AccueilRevista Digital de Iconografía Medieval

*  *  *

Publié le vendredi 23 septembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Les auteurs qui souhaitent soumettre un article pour qu’il soit publié dans cette revue devront l’envoyer par courrier électronique à l’adresse suivante : irgonzal@ghis.ucm.es. Les auteurs seront seuls responsables du contenu des articles et ils garderont le droit d'exploitation commerciale des articles.

Annonce

Revue

Revista Digital de Iconografía Medieval

Modalités de soumission

Les auteurs qui souhaitent soumettre un article pour qu’il soit publié dans cette revue devront l’envoyer par courrier électronique à l’adresse suivante: irgonzal@ghis.ucm.es.

Les articles soumis seront présentés en espagnol, en anglais ou en français dans un fichier Word. Les images, au format JPG, GIF, TIFF, ou BMP, seront attachées avec une liste comprenant toute les informations utiles sur la pièce reproduite. Les travaux soumis devront être complètement originales et respecter les normes de publication de la revue quant à la longueur du texte écrit, aux sections du contenu et aux recommandations formelles. Les auteurs seront seuls responsables du contenu des articles et ils garderont le droit d'exploitation commerciale des articles. 

Modalités de sélection

Le comité éditorial étudiera l’article soumis et l’enverra, en aveugle, à deux évaluateurs anonymes pour qu’ils procèdent à évaluation. Ils seront des membres du comité scientifique de la revue ou extérieurs spécialistes du sujet de l’article. Dès que le comité aura reçu l’évaluation, il renverra les commentaires aux auteurs en leur précisant si l’article a été approuvé ou refusé pour sa publication. Si la publication doit être corrigée, les modifications seront signalées à l’auteur afin qu’il puisse les faire et soumettre une nouvelle version. Le comité renverra à l’auteur l’article prêt pour une dernière révision formelle avant la soumission définitive à la maison éditoriale.

Structure des articles

Chaque article aura une longueur maximum de 10.000 mots, notes comprises. Il doit commencer avec :

  • Résumé: sommaire des événements et des personnages principaux qui participent à l’iconographie étudiée.
  • Mots clés: 3 ou 5 mots représentatifs.
  • Abstract et Keywords en anglais.

Après viendra le corps de l’article, qui serait publié dans une des deux sections du journal:

  • Études iconographiques monographiques: de façon générale, l’auteur étudiera un sujet ou symbole médiéval de provenance biblique, ou apocryphe, mythologique, scientifique, etc.
  • Études iconographiques transversales: de façon spécifique l’auteur étudiera ponctuellement une ou plusieurs œuvres d’art qui entretiennent une relation thématique ou symbolique.

Le corps de l’article aura une structure différente selon de la section à laquelle il sera soumis :

Les études monographiques contiendront les sections suivantes:

  • Symboles et variations iconographiques: description de l’iconographie étudiée et ses variations, avec une étude approfondie des personnages, symboles et scenarios les plus significatifs.
  • Sources écrites: énumération et bref commentaire sur les sources écrites, soit littéraires soit documentaires. Pour chaque source, il est très souhaitable de consigner l’auteur, le titre, la date, et aussi le chapitre, la section ou les pages de la citation exacte.
  • D’autres sources: énumération et bref commentaire sur les sources orales et liturgiques qui ont pu exercer une influence sur l’iconographie étudiée.
  • Chronologie et diffusion géographique: mention des dates et des régions où il y a des exemples de l’iconographie étudiée.
  • Techniques et matériaux artistiques: analyse des matériaux et techniques les plus fréquents dans la manufacture des œuvres qui présentent l’iconographie étudiée.
  • Précédents, transformations et projection: description, s’il y en a, des précédents du sujet dans l’Antiquité, des transformations et des projections à l’époque Moderne et Contemporaine.
  • Préfigures et sujets proches: étude des de l’Ancien Testament, mentionner le système de préfigures, le cas échéant.
  • Sélection des œuvres d’art: liste des œuvres artistiques qui sont importantes pour la réflexion sur le contenu de l’article. Les œuvres doivent être rangées chronologiquement et chacune doit être accompagnée du titre, de l’auteur, de la technique, des matériaux, du lieu de conservation (musée, collections, ville) et de la date.
  • Bibliographie: énumération de la bibliographie la plus importante, spécifique et actualisée concernant le sujet étudié.

