AccueilComment former à l'économie sociale et solidaire?

Comment former à l'économie sociale et solidaire?

Training in social and collective economics - commitment, citizenship, development

Engagement, citoyenneté, développement

*  *  *

Publié le mardi 11 octobre 2016 par João Fernandes

Résumé

L’économie sociale et solidaire (ESS) est aujourd’hui interpelée par la société civile et les institutions confrontées aux effets et aux menaces de la crise actuelle, à la fois crise des valeurs et crise économique, sociale et environnementale : l’ESS sera-t-elle capable d’affronter ces défis et de construire des voies pour un développement solidaire, durable et démocratique ? L’ESS sera-t-elle en capacité d’accompagner, de soutenir et de valoriser les potentialités et les capacités des personnes parties prenantes ? Ce forum est une manifestation scientifique ouverte visant le rapprochement des universités et des acteurs de la société civile et de l'ESS pour soutenir le développement territorial de l'ESS (Maroc, Maghreb, Afrique sub-saharienne, France).

Annonce

Forum international de l'économie sociale et solidaire

Argumentaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) est aujourd’hui interpelée par la société civile et les institutions confrontées aux effets et aux menaces de la crise actuelle, à la fois crise des valeurs et crise économique, sociale et environnementale : l’ESS sera-t-elle capable d’affronter ces défis et de construire des voies pour un développement solidaire, durable et démocratique ? L’ESS sera-t-elle en capacité d’accompagner, de soutenir et de valoriser les potentialités et les capacités des personnes parties prenantes ?

La formation à l’ESS interpelle tous les acteurs, de la société civile aux institutions, elle occupe un rôle stratégique de premier plan :

  •  Quels sont les modèles de développement durable en jeu et les modèles d’entreprise qui leur sont associés ?
  •  Par quels canaux ces modèles sont-ils diffusés aux futurs professionnels d’un secteur devenu attractif ?
  •  Comment les acteurs de l’ESS interviennent dans l’orientation et la mise en œuvre des formations à l’ESS ?
  •  Quelle représentation de l’économie sociale et solidaire est proposée par les universités du Nord et du Sud de la Méditerranée ?

La formation à l’ESS est porteuse d’un pluralisme des valeurs propice à la citoyenneté et à la démocratie :

  •  Quelles sont les orientations des formations vers la prise en compte des modèles économiques alternatifs et innovants, sinon utopiques ?
  •  Est-ce que l’ESS demande des modes d’apprentissage et de compétences spécifiques ? Comment les faire émerger et comment élaborer des offres de formation cohérentes ?
  •  Quelles sont les formes de professionnalisation dans l’ESS, notamment l’entrée dans le métier par l’expérience militante ou par les diplômes ? Quelle ouverture aux acteurs locaux, professionnels et associatifs, qui aspirent à la reconnaissance de leurs compétences par une formation diplômante ?
  •  Quelle est la place réservée à la formation à la citoyenneté dans les diplômes dédiés à l’économie sociale et solidaire ?
  •  Comment l’ESS prend en compte la mondialisation, articule solidarités locales et solidarités internationales et intègre les migrations et leurs conséquences ?

Sur la rive sud de la Méditerranée, la formation à l’économie sociale et solidaire renvoie à des attentes spécifiques de professionnalisation dans des domaines diversifiés : comment les formations à l’ESS répondent-elles à ces attentes, notamment au Maroc, tout en s’appuyant sur les initiatives de la société civile et les solidarités traditionnelles ancrées dans le droit coutumier ?

Ce FORUM est né de la rencontre de chercheurs et d’acteurs de l’ESS issus de trois réseaux :

  •  le Réseau Interuniversitaire de l’Economie Sociale et Solidaire (RIUESS) regroupant en France une trentaine d’universités autour de la promotion de la recherche et de la formation en économie sociale et solidaire,
  •  le Réseau Développement Durable et Lien Social (2DLiS), un réseau international qui réunit 12 universités européennes (France, Italie, Royaume-Uni, Hongrie, Belgique) et africaines (Algérie, Maroc, Sénégal et Tunisie),
  •  le Réseau Marocain de l’Economie Sociale et Solidaire (REMESS) qui rassemble des associations marocaines de l’ESS.

Le FORUM International 22 au 24 mai 2017 à l’université Cadi Ayyad de Marrakech s’empare du thème : « Engagement, Citoyenneté et Développement. Comment former à l’économie sociale et solidaire ? » autour des axes suivants :

  1. L'ESS comme voie originale du développement.

Au-delà de la critique du modèle dominant de développement, comment la formation à l’ESS permet-elle de construire des alternatives fondées sur les solidarités tant locales, que régionales, nationales et/ou transnationales ? Comment cette formation contribue à tracer les voies de transitions possibles, notamment en Afrique ?

