AccueilFumiers ! Ordures ! Gestion et usages des déchets dans les campagnes de l'Europe médiévale et moderne

Fumiers ! Ordures ! Gestion et usages des déchets dans les campagnes de l'Europe médiévale et moderne

Dirtbags and trash - the management and use of waste in the medieval and modern countrysides

*  *  *

Publié le mardi 05 juillet 2016 par João Fernandes

Résumé

À l'heure du succès des idées « éco-responsables », « anti-gaspillage » et de la promotion du recyclage, l'objectif du colloque serait d'abord de faire un point sur le rapport au déchet dans les campagnes de l'Europe médiévale et moderne : qu'est-ce qui était considéré comme déchet ? Quelles étaient les chaînes de traitement de ceux-ci entre valorisation et simple dépôt ou stockage ? Quelle place tenait la réparation (ou le recyclage de ce que nous considérerions comme des déchets) ? D'autre part, il s'agira de mettre en lumière tout l'apport de l'étude de ces déchets pour notre connaissance des sociétés anciennes, mais aussi les biais introduits par une approche fondée uniquement sur les déchets.

Annonce

Argumentaire

A l'heure du succès des idées "éco-responsables", "anti-gaspillage" et de la promotion du recyclage, l'objectif du colloque serait d'abord de faire un point sur le rapport au déchet dans les campagnes de l'Europe médiévale et moderne : qu'est-ce qui était considéré comme déchet ? Quelles étaient les chaînes de traitement de ceux-ci entre valorisation et simple dépôt ou stockage ? Quelle place tenait la réparation (ou le recyclage de ce que nous considérerions comme des déchets) ? D'autre part, il s'agira de mettre en lumière tout l'apport de l'étude de ces déchets pour notre connaissance des sociétés anciennes, mais aussi les biais introduits par une approche fondée uniquement sur les déchets.

Une première thématique concerne le rôle des déjections humaines et animales, mais aussi des déchets domestiques dans les cycles culturaux. L'historiographie semble souvent convertie à l'idée que le fumier manquait parce que le bétail était insuffisant ce qui s'expliquait par la rareté des fourrages. De manière mécanique, les rendements étaient nécessairement faibles. Or en élargissant l'assiette des déchets amendant le sol, d'autres chemins de connaissance peuvent être empruntés. Dans cette perspective, notre objectif est double. Il s'agit d'abord de s'intéresser à la typologie et la morphologie des structures identifiées comme réceptacles de ces déchets et déjections (fosses à fumier, latrines) et les chaînes opératoires de traitement de ces déchets depuis leur accumulation jusqu'à leur épandage dans les parcelles à amender.

Il s'agit ensuite d'interroger le rôle structurant de ces pratiques du point de vue de la géographie agraire. Appréhendé dans des régions différentes et à différentes échelles, un schéma se répète comme une évidence : parce que proche des habitats, une ceinture fertile ceindrait les villages tandis que l'outfield apparaît comme une marge agricole. Or, enrichir le répertoire technique et spatial des formes d'amendements permettrait d'enrichir ce modèle ou plus sûrement de revoir cette géographie des terroirs héritée des géographes du début du XXe siècle. En effet, le colloque portant sur Les cultures temporaires en Europe a montré l'intérêt d'une relecture de l'espace agraire par ses marges cette fois-ci abordée du point de vue des amendements.

 La question des amendements permet également de reprendre le dossier des relations ville-campagne, abordées en 1983 (Flaran 5, publié en 1985), mais dans une perspective inversée et renouvelée. Il s'agira ici de voir comment la ville approvisionne les campagnes en ordures qui deviennent dès lors fumiers et fumures. Historiquement et archéologiquement, les espaces ruraux péri-urbains ont été les destinataires des vidanges de latrines urbaines au moins depuis l'Antiquité. A Montpellier, depuis le XVIe siècle au moins, le corps des jardiniers est aussi chargé du nettoyage des rues pour ramasser ce qui fait fumure sur les 4400 hectares du terroir environnant. A une autre échelle, les boucheries urbaines sont liées à une production intensive de fumure et de matières servant les espaces ruraux. En fonction de la taille de la ville, ce sont entre 200 et 2000 vaches qui passent chaque mois sous les couteaux des bouchers . Or une vache, c'est certes de la viande, des ossements, du lait, du cuir, c'est aussi douze bouses quotidiennes pesant chacune environ trois kilogrammes. Autrement dit, ce sont près entre 7 et 70 tonnes de matière fécale animale qui se trouvent produites chaque mois aux portes des villes. Et nous ne développerons pas ici la question du sang des animaux écorchés, sachant qu'une vache contient en moyenne de 40 à 50 litres, pour ne retenir que l'idée que ce sont des charretées d'excréments, de déchets divers et des torrents de sang qui dévalent des villes vers les campagnes chaque jour. Le tout est évidemment soumis au système de gouvernement urbain et rural, considérant ces déchets tantôt comme des biens communs affermés au plus offrant, tantôt comme des produits dérivés. Une lecture juridique, administrative et surtout politique de la question est donc aussi envisagée.

