AccueilMobilités marginales, mobilités dans les marges, marges mobiles

Mobilités marginales, mobilités dans les marges, marges mobiles

Marginal mobilities, mobility in the margins and mobile margins

*  *  *

Publié le lundi 17 octobre 2016 par Céline Guilleux

Résumé

La géographie a longtemps considéré les mobilités à travers les flux dominants, les grands itinéraires, les comportements collectifs, la validation sociale des grandes infrastructures ou plus largement l’étude des processus d’intégration économique et politique. Depuis une dizaine d’année, les études en sciences sociales proposent un renouvellement stimulant de cette approche en considérant les trajectoires individuelles, le processus de mobilité dans le cours de son propre accomplissement, soit une mise en question du sens du mouvement.

Annonce

Le colloque "Mobilités marginales, mobilités dans les marges, marges mobiles" aura lieu à Champs-sur-Marne les 16, 17 et 18 novembre 2016.

Argumentaire

L’entrée par les mobilités est abordée ici dans son acception la plus large, c'est-à-dire l’ensemble des manifestations et des modalités de gestion de la distance liées au mouvement des réalités sociales (hommes, objets matériels et immatériels) dans l’espace. Les mobilités marginales ne doivent donc pas être réduites à des flux résiduels, secondaires ou périphériques. Elles peuvent être comprises comme relevant d’une plus faible visibilité, mais aussi comme s’inscrivant dans des pratiques discordantes, alternatives ou subversives. L’habiter urbain des SDF ou d’individus en situation irrégulière –avérée ou non- au regard de la norme civile et légale, les mouvements intrusifs plus ou en moins encadrés, les circulations la nuit ou dans des espaces fermés, et plus largement les mobilités hors-normes… toutes ces mobilités peuvent être considérées comme relevant des marges dès lors qu’elles interrogent la norme depuis le dedans du fait social.

La question de l’accessibilité et du droit à la ville voire de la justice spatiale est approchée ici comme un moteur de renouvellement de l’approche scientifique des pratiques mobiles. Les différentes formes de restriction ou de mise à distance volontaire contribuent à marginaliser certaines pratiques circulatoires autant qu’à définir des marges mobiles, voire des marges du mobile. La relation endroit/envers/revers est peut-être une relation spatiale clé de ce projet. C’est bien en référence à une conception relationnelle de l’espace que la place des marges peut être questionnée, à la fois vis à vis des catégories collectives et des distances sociales. Les mobilités marginales autant que les marges mobiles peuvent alors être lues comme la production de distances sociales, soit une modalité de régulation des rapports sociaux. C’est dans le rapport à la marge et à la marginalité que l’expérience de l’espace se construit une expérience de la limite, de la porosité du basculement.

Les 27 communications de ce colloque, s'organisent en trois grandes thématiques :

  • Pratiques et vécus des situations de marge,
  • Se déplacer dans les marges,
  • Prospérer dans les marges : acteurs et opérateurs.

Le colloque sera introduit par une conférence de Jacques Lévy (Professeur à l'EPFL, Lausanne).

Une excursion sera organisée dans l'après-midi du 17 novembre, en collaboration avec l'association A travers Paris.

Inscription

Le bulletin d'inscription peuvent être téléchargés.

Inscriptions (obligatoires) jusqu'au 21 octobre 2016.

Contact : colloquemarges (at) enpc.fr

Organisation

Co-Organisation

  • Laboratoires LVMT
  • EDYTEM
  • PRODIG

Comité d’organisation

  • Pierre Zembri
  • Sophie Cambon-Grau
  • Xavier Bernier
  • Kevin Sutton
  • Nora Mareï
  • Jérôme Lombard

Comité scientifique

  • Anne Aguilera,
  • Nacima Baron,
  • Xavier Bernier,
  • Laurent Chapelon,
  • Solène Gaudin,
  • Renaud Le Goix,
  • Myriam Houssay-Holzschuch,
  • Jérôme Lombard,
  • Nora Mareï,
  • Kevin Sutton,
  • Jean Varlet,
  • Serge Weber,
  • Pierre Zembri

Programme

Pratiques et vécus des situations de marge – Mercredi 16 novembre

Matin A partir de 10h00

Accueil des participants

10h30 : Introduction et présentation du colloque, Débusquer des marges en mouvementXavier BERNIER et Kevin SUTTON

Conférence introductive : Jacques LEVY, Professeur de Géographie à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse)

Après‐midi 13h30 

Animateur Kevin Sutton

  • La motilité pour accompagner les mobilités marginales en action sanitaire et sociale. Alexandre MOINE
  • Quand les marges mobiles construisent des centralités à éclipse. Migrants et sites touristiques parisiens. Caroline BOULOC, Nadine CATTAN et Jean‐Baptiste FRETIGNY
  • L’intérêt du recours à la notion de mouvement spatial pour analyser des « flux marginaux » Françoise BAHOKEN

