AccueilLes pratiques artistiques contemporaines et les problématiques de leur réception

Les pratiques artistiques contemporaines et les problématiques de leur réception

Contemporary artistic practices and the issues related to their diffusion and to their reception

*  *  *

Publié le mercredi 10 août 2016 par João Fernandes

Résumé

Nous proposons d'aborder la question de l'art contemporain en portant l'attention aux modalités ou formes de sa diffusion et de sa réception. La problématique de l'adresse en art, et plus précisemment celle des arts contemporains, de par la multiplicité des formes et pratiques, a toujours été un enjeu, un problème, une question nécessaire. La nécessité de cette question prime sur la quête d'une définition ontologique de ce que c'est que cet « art contemporain ».

Annonce

Argumentaire 

Nous proposons d’aborder la question de l’art contemporain en portant l’attention aux modalités ou formes de sa diffusion et sa réception. La problématique de l’adresse en art, et plus précisément celle des arts contemporains, de par la multiplicité des formes et pratiques (allant de la peinture aux dispositifs interactifs en passant par la réalité virtuelle, etc.), a toujours été un enjeu, un problème, une question nécessaire. La nécessité de cette question prime sur la quête d’une définition ontologique de ce que c’est que cet art contemporain.    

Discutant l’existence du public ou d’un public de l’art contemporain, Yves Michaud dit, en substance, qu’il faut aborder la question de la réception des arts contemporains avec l’idée d’un pluralisme. Dans ce sens, il y aurait autant de public qu’il n’y a de formes artistiques contemporaines.  

Cette idée de pluralisme concerne la production artistique contemporaine et les canaux de sa diffusion. Elle agit, potentiellement, sur la nature du public qui reçoit l’œuvre en le définissant. Ainsi, l’expérience esthétique du récepteur devient-elle un simple dispositif d’attraction dont les émanations sont préfigurées et prévues ?

Quelle forme d’art pour quel public ?

Cette idée de pluralisme chez Michaud est une potentielle expression de la démocratie radicale.

Cela dit, n’y aurait-il pas une exigence de l’art, en tant qu’il aurait une culture et qu’il ferait histoire, une exigence qui ne peut avoir comme idéologie cette idée de pluralisme ? N’y aurait-il pas un autre compromis possible entre les productions contemporaines d’art et le public qui les recevraient ? Le paradigme d’un art contemporain tourné vers la problématique de sa réception a-t-il lieu d’existence ?   

Une seconde question, mais point secondaire à ces notions d’art contemporain et de public est celle de l’institution de l’art, autant par les Institutions artistiques et culturelles, à proprement parler, que par le dit marché de l’art. Ces trois notions problématiques convergent vers cette même problématique de la réception des arts contemporains.

Axes thématiques

Nous proposons, dans ce qui suit, quelques axes problématiques qui ne sont que des suggestions que nous vous soumettons :      

  • La question de l’adresse de l’art contemporain entre le local et l’international ?
  • Dans quelle mesure les modalités de diffusions des arts contemporains sont-elles déterminantes de leur réception ? 
  • La facture de l’œuvre contemporaine présuppose-t-elle une catégorie prédéfinie de public ?
  • Peut-on parler de contemporanéité de l’art en dehors des modalités de sa réception ?
  • La contemporanéité artistique et les enjeux de l’Institution et du marché de l’art
  • Se développe-t-il aujourd’hui, au sein des pratiques artistiques contemporaines, de nouveaux paradigmes esthétiques ?
  • La réception de l’œuvre d’art contemporaine entre le paradigmatique et le pragmatisme de l’institution culturelle et artistique ?
  • L’art contemporain est-il devenu un simple label ?

Autant de questions qui peuvent être débattues dans ce colloque scientifique qui se déroulera les 23, 24, 25 et 26 Mars 2017 dans le cadre de la 3ième session du « Festival International de l’Art, de la Jeunesse et de la Cité au nord-ouest ». Le dernier délai de la soumission de vos propositions de communications est fixé pour

le 30 Septembre 2016

à l’adresse mail : a.r.c.a.d.siliana@gmail.com

Les conférenciers participants à cet évènement sont entièrement pris en charge par le festival dès leur débarquement à Tunis. Seuls les titres de transports sont à leur charge.

Comité scientifique

  • Sami Ben Ameur, Professeur à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis.
  • Xavier Lambert, Professeur d’Arts Visuels à l’Université Toulouse II le Mirail, France.
  • Jean Lancri, Professeur émérite à l’Université Paris I. 

Comité d’organisation

  • Khaled Abida, Directeur de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Siliana.
  • Leïla Aïssa, enseignante  à l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Siliana.
  • Wafa Abida, enseignante  à l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Siliana.

Lieux

  • Institut Supérieur des Arts et Métiers de Siliana - Avenu 13 Aout 1956
    Siliana, Tunisie (6100)

Dates

  • vendredi 30 septembre 2016

Mots-clés

  • art contemporain, pratique, réception, diffusion

Contacts

  • Khaled Abida
    courriel : khaled_abida [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Khaled Abida
    courriel : khaled_abida [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les pratiques artistiques contemporaines et les problématiques de leur réception », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 10 août 2016, http://calenda.org/374707