Les études transeversales présenteront les contenus selon la répartition demandée par le sujet et le type d’œuvres étudiées. Cependant, ils doivent finir avec une sélection d’œuvres d’art et une bibliographie spécifique.

Références bibliographiques

La bibliographie incluse dans les notes de bas de page sera toujours abrégée tandis que la bibliographie finale (en fin d’article) sera plus développée :

a) Notes de bas de page:

Pour norme générale, la bibliographie sera citée : NOM, Prénom (date): page (s).
Ex.: BASCHET, Jérôme (2008): pp. 23-24.

Les œuvres littéraires médiévales seront citées de la façon la plus fréquente, voire : PRÉNOM ET NOM, Titre abrévié, livre (chiffres romains), chapitre et section (chiffres arabes):
Ex.: SAN ISIDORO, Etimologías, II, 3, 5.
Si on emploi une édition moderne de l’œuvre littéraire, on doit suivre la norme générale.

Les textes bibliques seront cités:
Exode 5, 1-2; Apocalypse 12, 7.
L’auteur peut aussi employer les abréviations conventionnelles de ces livres, ex. Ex. 5, 1-2; Ap. 12, 7.

b) Bibliographie finale:

Monographies et ouvrages collectifs

NOM, Prénom (date): Titre. Maison éditoriale, lieu d’édition, [vol./tome].

S’il y a plus d’un auteur, chaque nom et prénom doit être séparé par un point-virgule.
Ex.: BARNAY, Sylvie (1999): Le ciel sur la terre. Les apparitions de la Vierge au Moyen Âge. Éditions du Cerf, Paris.

S’il s’agit d’un ouvrage collectif cité en générale, on employera “éd./dir..” pour signaler qui a édité ou dirigé le livre.
Ex.: CARRERO, Eduardo; RICO, Daniel (eds.) (2004): Catedral y ciudad medieval en la Península Ibérica. Nausícaä, Murcia.

Articles de revues

NOM, Prénom (date): “Titre”, Journal, vol./tome, numéro, pages.
Ex.: YARZA LUACES, Joaquín (1974): “Iconografía de la Crucifixión en la miniatura española, siglos X al XII”, Archivo Español de Arte, t. XLVII, nº 185, pp. 13-38.

Chapitres de livres y compris les actes de réunions scientifiques

NOM, Prénom (date): “Titre”. En: NOM, Prénom (éd./dir.): Titre du livre ou des actes. Maison éditoriale, Lieu d’édition, [vol./tome], pages.
Ex.: KENAAN-KEDAR, Nurith (1974): “The Impact of Eleanor of Aquitaine on the Visual Arts in France”. En: AURELL, Martin (dir.): Culture Politique des Plantagenêt. Université de Poitiers – Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médievale, Poitiers, pp. 39-60.

Si l’auteur du chapitre est le même que l’auteur du livre, il ne faut pas le répéter.
Ex.: SAUERLANDER, Willibald (1974): “Über die Komposition des Weltgerichts-Tympanons in Autun”. En: Romanesque Art. Problems and Monuments. The Pindar Press, Londres, vol. I, pp. 223-267.

Catalogues d’expositions

Titre (date), catalogue d’exposition (Lieu). Maison éditoriale, Lieu d’édition.
Ex.: The Year 1200. A Centennial Exhibition at The Metropolitan Museum of Art (1970), catalogue d’exposition (New York, 1970). The Metropolitan Museum of Art, New York.

Si on cite une partie spécifique d’un catalogue, on suit la norme précédente mais on inclut les coordonnées spécifiques de la partie citée.
Ex.: CUADRADO, Marta (2001): “Vírgenes abrideras”. En: Maravillas de la España Medieval. Tesoro sagrado y monarquía, catálogo de la exposición (León, 2000-2001). Junta de Castilla y León, vol. I, pp. 439-442.

Thèses de doctorat et mémoires de recherche inédits

NOM, Prénom (date): Titre. Thèse de doctorat/ mémoire de recherche inédit, Université/Centre de recherche.
Ex.: PÉREZ HIGUERA, María Teresa (1974): Escultura gótica toledana. La catedral de Toledo (siglos XIII-XIV). Thèse de doctorat inédite, Universidad Complutense de Madrid. 