Questions

14h30

Animateur Pierre Zembri

  • Faire un pays natal » (furusato-zukuri) dans les banlieues en rétraction de l’aire métropolitaine d’Ōsaka : vecteur d’ancrage ou d’entre-soi  ? Sophie BUHNIK
  • Passer le fleuve, franchir la frontière ? Evolution des mobilités au sein de la marge frontalière franco-brésilienne du bas Oyapock (Guyane française, Amapa brésilienne) Sylvie LETNIOWSKA‐SWIAT et Valérie MOREL
  • Pratiques et vécus des situations de marge : le cas des réfugiés sri-lankais en Inde Anthony GOREAU‐PONCEAUD 

16h00  Pause café

16h30 questions

Animateur Xavier Bernier

  • Les ceintures limitrophes : le lieu des spatial fixes ? Logement pour migrants et marge urbaine en région parisienne Elise ROCHE
  • Mobilités et contretemps de la jeunesse dans les territoires ruraux : Un enjeu de questionnement des marges Mélanie GAMBINO, Olivier DESMESURE, Philippe SAHUC
  • Une immobilité quotidienne marginale ? Analyse critique des concepts et des pratiques Benjamin MOTTE‐BAUMVOL et Leslie BELTON‐CHEVALLIER

questions

Se déplacer dans les marges – Jeudi 17 novembre Matin

8h30 Animateur Kevin Sutton

  • L’autopartage dans les marges : analyse comparative des localisations des services d’autopartage dans les marges urbaines lilloises Elodie CASTEX
  • Les mobilités résidentielles et quotidiennes dans les périphéries métropolitaines. Des mobilités choisies aux mobilités subies, quelles stratégies face à la polarisation des emplois ? Laurent GATINEAU
  • Front urbain et transport collectif : de la marge à une nouvelle centralité Anne HECKER

Questions

9h30 Animateur Jérôme Lombard

  • Desserte des îles du Ponant et marginalité insulaire : évolutions et influences Marie GUINGOT et Eric FOULQUIER
  • Le moto-taxi à Lima (Pérou), entre relégation et ressource Hugo PLAS
  • Marginalité géographique et flux de circulation : le paradoxe du Sahara Bruno LECOQUIERE

questions 

10h30 Pause café

11h00 Animateur Nora Mareï

  • Représentations du déplacement individuel : les espaces mouvants de la marge Quentin MORCRETTE
  • La marginalisation des mobilités extra-professionnelles par l’institution judiciaire. Le cas du placement sous surveil- lance électronique (PSE) Franck OLLIVON
  • Sortie non-autorisée et fugue : définition et gestion des mobilités marginales dans le contexte du placement des adoles- cents en foyer Fleur GUY

Excursion autour de la porte de Bagnolet avec l’association A travers Paris (http://www.atraversparis.com/ ) à partir de 14h30

questions

Repas du colloque (en supplément) prévu dans Paris à partir de 19h

Prospérer dans les marges / Acteurs et opérateurs – Vendredi 18 novembre Matin

8h30 Animateur Jérôme Lombard

  • Circulations illégales : quand les récupérateurs de déchets favorisent les marges (Rabat-Casablanca) Etienne ALLIX et Bénédicte FLORIN
  • Prospérer et circuler dans les marges en récupérant et valorisant les déchets : Dakar, Addis Abeba, Antananarivo Adeline PIERRAT
  • Quand la marginalité géographique devient un facteur d’attraction et d’installation : l’exemple des néo-entrepreneurs des îles du Ponant Louis BRIGAND, Laura CORSI, Mylène TESSON

Questions

9h30  Animateur Xavier Bernier

 

  • Risques, routines et coopération. Istanbul-Bucarest, une route transfrontalière du commerce à la valise Norah BENARROSH‐ORSONI
  • Influence d’une activité sur l’organisation économique d’une marge : le commerce du bétail dans la Zone sylvopastorale du Sénégal Néné DIA‐NDIAYE
  • Prostituées transsexuelles équatoriennes, vivre et travailler dans les marges Catherine NEGRONI

Questions

10h30 Pause café

11h00 Animateur Nora Mareï

  • Aux marges des villes, vivre son adolescence sans rester en marge Catherine DIDIER‐FEVRE
  • Les réseaux transeuropéens et la justification par les marges Eloïse LIBOUREL
  • L’Alaska Railroad Corporation : un modèle ferroviaire unique aux confins des Etats-Unis et un élément de valorisation de l’Alaska Matthieu SHORUNG

questions

  • Conclusion générale et synthèse Pierre ZEMBRI

à partir de 14h00 Réunion de la commission de Géographie des Transports du CNFG

Lieux

  • Amphithéatre du bâtiment Bienvenüe, 14 boulevard Newton
    Champs-sur-Marne, France (77)

Dates

  • mercredi 16 novembre 2016
  • jeudi 17 novembre 2016
  • vendredi 18 novembre 2016

Mots-clés

  • mobilité, marge

Contacts

  • Virginie Debusschère
    courriel : colloquemarges [at] enpc [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Pierre Zembri
    courriel : pierre [dot] zembri [at] enpc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mobilités marginales, mobilités dans les marges, marges mobiles », Colloque, Calenda, Publié le lundi 17 octobre 2016, http://calenda.org/379421