AccueilInstruments, dispositifs et infrastructures

Instruments, dispositifs et infrastructures

Instruments, measures and infrastructures

Voir l’action collective par la matérialité ?

Seeing collective action through materiality?

*  *  *

Publié le vendredi 08 juillet 2016 par João Fernandes

Résumé

Les instruments de gestion sont au cœur du fonctionnement des organisations, qu’elles soient privées ou publiques. Leur actualité est sans cesse renouvelée par l’expansion de technologies toujours plus connectées participant à l’avènement de nouveaux régimes de gouvernement des sociétés, mettant en avant la dimension politique de ces instruments. Le séminaire a pour objectifs : de favoriser les échanges au sein des communautés de chercheurs français qui s’intéressent à ces objets ; de bénéficier de l’apport de chercheurs reconnus sur les différentes thématiques identifiées ; de fournir les bases d’une réflexion à plus long terme.

Annonce

Argumentaire

Les instruments de gestion sont au cœur du fonctionnement des organisations, qu’elles soient privées ou publiques (Moisdon 2006; Aggeri et Labatut 2010; Chiapello et Gilbert 2013; Ribes et al. 2013; Halpern et al. 2014). Leur actualité est sans cesse renouvelée par l’expansion de technologies toujours plus connectées participant à l’avènement de nouveaux régimes de gouvernement des sociétés (Dunleavy et al. 2006; Linders 2012), mettant en avant la dimension politique de ces instruments (Boussard et Maugeri 2003; Lascoumes et Le Galès 2004). Ces instruments s’insèrent dans des dispositifs et des infrastructures qui sont autant de points d’entrée pour mieux comprendre les transformations des sociétés contemporaines et les enjeux de l’action collective (Star et Ruhleder 2010; Denis et Pontille 2012; Le Texier 2013; Aggeri 2014; Denis et Pontille 2015). L’analyse de ces objets s’inscrit aujourd’hui dans un tournant théorique orienté vers la prise en compte des matérialités (Leonardi et Barley 2008; Joyce 2015). Depuis plus de quarante ans, toute une série de travaux de recherche en gestion ont été engagés, en France comme au Royaume-Uni, pour étudier le rôle de l’instrumentation gestionnaire dans la conduite de l’action collective (Aggeri et Labatut 2010). Les approches dépassant une vision normative et instrumentale de ces instruments ont observé des développements permanents depuis les travaux fondateurs de chercheurs comme Michel Berry et Jean-Claude Moisdon. De nombreux auteurs se sont ainsi intéressés au concept d’appropriation des outils de gestion (de Vaujany 2005; Grimand 2012), tandis que d’autres ont analysé ces instruments comme de véritables technologies gestionnaires porteuses de différentes dimensions (Hatchuel et Weil 1992). Les théories de la performativité ont également contribué à mieux comprendre la façon dont ces instruments participent à la construction du réel qu’ils participent à gérer (Muniesa 2014; Gond et al. 2015).

Ainsi l’instrumentation est un objet d’analyse interdisciplinaire par excellence : on peut analyser les instruments et les dynamiques de relations et de connaissances autour de ceux ci avec différents regards disciplinaires (sociologie, sciences de gestion, sciences politiques, ergonomie, etc…). Afin de clarifier l’actualité des enjeux théoriques et empiriques autour de ces objets, ce séminaire vise à rassembler des chercheurs soucieux d’aborder la thématique des instruments, dispositifs et infrastructures avec une approche pluri-disciplinaire (gestion, sociologie, sciences politiques). Ce séminaire est organisé par l’INRA, département Sciences pour l’Action et le Développement, qui développe une analyse réflexive des instruments, dispositifs et infrastructures comme moyens et supports de l’action individuelle et collective pour accompagner l’action publique dans les domaines de l’environnement, de l’agriculture et de l’alimentation, et développe des travaux sur les nouveaux instruments de l’agriculture numérique et des big data. En partenariat avec le laboratoire du CGS de Mines ParisTech, le séminaire vise à bénéficier d’apports de chercheurs reconnus dans les différentes approches autour des instruments pour mieux identifier ce que nous entendons par instruments, infrastructures et dispositif, et les différentes façons d’étudier ces objets et les dynamiques collectives qui les entourent.

Objectifs

Le séminaire a pour objectifs :

  • De favoriser les échanges au sein des communautés de chercheurs français qui s’intéressent à ces objets
  • De bénéficier de l’apport de chercheurs reconnus sur les différentes thématiques identifiées
  • De fournir les bases d’une réflexion à plus long terme. 

Programme

8 :45 – 09 :00  Accueil des participants

09 :00 – 9 :15  Introduction des organisateurs

  • 9 :15 - 10 :15  « Instruments de gestion dans les organisations : politique et performance »,  Valérie Boussard, IDHES Nanterre
  • 10 : 15 – 11 :15 « Légitimer l’activité managériale : dimensions spatiales et temporelles », François-Xavier de Vaujany, Dauphine, UMR CNRS 7088

11 :15 – 11 :30 Pause

  • 11 : 30 – 12 : 30 « Les dispositifs comme lieux de fabrication de stratégies », Franck Aggeri, CGS, Mines ParisTech

