AccueilLes données urbaines, quelles pratiques et quels savoirs ?

Les données urbaines, quelles pratiques et quels savoirs ?

Urban data, what practices for what knowledge?

Perspectives pluridisciplinaires sur les traces numériques

Pluridisciplinary perspectives of digital traces

*  *  *

Publié le lundi 01 août 2016 par Elsa Zotian

Résumé

Le colloque vise à interroger différentes modalités du « point de vue » numérique sur la ville et de son traitement dans la recherche à travers les données numériques (cartographie, avis des internautes, données de géolocalisation, publications photographiques, données sonores), à partir du dialogue scientifique de chercheurs en sciences humaines et sociales (sociologie, urbanisme, anthropologie, géographie, info-communication, etc.) et en informatique. Les enjeux épistémologiques, méthodologiques et éthiques de la collecte, du traitement et de l'interprétation sociale et scientifique de ces corpus de données produites dans et par la ville seront abordés pour questionner les médiations de l’expérience urbaine, au croisement d’évolutions techniques et de mutations sociales et culturelles.

Annonce

Colloque co-organisé par les unités de recherche ELICO, ERIC, EVS, LIRIS (Université de Lyon), dans le cadre de l’axe Numérique de l’ISH et du projet IDENUM - Identités Numériques Urbaines, (Appel à projets 2016 du LabEx IMU) avec le soutien de l’IXXI-ISH et de Sciences Po Lyon

Argumentaire

Les deux journées du colloque visent à interroger différentes modalités du « point de vue » numérique sur la ville et de son traitement dans la recherche à travers les données numériques (cartographie, avis des internautes, données de géolocalisation, publications photographiques, données sonores), à partir du dialogue scientifique de chercheurs en SHS (sociologie, urbanisme, anthropologie, géographie, info-communication…) et en Informatique. Les enjeux épistémologiques, méthodologiques et éthiques de la collecte, du traitement et de l‘interprétation sociale et scientifique de ces corpus de données produites dans et par la ville seront abordés pour questionner les médiations de l’expérience urbaine, au croisement d’évolutions techniques et de mutations sociales et culturelles. Le colloque est organisé par un comité pluridisciplinaire en Sciences de l’information et de la Communication, Géographie et Informatique.

Trois axes seront privilégiés

Analyser la part des données (processus, techniques, enjeux, etc.) dans la fabrique de la ville

Le premier axe considère les pratiques institutionnelles, politiques et les savoir-faire professionnels en constitution. Il s’agit d’explorer un espace de pratiques dont la culture de la « donnée » et de ses réécritures obéit à d’autres épistémologies que celles des pratiques scientifiques, et concerne l’instrumentation de l’action publique ; les politiques publiques d’encouragement de la « construction de connaissances » ; les mutations de la communication publique ; la représentation numérique du territoire. Quels acteurs publics et privés ? Quelles expertises ? Quelles épistémologies ? Quels modèles ? Quels enjeux pour le citoyen comme pour le territoire ?

Produire les données, faire avec les données captées dans la ville

Cet axe porte plus spécifiquement sur les défis informatiques de la collecte et de la structuration des données (métadonnées - fouille), leur analyse et exploitation, interopérabilité. Egalement, il s’agit de favoriser les échanges sur les problématiques de la captation, des ontologies et de la représentation, au carrefour des disciplines SHS et Informatique. Les sciences participatives pourront également nourrir la réflexion relative à la production et aux usages citoyens de capteurs dans l’environnement urbain.

Faire des données des « traces » : interprétations sociales et éthiques de la donnée

Cet axe souhaite favoriser des travaux présentant des approches réflexives sur les savoirs sociaux permis par l’analyse des données, au prisme des Humanités Numériques notamment. Ces « traces » correspondent à l’exposition d’un soi dans l’espace public, sous des formes renouvelées par l’intermédiaire du numérique. Elles participent d’une mutation des relations interindividuelles, qui renégocient le propre de l’individu et celui de collectifs à géométrie variable.