Une attention particulière sera portée à la question des migrations, de l’immigration et des alternatives proposées par les acteurs de l’ESS à l’échelle des territoires.

  1. Une formation professionnalisante :

Elle prépare à des métiers et des compétences associées dans l’économie sociale et solidaire qui s’appuie sur le rapprochement des acteurs de l’ESS et des chercheurs et universitaires :

Comment adapter les compétences génériques (RH, management) aux besoins spécifiques de l’ESS ? Quels sont les obstacles à ce rapprochement ? Quelles valeurs communes et quel(s) langage(s) ? Quelles formations pour quels métiers et quelle(s) reconnaissance(s) professionnelle(s) (référentiel et qualification) ? Quel apport de la formation en termes de résultats et d’impacts ?

  1. L’interdisciplinarité dans et par la formation à l’ESS :

La formation à l’ESS se construit à partir des savoir-faire, des savoir-être en situation et des compétences expérientielles, en combinant la théorie et l’apprentissage pratique, ce qui remet en question la coupure entre savoirs experts et savoirs profanes.

  • Comment aller au-delà des découpages disciplinaires dans la formation à l’ESS ?
  • Comment construire des complémentarités et ouvrir des espaces de discussion entre les professions et entre les disciplines ?
  1. L’international comme ouverture et source de renouvellement de l’ESS :

Les échanges internationaux offrent un socle d’apprentissage interculturel et réflexif favorable à l’innovation sociale, à la recherche-action et à la créativité collective.

  • La formation à l’ESS est-elle porteuse d’une reconfiguration de nouveaux espaces de travail et de modèles de développement durable ?
  • Quelles sont les perspectives pour la recherche et la formation à l’ESS au Maroc et en Afrique ?
  • Comment les expériences transnationales, notamment franco-marocaines, participent-elles à ce renouveau ?
  1. Former à l’ESS, former à la citoyenneté et à la démocratie ?

Quelles sont les compétences nécessaires pour une citoyenneté active et quelles conditions sont requises pour l’exercice d’une démocratie participative ? Comment transmettre les expériences et la mémoire des structures de l’ESS pour inventer de nouveaux modèles ? Quel rôle pour les entreprises de l’ESS dans l’apprentissage d’une gouvernance démocratique ?

Compte-tenu de la vocation de ce FORUM, l’appel à communication porte sur trois types de soumission possibles :

  •  Une proposition de communication académique (maximum 5000 signes tout compris) identifiée par son seul acronyme et indiquant l’axe auquel se rapporte la proposition. Cette proposition sera accompagnée d’une fiche d’identification comportant le(s) nom(s), prénom(s) du ou des auteurs, qualité, institutions de rattachement, courriel, titre de la communication et acronyme (5 lettres).
  •  Une proposition sous forme de témoignage sur des expériences de porteurs d’initiative avec un bilan critique des réussites et des échecs (proposition d’une page, 3000 signes tout compris) précisant le titre, le(s) nom(s), prénom(s) du ou des auteurs, qualité, institutions de rattachement, courriel.
  •  Une proposition sous forme de poster (exposition, atelier), avec un résumé de 600 caractères précisant le titre, le(s) nom(s), prénom(s) du ou des auteurs, qualité, institutions de rattachement, courriel.

Calendrier

Date limite d’envoi de toutes les propositions :

le 20/12/2016

  •  Communications à l’attention de josiane.stoessel-ritz@uha.fr et de maurice.blanc@unistra.fr
  •  Témoignage sur des expériences à l’attention de rothpr@gmail.com et chabdeljelil@hotmail.com
  •  Posters : josiane.stoessel-ritz@uha.fr

Notification d’acceptation des propositions : le 22/01/2017

Date limite d’inscription, d’envoi des articles, des résumés de témoignages et des posters : le 15/04/2017

Cette manifestation universitaire internationale est ouverte à plusieurs titres :

(i) Aux acteurs de l’ESS et de la société civile, en particulier du Maroc et en Afrique

(ii) À la coopération des universités en relation avec les milieux professionnels, comme dans la recherche partenariale (acteurs de la société civile, institutions), orientée vers des projets ESS locaux et régionaux.

(iii) Aux acteurs des territoires concernés (collectivités, associations, acteurs socioéconomiques), dans une perspective euro-méditerranéenne et internationale soutenue par une dynamique coopérative et de réseaux actifs

Partant du constat d’une coupure entre, d’un côté les réalités sociales, culturelles et économiques du terrain et, de l’autre, un point de vue abstrait et théorique porté par des institutions (dont les universités), ce colloque a pour ambition de rapprocher les acteurs locaux et les acteurs institutionnels de l’ESS et du développement durable en mettant en avant la question de « la formation » à l’ESS, de la pluralité des types de savoirs et des territoires. Cette ambition partagée conduit les parties prenantes de ce projet à adopter la formule du Forum international pour aborder ensemble, dans l’égalité des parties et le respect des points de vue, les questions de quel(s) apprentissage(s), quels savoirs et quels choix (valeurs et méthodes) guident notre action de former et transmettre l’ESS et une « éthique » de développement durable.

