AccueilLa théorie des opérations énonciatives d'Antoine Culioli et la littérature

La théorie des opérations énonciatives d'Antoine Culioli et la littérature

The theory of Antoine Culioli's enunciative operations and literature

*  *  *

Publié le mardi 20 septembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Le colloque « La théorie de Culioli et la littérature » constitue le troisième programme d’un projet plus vaste intitulé « linguiste et littérature ». Le projet a déjà fait l’objet de deux colloques suivis de leurs publications, En quoi Saussure peut-il nous aider à penser la littérature ? (2012) et Emile Benveniste : vers une poétique générale (2015) aux PUPPA. Une quinzaine de spécialistes de linguistique et littérature française, anglo-saxonne et portugaise analyseront l’interaction entre la théorie culiolienne et les problèmes que peut soulever l’action du langage dans la littérature.

Annonce

Présentation

Le colloque « La théorie de Culioli et la littérature » constitue le troisième programme d’un projet plus vaste intitulé « linguiste et littérature ». Le projet a déjà fait l’objet de deux colloques suivis de leurs publications, En quoi Saussure peut-il nous aider à penser la littérature ? (2012) et Emile Benveniste : vers une poétique générale (2015) aux PUPPA. Une quinzaine de spécialistes de linguistique et littérature française, anglo-saxonne et portugaise analyseront l’interaction entre la théorie culiolienne et les problèmes que peut soulever l’action du langage dans la littérature.

Programme

Amphithéâtre de la Présidence, Université de Pau et des Pays de l’Adour

Jeudi 13 octobre 2016

  • 9H Accueil des participants
  • 9H15  Ouverture du colloque par Isabelle Chol, directrice du CRPHLL
  • Introduction au colloque, Sandrine Bédouret et Christine Copy, UPPA-CRPHLL.

Session 1

Président de séance : Jacqueline Guillemin-Flescher, Paris-Diderot.

  • 10H00 Quelques concepts de la TO(P)E à l’épreuve des textes littéraires, Hélène Chuquet et Sylvie Hanote, Université de Poitiers-FoReLL.
  • 10H30 Dans la littérature comme dans le langage ordinaire : textes, contextes, dépliements, attaques, clôtures, Sarah de Voguë, Université Paris-Ouest-Nanterre-MoDyCo-CNRS.
  • 11H Questions, pause

Session 2

Président de séance : Christine Copy

  • 11H30 De l’insubordination du langage littéraire et de la consistance déformable du langage : parler l’indicible, Héléna Valentim, Universidade Nova de Lisboa-CLUNL.
  • 12H L’empirique, le formel et… la poétique, Maryvonne Boisseau, Université de Strasbourg-LiLPa.
  • 12H30 Questions

Déjeuner à La vague

Session 3

Président de séance : Isabelle Chol

  • 14H30 : L’énonciation culiolienne et la production du fictif. Alain Rabatel, Université Louis Lumière, Lyon II-ICAR-CNRS.
  • 15H00 : La bifurcation comme dispositif méta-énonciatif. Commentaire sur les étagements dans deux romans du XXe siècle. Évelyne Saunier, Université Paris Descartes-MoDyCo-CNRS.
  • 15H3O Questions

Session 4

Président de séance : Lucie Gournay

  • 15H45 Repère origine et repère translaté, Jacqueline Guillemin-Flescher, Université Paris Diderot.
  • 16h15 Théorie des repérages et récit, Henry Wyld, Université de Cergy-Pontoise-CLILLAC-ARP.
  • 16H45 : Transitions énonciatives : étude contrastive anglais-français, Raluca Nita, Université de Poitiers-FoReLL 
  • 17h 15 Questions, fin de la première journée.

Vendredi 14 octobre 2016

Session 5

Président de séance : Dominique Ducard

  • 9H00 Parce que ou la cause perdue de Bouvard et Pécuchet, Lionel Dufaye, UPEM-LISAA  et Lucie Gournay, UPEC-IMAGER.
  • 9H30  Marqueurs et degrés d’ajustement des énoncés dans une page d’À la recherche du temps perdu. Michel Sandras, Université  Paris Diderot.
  • 10H00 Questions

Session 6

Président de séance : Maryvonne Boisseau

  • 10H15  Ce « Miroitement en dessous » du texte. Dominique Ducard, UPEC-CEDITEC.
  • 10H45 Opérations énonciatives dans quelques poèmes de John Keats. Stéphane Kostantzer, Université de Strasbourg-LILPA.
  • 11H15 Questions, pause

Session 7

Président de séance : Sarah de Voguë

  • 11H45 : La déformabilité de la langue à l’épreuve des textes littéraires : l’exemple des relations sémantiques en discours. Gaëlle Doualan, Université Paris-Sorbonne-STIH.
  • 12H15 : Cortar en portugais du Brésil : foisonnement de formes et variation sémantique. Marcia Romero, Universidade Federal de Sao Paulo-EFLCH.
  • 12H45 Questions.                                                                        

Clôture du colloque. Déjeuner à La Vague.

Catégories

Lieux

  • rue de l'Université
    Pau, France (64)

Dates

  • jeudi 13 octobre 2016
  • vendredi 14 octobre 2016

Mots-clés

  • énonciation, opération, Antoine Culioli

Contacts

  • Sandrine Bédouret
    courriel : sandrine [dot] bedouret [at] univ-pau [dot] fr
  • Christine Copy
    courriel : christine [dot] copy [at] univ-pau [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sandrine Bédouret
    courriel : sandrine [dot] bedouret [at] univ-pau [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La théorie des opérations énonciatives d'Antoine Culioli et la littérature », Colloque, Calenda, Publié le mardi 20 septembre 2016, http://calenda.org/377503