AccueilL’égalité femme-homme dans et par l’éducation

L’égalité femme-homme dans et par l’éducation

Male and female equality in and through education

Perspectives croisées : engagements nationaux et internationaux dans et pour les PECO

Comparative approaches - national and international commitments in and for the PECOs

*  *  *

Publié le mercredi 21 septembre 2016 par João Fernandes

Résumé

Le Centre régional francophone de recherches avancées en sciences sociales (CEREFREA Villa Noël) se propose, à travers l’axe « Francophonie et droits humains », d’ajouter une dimension de recherche complémentaire aux différents autres aspects – institutionnels, sociaux et informels – qui constituent la sphère d’action de la francophonie en matière de droits de l’Homme. Dans ce but, le centre s’appuie sur l’expertise de la recherche dans le domaine de l’éducation de l’université Lyon 2, ainsi que sur l’expérience du programme universitaire de master « Politiques de l’égalité des chances en Roumanie et en l’Union Européenne » de la faculté de sciences politiques de l’université de Bucarest, rattaché au master européen E.G.A.L.E.S., piloté par Lyon 2. À cela s’ajoute l’expérience du centre féministe FILIA dans le domaine de l’éducation non-formelle, centre basé à Bucarest.

Annonce

Colloque international, 25-26 novembre 2016, CEREFREA Villa Noël, Bucarest 

Contexte – mobilisation de la Francophonie en faveur de l’égalité entre les sexes

Les principales institutions francophones internationales ont déjà intégré dans leurs programmes et actions une forte composante dédiée à la promotion, au développement et au respect des droits de l’homme, en montrant à la fois le vif intérêt existant au plus haut niveau et l’importance qu’il faut accorder à cette thématique sur tous les plans (international, national, local).

Depuis 2010, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a ainsi choisi de prioriser son action autour de la construction d’une stratégie francophone de mobilisation et de plaidoyer en faveur des droits des femmes, dans les espaces décisionnels francophones et dans les débats internationaux. Les démarches de mobilisation de la société civile francophone, notamment à travers la création du Réseau francophone pour l’égalité femme-homme (RF-EFH), vont vers la fédération des actions et de l’expertise de la société civile dans les pays francophones et l’avancement de la réflexion, du plaidoyer et de la mobilisation sur ces questions au sein de l’espace francophone et sur la scène internationale.

En 2015, l’OIF, soutenue par les Ministères des Affaires étrangères des six pays membres de la région Europe centrale et orientale (Albanie, Arménie, Bulgarie, Ex-République yougoslave de Macédoine, République de Moldavie et Roumanie), a organisé à Erevan le premier séminaire régional sur la thématique de l’égalité femme-homme − « La Contribution de la société civile à l’égalité femme-homme en Europe centrale et orientale » − qui a rassemblé les représentant(e)s des organisations de la société civile des six pays mentionnés. Le deuxième séminaire régional − « La promotion de l’égalité femme-homme dans et par l’éducation » − s’est tenu cette année à Chisinau. Deux autres séminaires seront organisés les deux suivantes années, le prochain ayant lieu à Bucarest et traitant le sujet de la violence faite aux femmes.

Selon l’analyse sur L’égalité femmes-hommes au profit de la société civile des pays de l’Europe centrale et orientale (PECO), réalisée par le RF-EFH après le premier séminaire régional d’Erevan, il résulte que, « de nos jours, il est habituel dans les pays d’Europe centrale et orientale de considérer que l’équité était instaurée depuis longtemps » et que « c’est uniquement à partir de l’enseignement des femmes à propos de l’importance de la démocratie qu’elles ont commencé à comprendre l’importance de l’activisme pour combattre la “discrimination occulte” et le manque de mécanismes pour mettre les lois en vigueur. La société civile, les académiques féministes et les activistes devraient s’unir pour orienter leurs actions vers la situation des femmes de toute la zone PECO et établir une véritable équité de genre. » Dans la perspective de ces constats, un premier colloque international sur l’égalité femme-homme dans et par l’éducation sera organisé à l’Université de Bucarest pour accompagner la démarche de l’OIF et pour attirer des scientifiques de la région, mais pas seulement, qui travaillent sur ce sujet à y réfléchir et participer. 

Objectif du colloque

Le Centre Régional Francophone de Recherches Avancées en Sciences Sociales (CEREFREA Villa Noël) se propose, à travers l’axe « Francophonie et droits humains », d’ajouter une dimension de recherche complémentaire aux différents autres aspects – institutionnels, sociaux et informels – qui constituent la sphère d’action de la Francophonie en matière de droits de l’homme. Dans ce but, le Centre s’appuie sur l’expertise de la recherche dans le domaine de l’éducation de l’Université Lyon 2, ainsi que sur l’expérience du programme universitaire de Master « Politiques de l’égalité des chances en Roumanie et en l’Union Européenne » de la Faculté de Sciences Politiques de l’Université de Bucarest, rattaché au master européen E.G.A.L.E.S., piloté par Lyon 2. A cela s’ajoute l’expérience du Centre féministe FILIA dans le domaine de l’éducation non-formelle, centre basé à Bucarest.

