AccueilL’Un dans l’autre. De l’unité des spiritualités

L’Un dans l’autre. De l’unité des spiritualités

One in the other. On the unity of spiritualities - Day of Human Solidarity, 15th year

Journée de la solidarité humaine, XVe édition

*  *  *

Publié le jeudi 25 août 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les bouleversements multiples que connaît notre monde contemporain nous appellent à répondre en conscience à une question essentielle : celle de l’orientation individuelle et collective que nous voulons donner à nos vies, et du sens que nous sommes prêts à reconnaître à la notion d’humanité. Au-delà des clivages culturels et d’une tolérance de pure forme, le souci éthique ravivé par ces temps de crise nous incite à définir et à envisager la réalisation pratique des conditions d’un respect mutuel et d’une solidarité réelle et durable.

Annonce

Argumentaire

La Journée de la solidarité humaine, organisée par la Fondation Ostad Elahi – éthique et solidarité humaine, a lieu chaque année la seconde semaine de septembre depuis 15 ans. Cet événement trouve son origine et sa motivation dans une double commémoration : celle de la prise de conscience que le drame du 11 septembre 2001 avait générée et qui a suscité une réflexion sur les conditions d’une solidarité universelle ; et l’anniversaire de la naissance de celui qui a donné son nom à la Fondation et inspiré sa vocation : Ostad Elahi [1895-1974].

Les bouleversements multiples que connaît notre monde contemporain nous appellent à répondre en conscience à une question essentielle : celle de l’orientation individuelle et collective que nous voulons donner à nos vies, et du sens que nous sommes prêts à reconnaître à la notion d’humanité. Au-delà des clivages culturels et d’une tolérance de pure forme, le souci éthique ravivé par ces temps de crise nous incite à définir et à envisager la réalisation pratique des conditions d’un respect mutuel et d’une solidarité réelle et durable. Les enjeux d’une telle réflexion sont à la fois sociaux, culturels, éducatifs, philosophiques et spirituels.

Par delà les différences de culture et d’époque, de nombreux points de convergences, et même un fond commun, semblent se dégager dans ce que les grandes figures morales et spirituelles du passé ont légué à l’humanité. Dans ce domaine comme dans d’autres, il y a des créateurs, mais leur œuvre apparaît rétrospectivement comme la continuation d’un même élan, d’une même inspiration courant à travers les âges.

Cette inspiration promeut une certaine idée de l’humanité de l’homme ; elle ouvre pour chacun la perspective d’une réalisation personnelle sur un plan supérieur d’existence, en même temps qu'un point de vue plus universel sur les choses. Les formes de cette réalisation sont multiples, mais elles nous ramènent à quelques principes fondamentaux qui constituent la quintessence des grandes traditions religieuses et mystiques. Comment appréhender ce noyau commun en respectant la diversité de ses expressions ? Et comment s’accorde-t-il avec le sens du message spirituel porté par les monothéismes : la transformation de soi dans une référence au divin – mais quel divin ? –, l’idée de responsabilité et de compte, la possibilité d’une vie prolongée au-delà des limites de l’existence physique ?

On pourra s’interroger également sur le sens de certains principes connus de toutes les civilisations, comme la « règle d’or » qui, de Confucius aux théoriciens du droit naturel en passant par les Évangiles, prescrit d’agir envers autrui comme on voudrait qu’autrui agisse envers soi-même. On se demandera enfin par quelles voies, à travers quels engagements, ce fond commun peut constituer aujourd’hui une ressource active pour la formation d’une culture spirituelle universelle, capable de rapprocher les hommes et les peuples.

Programme

Sous lʼégide de lʼAcadémie des Sciences morales et politiques

En partenariat avec Le Monde des Religions et Sciences Humaines

14h – 18h

  • Marc Ballanfat, Directeur de programme au Collège international de philosophie (Paris), Chargé de cours à l’Université Paris-IV Sorbonne -  Le message universel de la Bhagavadgita
  • Géraldine Roux, docteur et enseignante en philosophie, chercheure associée au Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes et directrice de l’Institut universitaire Européen Rachi à Troyes - La perplexité, productrice de sens chez Moïse Maïmonide
  • Pierre Gisel, professeur honoraire de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne - Repenser le rapport des traditions religieuses aux autres religions et à l’espace commun
  • Geneviève Gobillot, professeur émérite de Civilisation arabo musulmane et d’Histoire des idées à l’université de Lyon - Les modalités et les étapes de la Résurrection des humains dans le Coran à travers une approche renouvelée de quelques passages bibliques
  • Synthèse, par Bernard Bourgeois, membre de l’Institut

Modératrice : Virginie Larousse, Rédactrice en chef du magazine Le Monde des Religions

Lieux

  • Fondation Simone et Cino del Duca, Institut de France, 10 rue Alfred de Vigny
    Paris, France (75008)

Dates

  • samedi 24 septembre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • solidarité, Ostad Elahi, éthique

Contacts

  • Marc Pievic
    courriel : info [at] fondationostadelahi [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Ethique et solidarité humaine Fondation Ostad Elahi
    courriel : info [at] fondationostadelahi [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’Un dans l’autre. De l’unité des spiritualités », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 25 août 2016, http://calenda.org/375973