Éditions modernes de sources originales

NOM ET PRÉNOM (date): Titre original. Édition de NOM, Prénom (date de l’édition moderne): Titre de l’édition moderne. Maison éditoriale, Lieu d’édition, [vol./tome].
Ex.: JOHANNES GERSON (1363-1429): Opera Omnia. Édition de DU PIN, Louis Ellies (1987): Johannes Gerson. Opera Omnia. George Olms Verlag, Hildesheim, vol. III.

S’il est impossible de préciser la date exacte de l’original, il faudra mentionner le siècle, et si ce n’est pas possible non plus, la date originale sera omise.

Éditions et ressources numériques

Les normes précédentes seront suivies, dépendant du type de document, mais l’adresse URL et la date de consultation seront indiquées entre [ ].
Ex.: RICCIONI, Stefano (2008): “Épiconographie de l’art roman en France et en Italie (Bourgogne/Latium). L’art médiéval en tant que discours visuel et la naissance d’un nouveau langage”, Bulletin du Centre d’Études Médiévales d’Auxerre, nº 12 [http://cem.revues.org/index7132.html. Consulte de 10/10/2008].

Images

Chaque article aura comme annexe une sélection des images suffisamment représentatives du sujet étudié, avec toutes les variations iconographiques décrites sur le texte. Les images incluses seront des photographies libres de droits de propriété intellectuelle, c’est-à-dire des photos faites par les auteurs, ou des images déjà publiées dont la source originale devra être correctement citée (avec indication de la page exacte), ou des images libres téléchargées sur internet (avec l’adresse URL et la date de téléchargement).

Directeur

  • Irene González Hernando (irgonzal@ucm.es)

Secrétaire de rédaction

  • Francisco de Asís García García (fagarcia@ucm.es)

Comité éditorial

  • Helena Carvajal González, Universidad Complutense de Madrid (hcarvajal@ucm.es)
  • Francisco de Asís García García, Universidad Complutense de Madrid (fagarcia@ucm.es)
  • Herbert González Zymla, Universidad Complutense de Madrid (hgonzale@ucm.es)
  • Diana Lucía Gómez-Chacón, Universidad Complutense de Madrid (dianaluc@ucm.es)
  • Diana Olivares Martínez, Universidad Complutense de Madrid (diana.olivares@ucm.es)
  • Noelia Silva Santa-Cruz, Universidad Complutense de Madrid (nsilva@ucm.es)
  • Consejo asesor / Advisory Board
  • Virginia Albarrán Martín, Museo Nacional del Prado
  • Anne-Gabrielle Brunet-Rochelle, Université Aix-Marseille
  • Carmen Fracchia, Birkbeck College, University of London
  • Borja Franco Llopis, Universidad Nacional de Educación a Distancia
  • Catherine Nicolas, Université Paul-Valéry – Montpellier III
  • Guilherme Queiroz de Souza, Universidade Estadual de Goiás - Brasil
  • Martín Ríos Saloma, Universidad Nacional Autónoma de México
  • Sandra Sáenz-López Pérez, Museo Cartográfico Juan de la Cosa, Potes

Éditeur

Grupo de investigación UCM “La imagen medieval: espacio, forma y contenido” (nº 941299)

Indexation

Dialnet; DOAJ; Dulcinea; ISOC; REDIB; Latindex; MIAR; REBIUN; Regesta Imperii

Version électronique : e-ISSN 2254-853X

Version imprimée : ISSN 2254-7312 – Depósito legal M-25126-2012

Lieux

  • Universidad Complutense de Madrid. c/ Profesor Aranguren s/n. 28040-Madrid
    Madrid, Espagne (28040)

Dates

  • lundi 31 octobre 2016

Mots-clés

  • iconographie

Contacts

  • Maria Azucena Hernández
    courriel : mariaahe [at] ucm [dot] es

Source de l'information

  • Maria Azucena Hernández
    courriel : mariaahe [at] ucm [dot] es

Pour citer cette annonce

« Revista Digital de Iconografía Medieval », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 23 septembre 2016, http://calenda.org/377891