La question de l’égalité femme-homme préoccupe déjà les sociétés occidentales/démocratiques depuis plusieurs décennies et, bien que des progrès aient été enregistrés, il y a encore des problèmes qui persistent et qui vont d’un ralentissement perceptible dû au contexte économique et politique actuel jusqu’à une véritable remise en cause des fondements de cette évolution.

Les statistiques montrent qu’il y a encore des différences, parfois très fortes en fonction des circonstances nationales ou régionales, entre les femmes et les hommes en matière d’accès à l’éducation et à la formation, autant initiale que continue. Cela conduit à d’autres problèmes sociétaux, comme par exemple la pauvreté, la violence de tous les types, les discriminations, l’ignorance des droits et de leur importance.

Les organisations internationales se sont penchées plusieurs fois sur la question en organisant des sessions de travail, des ateliers et des consultations avec les acteurs impliqués, soient-ils des gouvernements et administrations publiques ou bien des représentants de la société civile et du milieu privé. Ce que nous souhaitons analyser est la manière dont, par la recherche, on peut contribuer à l’obtention de l’égalité femme-homme. Analyser les contextes et cadres économiques, sociaux, culturels, civiques et politiques abrités par les inégalités pourrait être un premier pas.

On propose, sans se limiter à cela, les pistes de recherches suivantes :

  • le droit à l’éducation − droit économique, social, culturel, civique et politique ;
  • les politiques et les initiatives en faveur de l’égalité femme-homme dans le système éducatif et de formation, enjeux nationaux et européens ; conventions, déclarations, lois qui traitent, entre autres, de l’égalité ;
  • les bonnes pratiques en faveur de l’égalité femme-homme – des modèles à suivre ; stratégies d’intervention en faveur de la transmission des valeurs d’égalité ;
  • le rôle de l’éducation dans la promotion de l’égalité femme-homme – la formation des professionnels de l’éducation pour enseigner, lutter contre les stéréotypes et prévenir les comportements, les violences sexistes, le harcèlement sexuel ;
  • la création de manuels pour enseigner l’égalité femme-homme dès l’école primaire ;
  • l’éducation formelle et non-formelle : la contribution de la société civile ;
  • l’intégration de la perspective de genre dans les programmes et cursus scolaires et universitaires
  • l’éducation – facteur d’emploi : accès aux diplômes de spécialisation et aux postes adéquates ;
  • les grands acteurs menant au renforcement de l’éducation en faveur de l’égalité : l’État, l’école, les ONGs, les entreprises.
  • Les sanctions pour le non-respect des dispositions des lois concernant l’égalité femme-homme, où on en est ? 

Calendrier

- 1er octobre 2016 : envoi de la proposition d’article sous forme d’un résumé d’environ 350-400 mots en français aux adresses : simona.necula@villanoel.ro et larissa.luica@villanoel.ro.

Les propositions doivent être accompagnées des noms, affiliations et adresses e-mail de tous les auteurs.

- 10 octobre 2016 : notification des résultats

- 20 décembre 2016 : soumission de la version définitive de l’article, en vue de sa publication. Cette dernière fera l’objet d’une procédure de sélection spécifique. 

Comité d’organisation et scientifique

  • Simona NECULA – CEREFREA Villa Noël, Université de Bucarest, Roumanie
  • Larissa LUICĂ – CEREFREA Villa Noël, Université de Bucarest, Roumanie
  • Ionela BĂLUȚĂ – Faculté de Sciences Politiques, Université de Bucarest, Roumanie
  • Laura GRÜNBERG – Faculté de Sociologie et Assistance Sociale, Université de Bucarest
  • Alina DRAGOLEA – Faculté de Sciences Politiques, Ecole Nationale de Sciences Politiques et Administratives / Centre FILIA, Bucarest, Roumanie
  • Dana POPESCU-JOURDY – laboratoire « Éducation, Cultures, Politiques », Université Lumière Lyon 2, France
  • Gilles COMBAZ – laboratoire « Éducation, Cultures, Politiques », Université Lumière Lyon 2, France
  • Jean-Claude SOULAGES – Centre Max Weber, Université Lumière Lyon 2, France

Lieux

  • 6, rue Emile Zola
    Bucarest, Roumanie (011847)

Dates

  • samedi 01 octobre 2016

Mots-clés

  • égalité, inégalité, femme-homme, droit humain, plaidoyer, éducation formelle, éducation non-formelle, mobilisation, stéréotype, violence sexiste, harcèlement sexuel, manuel, genre

Contacts

  • Simona Necula
    courriel : simona [dot] necula [at] villanoel [dot] ro
  • Larissa Luica
    courriel : larissa [dot] luica [at] villanoel [dot] ro

URLS de référence

Source de l'information

  • Larissa Luica
    courriel : larissa [dot] luica [at] villanoel [dot] ro

Pour citer cette annonce

« L’égalité femme-homme dans et par l’éducation », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 21 septembre 2016, http://calenda.org/377753