Cette exigence d’ouverture interpelle les universités autant que les acteurs institutionnels et locaux. L’ouverture vers les territoires et l’impact sur les populations nécessitent des approches interdisciplinaires, trop peu présentes dans les universités du Maghreb et d’ailleurs, où la priorité va à des formations disciplinaires cloisonnées et déconnectées des préoccupations locales. C’est pourquoi les universités sont, elles aussi, concernées par ce projet. Si le territoire des universités est d’abord celui des disciplines scientifiques, il leur appartient de s’ouvrir au terrain, territoires locaux et acteurs initiateurs de projets.

À l’échelle nationale et internationale, les universités tissent des ponts entre des communautés scientifiques. Sans s’y enfermer, elles doivent aussi se rapprocher du territoire dans lequel elles sont inscrites et dont elles sont solidaires. Cela demande une approche qui ne soit pas seulement économique ou technique, mais aussi culturelle et sociale, ouverte aux sciences de l’homme et de la société. L’interdisciplinarité et l’interculturalité dans la recherche permettent de construire un regard neuf et des pratiques nouvelles sur des territoires urbains et ruraux et des régions qui s’ouvrent à l’international et pratiquent la coopération à distance.

C’est pourquoi ce projet fait intervenir des régions concernées de part et d’autre de la Méditerranée : au-delà des appartenances géographiques et de la frontière méditerranéenne, qui réunit et sépare la France et le Maroc, nous nous intéressons aux appartenances et aux liens transmis par l’histoire économique et sociale entre l’Est de la France et la rive sud-ouest de la Méditerranée. Inscrite dans une longue tradition, l’ESS interroge les modèles culturels et sociaux présents dans nos manières de penser la coopération et le développement. Ce projet permet de forger une relation réflexive aux territoires locaux, entre le Nord et le Sud, entre les territoires du Sud et leurs régions (Sud/Sud), entre villes, entre Mulhouse et Marrakech dont les universités respectives sont porteuses de ce Forum.

Ce Forum constitue un évènement majeur pour ces acteurs à vocation de structuration locale et internationale (inter-maghrébine et Sud/Sud vers l’Afrique). Le RIPESS, Réseau Intercontinental de l’ESS est également sollicité pour participer à ce Forum en 2017. Par ailleurs, le Réseau Maghrébin de l’Innovation Sociale et territoriale (RMIST, Tunis) a fait savoir qu’il souhaite participer à ce Forum. Les universités algériennes partenaires de 2DLiS (Sétif, Béjaïa, Tizi-Ouzou) engagées dans la formation à l’ESS et au développement local territorial sont associées à cette manifestation. Ce Forum constitue une occasion extraordinaire pour, à partir des expressions issues notamment des territoires et des échanges croisés entre universités et territoires, poser des questions, ouvrir des chantiers et proposer des recommandations aux pouvoirs publics notamment.

Objectifs

L’objectif principal est de faire connaître et reconnaître les potentialités de l’ESS en Afrique, au Maroc en particulier. Elle ouvre la voie à des innovations et à un développement qui repose sur l’engagement et la citoyenneté.

De manière concrète, les objectifs sont :

1. Contribuer à la définition de formations concrètes et adaptées, associant les universités et les acteurs socioéconomiques, sans occulter la dimension citoyenne, à partir, notamment, des expressions des acteurs des territoires.

2. Soutenir la professionnalisation de l’encadrement de projets collectifs porteurs de liens et de solidarités à l’échelle des territoires.

3. Accompagner la structuration des réseaux d’acteurs de l’ESS (territoires, ESS et développement local, coopération formelle et en réseaux, dimension panafricaine) autour de préoccupations socioéconomiques, citoyennes et démocratiques.

la manifestation se déroulera à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech du 22 au 24 mai 2016, avec :

1. Panels d’Ateliers thématiques :

 L’ESS , comme voie alternative de développement

Migrations et ESS dans l’espace euro-méditerranéen : quelles approches, quelle alternatives et quelles innovations ?

Peut-on former à la citoyenneté ?

Quelles compétences des acteurs des territoires, porteurs d’initiatives et professionnels ?

ESS et interdisciplinarité : formes, tensions et innovations

Former à l’ESS : avec quels partenaires et pour quels métiers ?

L’ingénierie de projets en ESS : quels référentiels, quelle reconnaissance, quels débouchés ?

De l’international au projet local de l’ESS : quelle réponses concrètes, quels enseignements ?

