AccueilLes mouvements migratoires au Maghreb et leurs prolongements actuels

Les mouvements migratoires au Maghreb et leurs prolongements actuels

الهجرات والحركات البشرية ببلاد المغرب وامتداداتها الراهنة

Migratory movements in the Maghreb and their current prolongations

*  *  *

Publié le jeudi 07 juillet 2016 par João Fernandes

Résumé

La migration est l’une des principales caractéristiques de l’histoire de l’Humanité. Étant voulue et volontaire ou obligée et imposée, elle a été de tous temps, et complexe et multiforme. En effet, la quête de la nourriture et de la sécurité ont toujours été parmi les principales raisons des déplacements souvent fréquents et lointains qu’effectuait l’Homme primitif. Toutefois, les changements climatiques et les facteurs naturels autant que les guerres et les contextes politiques ou les motivations économiques présentent un ensemble de facteurs essentiels à même de nous faire comprendre l’enchevêtrement des niveaux de ce phénomène humain et de civilisation. 

Annonce

Argumentaire

La migration est l’une des principales caractéristiques de l’histoire de l’Humanité. Etant voulue et volontaire ou obligée et imposée, elle a été de tous temps, et complexe et multiforme. En effet, la quête de la nourriture et de la sécurité ont toujours été parmi les principales raisons des déplacements souvent fréquents et lointains qu’effectuait l’Homme primitif. Toutefois, les changements climatiques et les facteurs naturels autant que les guerres et les contextes politiques ou les motivations économiques présentent un ensemble de facteurs essentiels à même de nous faire comprendre l’enchevêtrement des niveaux de ce phénomène humain et de civilisation. Sous cet angle d’approche, nous sommes amenés à saisir l’étendue des changements de modes de vie des Humains comme le passage du nomadisme au sédentarisme et par conséquent l’exploitation de la terre, l’élevage des animaux et l’apparition des premières agglomérations. L’analyse de la migration permet en outre de comprendre, du moins partiellement, la circulation des sciences, des savoirs, des idées, la diffusion des cultures et des manières de vie, des arts et des techniques architecturales et celles de l’irrigation, des techniques de l’artisanat et du textile, et permet même de mieux comprendre l’histoire des mots et de leurs origines.

 Les mouvements de la population ainsi que la migration se sont continués, soit à cause de contraintes naturelles et la recherche d’un milieu plus propice, soit sous l’effet d’autres facteurs d’ordre politique, économique, social et culturel. Ceci a facilité, depuis la Préhistoire et l’Antiquité, la découverte et l’occupation de la majeure partie du globe terrestre. En effet, influencé pars divers courants étrangers, l’Occident musulman poussa en même temps la population à voyager, de manière individuelle ou collective, en direction des régions attractives. Ce phénomène provoqua un changement permanent de la carte humaine et contribua par conséquent à l’essor de la civilisation ou à sa régression, concrétisant, de ce fait, la conscience de soi dans sa propre désintégration et sa faiblesse et la conscience de l’autre dans son pouvoir et sa domination. En fait, suite au recul du rôle joué par l’Orient et l’Occident musulman, les courants migratoires se sont transférés en direction du nord.

En plus de ses diverses répercussions sur les zones de répulsion et de réception, l’étude de la migration et de ses manifestations actuelles nous fait découvrir une multitude d’enjeux sociopolitiques et géostratégiques tant locaux nationaux que régionaux et internationaux. Les facteurs politiques, sociaux, culturels, et ceux évoquant la famine et la pauvreté, s’entremêlent avec ceux touchant les libertés fondamentales, les statuts des minorités et les droits humains. De ce fait, la migration est devenue un problème qui se répercute sur les relations diplomatiques et les débats publics et nécessite un examen minutieux de ses facteurs et une réflexion approfondie sur ce qui est des solutions viables à en apporter et à en proposer.

En somme, les sources nous fournissent des informations sur les migrations ce qui aide à clarifier quelques problèmes de la démographie historique, les étapes de l’occupation de l’espace ou son abandon et l’apport des nouveaux venus. Ces problématiques, auparavant déjà abordées par certains historiens ou sociologues nécessitent de nos jours de nouvelles approches transdisciplinaires à la lumière de nouveaux textes, des données archéologiques, toponymiques, onomastiques ainsi que la topographie des villes et des villages arabo-musulmans et leurs monuments.