12 :30 – 13 :30  Buffet sur place

  • 13 :30 – 14 :30  « Infrastructures : forces et fragilités matérielles », David Pontille, CSI, Mines ParisTech
  • 14 :30 – 15 :30  « L’instrumentation de l’action publique : controverses, résistances, effets » Charlotte Halpern, PACTE, Sciences Po

15 :30 – 15 :45 Pause

  • 15 : 45 – 16 : 45  « Sociologie des instruments politiques et de gestion et transformation du capitalisme », Eve Chiapello, EHESS

16 :45 – 17 :30  Débat transversal sur les différentes présentations, les enjeux des recherches et échanges sur les perspectives

Inscriptions

Inscription gratuite mais obligatoire avant le 1er octobre sous réserve des places disponibles,  auprès de Stéphanie Brunet : stephanie.brunet@mines-paristech.fr

Comité organisation

  • Julie Labatut (julie.labatut@toulouse.inra.fr),
  • Franck Aggeri,
  • François Coléno,
  • Eduardo Chia,
  • Antoine Doré,
  • Nathalie Joly 

Bibliographie

  • Aggeri, F., 2014. Qu'est ce qu'un dispositif stratégique ? Eléments théoriques, méthodologiques et empiriques, Le Libellio d'AEGIS, 10, 1, 47-64.
  • Aggeri, F. et J. Labatut, 2010. La Gestion Au Prisme De Ses Instruments : Une Analyse Généalogique Des Approches Par Les Instruments En Gestion, Finance, Contrôle, Stratégie, 13, 3, 5-38.
  • Boussard, V. et S. Maugeri, 2003. Du politique dans les organisations. Sociologies des dispositifs de gestion, Paris, L'Harmattan.
  • Chiapello, E. et P. Gilbert, 2013. Sociologie des outils de gestion, Paris, La Découverte.
  • de Vaujany, F.-X., 2005. De la conception à l'usage: vers un management de l'appropriation des outils de gestion, Éditions EMS.
  • Denis, J. et D. Pontille, 2012. Travailleurs de l'écrit, matières de l'information, Revue d'Anthropologie des Connaissances, 6, 1, 1-20.
  • Denis, J. et D. Pontille, 2015. Material Ordering and the Care of Things, Science Technology & Human Values, 40, 3, 338-367.
  • Dunleavy, P., H. Margetts, S. Bastow et J. Tinkler, 2006. New public management is dead—long live digital-era governance, Journal of public administration research and theory, 16, 3, 467-494.
  • Gond, J. P., L. Cabantous, N. Harding et M. Learmonth, 2015. What do we mean by performativity in organizational and management theory? The uses and abuses of performativity, International Journal of Management Reviews.
  • Grimand, A., 2012. L'appropriation des outils de gestion et ses effets sur les dynamiques organisationnelles : le cas du déploiement d'un référentiel des emplois et des compétences, Revue Management et Avenir, 54, 237-257.
  • Halpern, C., P. Lascoumes et P. Le Galès, 2014. L'instrumentation de l'action publique, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques.
  • Hatchuel, A. et B. Weil, 1992. L'expert et le système. Gestion des savoirs et métamorphose des acteurs dans l'entreprise industrielle, Paris, Editions Economica.
  • Joyce, R. A., 2015. History and Materiality(Eds.), Emerging Trends in the Social and Behavioral Sciences, John Wiley & Sons, Inc.
  • Lascoumes, P. et P. Le Galès, 2004. L'action publique saisie par ses instruments, P. Lascoumes et P. Le Galès (Eds.), Gouverner par les instruments, Paris, Sciences Po Les presses, 11-44.
  • Le Texier, T., 2013. De l'arrangement, l'organisation : essai sur les dispositifs de gestion, Gérer et Comprendre, 1, 111, 60-74.
  • Leonardi, P. M. et S. R. Barley, 2008. Materiality and change: challenges to building better theory about technology and organizing, Information and Organization, 18, 159-176.
  • Linders, D., 2012. From e-government to we-government: Defining a typology for citizen coproduction in the age of social media, Government Information Quarterly, 29, 4, 446-454.
  • Moisdon, J. C., 2006. Sur la largeur des mailles du filet : savoirs incomplets et gouvernement des organisations, A. Hatchuel, E. Pezet, K. Starkey et O. Lenay (Eds.), Gouvernement, organisation et gestion : l'héritage de Michel Foucault, Laval, Les presses de l'université de Laval, 6.
  • Muniesa, F., 2014. The provoked economy: Economic reality and the performative turn, Routledge.
  • Ribes, D., S. Jackson, S. Geiger, M. Burton et T. Finholt, 2013. Artifacts that organize: Delegation in the distributed organization, Information and Organization, 23, 1, 1-14.
  • Star, S. L. et K. Ruhleder, 2010. Vers une écologie de l'infrastructure. Conception et accès aux grands espaces d'information, Revue d'Anthropologie des Connaissances, 4, 1, 114-161.

Lieux

  • Mines ParisTech - 60 blvd Saint Michel
    Paris, France (75006)

Dates

  • jeudi 24 novembre 2016

Mots-clés

  • instruments, dispositifs, infrastructures, action collective

Contacts

  • Julie Labatut
    courriel : julie [dot] labatut [at] toulouse [dot] inra [dot] fr

Source de l'information

  • Antoine Doré
    courriel : antoine [dot] dore [at] toulouse [dot] inra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Instruments, dispositifs et infrastructures », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 08 juillet 2016, http://calenda.org/372439