AccueilL’anglais de spécialité, une discipline universitaire transversale

L’anglais de spécialité, une discipline universitaire transversale

Specializing in English at university - a transversal discipline

*  *  *

Publié le jeudi 06 octobre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

L’anglais est probablement la langue qui s’est le plus étendue géographiquement au cours du XXe siècle et au cours du XXIe siècle, l’anglais sera sans doute le médium jouissant de la plus grande vitalité, si l’on en juge par le nombre toujours croissant de ses utilisateurs non-natifs. L’anglais s’impose ainsi comme le médium par excellence de la mondialisation et comme aucune nation n’a le loisir de se mettre en marge de cette mondialisation ni même d’échapper à ces effets, il n’est pas étonnant que la langue de Shakespeare soit la seconde langue étrangère la plus enseignée au monde.

Annonce

Date et lieu

Le jeudi 8 décembre 2016 à l’Université Félix. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan (Côte d’Ivoire)

Argumentaire

L’anglais est probablement la langue qui s’est le plus étendue géographiquement au cours du 20ème siècle et au cours du 21ème siècle, l’anglais sera sans doute le médium jouissant de la plus grande vitalité, si l’on en juge par le nombre toujours croissant de ses utilisateurs non-natifs. L’anglais s’impose ainsi comme le médium par excellence de la mondialisation et comme aucune nation n’a le loisir de se mettre en marge de cette mondialisation ni même d’échapper à ces effets, il n’est pas étonnant que la langue de Shakespeare soit la langue seconde/étrangère la plus enseignée au monde.

Pour l’observateur attentif et surtout le chercheur, le lien entre la mondialisation et la langue qui en est le principal médium véhiculaire reste un lien curieux, paradoxal et complexe et cela en raison de la complexité de la mondialisation elle-même. En effet, dans son déploiement fulgurant à l’échelle planétaire, la mondialisation tend à tout uniformiser. Pourtant, et c’est en cela le paradoxe, poussée par les exigences de l’efficacité matérielle (i.e. économique et financière), la mondialisation a également une nette propension à la spécialisation et/ou à la diversification des secteurs d’activités la mondialisation. Et comme,  en définitive, aucune activité d’envergure mondiale ne peut se concevoir sans la langue anglaise, par rétroaction, celle-ci tend, elle aussi, à se spécialiser au point de se donner une identité propre dans les curricula scolaires et universitaires: l’Anglais de Spécialité (ASP).

Dans le contexte de demande croissante de la langue anglaise, la période partant des années 1980 jusqu’au milieu des années 2010, on aura noté une remarquable prolifération des offres de formation en anglais intensif suivant des programmes dits « accélérés ». Aujourd’hui, les besoins d’apprentissage de l’anglais se sont non seulement généralisés au rythme de la mondialisation, mais elles se sont surtout diversifiés sous l’effet conjugué des spécialisations professionnelles toujours plus fines et l’émergence de nouveaux métiers générés essentiellement par les TIC. Toute cette dynamique fait croître la demande d’apprentissage de l’anglais, et un anglais toujours plus spécialisé.

La problématique de l’évolution de l’ASP ne se pose plus au seul pédagogue et didacticien; elle intéresse le chercheur au plus haut point. En effet, à l’heure où les nouveaux paradigmes de la recherche académique font le pari de s’ouvrir sur la société, au moment où les décideurs attendent les conclusions de la recherche avec un intérêt plus affirmé, il est grand temps que linguistes, pédagogues et didacticiens engagent une réflexion à la fois profonde et ouverte sur l’ASP et dans toutes ses modalités. Cela devrait permettre, dans un contexte mondialisé, de rapprocher les attentes de plus en plus diversifiées des professionnels, des pratiques pédagogiques et didactiques de l’ASP.

A l’échelle de la Côte d’Ivoire, l’Etat a si bien ressenti l’urgence de généraliser l’apprentissage et l’utilisation de l’anglais au point où  le Ministère de l’Enseignement Supérieurenvisageait sérieusement de faire de cette langue le medium d’enseignement, au moins à partir du niveau Master et cela dans toutes lesUFR et toutes disciplines confondues. A ce jour, outre le Département d’anglais dont l’outil et l’objet de la formation est la langue anglaise, toutes les autres UFR et tous les départements des universités publiques comme privées intègrent l’anglais dans leurs programmes de formation dès la première année.

Face à cette situation de besoin généralisé et croissant d’apprentissage de l’anglais, et tenant compte des spécialisations professionnelles de plus en plus fines et de l’émergence de nouveaux métiers demandeurs d’un anglais toujours plus spécialisé, la recherche académique se sent interpellée. C’est dans cette perspective que KOUASSI Jérôme et SILUE S. Jacques tous deux Maîtres de Conférences à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Abidjan), et en collaboration avec le Laboratoire des Théories et Modèles Linguistiques (LTML) de l’UFFR LLC de la même université, organisent un colloque international sur le thème:

« L’anglais de spécialité  (ASP) : discipline universitaire transversale »

L’objectif de cette rencontre est de donner l’occasion aux enseignants-chercheurs, aux chercheurs, à certains responsables d’entreprise chez qui l’anglais est la langue de travail dans une large mesure, aux doctorants et à toute personne intéressée, de fédérer les réflexions de sorte que des axes de recherche, des axes d’action pédagogique et didactique, un cadre pédagogique et didactique amélioré à la hauteur des enjeux posés par l’ASP, puissent être identifiés et analysés. Les conclusions de cette rencontre devront permettre d’améliorer la qualité de l’enseignement de l’ASP dans tous les départements du supérieur et de fournir matière à exploiter aux initiatives privées mettant sur la place du marché, des offres de formation en ASP à l’intention du secteur professionnel privé.