Conditions de soumission

Le colloque se déroulera selon deux modalités de communication

  • la première, en plénière, appuyée sur des conférences invitées et des contributions sélectionnées par un comité scientifique ; 
  • la seconde, d’échange avec les praticiens, acteurs de la ville et médias locaux, sous la forme de tables-rondes en fin de journée, à destination d’un public non spécialiste (citoyen, étudiant, acteur public…).

Les contributions prendront la forme de communications de 20 minutes.

Les propositions, anonymes, seront déposées en fichier pdf et comprendront un titre et un résumé présentant l’objet de recherche, le cadre théorique ainsi que la méthodologie mobilisée, le tout ne dépassant pas 2000 signes, bibliographie comprise.

Les propositions doivent être déposées sur la plate-forme SciencesConf au lien suivant :

Une publication prolongeant les journées est prévue sous la forme d’un dossier de revue ACL.

Calendrier 

  • Lancement de l’appel à communication : 1er juillet 2016
  • Date limite de soumission des propositions : 15 septembre 2016

  • Réponses du comité scientifique : 2 novembre 2016
  • Colloque : 13 et 14 décembre 2016 à Lyon

Comité d’organisation

  • Manuel Appert, EVS, Lyon 2
  • Julia Bonaccorsi, ELICO, Lyon 2
  • Sabine Loudcher, ERIC, Lyon 2
  • Elöd Egyed-Zsigmond, LIRIS, INSA
  • Jean-Michel Rampon, ELICO, Sciences Po Lyon
  • Cécile Tardy, GERIICO, Université de Lille
  • Oriane Piquer-Louis, ELICO, ADR Arc 5-Rhône-Alpes
  • Thomas Bihay, ELICO, ADR Arc 5-Rhône-Alpes

Comité scientifique

  • Stéphane Chaudiron (GERIICO, Université de Lille)
  • Sarah Cordonnier (ELICO, Université Lumière Lyon 2)
  • Eric Dagiral, (CERLIS, Université Paris Descartes)
  • Jérôme Darmont (ERIC, Université Lumière Lyon 2)
  • Jérôme Denis (Telecom Paris-Tech)
  • Marie Després-Lonnet (GERIICO, Université de Lille)
  • Maria-Giulia Dondero (FNRS, Université de Liège)
  • Isabelle Garcin-Marrou (ELICO, Sciences Po Lyon)
  • Gilles Gesquière (LIRIS, Université Lumière Lyon 2)
  • Jérémy Hamers (LEMME, Université de Liège)
  • Eric Kergosian (GERIICO, Université de Lille)
  • Anne Jarrigeon (LVMT, Université Paris-Est)
  • Thierry Joliveau (EVS, Université Jean Monnet Saint-Etienne)
  • Fabien Labarthe (ELICO, Université Jean Monnet Saint-Etienne)
  • Sarah Labelle (LabSic, Université Paris 13)
  • Patrizia Laudati (DeViSu, Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambresis)
  • Isabelle Lefort (EVS, Université Lumière Lyon 2)
  • Elsa Nègre (LAMSADE, Université Paris-Dauphine)
  • Nathalie Pignard-Cheynel (AJM, Université de Neuchâtel)
  • Françoise Paquienséguy (ELICO, Sciences Po Lyon)
  • Jean-Christophe Plantin (London School of Economics)
  • François Provenzano (LEMME, Université de Liège)
  • Julien Velcin (ERIC, Université Lumière Lyon 2)
  • Dominique Vinck (Université de Lausanne)

Lieux

  • ISH, 14 avenue Berthelot
    Lyon, France (69007)

Dates

  • jeudi 15 septembre 2016

Mots-clés

  • ville, traces numériques, informatisation, savoirs spatiaux, données, médiations

Contacts

  • Julia Bonaccorsi
    courriel : julia [dot] bonaccorsi [at] univ-lyon2 [dot] fr
  • Thomas Bihay
    courriel : Thomas [dot] Bihay [at] univ-lyon2 [dot] fr

Source de l'information

  • Julia Bonaccorsi
    courriel : julia [dot] bonaccorsi [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les données urbaines, quelles pratiques et quels savoirs ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 01 août 2016, http://calenda.org/373312