aedres (Association des éditeurs de la recherche et de l’enseignement supérieur). Il a participé à son développement au sein du pôle « Document numérique » de la Maison de la recherche en sciences de l’homme de Caen. Il mène une activité de formation aux techniques de l’édition structurée, tant dans le cadre de masters d’édition (Caen, Tours, Paris-Sorbonne…) qu’auprès des personnels des structures éditoriales publiques (avec le soutien de l’Aedres et dans le cadre des actions de BSN 7).Description de l’intervention à venir

Descriptif de l’intervention à venir

PNB : le prêt numérique en bibliothèque 15h15 – 15h45

  • Claire Peloux de Reydellet, entrée chez Dilicom en 2005, est responsable des pôles Projets et  support EDI.  Elle supervise notamment tous les projets liés aux livres numériques et a contribué au développement de  PNB depuis sa phase de lancement.

DILICOM est une structure interprofessionnelle dont la mission est de faciliter les échanges de données entre les acteurs de la chaîne du livre à travers une plateforme mutualisée. Véritable système d’information inter-organisationnel, le réseau compte plus de 8000 points de vente, 1500 distributeurs et 15000 éditeurs et traite plus de 95% des commandes de réassort de l’édition française. Mandatée par la Commission de Liaison Interprofessionnelle du Livre (CLIL), DILICOM gère le Fichier Exhaustif du Livre (FEL), soit plus de 2,6 millions de notices bibliographiques. DILICOM est également l’opérateur du Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB).

PNB est un dispositif technique qui repose sur un ensemble de solutions et de services basés sur des technologies web destinées à favoriser les échanges de données entre les différents systèmes d’information des acteurs du réseau (plateforme de distribution des éditeurs, librairies et bibliothèques). Lancé en 2012, opérationnel depuis septembre 2014, le dispositif  compte aujourd’hui 72 bibliothèques ou réseaux de bibliothèques publiques et a traité plus de 70000 demandes de prêts en 2015. Plus de 110 000 titres sont proposés dans toutes les catégories éditoriales.

Pause 15h45 à 16h00

« Diffusion, lecture et partage d’ebooks au service de l’enseignement supérieur » 16h00-16h25

  • David Dupré est directeur général de TEA. Ingénieur INSA Télécom, diplômé de l’EM Lyon en Master stratégie et marketing, David Dupré travaille depuis 15 ans dans l’univers des startups et des technologies numériques. En 2001 il a été l’un des pionniers de la société Arkoon, éditeur de logiciels de sécurité informatique et réseau, devenu en quelques année le leader français de son domaine (rachetée par Airbus en 2013). David Dupré fut responsable produit puis directeur marketing d’Arkoon jusqu’en janvier 2009, date à laquelle il fonde CommonIT un éditeur de logiciel spécialisé dans les outils de navigation web pour les entreprises (racheté par Oodrive en 2013). Après 4 ans comme président directeur général de CommonIT, David rejoint l’aventure TEA en mars 2013.

TEA – The Ebook Alternative – est une startup de 18 personnes basée à Lyon. Depuis 2012 TEA développe et commercialise une solution complète (contenus, logiciel et matériel) pour permettre aux professionnels de distribuer des ebooks avec la meilleure expérience de lecture possible. Plateforme de référence dans les pays francophones, la solution TEA est aujourd’hui utilisée en France, en Suisse et en Belgique par plus de 25 enseignes et organisations de tous secteurs (libraires, chaînes culturelles, éditeurs, sites de presse, grande distribution, e-commerçants, établissements d’enseignement, etc.). Les clients de TEA représentent un réseau de 850 points de vente, 20 sites internet et plus de 250.000 lecteurs numériques.

Le e-learning place le multimédia et les formats interactifs au centre de la pédagogie mais les écrits tiennent toujours une place importante. Les supports de cours, les lectures complémentaires (bibliographie, blogs ou articles) et même les exercices sont essentiellement faits de textes.

Si la plupart des établissements d’enseignement produisent et fournissent des contenus écrits numériques, ils n’en restent pas moins confrontés à de nouveaux enjeux pourtant sur les modes de production et de diffusion, sur les systèmes de protection et de compatibilité des contenus, sur les usages de lecture, d’annotation et de partage, sur l’accessibilité et la disponibilité dans le temps des contenus.

Le retour d’expérience de TEA avec le CNAM, permet de comprendre comment les outils et les bonnes pratiques de la lecture numérique peuvent bénéficier à l’expérience e-learning des établissements.

« Un manuel universitaire numérique : comment faire ? Réflexions à partir de l'exemple The Discipline of Organising » 16h25-16h50

  • Benoît Epron est Directeur de la Recherche à l’ENSSIB et responsable du Master Publication numérique. Il participe au comité de pilotage de l'Observatoire Numérique de l'Enseignement Supérieur.

Les manuels universitaires jouent un rôle important dans la formalisation et la transmission des savoirs. Leurs formes et leurs places économiques et symboliques sont liées en grande partie aux modalités de l'enseignement universitaire.Pris entre l'évolution des modèles économiques du livre numérique et l'évolution des pratiques pédagogiques, comment ce type d'ouvrage peut-il s'adapter ? Nous proposerons quelques éléments de réflexion à partir des travaux de l'ONES et de l'exemple d'un ouvrage au modèle innovant : The Discipline of Organising. »

  • Clôture de la Journée 16h50-17h00

Inscription

Inscription gratuite ici : https://jle2016.sciencesconf.org/resource/page/id/1

Lieux

  • BULAC - Auditorium - 65 rue des Grands Moulins
    Paris, France (75013)

Dates

  • mardi 28 juin 2016

Mots-clés

  • ebook, livre électronique, Couperin

Contacts

  • André Dazy
    courriel : andre [dot] dazy [at] couperin [dot] org

Source de l'information

  • André Dazy
    courriel : andre [dot] dazy [at] couperin [dot] org

Pour citer cette annonce

« Innovations et expérimentations autour du livre électronique : auteurs et éditeurs dans l'univers académique », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 21 juin 2016, http://calenda.org/370856