L’ensemble des réflexions se décline en quatre principaux axes (qui ne sont d’ailleurs pas exhaustifs) :

Axe 1 : « Formation des formateurs »

Les contributeurs sont appelés à examiner les questions relatives à la formation des enseignants d’ASP, étant entendu que malgré le caractère spécialisé de l’ASP, la formation de ces enseignants devra être suffisamment flexible afin que ceux-ci puissent adapter les compétences acquises à toutes les situations professionnelles actuelles où l’ASP est sollicité, et celles qui, dans un futur proche, ne manqueront pas d’émerger à la faveur de l’apparition de nouveaux métiers du fait des effets conjugués de la mondialisation et de l’action des TIC.

Axe 2 : « Pédagogique et Didactique »

Les contributeurs sont appelés à examiner les pratiques pédagogiques et didactiques (supports didactiques, les curricula et les approches pédagogiques, procédésdidactiques, etc.) en cours dans les classes d’ASP au niveau du supérieur public et privé; ils devront mettre l’accent sur les problèmes rencontrés et envisager des voies de résolution.

Axe 3 :  « Linguistique »

Les contributeurs sont appelés à plancher sur la nature de l’ASP tout en gardant à l’esprit que cette forme de besoin langagier ne tient pas uniquement à une question de lexique ou de vocabulaire, que l’ASP ne doit pas être envisagé uniquement comme matière scolaire ou académique, mais être surtout situé dans un cadre typologique des genres de discours, des sociolectes à caractère professionnel. Les sociolinguistes pourront développer leurs réflexions en retraçant autant que faire se peut le mode de formation des jargons professionnels, avant d’en arriver à la systématisation de ceux-ci comme contenus à enseigner.

Axe 4 : « Professionnel »

Le colloque attend des chefs d’entreprises, des cadres et des employés pour qui l’anglais constitue l’outil de travail majeur, qu’ils puissent faire part, chacun en sa qualité, des nouveaux besoins par eux identifiés et des difficultés rencontrées en rapport avec l’utilisation professionnelle de l’anglais.

Modalités de participation

Les propositions de communications d’une longueur de 200 mots maximum devront être envoyées aux adresses ci-après :

  • KOUASSI Jérôme : jrmekouassi@yahoo.fr
  • SILUE S. Jacques : sasssongosiluejp@gmail.com

avant le 8 novembre 2016, délai de rigueur.

Les frais de restauration pendant le colloque sont à la charge des organisateurs.

Comité scientifique

  • Pr KOUADIO N’Guessan Jérémie, Doyen de l’UFR Langues Littératures et Civilisations (LLC), Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Pr SERY Bailly, ex-Doyen de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH), Président de l’Equipe de Recherche en Littérature et Civilisation (ERELECI) du Monde anglophone, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Pr AKA Adou, Directeur de l’Institut de Recherche d'Expérimentation et d'Enseignement en Pédagogie (IREEP), Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • Pr LOUIS Obou,  Directeur-adjoint de l’Equipe de Recherche en Littérature et Civilisation (ERELECI) du Monde anglophone, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • Pr DJIMAN Kassimi, UFR LLC, Département d’anglais, Littérature africaine anglophone, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • Pr GBONGUE Jean-Baptiste, Responsable de la coopération de l’Institut Pédagogique National de l'Enseignement Technique Professionnel (IPNETP) d’Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • KOUASSI Jérôme, Maître de Conférences en pédagogie de l’anglais, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • SILUE S. Jacques, Directeur scientifique du Département d’anglais, Maître de Conférences en Sociolinguistique, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • BOGNY Joseph, Directeur du Département des Sciences du Langage, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • KOUAME Abo Justin, Directeur de l’Institut de Littérature et d’Esthétique Négro-Africaine (ILENA), Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire;
  • KPLI YAO Kouadio Jean-François, Maître de Conférences en Linguistique énonciative, Département d’anglais, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • N’GUESSAN Kouadio Germain, Maître de Conférences en Littérature et Civilisation américaine, UFR LLC, Département d’anglais, Université F. Houphouët-Boigny de Cocody, Abidjan, Côte d’Ivoire ;

Catégories

Lieux

  • Aby, Côte d'Ivoire

Dates

  • mardi 08 novembre 2016

Mots-clés

  • anglais, formation, formateur, spécialité, discipline, université, transversal

Contacts

  • Jérôme Kouassi
    courriel : jrmekouassi [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Kouadio Germain N'Guessan
    courriel : kouadiogermain [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’anglais de spécialité, une discipline universitaire transversale », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 06 octobre 2016, http://calenda.org/378795