AccueilLittérature et politique en Afrique : approche transdisciplinaire

Littérature et politique en Afrique : approche transdisciplinaire

Literature and politics in Africa - transdisciplinary approach

*  *  *

Publié le jeudi 11 août 2016 par Céline Guilleux

Résumé

La faculté des lettres et la faculté d’études européennes de l’université Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca (Roumanie) organisent du 13 au 15 avril 2017 un colloque interdisciplinaire et invitent les chercheurs à réfléchir sur le dialogue qu’entretiennent l’écriture et la politique, dans une approche plurielle, conviant littéraires, politiciens, artistes, philosophes, sociologues, etc., à rendre compte de la complexité de la situation politique en Afrique et de la manière dans laquelle elle se reflète dans la littérature.

Annonce

Voici la nuit,

Cris et colères,

La nuit

Bourreau des dormeurs éveillés,

Des martyrs brûlant sur leur lit d’idéal.

J’étouffe aux sables des problèmes mouvants,

Je délire aux générosités d’or, mirages

De palais fleuris dans les oasis vertes.

(« Nuit blanche », Léopold Sédar Senghor)

Organisation

  • La Faculté des Lettres et la Faculté d’Études européennes de l’Université Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca, Roumanie
  • CESTAF (le Centre d’études africaines)
  • CERFA (le Centre d’Étude du Roman Français Actuel)

Problématique

L’Afrique, comme le monde entier, est confrontée aujourd’hui à des situations extrêmement brûlantes, qui mettent souvent en jeu la vie humaine. D’une beauté exotique pour les Européens ou tout à fait normale pour les Africains, ces pays de sables ou d’oasis vertes ont dû traverser des siècles de luttes : entre les tribus et les castes, contre les envahisseurs, contre eux-mêmes… Une histoire de violences comptabilisées en guerres dont la mise était le territoire, les richesses du sol et du sous-sol, les influences politiques ou la simple survie.

Bourreaux ou martyrs, l’histoire a retenu ou oublié leur nom ; un acte de rappel nous semble nécessaire.

Affirmer son identité par cris et colères s’est ajouté à l’entreprise plus délicate des artistes, dormeurs éveillés transformés en écrivains engagés, prêts à utiliser le français pour faire connaître, par leur plume, les problèmes mouvants que leurs pays devaient affronter. Leurs livres sont fortement ancrés dans la réalité politique, économique et sociale, et ils ne gardent d’idéal que le désir de dénoncer une réalité souvent terrible. Si leur style passe facilement de l’absurde à l’ironie, de l’humour au tragique, c’est qu’au-delà du délire et des mirages que savent montrer avec virtuosité les anciens et actuels griots, il y a un continent qui peine parfois à maintenir des régimes politiques démocratiques, qui milite pour améliorer la condition de la femme et de l’enfant, qui cherche ailleurs, par son destin d’immigrant, une vie meilleure.

Le colloque invite à réfléchir sur le dialogue qu’entretiennent l’écriture et la politique, dans une approche interdisciplinaire, conviant littéraires, politiciens, artistes, philosophes, sociologues, etc., à rendre compte de la complexité de cette nuit senghorienne, à la fois belle, séduisante, troublante, inquiétante, alarmante, monstrueuse…

Axes de recherche possibles :

  • Les régimes dictatoriaux
  • La figure des tyrans
  • Le terrorisme
  • Le colonialisme, les indépendances, le postcolonialisme
  • L’immigration
  • Les traditions
  • Les conflits religieux
  • La condition de la femme et de l’enfant
  • La ville versus la campagne etc.

Modalités de soumission

La langue du colloque sera le français.

Les propositions de communication d’une quinzaine de lignes ainsi qu’une notice bio-bibliographique du participant de dix lignes (appartenance, centres d’intérêt, publications) seront envoyées aux deux adresses des organisateurs :

  • Simona Jişa : simonajisa@yahoo.fr
  • Sergiu Mișcoiu : miscoiu@yahoo.com

jusqu’au 20 septembre 2016.

Les confirmations d’acceptation seront faites au mois de novembre 2016.

Les actes du colloque paraîtront dans la Revue Studia Universitas UBB Seria Politica.

Organisateurs

  • Faculté des Lettres : Simona Jişa : simonajisa@yahoo.fr
  • Faculté d’Études européennes : Sergiu Mișcoiu : miscoiu@yahoo.com

Comité scientifique

  •    Hédia Abdelkéfir (Tunis)
  •    Abdelmounïm El Azouzi (Fès)
  •    Roxana Bauduin (Versailles)
  •    Simona Jișa (Cluj-Napoca)
  •    Louis-Marie Kakdeu (Yaoundé)
  •    Hygin Kakaï (Abomey-Calavi)
  •    Buata Malela (Mayotte/Bruxelles)
  •    Ciprian Mihali (Bruxelles)
  •    Sergiu Mișcoiu (Cluj-Napoca)
  •    Voichița-Maria Sasu (Cluj-Napoca) 

Informations pratiques

À chaque intervention seront allouées 20 minutes, suivies par des discussions.

La taxe de participation sera de 50 euros, payable sur place le premier jour du colloque.

Le transport et le logement seront à la charge des participants. Les organisateurs suggèrent l’Hôtel Universitas (35 euros/nuit).

Lieu du déroulement des séances : Université Babeş-Bolyai, Faculté d’Étude européennes

1 rue Emmanuel de Martonne, 400 090, Cluj-Napoca, Roumanie.

13-15 avril 2017, Cluj-Napoca, Roumanie

Lieux

  • - - 1 rue Emmanuel de Martonne
    Cluj-Napoca, Roumanie (400090)

Dates

  • mardi 20 septembre 2016

Mots-clés

  • Afrique, politique, littérature

Contacts

  • Simona Jisa
    courriel : simonajisa [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Simona Jisa
    courriel : simonajisa [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Littérature et politique en Afrique : approche transdisciplinaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 11 août 2016, http://calenda.org/374847