ESS et la formation au travail social au Maghreb

ESS au Maroc et au Maghreb

2. Tables rondes sur des questions d’actualité :

  •  ESS et territoires : Le nouveau rôle des communes
  • Migrations et territoires : quelles alternatives de l’ESS ?
  • Humaniser le capitalisme ?
  • Coopération et structuration des coopératives au Maroc, enjeux et projets

 3. Séminaires de Doctorants et de Masters en ESS

Comité scientifique

Président : Maurice BLANC, Professeur émérite

Bureau : Josiane STOESSEL-RITZ, Kébir OUHAJOU, Francis KERN, Hervé DEFALVARD, Hassan KAMIL.

(RIUESS, 2DLiS et les universités marocaines et africaines partenaires)

  • ABOUDRAR Lahoussine (Université d’Agadir, Maroc, 2DLiS) ;
  • AHROUCH Saïd (Université d’Agadir, Maroc),
  • AIT BARI Ahmed (Université d’Agadir, Maroc),
  • ARIB Fatima (Université de Marrakech, Maroc),
  • BLANC Jérôme (Université Lumière Lyon 2, France, RIUESS),
  • BLANC Maurice (Université de Strasbourg, France, 2DLiS),
  • BENNOUR Lotfi (Université de Carthage, Tunisie),
  • BENNRAISS Amina (Université de Marrakech, Maroc),
  • BOUJROUF Saïd (Université de Marrakech, Maroc)
  • BUCCOLO Elisabetta (CNAM, Paris, France, RIUESS),
  • CAILLE Frédéric (Université de Savoie, France, 2DLiS),
  • CAIRE Gilles (Université de Poitiers, France, RIUESS),
  • COMBES Josette (Institut Novetat, France, RIPESS, RIUESS),
  • COMBES Monique (Université de Reims, France, RIUESS),
  • DACHEUX Eric (Université de Clermont-Ferrand, France, RIUESS),
  • DEFALVARD Hervé (Université Paris-Est-Marne la Vallée, France, RIUESS),
  • DJENANE Madjid (Université de Sétif 1, Algérie, 2DLiS),
  • DUSSUET Annie (Université de Nantes, France, RIUESS),
  • EL ABJANI Abdelaziz (Université de Marrakech, Maroc),
  • EL AHMADI Mohsine (Université de Marrakech, Maroc), EL BOUHAIRI Youssef (Université de Marrakech, Maroc),
  • El FAIZ Mohamed (Université de Marrakech, Maroc),
  • FARE Marie (Université Lumière Lyon 2, RIUESS),
  • FERRATON Cyrille (Université Montpellier 3, France, RIUESS),
  • GIANFALDONI Patrick (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, France, RIUESS),
  • JUAN Salvador (Université de Caen, France, 2DLiS),
  • KAMIL Hassan (Université de Marrakech, Maroc, 2DLiS),
  • KERN Francis (Université de Strasbourg, France, 2DLiS),
  • KCHIRID Amina (Université Hassan II, Casablanca, Maroc),
  • KCHIRID Mustapha (Université de Marrakech, Maroc),
  • LALLI Pina (Université de Bologne, Italie, 2DLiS),
  • LHUILLIER Vincent (Université de Lorraine, France, RIUESS),
  • NDIAYE Sambou (Université de Saint-Louis, Sénégal, 2DLiS),
  • MEITE Youssouf (Université Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire, 2DLiS),
  • OUHAJOU Kébir (Université d’Agadir, Maroc, 2DLiS),
  • PARRA Carmen (Université de Barcelone, Espagne, RIUESS),
  • PETRELLA Francesca (Université d’Aix-Marseille, France, RIUESS),
  • PODLEWSKI Thomas-André (CNAM, Paris, France, RIUESS),
  • RICHEZ-BATTESTI Nadine (Université d’Aix-Marseille, France, RIUESS),
  • RIGAR Sidi Mohamed (Université de Marrakech, Maroc, 2DLiS),
  • STOESSEL-RITZ Josiane (Université de Haute-Alsace, France, RIUESS et 2DLiS),
  • VALLADE Delphine (Université Montpellier 3, France, RIUESS).

Lieux

  • Université cadi Ayyad
    Marrakech, Maroc

Dates

  • mardi 20 décembre 2016

Mots-clés

  • ESS, économie sociale et solidaire, engagement, citoyenneté, développement, modèle, compétence, apprentissage, nord sud

Contacts

  • Josiane Stoessel-Ritz
    courriel : josiane [dot] stoessel-ritz [at] uha [dot] fr
  • Maurice Blanc
    courriel : maurice [dot] blanc [at] unistra [dot] fr
  • Mohamed Rigar
    courriel : mrigar [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Josiane Stoessel-Ritz
    courriel : josiane [dot] stoessel-ritz [at] uha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comment former à l'économie sociale et solidaire? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 11 octobre 2016, http://calenda.org/379571