AccueilReconnaître les marges sociales au cœur des dynamiques sociales en France et au Japon

Reconnaître les marges sociales au cœur des dynamiques sociales en France et au Japon

Recognising social margins within social dynamics in France and Japan

*  *  *

Publié le mercredi 22 juin 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Ce colloque aborde à la question des marges, en France et au Japon. Par « marges », nous entendons toute population reléguée en périphérie, ignorée des discours, non prise – ou mal prise – en compte dans la définition des normes les plus partagées.

Annonce

Argumentaire

Ce colloque aborde à la question des marges, en France et au Japon. Par « marges », nous entendons toute population reléguée en périphérie, ignorée des discours, non prise – ou mal prise – en compte dans la définition des normes les plus partagées.

L’idée conductrice est la suivante : loin d’être un problème, un risque pour les principes établis, les marges dynamisent nos sociétés, dont elles constituent l’une des forces d’évolution. Elles sont au cœur des dynamiques sociales.

Pour que les marges puissent jouer leur rôle fertilisateur toutefois, nos sociétés doivent se doter de certains mécanismes (comptables, législatifs, institutionnels, intellectuels) qui les rendent visibles. L’enjeu est celui de leur reconnaissance. La France et le Japon ont mené sur ce point des expériences parallèles, selon une histoire et une idéologie de la nation longtemps différentes. L’analyse comparée devrait permettre de faire apparaître les réussites et les lacunes de nos sociétés, et susciter un débat salutaire sur les innovations à envisager.

Pour traiter de ces questions nous avons voulu rassembler des spécialistes de la France et du Japon issus de plusieurs disciplines : démographie, géographie, aménagement urbain, droit, sociologie, ethnologie. La présentation de cas précis s’accompagnera de temps de discussion qui devraient permettre de faire émerger les processus qui font que les marges sont de véritables accélérateurs d’innovation sociale. 

À l'occasion du colloque sera par ailleurs projeté, jeudi 30 juin, un documentaire traitant de la lutte féministe au Japon au travers du portrait de quelques femmes.

Programme

Vendredi 1er juillet

La première journée du colloque s’arrêtera donc sur les processus institutionnels de reconnaissance des marges : ceux-ci sont nourris par des outils démographiques et géographiques qu’il s’agira de décrire en en précisant les limites et les dangers (panel 1). Ils trouvent leur réalisation dans les avancées du droit, selon des procédés parfois imprévus que nous chercherons à analyser (panel 2). 

  • 10h15 Mot d’introduction  : Jean-Michel Butel (ethnologue, Maison franco-japonaise)
  • 10h30 Conférence inaugurale : Ce que sont les marges aux sciences sociales, Michel Wieviorka (sociologie, EHESS)

Discutant : Miura Nobutaka (histoire de la pensée, Maison franco-japonaise)

Modérateur : Jean-Michel Butel

12h Pause

Rendre visible : Les processus institutionnels de la reconnaissance

13h30 Panel 1. Identifier les espaces périphériques : outils, catégories et enjeux 

Modérateur : Pauline Cherrier (sciences politiques, IrAsia, univ. Aix-Marseille)

  • Marges et périphéries : solidarité, sociabilité, abandon, Hervé Le Bras (démographie, EHESS)
  • Des marges de l’archipel aux marges de la mégapole : le dynamisme des espaces périphériques, Rémi Scoccimarro (géographie, CEJ, univ. de Toulouse Jean Jaurès)
  • Identification des marges et planification, Goto Haruhiko (aménagement du territoire, univ. Waseda),

15h30 Pause

15h45 Panel 2. Reconnaître : les procédés du droit 

Modérateur : Yamamoto Hajime (droit, univ. Keiô)

  • La justice et les « marges » : quête de reconnaissance, lieu de normalisation, Isabelle Konuma (sociologie du droit, Inalco)
  • Nommer, mesurer, intégrer les « marges » en droit français : entre État de droit social et universalité, Véronique Champeil-Desplats (droit, univ. Paris Ouest Nanterre)
  • Les marges sociales et l’ordre du droit. À propos des mesures discriminant les malades de la lèpre au Japon, Ishizaki Manabu (droit, univ. Ryukoku) 

17h45 Fin de la première journée

Samedi 2 juillet 2016

Se rendre visible : Le travail des marges sur les normes

La seconde journée se penchera sur l’action des marges elles-mêmes, dans leur lutte pour la reconnaissance. Leur travail se confronte en premier lieu aux institutions chargées de les gérer, avec lesquelles elles entament souvent un long processus parsemé d’incompréhensions, de dérives et de concessions (panel 3). La reconnaissance passe finalement par une mise en scène de soi qui renégocie une identité préalablement assignée, mais n’est cependant pas sans poser problème (panel 4).

10h Panel 3. Se confronter : les marges face aux institutions

Modérateur : Rémi Scoccimarro (géographie, univ. de Toulouse Jean Jaurès)

  • La production de marges invisibles : la pauvreté confrontée aux dérives administratives au Japon, Mélanie Hours (sociologie, univ. de Toulouse)
  • Les mouvements anti-pauvreté au Japon dans la naissance du concept de pauvreté, Inaba Nanako (sociologie, univ. Sophia) 
  • Les spirales transformatives de l’institutionnalisation des pratiques de rue, Virginie Milliot (ethnologie, univ. Paris Ouest Nanterre La défense) 

12h Pause

13h30 Panel 4. Se mettre en scène : visibilité subie et renégociations identitaires

Modérateur : Mélanie Hours (sociologie, univ Toulouse Jean Jaurès

  • Jouer de son physique pour déjouer son image : l’esthétisation des métis nippo-brésiliens, Pauline Cherrier (sciences politiques, IrAsia, univ. Aix-Marseille)
  • La valeur des marges: à propos des jeunes se tournant vers la « campagne », Taguchi Tarô (géographie, univ. de Tokushima)
  • La force des marges urbaines : des banlieues ghettoïsées à l’espace public, Michel Kokoreff (sociologie, univ. Paris 8 Vincennes Saint Denis)

15h30 Pause

  • 15h45 Table ronde : Pour une société dynamique : l'énergie des marges au Japon et en France
  • 17h00 Mot de clôture Yamamoto Hajime (droit, univ. Keiô)

Organisation

  • Fondation MFJ, Bureau français de la MFJ, Équipe « Populations japonaises » (INALCO) 
  • Soutien
  • Institut français,
  • INALCO,
  • Centre d'Études Japonaises de l'INALCO,
  • Centre d'Études Japonaises antenne de Toulouse,
  • Seki Memorial Foundation for Science,
  • IrAsia,
  • JSPS KAKENHI Grant Number 15H03304

Lieux

  • Auditorium - 3-9-25 Ebisu, Shibuya-ku
    Tokyo, Japon (150-0013)

Dates

  • vendredi 01 juillet 2016
  • samedi 02 juillet 2016

Mots-clés

  • marge, dynamisme, visibilité, reconnaissance, institution

Contacts

  • Maison franco-japonaise
    courriel : contact [at] mfj [dot] gr [dot] jp

Source de l'information

  • Sylvie Beaud
    courriel : ebisu [at] mfj [dot] gr [dot] jp

Pour citer cette annonce

« Reconnaître les marges sociales au cœur des dynamiques sociales en France et au Japon », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 22 juin 2016, http://calenda.org/371051