Une seconde thématique traitera plus largement des stratégies de collecte, traitement et valorisation des déchets dans les campagnes médiévales et modernes. L'archéologie fournit des exemples de la variété de structures destinées au rejet des déchets domestiques (fosses dépotoirs, comblements de puits, etc...). L'image archéologique des sociétés rurales médiévales et modernes repose d'ailleurs en grande partie sur l'étude de ces déchets. Mieux connaître les étapes et les modalités de leur traitement permettrait d'expliciter certains biais inhérents à la démarche de l'archéologue (liés à la sélection des artefacts, au raisonnement sur l'absence de tel ou tel élément). L'objectif est de montrer, pour chacun des principaux types de déchets (osseux, agricoles ou artisanaux), comment ils ont été sélectionnés et ce qu'ils nous apprennent sur les réalités des campagnes médiévales et modernes. La reconstitution des chaînes techniques et de traitement des "déchets" (ou produits) permet aussi de confronter des disciplines archéologiques et historiques autour des mêmes objets, abondants dans l'une, plus discrets dans l'autre. Il y a là un vrai enjeu de dialogue interdisciplinaire entre l’archéologie dont la construction du discours repose essentiellement sur les déchets des sociétés anciennes, et l’histoire où cette matière est quasi-muette.

Programme

Vendredi 14 Octobre

9h00 Accueil des congressistes à l’abbaye d’Arthous (40 300 Hastingues)

9h30 : Ouverture du colloque

9h45 – 12h30 Séance de travail

  • Marc CONESA, Université de Montpellier III, et Nicolas POIRIER, Université de Toulouse Jean-Jaurès, Rapport introductif

Déchets domestiques, fumures et agriculture

  • Richard JONES, University of Exeter (R), Understanding medieval manure and manuring : approaches and perspectives from England
  • Claire HANUSSE, Université de Caen (C), Gérer déchets et rebuts dans un village de la plaine de Caen à la fin du fin Moyen Âge : l’exemple de Courtisigny
  • Tristan MORICEAU et Line PASTOR, Service Archéologique de l’Agglomération Cap-Calaisis (C), L'amendement au Moyen Âge à Marck-en-Calaisis

12h30 Déjeuner

13h45 Visite de l’abbaye d’Arthous

14h30 – 18h00 Séance de travail

  • Thomas LABBÉ et Jean-Pierre GARCIA, Université de Bourgogne (C), Amendement et renouvellement des sols dans la viticulture bourguignonne du XIVe au XVIsiècle
  • Gabriel JOVER AVELLÀ, Universitat de Girona (C), Les pratiques de fertilisation dans les systèmes agraires traditionnels : l’exemple de Mallorque aux XVIIe et XVIIIsiècles

Gestion des déchets agropastoraux, exploitation des incultes et impact environnemental

  • Patrick FOURNIER, Université de Clermont-Ferrand (R), Boues, fumiers et déchets dans l’Europe moderne : gestion et impact environnemental
  • Jérôme ROS, Marie-Pierre RUAS et Charlotte HALLAVANT, MNHN Paris et Université de Toulouse - Jean Jaurès (C), Des déchets agro-pastoraux et domestiques : les dépôts archéobotaniques médiévaux en France méridionale
  • Sylvain OLIVIER, Université de Nîmes (C), Un végétal pour fabriquer du fumier. Le buis en France méridionale à l'époque moderne

18h15 Assemblée générale de l’Association des Journées Internationales d’Histoire de Flaran

Samedi 15 Octobre

9h00 - 12h00Séance de travail

  • Juan Antonio QUIROS CASTILLO, Universidad del Pais Vasco (R), Waste Management in Medieval Rural Sites in Northwestern of Spain
  • Emmanuelle CHARPENTIER, Université de Toulouse - Jean Jaurès (C), Les amendements marins au XVIIIe siècle, entre innovation agronomique et usage empirique
  • Idoia GRAU-SOLOGESTOA, University of Sheffield (C), Understanding animal waste management at medieval rural settlements : the zooarchaeological evidence from northern Spain
  • Isabelle GUÉGAN, Université de Brest (C), La lande, un inculte nécessaire en Basse-Bretagne au XVIIIe siècle

12h00 Déjeuner

13h30 – 15h30Séance de travail

Approches économiques des relations villes-campagnes

  • Laurent HERMENT, EHESS (R), Paris, un fournisseur d’engrais au XIXe siècle ? Le point de vue d’un historien ruraliste
  • Jean-Pierre AGUERRE, Université Lyon 2 (C), La valorisation des excréments d'une grande ville : Lyon et sa périphérie à la fin du XIXe siècle
  • Pieter DE GRAEF, Universiteit Antwerpen (C), La valorisation des déchets urbains et l’amélioration des plans de fertilisation dans l’agriculture flamande du XVIIIe siècle

Conclusion

16h00 Conférence, Stéphane ABADIE, Université de Toulouse - Jean Jaurès, L’abbaye d'Arthous et l'ordre de Prémontré dans le sud de la France (XIIe-XVe s.)

Organisées sous la responsabilité scientifique

de Marc Conésa et Nicolas Poirier

Lieux

  • Abbaye d’Arthous - 785 Route de l'Abbaye
    Hastingues, France (40)

Dates

  • vendredi 14 octobre 2016
  • samedi 15 octobre 2016

Mots-clés

  • monde rural, déchet, agriculture

Contacts

  • Jean-Loup Abbé
    courriel : abbe [at] univ-tlse2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Loup Abbé
    courriel : abbe [at] univ-tlse2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Fumiers ! Ordures ! Gestion et usages des déchets dans les campagnes de l'Europe médiévale et moderne », Colloque, Calenda, Publié le mardi 05 juillet 2016, http://calenda.org/372058