AccueilPlace de l’étrange, du surprenant, de l’inexplicable dans le corpus des textes médiévaux en langue arabe, persane et latine

Place de l’étrange, du surprenant, de l’inexplicable dans le corpus des textes médiévaux en langue arabe, persane et latine

The role of the strange and inexplicable in the corpus of Arabic, Persian and Latin medieval texts

Première journée : L’examen de l’attitude des savants

First day: examining the attitude of scholars

*  *  *

Publié le lundi 26 septembre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

Dans les textes ayant attrait à la physique et/ou aux sciences de la vie, de nombreux domaines sont abordés où les savants médiévaux ne peuvent pas apporter des explications selon leurs concepts aux phénomènes observés. Quelques exemples peuvent être cités : les diverses guérissions par intermédiaire ou non de thérapie médicamenteuse ; le comportement animal : sa reproduction, ses mues, ses métamorphoses, ses adaptations ; l’existence des phénomènes, ou des êtres étranges décrits par des voyageurs ou des personnes dignes de confiances ; l’attraction, le rejet des corps, les poids et les mesures.

Annonce

Organisation

M. Katouzian-Safadi(CNRS, SPHERE – CHSPAM)

Argumentaire

Dans les textes ayant attrait à la Physique et/ ou aux Sciences de la Vie, de nombreux domaines sont abordés où les savants médiévaux ne peuvent pas apporter des explications selon leurs concepts aux phénomènes observés. Quelques exemples peuvent être cités : 

  • les diverses guérissions par intermédiaire ou non de thérapie médicamenteuse.
  • le comportement animal : sa reproduction, ses mues, ses métamorphoses, ses adaptations.
  • l’existence des phénomènes, ou des êtres étranges décrits par des voyageurs ou des personnes dignes de confiances
  • l’attraction, le rejet des corps, les poids et les mesures.

Au cours de chaque exposé, nous souhaitons dans un premier temps, décrire un phénomène observé (comportement animal, observation curieuse, qualité de plante…) et souligner le caractère étonnant en relation avec les connaissances ou l’expérience vécue. Dans un second temps, nous aimerions examiner l’attitude du savant face à ce phénomène : comment le décrit-il ? Sa position face à une « causalité » éventuelle à proposer ? Les réactions des savants pourraient varier entre un rejet ou une acceptation du phénomène. Au cours de cette journée nous nous intéressons aux diverses attitudes que les savants adoptent face à ces phénomènes. Cette première journée tente uniquement de recenser ces attitudes sans en faire des catégories de pensée.

Programme

20 octobre, 9:00 – 18:00, Université Paris Diderot

  • Ahmed AARAB (Professeur, Faculté des Sciences et des Techniques, Tanger) L’attitude de Ğāḥiẓ (m. 868) face à certains phénomènes zoologiques.
  • Meyssa BENSAAD (Chercheur associé, CNRS, SPHERE–CHSPAM) L’extraordinaire ’ordinaire’ chez al- Ğāḥiẓ (776-868) : la notion de ʽağīb (étonnant ou merveilleux) dans le Kitâb al-Hayawân.
  • Younes KARAMATI (Department of History of Science, Tehran University) Les textes les plus anciens des abdāl ou des succédanées et les équivalences entre remèdes.
  • Mehrnaz KATOUZIAN-SAFADI (CNRS, SPHERE – CHSPAM) le thérapeute entre les logiques du corps et la médication : quelques propositions du médecin Rāzī (m. 925) sur les vertus et les propriétés des remèdes.
  • Kaouthar LAMOUCHI-CHEBBI (Doctorante, Univ. D. Diderot - P7, & enseignante, Université de la Manouba, Tunis) Discussions autour de la génération spontanée dans Kitāb-al-Ḥayawān de Ğāḥiẓ.
  • Philippe LHERMINIER (Professeur et secrétaire de la Société zoologique de France, vice-président de la Société de Mythologie Française) Le Livre des animaux d’Isidore de Séville (m. 636), la déroute de la science ou mode de pensée ?
  • Fatemeh MEHRI (Academy of Persian Language and Literature, Tehran) Les préfaces des Ağaib-nāmeh’ (les écrits sur les faits étonnant) : discussion sur l’écriture et le thème de « propriété ».
  • Philippe PROVENÇAL (Muséum d’Histoire Naturelle du Danemark) Abd al-Latīf al-Bagdādī, ses observations minutieuses et le paradigme de l’époque classique.
  • Sabine ROMMEVAUX-TANI (CNRS, SPHERE) Expériences de pensée et recours aux experimenta dans un texte de philosophie naturelle anonyme du XIVe siècle, le De sex inconvenientibus. 

Accès

Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet, 4 rue Elsa Morante, 75013 Paris

Metro : lignes 14 and RER C, arrêt : Bibliothèque François Mitterrand ou ligne 6, arrêt : Quai de la gare. Bus : 62 and 89 (arrêt : Bibliothèque rue Mann), 325 (arrêt : Watt), 64 (arrêt : Tolbiac-Bibliothèque François Mitterrand)

Catégories

Lieux

  • 4e étage - Université paris Diderot, bâtiment Condorcet, 4 rue Elsa Morante
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 20 octobre 2016

Fichiers attachés

Mots-clés

  • arabic, medecine, Kitab-al-Hayawan, Razi, Gahiz, zoology, Yahyà bin al-Bitrīq

Contacts

  • nad fachard
    courriel : nad [dot] fachard [at] univ-paris-diderot [dot] fr

Source de l'information

  • nad fachard
    courriel : nad [dot] fachard [at] univ-paris-diderot [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Place de l’étrange, du surprenant, de l’inexplicable dans le corpus des textes médiévaux en langue arabe, persane et latine », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 26 septembre 2016, http://calenda.org/378042