AccueilPassionnément, à la folie ?

Passionnément, à la folie ?

Passion and madness?

Université d'été de l'École doctorale « Recherches en psychanalyse et psychopathologie »

Research in psychoanalysis and psychopathology doctoral school summer university

*  *  *

Publié le mardi 28 juin 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Ces journées nous offriront l’occasion d’interroger les différentes expressions de la passion, qu’elles ressortent du sujet ou du collectif. Les passions adolescentes, amoureuses, politiques, idéologiques, de l'objet (toxique, virtuel, de consommation) seront autant de champs qui pourront être investis lors de cette université d’été. Il faudra évidemment confronter les analyses à ce qui se joue actuellement dans nos sociétés contemporaines.

Annonce

Argumentaire

De l'antique à nos jours, la passion n'a cessé de travailler l’humanité. Pour l'individu qu'elle anime, elle apparaît comme mouvement violent, impérieux, tyrannique. Anne Dufourmantelle la décrit comme "une terreur sans langage, inappropriée", une "sauvagerie", "comme si le meurtre et la passion avaient eu au fond toujours partie liée". Le sujet, qui s'adonne à la passion, s'interroge comme s'il cherchait dans sa compréhension une ultime tentative de maîtrise. Pourtant, rien ne saurait cerner la passion. Plurielle, contradictoire, paradoxale, ambivalente, elle échappe à la raison. Est-ce cela que l'on redoute dans la passion ?

L'hypothèse de l'inconscient offre une première piste pour penser l'enseignement des Romantiques sur la passion. Freud disait qu'"au comble de la passion, la frontière entre le moi et l'objet semble se brouiller". L'abolition de cette frontière fait-elle alors apparaître la libre expression des pulsions de vie et de mort ? Ne faut-il pas être tout aussi passionné pour supporter le poids du travail de l'analyse ? La passion n'est-elle pas un défi qui permet au sujet de donner un sens à son existence ? La passion trouverait-elle dans une expression créatrice, une production esthétique, un destin pulsionnel évitant le renoncement, autrement dit celui de la sublimation ?

Ces journées nous offriront l’occasion d’interroger les différentes expressions de la passion, qu’elles ressortent du sujet ou du collectif. Les passions adolescentes, amoureuses, politiques, idéologiques, de l'objet (toxique, virtuel, de consommation) seront autant de champs que nous pourrons investir lors de cette université d’été. Il nous faudra évidemment confronter nos analyses à ce qui se joue actuellement dans nos sociétés contemporaines.

Programme

Vendredi 1er juillet

  • 9h30 Accueil
  • 9h45 Ouverture par Christian Hoffmann et le comité d’organisation
  • 10h15-10h25 Lecture théâtrale – Marthe Moudiki Dubreuil

10h30 – 12h30 1ère table ronde : Actualité de la passion à l’œuvre dans le collectif

Discutants : Christian Hoffmann, Laure Westphal

  • Benjamin Lévy : « Le ravage passionnel : détruire l’origine »
  • Giorgia Tiscini : « La passion et l’acte »
  • Fethi Benslama : « Le surmusulman, une passion religieuse »

14h - 17h 2nde table ronde : Violence de la passion

Discutants :

  • Stéphane Thibierge,
  • Cristina Cernat,
  • Soizic Gauthier;
  • puis Stéphane Thibierge,
  • Michèle Chbeir,
  • Jérémie Clément

Intervenants

  • Angélica Maria Franco Laverde : « Le secret, le mensonge et la non-transparence comme espaces de liberté psychique » 
  • Kim Marteau : « La secte de « Moïse » : de la rencontre amoureuse à la sauvagerie passionnelle »
  • Didier Lauru : « Passion d’amour, passion de haine »
  • Alexandre Novo : « L’enfant : objet entre haine et passion »
  • Patrick De Neuter : « La barbaresque »

17h – 18h Lecture théâtrale  « Eclipse de lune », d’Alona Kimhi, adapté par Marthe Moudiki Dubreuil, lu par Marcia di Castro

Samedi 2 juillet

9h30 Accueil

10h – 12h30 3ème table ronde : Passion et sublimation

Discutants :

  • Beatriz Santos,
  • Jérémie Clément,
  • Bruno Vincent;
  • Beatriz Santos,
  • Soizic Gauthier,
  • Bruno Vincent

Intervenants

  • Maud Sergent : « Acteur et personnage, un amour passionnel »
  • Paul-Laurent Assoun : « Le délire sublime ou le fantasme passionnel »
  • Anne-Marie Paul : « Annie Ernaux, Mémoire de fille ou la passion adolescente sublimée : du corps sexué au corps du texte »
  • Nedjma Khelifi-Otmane : « La passion de savoir de Léonard de Vinci »

14h10 Lecture théâtrale Marthe Moudiki Dubreuil

14h15 – 16h45 4ème table ronde : Le corps de la passion

Discutants :

  • François Villa,
  • Cristina Cernat,
  • Gabriela Patino - Lakatos

Intervenants

  • Anne-Laure Sebert et Audrey Navaron : « Addictions : un rapport passionnel au temps »
  • Matthieu Mencia-Huerta : « Passion du chiffre »
  • Tsipa Nafsika : « Danser pour sentir sa propre existence : la passion de l’objet-danse »
  • Jacqueline Schaeffer :  « Et si je t’aime, prends garde à toi »

16h45 Conclusion des journées par Christian Hoffmann et les membres du comité d’organisation

Inscriptions

Entrée libre

Lieux

  • Amphithéâtre 3 - INALCO, 65 rue des grands Moulins
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 01 juillet 2016
  • samedi 02 juillet 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • psychopathologie, passion, folie

Contacts

  • Comité d'organisation des journées « Passionnément, à la folie ? »
    courriel : univ [dot] ete [dot] 2016 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Soizic Gauthier
    courriel : soizm [at] msn [dot] com

Pour citer cette annonce

« Passionnément, à la folie ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 28 juin 2016, http://calenda.org/371996