Axes thématiques

Ce phénomène historique, dont les prolongements actuels sont polymorphiques, exige que l’on regarde au passé afin de mieux comprendre le présent et bien percevoir l’avenir et de faire appel aux différentes disciplines scientifiques pour bien le disséquer. En termes de réflexions, ce colloque cherche à traiter les thèmes suivants :

1-    Facteurs et types de la migration.

2-    Itinéraires des migrations et évolution des cartes humaines

3-    Apports des migrateurs

4-    Comparaison des situations des anciens et des nouveaux migrateurs

Comité scientifique

  • M'CHAREK AHMED, professeur émérite, chercheur en histoire à la faculté des sciences humaines et  sociales de Tunis. Université de Tunis
  • HASSEN Mohamed, professeur d’histoire et chercheur à à la faculté des sciences humaines et  sociales de Tunis. Université de Tunis Directeur de U.R Iben Khaldoun. 
  • MABROUK Mehdi, sociologue chercheur, maître de conférences à la faculté des sciences humaines et sociales à l’université de Tunis, Directeur du CAREP (centre arabe de recherche et de l’étude des politiques).
  • AYARI Adel, sociologue chercheur, maître assistant à l’ISAJC (institut supérieur de l’animation pour la jeunesse et la culture), Université de Tunis, rapporteur du comité scientifique au CAREP.
  • ARAR Mourad , Maitre de conférence, chercheur en histoire à l’université de Kairouan. 

Conditions de soumission  et délais de participation

Tout participant doit choisir et mentionner l’axe de son intervention.

°  Langues du colloque : Arabe – Français - Anglais. Toute communication orale dans l’une de ces langues doit être appuyée par un résumé dans l’une des deux autres langues.

° Envoi des projets de communication:

-     Remplir la fiche d’inscription ci-jointe

-     Envoi des résumés : La soumission de communication doit comporter : un titre, un résumé de 300 à 500 mots, incluant  la problématique étudiée, la méthodologie de recherche et les principales idées, 05 mots clés, une  bibliographie sommaire ainsi que le nom de l’auteur, l’institution d’appartenance, l’adresse mail, le numéro de téléphone.

Les projets d’intervention devront être envoyés impérativement à l’adresse électronique suivante :

carep.tn@gmail.com 

Echéancier et dates

  • Date limite d’envoi des résumés: 17 Août 2016

  • Notification des résultats des évaluations: 25 Août  2016
  • Date limite de soumission du texte final (full paper): 25 Octobre 2016, toute soumission parvenue après cette date sera refusée.

Le comité scientifique du colloque notifiera son refus d’accepter un full- paper ne remplissant pas les conditions scientifiques ou demandera d’apporter les corrections nécessaires

Tout  full- paper accepté ne doit en aucun cas être déjà soumis à un autre colloque

Les textes finaux doivent se conformer aux règles de rédaction comme mentionnées sur  www.dohainstitute.org ou www.carep.tn

Informations générales

1-    Le Centre Arabe des Recherches et de l’Etude des Politiques (CAREP) prendra en charge :

  • pour les participants résidants à l’étranger : transfert hôtel-aéroport-hôtel et un  hébergement en pension complète pour 3 nuitées.
    • Pour les participants tunisiens qui résident hors du grand Tunis: hébergement en pension complète pour 2 nuitées.

2-    Tous les extras (téléphone, boissons alcoolisées, etc.) sont à la charge des participants.

°Publication

Les travaux de ce colloque seront publiés ultérieurement.

Pour toute information, veuillez contacter :

Carep.tn@gmail.com

Ou  le (00216) 23 470 863/ Le ( 00216)70147384

Catégories

Lieux

  • 10 rue Tanit Notredame
    Tunis, Tunisie (1082)

Dates

  • mercredi 17 août 2016

Mots-clés

  • migration, mouvement migratoire, facteurs, enjeux, approche transdisciplinaire, الهجرة, الحركات البشرية

Contacts

  • Henda Ghribi
    courriel : carep [dot] tn [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Henda Ghribi
    courriel : carep [dot] tn [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les mouvements migratoires au Maghreb et leurs prolongements actuels », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 07 juillet 2016, http://calenda.org/372570