AccueilLa place des femmes dans les structures régionales d’enseignement techniques et scientifiques, XIXe-XXIe siècle

La place des femmes dans les structures régionales d’enseignement techniques et scientifiques, XIXe-XXIe siècle

The role of women in technology and science teaching in the regions - 19th-21st centuries

*  *  *

Publié le mardi 28 juin 2016 par João Fernandes

Résumé

Aborder la dimension historique, sociologique, anthropologique et régionale de la problématique « genre et formations techniques et scientifiques » constitue à la fois un défi méthodologique et pluridisciplinaire, tout en revêtant un intérêt pédagogique et économique en prise avec le présent et l’avenir.

Annonce

Besançon, MSH, jeudi 3 novembre 2016

Argumentaire

Le constat d’un pays dont les femmes constituent désormais la majorité des diplômés de l’enseignement supérieur, mais où ces dernières n’occupent pas encore une place dans le monde du travail en rapport avec leur qualification est désormais bien connu. C’est encore davantage le cas dans les formations scientifiques et techniques. Quelles sont les racines historiques de cet état des choses ? D’un point de vue historiographique, si les études de genre sont à la mode, l’histoire des techniques, domaine réputé masculin, est à la traîne, notamment en France, surtout lorsque l’on aborde la question de l’enseignement scientifique et technique, et encore davantage lorsque l’on se penche non sur Paris mais sur les expériences régionales. Les études de cas provinciales manquent encore, d’où la nécessité d’un changement d’échelle (voire de jeux d’échelles) avec des réflexions dans le cadre régional et/ou interrégional.

Aborder la dimension historique, sociologique, anthropologique et régionale de la problématique « genre et formations techniques et scientifiques » constitue donc à la fois un défi méthodologique et pluridisciplinaire, tout en revêtant un intérêt pédagogique et économique en prise avec le présent et l’avenir.

Les communications pourront viser à cerner la dimension régionale, provinciale de la thématique, encore très peu étudiée dans sa dimension historique, ainsi que la notion de « transfuges » de genre : le plaisir des techniques parvient-il -et quand y parvient-il ?- à dépasser, à transcender les rôles de genre dans les formations à haute valeur scientifique et technique ?

Modalités pratiques d'envoi des propositions

Merci d’envoyer vos propositions

avant le 5 septembre 2016

à : nathalie.joly@agrosupdijon.fr; laurent.heyberger@utbm.fr et fabien.knittel@univ-fcomte.fr.

Acceptation des propositions par le comité de sélection : 12 septembre 2016.

Les frais de déplacement (et, éventuellement, d’hébergement) seront pris en charge par les MSH de Bourgogne et de Franche-Comté.

Comité de sélection des propositions de contribution composé de

  • Laurent Heyberger, UTBM, IRTES­RECITS (EA7274),
  • Nathalie Joly, Agrosup Dijon, INRA RiTME (UR 1323)
  • Fabien Knittel, UFC, LSH (EA 2273)

Lieux

  • MSHE - C. N. Ledoux
    Besançon, France (25)

Dates

  • lundi 05 septembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • femmes, genre, régions, enseignements techniques et scientifiques, XIXe-XXIe siècles

Contacts

  • Fabien Knittel
    courriel : fabien [dot] knittel [at] univ-fcomte [dot] fr

Source de l'information

  • Fabien Knittel
    courriel : fabien [dot] knittel [at] univ-fcomte [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La place des femmes dans les structures régionales d’enseignement techniques et scientifiques, XIXe-XXIe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 28 juin 2016, http://calenda.org/371671